Ca change quoi d'avoir deux enfants?

Publié le par Picou

avoir-plusieurs-enfants-ce-que-ca-change

L'une des mes amies approche petit à petit de la fin de sa deuxième grossesse... Avec sérénité, mais aussi je crois, un peu d'appréhension à l'idée d'avoir bientôt 2 enfants...

Comme toutes les mamans d'un futur deuxième, elle se demande sans doute ce que va impliquer l'arrivée de ce nouveau bébé dans son petit monde. "Vais-je l'aimer autant que le premier? Comment l'aîné va digérer son arrivée? Notre équilibre familial va-t-il résister?"...

Mais au delà de ces doutes "existentiels", lorsque mon amie m'a annoncé sa grossesse, elle commençait aussi à s'interroger sur les implications plus "pratiques" de ce changement, et sur ce que ça représentait réellement, au quotidien, d'avoir un deuxième enfant.

Est-ce vraiment différent de gérer 2 enfants au quotidien, plutôt qu'un? Il est vrai que le grand changement semble déjà être de devenir parent en soi... N'est-on pas au final déjà rodés avec un premier enfant?

Qu'est ce que ça change concrètement, dans notre organisation déjà huilée, quand on en a un 2ème?

ce-que-change-un-deuxieme-enfant

Je crois qu'on a effectivement déjà vécu le plus grand bouleversement, en ayant son premier enfant.

On a dit au revoir à nos habitudes, on a réorganisé notre quotidien, on a remis en cause toutes nos priorités de vie...Tous ces changements sont en général déjà bien ancrés quand on tente de nouveau l'aventure, et tiendront moins du chamboulement. On a déjà vécu l'arrivée d'un enfant, on sait mieux à quoi s'attendre...

Mais même si l'on est moins dans la découverte, ça n'empêche pas un certain nombre d'inévitables nouvelles adaptations.

On traverse forcément une première période de flottement, les premières semaines ; puis après quelques ajustements, on finit peu à peu par trouver ses marques à quatre (ou plus).

Mais même lorsqu'on a réussi à retrouver une certaine stabilité, il y a quand même des choses qui seront bien différentes après un 2ème enfant...

adaptations-logistiques-deuxieme-enfant

★ L'aspect logistique


C'est ce qui semble évidemment le plus évident...

Avant tout, il faut faire une nouvelle place au bébé, et à tout son encombrant matériel de puériculture, mais cette fois ci au sein d'une place déjà réduite par celle laissée au premier enfant. Ça implique parfois de réorganiser ou changer son logement, sa voiture...

Lorsqu'on accueille un 2ème enfant, on dispose en général encore d'une partie du matériel utilisé pour le premier ; pourtant il faudra souvent réinvestir quand même.

Dans des vêtements (surtout si le 2ème n'est pas de la même saison ou du même sexe), du matériel (planche sur la poussette, nouveau lit ou nouvelle chaise haute, par exemple, selon l'âge du premier), un nouveau siège auto...

Tout ne pourra pas être réutilisé, et le nouvel arrivant aura forcément besoin de nouveautés, ou de compléments. On se calme ainsi en général sur la déco dernier cri ou les craquages shopping, car ça représente vite un coût!

Par ailleurs, l'arrivée d'un nouvel enfant amène souvent aussi à réorganiser et rebudgéter entièrement le mode de garde des enfants... et ce n'est pas une mince affaire!

Ca tient même parfois du casse tête pour trouver la solution optimale. On traque les aides, on essaye de décortiquer ce qui reste possible ou non, on cherche au maximum à centraliser la garde de toute la fratrie... et évidemment, on finit toujours par payer plus! (l'occasion aussi de réfléchir à l'éventualité d'un congé parental).

organisation-deuxieme-enfant

★ Le temps


On s'est extasié sur chacun des plus petits progrès de son premier enfant, on a pris le temps de l'accompagner patiemment dans chacun de ses apprentissages, on a pris 10000 photos qu'on a envoyées à toute la famille...

