3 ans de blog, à flux tendu

Publié le par Picou

blog-maman-picou-bulle-3-ans-a-bloguer

Cette semaine, ma petite bulle fête ses 3 ans! C'est au tour de mon blog de sortir de la petite enfance... Maintenant, ce n'est plus lui, le bébé que je pouponne ;o)!

3 ans, un âge clé, celui de la transition... L'âge où l'on devient un peu un grand, où l'on se demande sans arrêt "Pourquoi...?", et où l'on apprend à prendre ses distances et à gagner confiance en soi pour un jour voler de ses propres ailes.

Vaste programme, quand il s'agit d'un blog! Mais c'est bien le cheminement du mien, à ce point étape.

De belles statistiques, mais sans arrêt des questionnements ; l'impression de prendre de la distance avec la blogosphère de mes débuts, et d'avoir bientôt à m'éloigner un peu ; mais la tentation de quand même développer cet espace, si j'arrive à gagner un peu en confiance.

Mon blog a déjà surmonté son petit "terrible two" ; alors je sais qu'il peut survivre aux crises, sans trop se mettre de pression.

3 ans d'activité... Je crois qu'à l'heure actuelle, pour un blog, c'est un peu déjà un exploit!

blog-maman-picou-bulle-blog-en-2020

Ce petit bilan annuel est l'occasion de me pencher sur mes statistiques... et d'y trouver encore de jolis chiffres, moi qui préfère pourtant de loin les mots.

En 2019, j'ai publié ici 113 articles, enregistré plus de 370 000 pages vues, et accueilli plus de 205 000 visiteurs uniques, pour un total de plus de 270 000 visites (ça en fait, du monde, dans mon salon^^ - heureusement que vous êtes bien élevés!).

A mon échelle je trouve ça génial - ce blog comble mon appétit d'écriture et de partage, et m'offre de belles opportunités que je ne peux qu'apprécier.

Je suis d'autant plus heureuse de voir qu'à l'heure où l'on dit les blogs moribonds, mes audiences restent stables (et même un peu en hausse), et que même si vous êtes de moins en moins visibles, vous restez toujours là pour échanger avec moi, article après article.

Car ce qui a le plus changé depuis l'an dernier, c'est que désormais, la majeure partie de mes lecteurs arrivent par les moteurs de recherche.

Mon audience est donc plus régulière, que je publie ou non ; et c'est un bon signe que l'ami Google reconnaît la qualité de mon travail, ce qui est toujours encourageant.- Mais en revers de médaille, ça m'amène des lecteurs souvent plus discrets! (ne soyez pas timides! N'hésitez pas à laisser un petit commentaire après lecture - ça fait tellement plaisir de voir vivre ce qu'on écrit...)

Au delà du blog proprement dit, je suis aussi contente de voir toujours une vraie communauté engagée et qualifiée se consolider peu à peu sur mes réseaux sociaux - surtout sur Instagram, où vous êtes maintenant plus de 2200 à me suivre (et autour de 400 sur Facebook, 500 sur Pinterest, et 300 sur Twitter).

Merci mille fois à vous pour votre bienveillance et vos encouragements constants par ici, ainsi que pour toutes vos interactions complémentaires sur les réseaux, souvent plus directes et spontanées, mais tout aussi enrichissantes!

A 3 ans maintenant, malgré tout le temps que j'y consacre, mon blog n'est toujours pas un grand - et voit cette réalité en face.

blog-maman-picou-bulle-anniversaire-blog

Je ne me fais pas d'illusions. Non que j'aime moins écrire, ni même que je souffre d'ambitions déçues...

Mais avec le temps, ça influe sur ma façon de bloguer, et c'est normal. Ma routine autrefois bien huilée se grippe un peu maintenant.

Jusqu'à l'année dernière, j'avais suffisamment d'énergie pour anticiper mes articles, et réussir à avoir toujours 2-3 brouillons terminés, pour "voir venir" et organiser mes publications en amont.

Désormais, il est très rare que j'arrive à terminer un article avant la veille de le publier : je fonctionne vraiment à flux tendu. Pour vous ça ne change pas grand chose, car j'arrive à avoir toujours ou presque autant de contenu - mais c'est bien moins confortable pour moi.

L'envie est pourtant toujours là!

Même si je sais qu'à un moment, je devrais ralentir le rythme, car j'aurai moins de temps, j'ai toujours la motivation et le plaisir d'écrire.

J'arrive encore et toujours à trouver l'inspiration, et le temps  - alors même que j'ai maintenant un bébé. (ou peut-être pour cette raison, d'ailleurs? Car cette grossesse et cette naissance m'offrent l'occasion d'aborder des thèmes que je n'avais que peu exploités...). 

Mais souvent, même avec les idées et l'envie, au moment d'écrire, c'est la flemme qui prend le dessus. Et je crois qu'après 3 ans d'un rythme si régulier, ça n'a rien d'étonnant! Car même si ça me passionne, et que j'ai vraiment plaisir à écrire, ça représente un travail colossal... ça ne se fait pas tout seul, et pour être honnête, c'est parfois décourageant!

