Comment savoir quand partir à la maternité?

Publié le par Picou

blog-maman-picou-bulle-quand-aller-maternite

Une des choses qui cristallisent le plus nos peurs de l'accouchement, c'est de savoir quand et comment il se déclenchera, et si l'on partira à la maternité au bon moment.

Pourtant même lorsque le terme approche, la plupart du temps, on sait toujours pas vraiment comment on arrivera à le déterminer le moment venu!

Les signes annonciateurs d'un accouchement peuvent être très différents d'une femme à l'autre, et on ne sait pas toujours les interpréter clairement : si certaines situations laissent peu de doutes, le reste du temps, ce n'est pas facile de trancher sur le moment idéal.

La fin de grossesse est un moment vraiment à part, et l'impatience commence à se faire sentir. On a tellement envie de rencontrer bébé qu'on a parfois tendance à s'alarmer trop vite, au moindre indice d'un potentiel début de travail... Et d'un autre côté, on a peur de passer à côté sans s'en rendre compte, ou de laisser traîner trop longtemps en essayant d'éviter d'aller à la maternité pour rien.

Lorsque l'on attend son premier enfant, il est normal de se renseigner sur la manière dont se déroule un accouchement.

blog-maman-picou-bulle-quand-commence-accouchement

C'est un passage obligé, qui peut en fait autant nous rassurer et nous paniquer, selon ce que l'on lit et l'ampleur de nos recherches.

Si c'est, d'ailleurs, ce type de recherches qui vous a conduit ici, je vous conseillerais de les limiter assez rapidement! (après avoir lu les autres articles de mon blog, qui est une très bonne source d'information bien sûr^^)

Car s'il me semble indispensable de se renseigner en amont, pour être un minimum préparées à ce qui nous attend le jour J, je ne suis pas sûre qu'il faille non plus vouloir tout savoir dans les moindres détails.

Déjà car vous risquez de vous faire peur inutilement (au final, peu de ce que vous lirez s'appliquera à votre propre cas... d'ailleurs gardez toujours en tête que la plupart du temps, tout se passe très bien lors d'un accouchement!) ; mais surtout, car vous pourriez finir par croire qu'en sachant tout, vous pourrez tout maîtriser : désolée de vous décevoir, mais ça ne sera sans doute pas le cas.

Sachez surtout sélectionner l'information auprès de sources fiables : ouvrages spécialisés, sites de référence, professionnels de santé, et éventuellement - avec du recul - confidences personnelles de proches... Et ignorez le reste : les forums en ligne, les on-dit, les réseaux sociaux, qui peuvent raconter tout et n'importe quoi et finir par vous angoisser pour rien ou au contraire, enjoliver à outrance.

Malgré tout, on ne peut pas tellement s'en empêcher : on aimerait tant savoir exactement comment son accouchement va se dérouler!

blog-maman-picou-bulle-quand-partir-maternite

Quand cela va-t-il se déclencher? Quels seront les premiers signes que l'on ressentira? Comment savoir quand il sera temps de partir à la maternité?

Déjà, pas de panique : quels que soient les premiers signes qui marquent le début d'un accouchement, hormis cas médicaux particuliers, vous devriez avoir le temps! Il n'y a que dans les films où tout est plié en 5mn (et avec le sourire bien sûr^^)

Dans la réalité, un accouchement, surtout un premier, dure plusieurs heures (en moyenne 12/13h pour un premier, moins pour les suivants), et se partage en plusieurs parties, avec une intensité progressive. Au tout début, on est donc pour la plupart des cas sur des signes encore discrets, ou en tout cas, à l'ampleur limitée.

Plus que des indices concrets, les premiers signes viendront donc peut être simplement de votre propre ressenti...

Si vous êtes particulièrement à l'écoute de votre corps, vous aurez peut être le sentiment que quelque chose est déjà en train de changer.

La sensation que bébé est déjà un peu descendu ; le sentiment que votre ventre a changé de forme ; une fatigue inhabituelle, ou au contraire un regain d'énergie ou une libido extraordinaire ; le retour de nausées, peut-être... ou même la fameuse envie de tout nettoyer de fond en comble ou de mettre un point final à la déco!

Malgré tout, ces signes sont en général peu fiables, car on a souvent tellement envie d'y être qu'on peut facilement voir ce qu'on a envie de voir - plus on se rapproche du terme, plus on aura tendance à sur-interpréter tout et n'importe quoi.

Si toutefois vous avez vraiment des doutes qui vous angoissent, ou des signes médicaux inquiétants (saignements, ralentissement des mouvements de bébé...), n'hésitez pas à consulter. Mieux vaut être rassurée et directement prise en charge si besoin!