Oui mais voilà, avec un deuxième dans les bras, on n'a plus le temps d'assurer un suivi aussi rapproché. Déjà, on n'en a plus forcément autant l'envie (on a déjà vécu ces découvertes, il faut avouer qu'elles nous semblent moins exceptionnelles la 2ème fois). Et surtout, on ne peut plus y dédier autant de temps, car on a aussi le premier à gérer!

Un aîné très demandeur, parfois même un peu jaloux, auquel il faut aussi consacrer de l'attention. Il faut maintenant partager son temps entre ses enfants, en prenant soin d'entretenir un lien familial, de les laisser bâtir leur propre lien fraternel, et de leur accorder des moments rien qu'à eux, tour à tour.

Le tout en plus de toutes les tâches du quotidien qui s'amplifient et se multiplient, et de la fameuse charge mentale qui croît elle aussi!

Alors des fois, on ne remarque pas le jour de la percée de sa 6ème dent, on oublie de noter la date précise de son premier mot ou de sa première cuillère, et on ne prend pas cette cette 120ème photo de son-petit-pied-tout-mignon pour papy-mamie. (et la famille, d'ailleurs, semble aussi un peu moins demandeuse que pour l'aîné...)

Inévitablement aussi, pendant quelques mois ou années, on réduit encore plus le temps qu'on a pour soi. C'est vraiment éprouvant et on a parfois l'impression parfois de se perdre...

Mais ça finit par se tasser, et l'on profite alors de la magie que crée aussi une fratrie. On observe le grand qui aide, le petit qui suit son modèle avec les yeux émerveillés, les engueulades qu'on doit arbitrer, et les moments magiques de leur belle complicité.

★ L'organisation


On a déjà acquis, avec son premier enfant, des compétences insoupçonnées pour arriver à gérer de front différentes casquettes, entre le boulot, son couple et l'organisation quotidienne.

Mais avec un deuxième, il faudra faire preuve d'encore plus d'anticipation, d'adaptation, et de réactivité. Les habitudes bien pratiques qu'on avait mises en place pour notre premier enfant, ne seront plus forcément toujours applicables avec un deuxième, et il faudra trouver d'autres options...

Là où on laissait un peu pleurer l'aîné la nuit, on osera plus le faire pour le 2ème de peur de réveiller le grand... Là où on laissait le grand dormir tout son saoul à la sieste, il faudra réveiller le petit pour aller à l'école... Là où on louait une chambre pour 2 avec lit bébé dans un coin, il faudra maintenant dégoter une vraie suite familiale et faire du tri pour que tout rentre dans le coffre. Et on ne pourra plus compter aussi facilement sur la famille ou les amis pour jouer les baby-sitters.

Sans compter que le deuxième peut avoir des habitudes tout à fait différentes du premier! Des difficultés de sommeil, un besoin d'être porté, un RGO, un tempérament plus tonique... On ne peut pas tabler sur le fait que son deuxième sera comme son aîné, pour appliquer les mêmes recettes et se reposer sur ses lauriers.

On a beau savoir s'occuper d'un enfant, il faudra parfois réapprendre, redécoder ses besoins, trouver de nouvelles habitudes qui correspondent mieux à ce nouvel enfant. Et réorganiser encore son quotidien en fonction.

La bonne surprise, c'est quand même qu'au bout d'un moment, l'aîné pourra aussi sans doute un peu vous aider, et les 2 enfants s'occuper un peu ensemble. Et ça, ça fait vraiment une différence!

maman-deuxieme-enfant-organisation

★ Le lâcher prise


La bonne nouvelle, c'est qu'un 2ème enfant s'accompagne aussi d'une confiance en nous redoublée, acquise par notre expérience avec l'aîné. Pour un deuxième, on se sent plus sereine, on fait plus confiance à son instinct, on se sent moins perdues.

Et c'est une aide énorme au quotidien!

Évidemment on n'a toujours pas toutes les réponses, et on continue à se remettre en question - mais nos doutes ne nous submergent plus, on avance plus fermement, on arrive à mieux lâcher prise.

Petit à petit on assouplit un peu nos principes, on accepte nos erreurs, on les assume même, car on s'affranchit mieux des jugements.

On ne court plus chez le médecin au moindre rhume, on se pardonne de ne pas faire que des petis plats maison, on supporte les tâches sur les vêtements jusqu'à la fin de la journée, et on apprend aussi à plus déléguer.