Malgré mon enthousiasme à bloguer, il serait donc exagéré de dire que la ferveur des débuts reste intacte.

blog-maman-picou-bulle-bloguer-en-2020

Avant tout parce que la blogosphère a bien changé...

Autour de moi, je vois beaucoup des blogueuses qui ont accompagné mes débuts espacer leurs billets, laisser petit à petit leur espace à l'abandon, voire carrément capituler. La faute à la vie, la faute à l'envie... Je les comprends, évidemment - chacune a ses raisons!

Alors que leurs enfants grandissent, certaines osent moins parler de leurs vies ; d'autres retrouvent une certaine sérénité, et ressentent moins le besoin d'extérioriser. Sorties des crises, certaines finissent par avoir le sentiment d'avoir fait le tour, perdant l'inspiration ; d'autres enfin n'ont juste plus le temps ou l'envie, accaparées par d'autres projets.

Tout ça fait sens, bien sûr, et je ne peux les en blâmer! Mais le temps passant, je me sens de plus en plus comme une résistante, à la fois d'écrire si souvent et de continuer aussi à lire et commenter autour de moi.

Beaucoup de blogs s'éteignent, et peu se créent (à moins que ce soit juste parce qu'on ne les voit plus?) ; et tout se passe désormais à l'ombre des réseaux sociaux, qui retiennent toute la lumière.

Au fil des désertions, j'ai surtout le sentiment de perdre l'engouement qui existait à mes débuts.

blog-maman-picou-bulle-blogosphere

L'émulation et le joli sentiment communautaire que j'aimais tant m'ont un temps semblé révolus.

La disparition d'Hellocoton cet été a enfoncé le clou - je ne crois toujours pas que les blogs soient morts, mais les rescapés se sont peu à peu retrouvés éclatés, seuls, moins visibles.

Et c'est forcément démotivant, cette impression que malgré tous nos efforts, on aura de plus en plus de mal à se faire entendre, qu'il y aura moins en moins d'échange et de soutien. De se dire que poster une simple image aura sans doute plus de succès que tout le travail de fond qu'on fournit pour écrire un article...

Pourtant je crois que la blogosphère subit juste un changement structurel - elle se recentre, et au passage, elle s'assainit sans doute aussi. Il est juste plus dur de ressentir aujourd'hui l'énergie qu'il y avait auparavant, mais elle est toujours là, resserrée autour d'un noyau d'irréductibles.

J'ai d'ailleurs eu le plaisir de voir que de nouvelles plateformes de blogging se créaient, comme le site des blogueuses (si ça vous tente, inscrivez-vous!), où je me suis empressée de m'inscrire! Ce regain de vie fait du bien, même s'il est encore difficile de savoir s'il durera.

Je crois que leur bon démarrage est déjà le signe que la volonté est toujours là, pour bon nombre d'entre nous.

blog-maman-picou-bulle-3-ans-blog

Si je continue pour ma part à m'accrocher, c'est aussi parce qu'au fil de ces 3 ans, mon blog est devenu bien plus qu'un loisir.

Surtout depuis que je ne travaille plus - car même si (bien malheureusement^^!) ce blog ne me rapporte rien, il représente quand même une vraie activité, et une vitrine de ce que je sais faire. Il m'a permis de développer tout un panel de compétences, que je pourrai - et compte bien - exploiter dans ma future vie professionnelle.

Aujourd'hui, je me sens du coup au carrefour de quelque chose de plus grand. Dois-je rester tranquille, à ma petite échelle? Ou aller dans le sens de quelque chose de plus "pro"? Pourrais-je rentabiliser mon temps d'écriture, en y trouvant quelque part un complément de revenu?

J'en vois tellement, autour de moi, se laisser tenter par ce rêve... S'investir à fond dans leur blog pour en tirer une rémunération, se former en rédaction web, et même, pour les plus ambitieuses, réussir à écrire et publier un livre. Quelque part, je les admire et les envie. Devrais-je prendre le risque d'oser, moi aussi?

Je suis tiraillée entre mon envie de simplicité, et la tentation de passer à la vitesse au dessus, depuis que je n'ai plus d'emploi.

Devrais-je utiliser mon blog comme un levier pour explorer ces possibilités, en créant un statut freelance, en envisageant une formation réelle en rédaction, ou en investissant complètement mon temps à écrire, littéralement et littérairement?

Une fois mon congé maternité fini, dans quelques mois, il me faudra reprendre une "vraie" activité, lucrative cette fois.

Car si j'ai la tête dans les étoiles, j'ai aussi les pieds bien sur terre - et quelques soient mes désirs d'écriture, si j'y consacre jusqu'ici à fond perdu tout mon temps et mon énergie (sorti de mes enfants, s'entend!), je sais que ça ne pourra durer qu'un temps...

Je suis trop lucide pour ne pas voir la réalité en face.

blog-maman-picou-bulle-projets-blog

Oui, ce blog est une potentielle ouverture - mais c'est bien loin d'être suffisant!

Mon succès relatif m'ouvre régulièrement les portes de petits partenariats et d'événements locaux, et je reçois dans ce cadre quelques produits ou entrées gratuites.