Outre ces ressentis personnels, lorsque le "vrai" travail commence, il y a en général 3 signes principaux à guetter.

blog-maman-picou-bulle-signes-annonciateurs-accouchement

Bouchon muqueux, perte des eaux, contractions... Ça donne quoi, en vrai?

La première chose à savoir, c'est que vous n'aurez pas forcément l'occasion de connaître tout ça! Chaque accouchement se déroule d'une manière différente, et on ne passe pas obligatoirement par toutes ces étapes.

Au fil de mes 3 accouchements, j'ai pu vivre l'éventail complet ; mais pas en une seule fois! Pour ma 1ère fille, j'ai d'abord perdu le bouchon muqueux, puis les eaux ; pour les deux autres,  seules les contractions m'ont annoncé le début des festivités.

Je peux donc vous partager mon vécu de chacun de ces signes annonciateurs : mais sachez qu'ils prennent une forme différente pour chacune, et que mon ressenti, s'il a sans doute une part d'universel, ne sera pas forcément le votre si vous y êtes confrontée le moment venu!

★ La perte du bouchon muqueux

Commençons par le moins "pressé"... et certainement aussi le moins glamour^^! Le bouchon muqueux est un amas de glaires cervicales, qui obstrue le col de l'utérus pour le rendre étanche jusqu'à la fin de grossesse.

Lorsque le moment fatidique approche, il peut se décoller et être expulsé - ce n'est pas obligatoire, c'est indolore, et ça ne prend pas exactement la même forme chez toutes les femmes.

La perte du bouchon muqueux s'annonce souvent par une sensation d'inconfort, et par la découverte de glaires un peu gluantes, généralement blanchâtres ou rosées et en quantité variables, dans ses sous-vêtements. (j'avais prévenu que ce n'était pas glamour^^!).

S'il descend d'un coup "en bloc", on s'en rend bien compte ; mais lorsque c'est progressif, c'est plus difficile à déceler, car pas forcément inhabituel, et ça peut même passer inaperçu.

C'est en tout cas un bon indice que le moment approche et que le col commence à s'ouvrir. Toutefois, ça ne signifie pas pour autant que l'accouchement va se déclencher immédiatement, car il peut se décrocher quelques jours comme quelques heures avant. Dans l'intervalle, rassurez-vous : bébé reste protégé des éventuelles infections par la poche des eaux, tant qu'elle n'est pas rompue.

blog-maman-picou-bulle-rompre-poche-eaux


★ La rupture de la poche des eaux

C'est sans doute le signe le plus emblématique : forcément, ça fait un drôle d'effet, que ce soit pour les futures mamans comme pour les éventuels témoins de la scène! On a d'ailleurs souvent un peu peur de donner l'impression de se faire pipi dessus^^...

Pourtant c'est tout à fait naturel, involontaire et incontrôlable - alors il ne faut pas en avoir honte, même s'il faut bien avouer que c'est assez gênant quand ça arrive en public. Car ça peut vraiment arriver n'importe quand, n'importe où ; et là encore, se faire d'un coup ou petit à petit.

Lors de la grossesse, le bébé se développe dans l'utérus au sein d'une poche remplie de liquide amniotique, qui "stérilise" l'environnement de bébé. Lorsque le col commence à se dilater, la poche se fissure, laissant échapper le liquide, qui est normalement incolore et inodore (dans le cas contraire il faut immédiatement consulter).

Chez la plupart des femmes, cette étape se déroulera en cours d'accouchement, à la maternité (souvent même provoquée par une sage-femme pour accélérer le travail) ; mais elle a parfois lieu en amont. La rupture peut être légère, et passer alors relativement inaperçue (si vous avez un doute, mettez une serviette hygiénique - si elle se remplit de liquide clair, vous aurez votre réponse). 

blog-maman-picou-bulle-bouchon-muqueux

Mais elle peut aussi être franche, et là vous ne passerez pas à côté! (une serviette sera alors loin de suffire... même une serviette DE BAIN, je veux dire^^). Ça peut être vraiment impressionnant!

Certaines femmes, comme ça a été mon cas, ressentent un léger pincement juste avant la rupture des membranes, mais ce n'est pas toujours le cas ; et en fonction de la position et des mouvements de bébé, le liquide peut couler en plusieurs fois, ce qui peut durer un petit moment.

Dans tous les cas, lorsque la poche des eaux est rompue, il faut se rendre rapidement à la maternité, car bébé n'est plus protégé des éventuelles infections. Il est alors fort à parier qu'on ne vous laissera pas repartir, pour vous garder sous surveillance, même si toutefois le travail ne débutait pas immédiatement!