Avec l'expérience, on sait qu'on ne peut pas être parfaites... Mais on a aussi compris que ce n'est pas pire pour autant!  On fait de son mieux, et on constate que ses enfants, au fond, sont heureux. Et encore plus à deux.

Pour conclure reste l'évidence... Un deuxième enfant, c'est avant tout une dose d'amour en plus, des souvenirs multipliés, et encore plus de belles expériences à vivre!

{PS : si l'envie d'agrandir la famille vous titille, sachez que j'organise un concours pour gagner un livre sur le sujet jusqu'à mercredi sur mon compte instagram! Vous y êtes les bienvenu(e)s!}

pinterest-avoir-deuxieme-enfant

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Publié dans Vie de famille

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Alinette 09/01/2019 13:57

Hâte de l'arrivée du deuxième <3 Exactement le genre de question que l'on se pose, même si on sait qu'au fond tout se passera bien, ou du moins du mieux possible

Picou 09/01/2019 22:26

Je crois que c'est inévitable toutes ces questions...on y trouve ses propres réponses, fort heureusement, quand le moment arrive ;o)

Kanie 06/08/2018 17:32

Merci pour cet article. J'ai actuellement une fille d'un an et demi et j'ai beaucoup de peur quand a l'arrivée d'un deuxième bibou. Je me demande si j'en suis capable. Mais ton article me redonne l'espoir nque ce n'est pas si insurmontable. Il faut juste apprendre à sortir de sa zone de confort, pour encore plus de bonheur. Lorsque j'aurais surmonter ça, alors je serais prête.

Picou 06/08/2018 22:23

Merci ! Mais vraiment ça vaut le coup...ta zone de confort vacillera, c'est sûr, mais elle changera, c'est tout! Elle reviendra!

queenofthetribu 31/03/2018 14:35

Très bel article, qui resrésume parfaitement les' chamboulement occasionnés. .. C'est vrai que l'organisation est impérative sinon on se laisse vite déborder. ... Et ca marche pour 2, 3 ou 4 enfants. Bisous

Picou 03/04/2018 09:51

Je te remercie! On a beau être déjà "habitués" via le premier enfant, avoir un deuxième change quand même complètement la donne, surtout en termes logistiques et en organisation. Impossible de garder toutes ses bonnes habitudes, il faut forcément se renouveller un peu...Mais ce mouvement a du bon aussi, souvent!

Mumtwokids 23/03/2018 15:14

C'est vrai que le deuxième ça change la donne, c'est autre chose, on apprend à faire autrement et aussi à lâcher prise, je ne trouve pas ça plus mal. Il existe aussi des premières fois qu'on n'oublie pas chez le deuxième, à titre d'exemple Choupette, dans tout sa délicatesse si féminine, a retiré, ce matin, son body, sa couche et a fait caca par terre alors que son pot était juste à côté....autant te dire que cette première fois là je ne suis pas prête de l'oublier et qu'elle va rester gravée dans ma mémoire autant que la première cuiller de petit pot de Lapin :-D !

Picou 23/03/2018 16:15

Evidemment, certaines choses passent plus inaperçues chez les deuxièmes, mais pas toutes, heureusement! Ca va aussi avec leurs singularités, souvent on a trop tendance à calquer ce qu'on a vécu avec notre premier, alors que le 2ème est souvent complètement différent, à part.

Maman Nouille 22/03/2018 08:01

Bon chez nous ça a été un peu chaud du slip car assez rapidement on est passé de la configuration deux adultes- 1enfant à celle 1adulte - 2 enfants (le papa étant absent professionnellement). Du coup je me demande un peu comment on a fait pour tant galérer à l'arrivée de notre ainé XD
Je crois que ce qui change la donne aussi, c'est qu'il y a d'autres liens, puisqu'il y a des liens fraternels et pas juste parents enfants. Les enfants sont d'ailleurs autant représentés que les adultes (et ça se voit dans mon salon). Je me demande ce que ça fait quand ils sont plus nombreux et que tu passes à trois ou plus...