Mais ça ne me rémunère pas, et j'ignore plus des 3/4 des propositions qu'on me fait, qui ne me semblent pas intéressantes, ni pour vous, ni pour moi. Quant aux - plus rares - propositions d'articles ou de placement de liens rémunérés, ou de monétisation, je ne les ai pour l'instant jamais acceptées.

Si je le faisais, en introduisant ici une idée de rentabilité, il me serait sans doute moins facile d'être si sélective... Celles qui me lisent régulièrement savent pourtant, je crois, que dans tous les cas, même si j'empruntais ce chemin, je continuerai à veiller à la sincérité, à l'objectivité et à l'équilibre de mon contenu.

Mais dans ces conditions, même si j'arrivais à tirer quelques revenus de mon blog, ils ne pourraient être que limités.

blog-maman-picou-bulle-ecrire

Je pourrais donc aussi chercher à voir plus loin, à investir d'autres media, à écrire sur commande, pour d'autres peut-être.

Mais le plaisir d'écrire serait-il - et resterait-t-il - le même? Ne finirait-il pas noyé par le caractère forcé, les thèmes et formats imposés, le temps pressurisé? Les impératifs ne sont pas les mêmes - et au delà de l'écriture, serais-je capable de créer un réseau, de démarcher pour trouver assez de contrats, à partir de rien ou presque?

Écrire pour soi, et écrire pour d'autres, ce n'est pas la même chose, loin s'en faut. Au delà du rêve, je vois autour de moi les réalités du métier et ses difficultés - les aspects administratifs, commerciaux, organisationnels auxquels on ne pense pas en premier lieu, mais qui représentent finalement une grande part du boulot.

Nous sommes très nombreuses à aimer écrire, et à rêver d'être payées pour le faire... D'autant plus à l'heure actuelle, où l'auto-entreprenariat a la côte, notamment chez les mamans, par la flexibilité qu'il offre.

Et pour quelques unes qui tirent leur épingle du lot, et à qui ce système convient, beaucoup se retrouvent débordées, sous-payées, soumises à une concurrence féroce et avec une situation incertaine à long terme (on ne fera pas ici le débat des retraites, mais bon...).

Le joli rêve peut n'être finalement qu'un miroir aux alouettes - et j'aurais peur d'y perdre le plaisir d'écrire. Mais c'est peut-être une part d'incertitude et de sacrifice qu'il faut accepter.

blog-maman-picou-bulle-redaction-web

C'est aussi le jeu de l'entreprenariat, et peut-être quand même un risque à prendre, quand on le peut.

Rien n'est inscrit dans le marbre, on a le droit de se planter, sans regretter d'avoir au moins essayé. Alors je me dis parfois que malgré mes doutes, je devrais peut-être au moins tenter, profiter d'en avoir l'opportunité, et d'être dans une situation où je peux me le permettre, pour voir ce que ça donne...

Ça fait partie de la réflexion que je poursuis pour ma reconversion professionnelle. L'arrivée de Comète a mis tout ça un peu en suspens - mais je vais continuer à mûrir ça, et voir ce que j'en fais, que ce soit ici, ailleurs, ou nul part, maintenant, plus tard ou jamais.

Dans tous les cas, je suis fière de ces 3 ans de bulles et de mots. Sous quelque forme que ce soit, mon blog s'intégrera à mon futur professionnel, parce qu'il m'a offert une ouverture considérable sur bien des sujets (rédaction, community management,  création de contenus, organisation...)

Et en maman aimante, quel que soit le chemin qu'il prendra en grandissant, je continuerai à prendre soin de lui, de le dorloter, de l'aimer.

On en reparle l'an prochain? Parce que dans tous les cas d'ici là, je veillerai à respecter ce qu'il est, et surtout à ne pas l'abandonner.

blog-maman-picou-bulle-pinterest-3-ans-blog

 

Publié dans Blogging

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

GToch 26/01/2020 16:52

Où que tu ailles **certaines destinations meriteront peut-être réflexion ;)** Nous serons là !
Une joyeuse année supplémentaire ♡♡♡

Picou 26/01/2020 17:59

Pour l'instant je ne vais pas bien loin, et ça risque de durer quelques temps encore! Je pouponne, déjà - chaque chose en son temps!

Nanakie 15/01/2020 22:37

Bravo pour cette longévité, et cette régularité surtout ! Tu as un sens de l'organisation qui m'impressionne. Moi j'ai fais une looooongue pause après la naissance de ma fille car tu vois bien, 1 seul enfant et l'on se noie complètement ???? hihihi !

Ce sont des questions qui son compréhensible. En effet, quand je vois le temps et l'énergie passé sur mon espace, je rêverai parfois qu'il me rapporte quelques deniers $$$. Surtout que les réseaux sociaux explosent et ça me déçoit beaucoup car les sujets y restent superficiels, balayé d'un revers de main, tout explose en 24h sur une polémique où chacun y va de son avis, et retombe comme un soufflé..., choses que j'apprécie peu. Mais il paraît qu'il faut vivre avec son époque !

Perso je ne peux pas me permettre de m'y investir plus, en revanche toi si l'opportunité se présente, ma foi ... pourquoi pas ?