Une fois que la poche des eaux est rompue, les contractions deviennent plus intenses et douloureuses, et plus efficaces, marquant une accélération du travail. Les choses sérieuses commencent!

blog-maman-picou-bulle-contractions-accouchement


★ Les contractions

C'est le signe le plus représentatif que le travail débute, puisqu'il est incontournable! Dans tous les cas, ce sont les contractions qui pousseront votre bébé vers la sortie (hormis dans le cas d'une césarienne programmée).

Et c'était bien là, à titre personnel, ma plus grande crainte avant mon premier accouchement! Je n'avais en effet jamais ressenti mes contractions lors de ma grossesse (bien que ma sage-femme m'ait montré lors d'une séance de monitoring, que j'en avais bien, sauf que je ne les sentais pas) ; j'avais du coup peur de ne pas les reconnaître lors du grand jour.

Si vous êtes comme moi, rassurez-vous! Les contractions d'un faux travail sont inconfortables, mais pas très difficiles à supporter ; en revanche, je peux maintenant d'expérience vous affirmer que vous ne risquez pas de louper longtemps les "vraies".

Bien plus efficaces, elles sont beaucoup plus intenses que les autres, et deviennent de plus en plus rapprochées et douloureuses au fil des heures - comme des douleurs de règles, mais en beaucoup, beaucoup plus fort.

Sous leur effet, votre utérus, et par dessus votre ventre, se serre et se tend pendant quelques instants, avant de reprendre un aspect normal, puis de recommencer.  C'est ce mouvement qui fait petit à petit progresser votre bébé vers le col, jusqu'à la phase d'expulsion.

Au départ, vos contractions seront certainement douloureuses, mais supportables et assez espacées - toutes les 30mn par exemple. Puis vous les sentirez se rapprocher, jusqu'à prendre un rythme régulier - toutes les 10, 5, 3 mn... avant de sans doute finir presque en continu, vous empêchant de parler ou de bouger. Même un antispasmodique (type spasfon) ne les fera pas partir.

Vous lirez sans doute un peu partout "partez après 2h de contractions toutes les 5mn"... Attention! Ce n'est pas une science exacte! Pour ma part, je suis passée d'un coup de contractions gérables toutes les 10mn, pendant des heures d'affilées, à des contractions à la limite du tolérable, toutes les 2-3mn, qui ont fini le job en mois d'1h. Si j'avais attendu le fameux rythme qu'on décrit partout, j'aurais accouché à la maison!^^

blog-maman-picou-bulle-signes-annonciateurs-naissance

Il n'y a malheureusement pas règle claire et unique pour savoir quand vient le bon moment pour se rendre à la maternité...

C'est à un moment à nous de trancher, selon votre ressenti, entre le risque de partir trop tôt, et d'être peut-être renvoyée chez vous ou de vous ennuyer en salle de travail, et celui de trop tarder, et d'arriver en panique, trop tard pour une péridurale (le risque de ne pas arriver à temps du tout restant quand même rarissime^^!).

Fiez-vous avant tout à votre instinct : votre propre corps sera le plus à même de vous "parler", en gardant en tête qu'un accouchement dure quand même longtemps.

Votre 1er bébé ne devrait sans doute pas débarquer à l'improviste, mais vous laisser le temps de vous rendre à la maternité avant son arrivée. Quant aux suivants, en général on est prévenues que le travail va alors plus vite, et armée de notre expérience, on a une meilleure idée de quand partir pour être plus sereine.

Dans tous les cas, le mieux est de bien préparer sa valise de maternité en avance, pour pouvoir partir vite en cas d'urgence, même si dans les faits vous aurez certainement le temps pour quelques derniers préparatifs (par exemple un dernier petit en-cas, une petite douche, un ou deux coups de fil/messages, et/ou quelques retouches au contenu de votre sac...).

Et surtout, prenez contact avec l'équipe qui va vous suivre lorsque vous sentez le moment arriver. Ce seront eux les plus à même de vous juger un peu où vous en êtes pour vous dire quoi faire, et de vous renseigner sur la charge du service.

Si rien ne semble presser, et qu'ils sont débordés, vous serez aussi bien chez vous pour le début du travail! Mais si vous pensez qu'il est vraiment temps, que votre instinct vous dit de foncer, n'hésitez pas non plus à insister un peu ou à partir directement. Dans tous les cas, les prévenir de votre arrivée, avant de partir ou sur la route, les aidera à mieux vous accueillir et à mieux gérer le service!