Picou 22/03/2018 11:01

Oui j'avoue que vous avez du coup un peu corsé l'histoire, chapeau! En plus tu es encore dans la partie la plus dure, ça ira je crois en se calmant, au fur et à mesure que Malo grandira. Mais être en infériorité numérique, c'est clair que c'est beaucoup moins pratique en cas de crises!

GToch 21/03/2018 19:10

Je n'ai pas ressenti le passage de un à plus.
On en a déjà parlé tu sais que je ne suis pas trop du genre à me poser mille et une question, ce qui explique certainement le fait d'avoir simplement enchaîner la suite de l'histoire.
Financièrement nous n'avons jamais fait de calcul.
Avec la nourrice le seul qwak est qu'elle est tombé enceinte en même temps que moi pour n°2 et du coup une place en moins... ;) ça Nous a vallu 3 mois de nounou de substitution un peu compliqués sinon tout a toujours roulé.
Mais le plus important pour nous doit être ce fameux "lâcher prise" car on s'autorise bien plus de choses maintenant qu'ils sont 4 que lors que lorsqu'il était 1 :D

Picou 22/03/2018 10:59

Nous on a essayé d'être un peu organisés, mais au final c'est toujours la nature et la vie qui prennent le dessus! Et on retombe toujours sur ses pattes de toute façon je crois. L'essentiel c'est de le garder en tête pendant les premiers mois forcément un peu plus "sport", mais ce lâcher prise qu'on acquiert nous y aide, je crois!

GrandCoeur - Evinrude 20/03/2018 18:04

Merci pour ton article (et sur ton conseil, je suis aussi allée lire "Maman 2.0.") ! Ici numéro 2 devrait arriver 15 mois après son aîné, donc c'est plutôt rapproché. Par contre je trouve qu'on n'a pas encore vraiment de "routine" à proprement parler, nous avons déménagé dans un nouveau pays il y a quelques mois et avons dû nous habituer à un nouvel environnement, par exemple. Ce que j'appréhende le plus, c'est que le 2e soit plus "difficile" que le 1er, qui pour l'instant est plutôt un gamin reposant : il a fait ses nuits tout de suite, n'est pas malade, pas de problème de séparation, etc. L'organisation dépendra du caractère de numéro 2, donc...

Picou 20/03/2018 21:46

Oui, forcément avec un déménagement en plus et si peu d'écart, tu élimines plus la routine! Et oui, fin du suspense, tout dépend aussi de n°2 lui même. Par exemple ma grande était un bonheur pour ce qui est du sommeil ; avec la petite, ça a été beaucoup plus dur! Mais il faut se faire confiance pour arriver à trouver de nouvelles marques et stabiliser son mode de vie à quatre au bout de quelques mois, dans tous les cas!

Lucky Sophie 20/03/2018 12:57

Pour moi le passage de 1 à 2 a été vraiment plus éprouvant que de devenir parents, parce qu'un bébé ça s'emmène partout hyper facilement alors qu'avec 2 petits en bas âge, c'est moins évident (par exemple à l'hôtel on te met facilement un lit parapluie dans une chambre de deux, mais demander deux lits parapluies c'est plus compliqué...)

Picou 20/03/2018 14:54

Oui, au final on doit quand même complètement réorganiser sa façon de faire, et aussi sa façon de considérer l'enfant, qui n'est plus l'objet d'une relation unique et un peu fusionnelle. On prend plus en considération les éléments extérieurs, pour s'organiser en conséquence. Mes filles ont 2 ans et demi de différences ce qui améliorait je crois les aspects "pratiques", mais selon l'écart entre les enfants, ça peut aussi beaucoup changer la donne, en termes d'autonomie, de matériel, de ressources... Il n'y a pas de cas unique, mais je crois qu'on doit quand même toujours passer pour le 2ème par une petite phase de turbulences, avant de retrouver un équilibre à 4 ou plus, qui est ensuite tellement enrichissant!

Marilyne 20/03/2018 11:14

Hello Picou,

encore 1 super article. Nous avons également le projet du 2e et du coup ça ce sujet m’intéresse beaucoup. Même si nous n'allons pas le lancer dans les mois qui viennent (a cause de mon boulot), c'est quand même bien de se préparer à tout ça. La plus grosse tornade était à l'arrivée du 1er enfant mais chaque bébé suivant entraine fatalement un petit chamboulement on en est conscient. Mais tant qu'il n'est pas là, je crois qu'on ne s'en rend jamais bien compte.