Affaire à suivre !

Picou 15/01/2020 22:59

Pour l'instant j'arrive encore à écrire, mais ça se corsera au fur et à mesure qu'elle grandira je crois!!
L'hégémonie des réseaux sociaux est compréhensible, mais c'est vrai qu'en tant qu'amateurs de mots, ça laisse sur sa faim et surtout ça énerve de voir tous les débordements que ça peut engendrer.
Pour ce qui est de me lancer, j'avoue que je me pose la question d'essayer de "rentabiliser" mon temps, mais sans savoir vraiment si l'énergie et le temps consacrés y seraient récompensés à leur juste valeur. Je verrai! Pour l'instant je pouponne et c'est déjà bien!

Elisa 10/01/2020 17:47

Bon tu ne m'en voudras pas si je fais quasiment le même article dans quelques temps ? ( promis je changerai des mots ????). Non sans rire du début à la fin je suis dans le même état d'esprit d'un côté je me dis que c'est un peu fou de vouloir plus et surtout j'ai peur de faire fuir les gens en étant plus dans la recherche de partenariat et cetera... mais de l'autre ce serait hypocrite de dire qu'on a pas envie parfois de quelques avantages avec nos blog. Perso je ne pense pas pouvoir un jour m'en tirer un revenu régulier mais déjà si ça pouvait se stabiliser et m'apporter quelques revenu ça serait super. Car ce n'est pas comme ce qui crée un blog pour ça mais si le blog qu'on a créé par pur plaisir et qui nous prend du temps peut nous apporter quelque chose de financier je ne vois pas pourquoi on se gênerait ni même on s'excuserais. Alors bon anniversaire et je te souhaite que ça continue et que ça évolue dans le sens que tu souhaites

Picou 11/01/2020 22:16

Mon dilemme est surtout sur l'opportunité réelle de le faire... En fait, je ne pense pas pouvoir en tirer un vrai revenu complet (même en dehors de mon blog s'entend), donc ça serait dans tous les cas uniquement un "à côté". Et même là, ça me demandera pas mal d'efforts et de temps, pour au final un revenu partiel...
Donc même si je m'en sens tout à fait les capacités, je me demande si c'est réellement pertinent. Pour le moment je garde ça en mémoire, mais je privilégierai la voie "classique" en premier plan. A voir si j'y ajoute cette dimension, histoire de valoriser mon travail de rédaction... On verra ça, pour l'instant je pouponne et c'est déjà pas mal!

oph 10/01/2020 16:08

Joyeux anniversaire à ton blog! Cette année a été très riche pour toi, tout va sans doute se décanter petit à petit. Douce année à toi en tous cas

Picou 11/01/2020 22:11

Merci, oui je suis sur une année "off" avec la naissance de ma puce, on ne peut pas être sur tous les fronts à la fois et pour l'instant ma priorité c'est de pouponner! Mais en arrière plan j'y réfléchis quand même, pour la suite...

Virginie Neleditesapersonne 09/01/2020 22:11

Non mais évidemment que tu peux passer le stade au-dessus... avec des stats comme ça, tu as de quoi faire pâlir d'envie pas mal de sites qui rament pour acquérir du trafic ! Et monétiser son site ne veut pas dire faire n'importe quoi... mais au moins tirer un peu profit du boulot de dingue que tu fais depuis 3 ans ! Ce qui évidemment n'empêche pas de chercher un emploi ou une activité salariée par ailleurs non plus... Enfin disons que quand je vois ce que tu arrives à produire, et ce même après avoir accouché d'un 3ème enfant, (!!) je n'ai pas top de doute sur ta capacité à gérer tout ça de main de maitre ;-) Et happy birthday au (futur?!) Picouscope !!

Picou 10/01/2020 15:19

Je n'ai pas tellement de doutes sur ma capacité à le faire, plus sur l'intérêt réel... Disons que ça reste dans un coin de mon esprit, mais je pense que je ne pourrais en tirer qu'un complément de revenu, alors que ça me demandera une énergie et des efforts sans doute supplémentaires à ce que ça pourrait me rapporter.
Alors, est ce que ça vaut le coup? Ça restera dans tous les cas secondaires par rapport à une recherche de boulot "réelle", salariée s'entend, qui correspond sans doute un peu plus à la partie raisonnable de mon caractère!

Le petit monde de Stéphanie 09/01/2020 20:26

Joyeux anniversaire!

Que de reflexions qui font écho pour moi. Il y a plusieurs années, j'avais un blog où je publiais très régulièrement, sur mes passions de l'époque, à savoir le Japon et la traduction. J'avais un relatif succès, on m'a même reconnue "en vrai" à l'école de traduction (c'est un petit monde)! C'était aussi l'époque où j'avais le temps, les ressources et l'énergie - disons même l'enthousiasme - de réfléchir à tout ce qui m'arrivait, de regarder autour de moi. Mais peu à peu la perte d'anonymat m'a fait peur. Je relisais les billets anciens et y voyais une jeune fille immature. Je me déplaisais. En même temps il était pour moi évident que c'était la sincérité du contenu qui attirait - et comment rester sincère, parler de ma vie dans ma ville de résidence, et rester vraiment anonyme, dans un milieu d'initiés? J'ai fini par capituler.