Pas facile de savoir si l'on part bien quand il le faut... Mais sachez au moins que le moment venu, vous partirez pour la plus belle des aventures! ;o)

blog-maman-picou-bulle-pinterest-signes-quand-partir-maternite

 

Publié dans Maternité-grossesse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Mamita 17/02/2020 11:11

C'est vrai que ça peut être très long... J'ai ressenti les premières contractions à 4h du matin, je suis arrivée à l'hôpital vers 8h et c'est seulement à 3h30 le lendemain que j'ai accouché ! Mais je ne regrette pas d'y être allée si tôt. Je préférais attendre à l'hôpital que chez moi en me demandant tout le temps : "est-ce que là c'est le bon moment pour y aller ?".

Picou 17/02/2020 11:13

Oui, il faut doser selon son propre ressenti! Etre chez soi, c'est plus confortable en général ; mais être sur place, c'est aussi bien plus rassurant. A soi de juger quand on estime le meilleur moment arriver!

Maman tâtonne 11/02/2020 15:25

J'imagine tous les scénarios pour ce deuxième accouchement qui arrivera dans quelques jours. Ton article résume très bien les choses et oui il faut se faire confiance. Pour ma fille, j'ai rapidement été dans la panique car quelques heures après un contrôle où on me disait que ce n'était pas pour tout de suite, j'ai commencé à avoir des contractions douloureuses dans les reins toutes les 3-4min. J'avais tellement peur que ce soit un faux travail et qu'on me renvoie car mon instinct me disait que c'était le moment et ça l'était !

Anna Breizh 11/02/2020 13:55

Très belle synthèse ! Et le maitre mot est : surprise. On ne sait jamais ce qui nous attend.
Pour ma 1ère : fissure de la pche des eaux, pour la 2e après 3 faux travails où j'ai hésité à aller à la maternité, j'ai su que la 4e fois c'était bon on pouvait y aller.
Savoir s'écuter c'est important, merci de le rappeler Picou, c'est essentiel. Et si on va à la maternité "pour rien", ce n'est pas bien grave de toute façon, le tout c'est de se sentir rassurée et bien entourée.

Madame Lavande 11/02/2020 13:36

Excellente synthèse je trouve ! Je crois qu'en effet le mot d'ordre c'est surtout de s'écouter et de se faire confiance. Chaque accouchement peut être tellement différent des autres. Ici, si j'avais attendu les 2h "règlementaires" pour ma 1ere je ne serais jamais partie à la maternité alors que pour ma 2e les contractions ont tout de suite été douloureuses. Si 3e il y a, de toute façon de grandes chances qu'il n'ait pas le choix de la date ;-)

Sonia 11/02/2020 12:50

Alors pour fiston c'était net et précis j'ai perdu les eaux (enfin j'ai su ensuite que c'était une fissure mais en clair ça a coulé toute la journée en abondance. Super mdrr). Là au moins on sait qu'on doit y aller c'est clair. Pour ptitdeuz ben...rien lol. Vu que déclenchement ????. Et encore je pense que ça aurait encore pu attendre mais bons ils ont pas voulu prendre de risque. Je ne suis donc jamais partie à la mater à cause de mes contractions snif

Picou 12/02/2020 21:02

Oui, pour ma 1ere j'ai perdu les eaux aussi, du coup je savais qu'on partait pour de bon! Pour Bouclette, contractions ; et pour Comète, une sorte de faux travail 2 jours avant (qui était en fait le début du vrai travail), puis des contractions. J'aurais été déclenchée 2j après, elle a su m'écouter vu que je voulais l'éviter!

Julia - Et maman tu deviendras.com 11/02/2020 08:46

Pour moi, pas besoin de se poser la question, Charlie et moi ont étaient tellement bien ensemble qu'il a fallut la pousser vers la sortie. Rendez-vous donc à la maternité à J+6 pour un déclenchement à 7h30. Le jour du terme, j'avoue avoir été déçu de rentrer dans ce contrôle. J'ai du faire le deuil d'un accouchement naturel. Et me raisonner a attendre ! J'ai choisi de prendre le bon côté des choses. De profiter des derniers instants avec mon bébé et des derniers instants à 2 avec mon chéri. Et puis quoi qu'il arrive, nous savions que nous avions rendez-vous avec notre bébé au plus tard à J+6.

Picou 12/02/2020 21:00

Ah oui, J+6 je crois que c'est vraiment le bout du bout!!^^ Je pense que j'aurais été déçue aussi, j'ai failli être déclenchée pour Comète et ça ne m'enchantais pas. Même si au final, ça ne change peut être pas toujours tellement la donne... Et comme tu le dis, au moins tu auras profité de ta grossesse vraiment à fond!