Picou 20/03/2018 14:52

Merci! Je crois qu'au final on ne peut pas tellement s'y préparer complètement ! mais envisager la possibilité, réfléchir au bon moment, imaginer ce que ça donnera... Ce sont déjà des bases qui permettent ensuite de créer la place réelle au petit nouveau, le moment venu. Au final ça ne sera jamais comme on l'avait imaginé, car on projette je crois beaucoup notre expérience avec le premier, alors que pour le 2ème l'enfant comme notre environnement ne seront pas les mêmes. Mais au final malgré les tatonnements de la première année, je crois que tout le monde finit par trouver sa place, et alors quel bonheur!

madamezazaofmars 20/03/2018 11:06

Je dois dire que pour moi qui ai quatre enfants, le passage de un a deux a été le plus compliqué, sans aucune comparaison avec l'arrivée de mes deux derniers bébés. Je ne sais pas si on était pas pret, je ne le saurai jamais, mais on a eu une petite traversée du désert dont on s'est vite sorti, mais qui m'a beaucoup marqué

Picou 20/03/2018 14:48

Je pense que ça nous demande aussi beaucoup d'accepter de "partager" ce qu'on donnait au grand, et de revoir cette relation un peu fusionnelle avec l'aîné pour trouver la bonne place pour le(s) suivants, et un partage qui convienne à tout le monde. Du coup on cherche un peu, on tatonne mais après ce doit être plus simple (mais je te crois sur parole, je suis pas allée jusque là!)

Sonia 20/03/2018 09:19

ici le p'tit deuxième arrive en juin avec presque 4 ans d'écart avec l'aîné. Avant de se lancer dans l'aventure bébé 2 je pense qu'on se pose (presque) toutes la question de la place du premier et de cette fameuse "taille du coeur" (qui n'a pas entendu "on ne partage pas son amour mais son coeur s'agrandit..."?). Aujourd'hui je suis bien moins inquiète (surtout sur l'amour que je donnerai à chacun), mais je regrette d'avance d'avoir moins de temps pour m'extasier, faire mes petits pots (exclusivement) maison... Par contre nous comptons bien tenir un livre de la première année, comme nous l'avons fait pour Martin et comme déjà pour lui on était pas les champions de la date précise mais plus de l’anecdote consignée quand on a le temps, je pense que ça devrait le faire (d'ailleurs on a laissé de l'espace pour coller la photo avec au crayon a papier quelle photo on pensait mettre mais on ne les a toujours pas imprimées! (le congé mat arrangera tout ça: D)

Picou 20/03/2018 10:16

Oui je pense que ces questions qu'on se pose avant un 2ème font quelque part partie de notre "construction" en tant que famille, ça nous permet d'imaginer et de créer la place pour ce petit deuxième, et certaines de ces questions ne trouvent une réponse que quand le bébé est là, donc il ne sert à rien de trop s'angoisser à l'avance.
Quand au temps qu'on a pour le 2ème, on a des serrements au coeur parfois, mais on fait les choses autrements, et on a aussi des joies autrement. C'est une autre nouvelle aventure, à part, mais aussi enrichissante! Et comme tu dis, le congé mat aide aussi à faire cette préparation, et à se poser. Pour en profiter pleinement, car c'est quand même aussi et avant tout 2 fois plus d'amour!