Aujourd'hui je me dis que je n'aurais pas du être si sévère envers moi-même :-) Mais les personnes évoluent et pour survivre un blog doit beaucoup évoluer lui aussi.

Instagram, la communication/le partage via images, les storys éphémères reflètent une évolution que nul ne peut freiner. Les blogs permettent il me semble d'aborder de manière plus complète tout sujet, quel qu'il soit. Reste à savoir ce que veut le public...un mélange sans-doute :-)

Bien du succès pour la suite et je me réjouis de savoir où votre reconversion professionnelle vous mènera!

Picou 10/01/2020 15:15

C'est vrai, c'est compliqué aussi de trouver cette balance entre parler de soi, sans trop en dire, se dévoiler, sans être reconnu ou impudique... Je suis par ailleurs d'accord avec toi, rien ne sert de râler contre l'hégémonie des réseaux sociaux et la tyrannie de leurs algorithmes - c'est un fait. Autant continuer à bloguer avec passion, je crois qu'il reste un créneau pour ça, il ne faut juste pas se faire d'illusions! Merci beaucoup en tout cas pour ce commentaire éclairé, ça me fait très plaisir! Dans tous les cas je suis motivée pour continuer, on verra bien sous quelle forme et quelle régularité!

Un et Un font Six 09/01/2020 12:03

Deja 3 ans et un joli parcours parcouru . Bon anniversaire du blog.
Il est vrai que par manque de temps je lis sans meme commenter . Moi qui me plains de ne plus avoir beaucoup de commentaires sur le blog je fais de meme à mediter pour ma part.
Un super bilan que tu as porté sur ton année. A tres vite

Picou 10/01/2020 15:12

Merci beaucoup! Pas de souci, je comprends tout à fait qu'on ait pas le temps ou pas l'envie de commenter mais ça me fait quand même très plaisir de lire ces quelques mots!

Krista 09/01/2020 08:46

Je fais partie de ces "lectrices de l'ombre", je suis ravie que tu continues ton blog! Tes articles me parlent beaucoup et sont tous aussi intéressants les uns que les autres. Merci de nous offrir cette belle régularité et belle année à toi et tes proches:)

Picou 10/01/2020 15:11

Merci beaucoup, c'est gentil de laisser un petit commentaire! Je compte bien continuer, l'inspiration et l'envie sont là, même si la régularité risque d'en prendre un coup à cause de demoiselle Comète!

Lucky Sophie 08/01/2020 23:17

Déjà 3 ans ? Comme le temps file ! Très joyeux blog anniversaire!

Picou 10/01/2020 15:10

Et oui, 3 ans déjà! Quand on aime on ne voit pas le temps passer^^!

petitsruisseauxgrandesrivieres 08/01/2020 23:02

Hey, joyeux Trois Ans ! je fêterai les miens à la fin de l'année :-)
Je partage totalement ton ressenti : non, on ne va pas raconter la énième boulette de nos petits, ni radoter de nouveau sur tel ou tel sujet. C'est forcé. Je crois qu'il ne faut pas hésiter à se diversifier, à changer de thématique, sans doute que certaines abonnées seront déçues, mais bon... Leur vie évolue également, je me dis que qq part ça doit coller !
Par rapport à ta reconversion, je suis exactement dans la même réflexion et sortant d'un entretien RH aujourd'hui même, on m'a dit en gros exactement la même chose que ce que raconte Agnès : c'est bien gentil tout ça, mais avant de te dégager un salaire correct, bon courage. La rédaction web est en général faite par des freelance payées au lance-pierre, et parfois loin de nos idéaux - si c'est pour finir par écrire des articles putaclics sans intérêt... Redynamiser sa carrière, faire un vrai bon bilan de compétence, changer d'environnement...parfois cela peut suffire à relancer l'intérêt. en tout cas cela fait partie des pistes possibles !

Picou 10/01/2020 09:22

Ma toute nouvelle maternité me redonne un élan pour aborder des thèmes que je n'avais pas encore abordés, car ils me semblaient trop lointains, du coup forcément ça redonne une impulsion "bébé" à mon blog, mais effectivement dans tous les cas j'espère pouvoir continuer à parler de tout, de rien, comme je le sens - peu importe si ça marche ou pas, et d'ailleurs c'est une belle indépendance que me donne google sur ce terrain, car maintenant même si j'écris sur un bouquin qui intéresse 2 personnes, mon trafic reste stable grâce à mes précédents articles. Du coup, je vais dans la direction où j'ai envie d'aller, c'est moi la ligne éditoriale, pas un thème précis.
Je n'ai pas trop de doutes sur ma capacité à "professionnaliser" l'affaire - je reste un profil cadre, organisée, méthodique, polyvalente, même si je devais sortir les rames j'arriverais à faire le boulot ; mais à vivre, ça, non - je suis bien trop lucide sur ce qu'est la réalité. Comme tu dis, ce sont des missions où la concurrence est rude, la rémunération tirée vers le bas, et pas forcément toujours folichonnes ; donc dans tous les cas je n'envisagerais cela que comme un "à côté". Mais du coup, est ce que ça vaut le coup de mettre tant d'énergie pour un résultat secondaire? Et d'un autre côté, pourquoi pas, si je ne place pas toutes mes billes là dedans et que je n'ai pas d'illusions, qu'ai-je à perdre? bref. pour l'instant je pouponne , et je garde ça dans un coin en parallele de mes futures recherches 'classiques' qui auront la priorité.

Allychachoo - Famille en chantier 08/01/2020 21:21

Toujours admirative de lire ce type d'article, moi qui n'ai toujours blogué qu'en dilettante pure je trouve que tu as une sacrée réflexion sur ce que tu fais ici ! En même temps tu as toujours été d'une régularité admirable, c'est évident que tu as toujours pris cet espace "au sérieux". Je te souhaite plein de bonnes choses pour la suite de ton aventure bloguesquz, quel que soit la tournure que tu lui donnes :)

Picou 10/01/2020 09:14

Je t'avoue que je blogue en dillettante aussi, mais c'est mon caractère, je suis organisée et méthodique, et un peu perfectionniste alors au final, ça donne quelque chose d'assez 'pro', du coup je me pose ces questions. Après, pour être honnête je sais parfaitement que je ne pourrai pas en vivre, et je me demande si ça vaut le coup de mettre autant d'énergie et de temps à le valoriser, si ça ne me rapporte pas grand chose ; mais bon, pourquoi pas tenter? Bref, je n'ai pas encore tout clarifié, je vais commencer par continuer à pouponner, on verra bien quand je me remettrai plus activement au boulot!

Cécile 08/01/2020 21:17

Bon Bloggiversaire !!!
Bravo pour cette constance dans l'écriture et félicitations pour ces bons chiffres bien mérités.
Ton débat avec toi même est interessant et instructif. Tu te trouves à un carrefour, à toi de déterminer ce que tu veux faire, ou à défaut ce que tu peux faire.... Chaque expérience est unique, la réussite ou la défaite d'autres n'ont pas à (trop) t'influencer.
Mon blog aura 3 ans aussi ce mois ci et, c'est vrai j'écris beaucoup moins dessus qu'à mes début... tu as très bien cerné la plupart des raisons de la diminution des parutions. Pour autant, j'ai l'impression d'appartenir à un (désormais vieux) groupe et j'aime les échanges qu'il peut y avoir.
Je te souhaite une magnifique 4eme année de blog, et suivrai ton évolution / tes réflexions avec intéret

Cécile 14/01/2020 13:47

Je vais me permettre un rappel : sauf erreur de ma part, c'est le plaisir qui te guide dans l'écriture du blog, tu en as parlé plus d'une fois en article ou ailleurs... alors j'ai envie de te répondre : 'laisses toi guider par le plaisir'.
Non ?

Picou 10/01/2020 09:11

Merci beaucoup pour ta présence fidèle et encourageante! C'est bien ça, c'est surtout un débat avec moi même, pas encore résolu! Je ne m'interroge pas tellement sur mes capacités, mais sais bien que la réalité étant ce qu'elle est, je ne pourrais pas en tirer un revenu complet - même pour un complément de salaire, ça me demanderait des efforts et du temps, sans doute au delà de ce que ça pourrait me rapporter. Donc je veux mettre tout ça en balance... On verra bien, pour l'instant je pouponne et j'arrive encore à écrire, et c'est déjà très bien!

Maman Lempicka 08/01/2020 20:46

En pause déconnexion totale (Facebook et blog), je prends néanmoins le temps de commenter cet article que j’ai dévoré. Tout d’abord, bravo pour ces 3 années de partage, toi qui es si constante dans la qualité de tes sujets et de tes réflexions. Ton inspiration ne se tarit pas et je t’envie. Ce que tu écris fait écho à nombre de mes ressentis: je crois que j’écris moins parce que je vais mieux. De ton côté, je ne peux que t'encourager à aller vers « plus »: je trouve que tu as toutes les cartes en main pour le faire. Et en plus, tu n’as rien à perdre! Je souhaite une très belle 4ème année à ton blog adoré!

Picou 10/01/2020 09:08

C'est souvent le cas, pour beaucoup de blogueuses, écrire a un côté "catharsis", que pour ma part je n'ai pas. Je n'écris pas parce que j'ai besoin d'évacuer, plus par plaisir "littéraire" (trop grand mot!) et pour partager. Du coup même si mon inspiration baisse, je finis toujours par y revenir car j'aime trop ça!
De là à "professionnaliser", je sais que je pourrais en avoir les capacités, mais je m'interroge sur la "rentabilité" car l'effort/le temps nécessaire pour en dégager un simple complément de revenu sera sans doute supérieur à ce que ça me rapporterait. A réfléchir!
Pour l'instant je me contente de pouponner, parce que c'est surtout de ça dont j'ai envie pour le moment!

Dinette et Paillettes (Maman Pétille) 08/01/2020 14:58

Joyeux bloganniversaire Picou !