Julie 19/03/2018 23:59

Ton billet me parle et m'effraie tout autant... En route pour une deuxième grossesse qui viendra quand elle sera décidée, je me sens au fond morte de trouille. J'ai peur de m'éloigner de ma fille, de perdre cette relation que l'on a tissée ces 3 dernières années, de me perdre dans une multitude d'attentes familiales... Et pourtant, j'en ai envie de ce deuxième enfant, envie de cette famille que l'on construit, envie de donner naissance à une fratrie... Pas facile

Picou 20/03/2018 10:12

Pour ces craintes là, je te rassure nous les avons toutes traversées avant notre 2ème (je ne sais pas d'ailleurs si tu as lu l'article en lien dans les premières lignes de cet article, sur les questions qu'on se pose avant un 2ème - tu y trouveras sans doute quelques éléments pour te rassurer!). Je crois que c'est une sorte de passage obligé, une étape qui nous permet de créer la place pour le 2ème sans négliger le grand. Mais après quelques temps de flottement et de mise en place après la naissance du 2ème, tout finit par se stabiliser et on retrouve ses marques à quatre. Et cette dynamique avec une fratrie vaut vraiment la peine, c'est une richesse incroyable, vraiment! Je ne peux que t'encourager à ne pas avoir trop peur, et à te lancer si tu en as envie!

petitsruisseauxgrandesrivieres 19/03/2018 22:15

20 mois d'écart pour mes deux derniers, après une longue pause (j'ai aussi une grande et un beau-fils). On s'y est bien remis, alors qu'on appréhendait un peu quand même. Pour le petit dernier, tout le monde m'avait tellement dit que cela serait atroce d'avoir des enfants aussi rapprochés, que je m'étais faite à l'idée, et au final, ça m'a paru presque facile !
La vraie différence que je note, c'est qu'en effet on ne laisse pas le dernier pleurer pour ne pas déranger ses aînés, et il en profite, le fripon !

Picou 20/03/2018 10:09

Oui j'ai l'impression qu'on tombe un peu tous dans ce panneau là...Ma petite aussi s'est bien engouffrée dans la faille en s'habituant à ce qu'on aille la voir, et je crois que ça a quand même joué un grand rôle dans ses difficultés de sommeil... mais quel bonheur maintenant de les voir ensemble, ça me comble!

Maminechat 19/03/2018 21:13

Avec 16 mois d'écart entre n°2 et n°3 (3 enfants en moins de 6 ans), je ne peux qu'être d'accord avec toi :-)
Manque de sommeil, nouvelle organisation, chamailleries puissance 3 mais quel bonheur de les voir grandir !

Picou 20/03/2018 10:07

Nous avons eu l'option plus "confort" ici, avec juste 2 et 2 ans et demi d'écart entre elles. Mais je crois que dans tous les cas, il faut tabler sur une première année très "sport", mais sur une accalmie ensuite... et sur le bonheur en plus de ce nouvel enfant en lui même, et de l'interaction qui se créer avec le(s) autre(s) qui est aussi magique!

charlotte 19/03/2018 20:38

et un petit peu moins de sommeil lol

Picou 20/03/2018 10:06

chuuuuuuuuuuut faut pas le dire, faut quand même laisser quelques surprises! Mais c'est vrai que bizarrement j'ai omis ce point là alors qu'il est d'une importance cruciale...

ColombesMum 19/03/2018 16:30

Merci pour cet article qui tombe à pic dans ma période de craintes du chamboulement à venir ! On sait ce qui nous attend, mais pas trop car finalement chaque enfant est différent ! Mais au moins on sait gérer le manque de sommeil, on sait s'organiser...faut juste accepter que ce soit multiplié par 2 ahah ! Merci pour ces bons conseils !

Picou 20/03/2018 10:05

Oui, au moins quand même tu as une idée générale, mais le risque c'est de trop projeter ce que tu as vécu avec le grand, alors que ça sera forcément différent, car l'enfant et l'environnement sont différents. Après, tu connais maintenant ta capacité à gérer et rebondir, donc...Ca va le faire!

maman delire 19/03/2018 12:36

une fois de plus article très complet chère Picou ! pour ma part, avec 22 mois d'écart, j'ai dû avoir quelques objets en double, notamment le lit a barreau ! il aura fallu environ 1 an pour qu'ils se mettent réellement à commencer à jouer ensemble. et effectivement, il faut tout réadapter. n'empêche qu'avec cet écart d'âge, c'est dur au début, mais ensuite ils se calent très vite sur le même rythme et la vie de famille est plus simple ( plus de sieste de l'un alors que l'autre en a encore besoin ect...) surtout que la grande a eu besoin de sieste plus longtemps que le petit , c'était d'autant plus simple. devenus plus grands, il faut gérer les conflits ( tout en évitant de s'en mêler, le plus grand paradoxe !!) mais c'est double dose d'amour !!!