Et ces réflexions qui ne peuvent que me parler... J'ai commencé à bloguer, au moment où je claquais la porte de mon ancien job, lessivée. Une coïncidence ? Peut-être pas.
L'écriture, le développement de réseaux, m'ont permis de me re-découvrir.
Et s'il suffisait de se lancer ?
Et quel temps y dédier ?
Parce que faut pas se leurrer, il me faudra un "à côté" pour remplir le frigo (les pâtes Mickey, ça va un jour, hein).
Je me laisse encore quelques mois pour y voir plus clair (d'ici l'entrée à l'école de Paupiette).
2020 nous apportera les réponses que nous attendons, j'espère !
Alors à l'année prochaine (mais bon d'ici là, si tu veux en discuter, tu sais où me trouver)

Picou 10/01/2020 09:05

Exactement - je pense qu'il faut garder du recul, vivre uniquement de ça ne me parait aucunement envisageable, ça ne pourrait être que le fruit d'un effort conjugué sur différents media liés à la rédaction. Mais pour en tirer un complément de revenu, il me faudra sans doute déjà sortir le boulot équivalent à un temps plein, ou presque, alors je me pose quand même la question de la "rentabilité"... C'est pourquoi je reste sur l'idée d'une formation et d'un boulot salarié, et pourquoi pas ajouter ça en "à côté".
Reste que pour l'instant j'ai surtout la tête à pouponner alors autant que j'en profite à fond car ce temps là je ne pourrai pas le rattraper!

capdad 08/01/2020 14:04

Très bon anniversaire à votre blog..

Je suis un de vos discrets lecteurs qui ne fréquente pas les réseaux socieux mais qui prend plaisir à vous lire..

Picou 08/01/2020 14:12

Merci beaucoup pour l'encouragement et pour la fidélité de lecture, même discrète! Ça me fait très plaisir!

Anna Breizh 08/01/2020 13:57

Très bon anniversaire pour ton blog Picou,
Depuis trois ans c'est un réel plaisir de te lire régulièrement.
Je te souhaite bon courage pour tes réflexions professionnelles, je suis actuellement dans le même cas que toi. De semaines en semaines, l'horizon de mes envies s'éclaircie, je te souhaite la même chose pour 2020. J'espère que tu trouveras une issue qui te comblera.

Picou 08/01/2020 14:11

Vaste projet! Pas si facile de faire le point sur là où l'on est, et là où l'on veut aller. Pour l'instant mon projet à court terme c'est de pouponner à fond! Mais dans quelques mois je me remettrai à y penser plus sérieusement! Bonne chance en tout cas pour trouver ton nouveau chemin, je suis sûre que ce sera pour le mieux!

Lau and the Girls 08/01/2020 12:15

Happy birthday joli Picou-blog :) Je crois faire partie de celles qui te suivent depuis les débuts... Un style accrocheur et des thématiques qui me parlent vraiment, tu avais (et as toujours) tout pour plaire ! Je suis moi-même aussi en pleine réflexion sur mon blog et sur mes réseaux. J'ai beaucoup moins de temps et d'inspiration pour écrire de vrais articles de fond. Moins d'envie aussi. Néanmoins, cela me manque. Je ne sais pas très bien où j'en suis au final. Quant aux réseaux, je suis lassée de cette course aux likes, aux photos les plus belles et aux hashtags qui feront mouche. J'y prends toujours du plaisir, mais là aussi, les choses ont changé...
Je te souhaite le meilleur pour ta reconversion professionnelle. Tes talents d'écriture te serviront à coup sûr ! Je te souhaite de trouver la voie qui te correspond le mieux. J'ai la chance d'être payée pour écrire, c'est vrai. Mais entre la communication commerciale, la communication interne, la communication publicitaire, la communication stratégique, corporate, presse... il y a de multiples types d'écriture et certains qui me correspondent beaucoup mieux que d'autres. Heureusement, après 12 ans de carrière, je les ai trouvés :) Continue à écrire, tes articles sont des petites bulles d'oxygène dans la blogo ! A très vite !

Picou 08/01/2020 13:23

Merci pour tes mots et ta présence fidèle! Je crois que c'est une étape obligée, avec le temps l'exaltation s'étiole, on a l'impression d'avoir déjà tout dit ou en tout cas, plus l'envie de tout dire. J'ai bien souvent la flemme, mais au final ça repart, toujours, parce que j'ai encore plaisir à écrire et échanger. Le jour où ça sera une peine, une charge, j'arrêterai ; mais je n'y suis pas prête, surtout à cette étape de ma vie où je reste chez moi. Avant de bosser dans le marketing, j'ai fait des études de com, je vois tout à fait la variété de ce que ça peut représenter... c'est l'un des avantages du métier, la polyvalence et le fait que tout soit renouvelé à chaque nouveau projet. C'est aussi un des avantages d'un blog - on peut sans arrêt le réinventer, car c'est nous qui en gardons les clés... En tout cas j'ai toujours autant plaisir à te lire ;o)

Quatre enfants 08/01/2020 12:00

Salut ma Picou,

Je fais partie de celle qui ont quitté le navire mais qui lisent encore pas mal de blogs, dont le tien évidemment. Je pensais que ça me manquerait après tout l'investissement énergétique que j'y consacrais mais force est de constater que non. J'ai vraiment l'impression d'avoir fait le tour des sujets autour de la parentalité, et effectivement le fait de continuer a m'exprimer sur Insta doit aider à passer le cap ;). Pour ce qui est de ta reconversion, tu auras bien raison de mettre en avant tes savoirs-faire rédactionnels sur la toile, mais méfie toi quand même du statut de free-lance. Se dégager un VRAI salaire n'est pas la même chose que de se dégager un salaire d'appoint, et très peu de filles en vivent correctement. Pour ce qui est des partenariats via ton blog ou ton insta, seules les (vraiment) très grosses influenceuses intéressent les marques ( si on parle de rémunération et pas d'envoi gratuit de produits qui ne remplissent pas le frigo malheureusement). Ecrire un livre, je ne peux que t'encourager à tenter l'aventure, mais là encore, ça ne remplira pas ton frigo non plus, sauf à réussir à en sortir plusieurs par an, et encore ... Bref, mes conseils de vieille copines seraient de chercher du travail dans la branche dans laquelle tu es spécialisée et dans laquelle tu as le plus de chance de trouver rapidement, quite à demander d'entrée de jeu un temps partiel si tu ne veux plus y passer trop de temps, et de développer tes activités digitales en parallèle. Avec ton talent, et un peu de chance aussi, tu pourras lâcher la vie pro traditionnelle progressivement ...
Je t'embrasse fort, et tiens nous informée de l'avancement de ton cheminement !

Picou 08/01/2020 13:18

Je crois que quand on a atteint la fin du cycle, c'est comme dans une histoire d'amour, il vaut mieux partir avant de tout gâcher - alors ça me console de ne plus te lire sur ton blog! ;o) - Et puis comme tu le soulignes, tu conserves un contenu sur ton IG, peut être moins long mais tout aussi intense, alors ça me va!!
Pour le reste, je te remercie mille fois de ton avertissement" - sois rassurée, je ne pourrais être plus d'accord avec toi! C'est justement parce que je suis bien consciente de ces écueils que je ne me lance pas vraiment, et si je finis par le faire, ce ne sera que comme un complément de revenu, sans y placer trop d'ambitions. (mais mon dilemme est justement là - se lancer en rédaction web demandera une énergie folle, est ce que ça vaudra le coup pour n'être qu'un revenu partiel, alors que ça finira probablement par prendre un temps qui lui, sera plein?? Le plaisir d'écrire n'y survivra sans doute pas).
Je vois tellement de filles autour de nous se lancer, ça donne envie, c'est sûr... Mais j'ai les mêmes réserves que celles que tu soulignes - et je suis toujours un peu embêtée, comme toi, de leur les exposer, car je ne veux pas les brider. Mais il me semble essentiel de bien garder ce recul, et de ne pas voir aveuglément une solution miracle qui n'existe que pour très peu d'entre elles.
Si je finis par développer quelque chose en relation avec mon envie d'écrire, ce sera surtout de la rédaction web (mon blog est bien trop petit pour être un revenu réel, et un livre...on va rêver, hein, c'est déjà bien!) - dans tous les cas ça restera un "à côté".
Ma conclusion reste la même que la tienne - je compte repartir d'un bon pied avec une formation professionnelle dédiée, spécialisée (sans doute en marketing digital, pour conserver un lien avec mon expérience pro et ouvrir le champ en intégrant mes compétences "virtuelles"), puis chercher un boulot salarié. A temps plein ou partiel, à un niveau stratégique ou opérationnel, dans quel type de structure, pour quel métier précis... C'est là où il me reste encore le plus à creuser!
Enfin bon - pour l'instant pour être honnête j'ai surtout envie de pouponner, et je ne vais pas m'en priver^^
En tout cas merci pour tes mots sincères et honnêtes - ce genre de retour est précieux, et me conforte dans mes (non) choix. Dans tous les cas, j'ai confiance!

Charlotte - Enfance Joyeuse 08/01/2020 11:32

Très bel anniversaire de blog !
Je comprends tout à fait ta réflexion et j'espère que tu trouveras tes réponses !
En tous cas, je serai là en 2020 !
A bientôt !

Picou 08/01/2020 13:02

Merci beaucoup! C'est une réflexion de fond qui prendra du temps, mais dans tous les cas je suis confiante!

Ysaline 08/01/2020 11:17

Bonjour Picou,

Je vous souhaite un heureux anniblog et de continuer à me combler avec vos publications.
Bonne continuation...
Belle et douce journée !
Et, meilleurs vœux pour cette nouvelle année !

Picou 08/01/2020 13:02

Merci beaucoup! Avec tous ces encouragements la journée ne peut qu'être belle! Meilleurs voeux!

CéciliAcidulée 08/01/2020 10:42

Joyeux anniversaire à ton blog et longue vie à lui ! Comme tu le soulignes, rares sont ceux qui franchissent le seuil des 3 ans alors bravo. Je te suis bientôt ;-)

Picou 08/01/2020 11:00

Oui tu fais partie de ces irréductibles qui continuent à me motiver alors merci!