Picou 19/03/2018 12:41

Mes filles ayant 2 ans et demi d'écart, nous ça nous a permis de ne pas avoir besoin de "doubles". Comme tu dis, la première année est forcément je crois un peu sport, mais ça finit par se stabiliser. Pour l'instant mes filles s'entendent bien donc la gestion des conflits est assez rapide, mais je m'attends à ce que ça se complexifie évidemment au fur et à mesure qu'elles grandissent...Mais je leur fais aussi confiance pour m'y aider, donc je croise les doigts pour que ça continue comme ça, mais je trouve ça génial d'avoir 2 enfants!

Madame Bobette 19/03/2018 11:41

Merci pour cet article qui me permet de relativiser l'arriver future de bébé 2! Même s'il n'est pas encore en route, je me pose encore souvent des questions et tu as plutôt le don de nous faire relativiser à chaque fois!!

Picou 19/03/2018 12:07

Ah ah merci! C'est aussi parce que je me base sur mon expérience - les premiers mois avec 2 sont assez sport, et par la suite ça n'empêche pas les difficultés parfois, mais tout ça se stabilise et on trouve un bel équilibre à 4. On s'organise, on s'adapte, ça se fait assez naturellement avec le temps, et c'est beaucoup de beaux moments aussi à venir...Alors fonces dans ton projet! De toute façon la maternité n'est pas une ligne droite...!

Ninon 19/03/2018 11:34

Bonjour Picou !

Un article qui me parle, puisqu'on va bientôt accueillir notre n°2 :)

Je suis tellement d'accord avec toi en ce qui concerne "le budget du mode de garde" XD Si on avait la chance de pouvoir être +/- détendu à ce sujet-là pour le premier, il est quand même rare de l'être autant pour le deuxième. Ici, ça a été feuille excel, calculs multiples et variés pour connaître le poids que représenterait chaque option.

Pour le reste... découverte imminente !
Je me rassure à grands coups de "Nous ne sommes pas en train de nous préparer à accueillir des quintuplés. Avoir 2 enfants, c'est quand même ce que font plein, plein, plein de couples ; si globalement, les autres y arrivent, nous allons y arriver nous aussi !"

Picou 19/03/2018 11:52

Pour la garde, j'avoue m'être arrachée les cheveux de la tête, notamment pour mon congé parental ou je souhaitais faire garder ma grande mais rester avec la petite. Impossible ou presque de savoir comment c'était possible et quelles aides je recevrais de la CAF! l'enfer. Au final j'ai basculé non pas en congé parental réel, mais en "congé sans solde" histoire que ça soit compatible sans souci. un casse tête! Et oui, c'est sûr, 2 vous vous y ferez ;o) - il y aura quelques semaines un peu "sport", je crois que c'est le cas pour toutes, mais c'est aussi une vraie richesse. Bon courage pour les derniers temps de ta grossesse!

Louna 19/03/2018 10:43

C'est exactement ça ! Tellement similaire et tellement différent à la fois !
Je n'aurais pas cru cela : je pensais bêtement vivre une deuxième fois les expériences vécues avec mon aînée....! Mais j'ai bien vite vu que c'était loin d'être le cas ;-)

Picou 19/03/2018 10:49

Je pense qu'on se projette toutes forcément sur notre première expérience, c'est obligé, on en tire des conclusions générales, et ça correspond à ce qu'on a vécu. Mais si le fond reste quand même le même, ce ne sera pas tout à fait pareil... Comme nos enfants eux mêmes en somme!

amelie jeanne 19/03/2018 09:42

très chouette article, et tellement vrai !

Suzanne 19/03/2018 09:38

C'est exactement ça !!
Je dégainais l'appareil photo à chaque "pas" de ma grande et pour ma petite, beaucoup moins...
Elles ont 27 mois d'écart, ça a été chaud au début et maintenant elles jouent bien ensemble même si des fois (en fait tout le temps) elles se crêpent le chignon...

Picou 19/03/2018 09:47

On est forcément différentes en tant que maman pour le deuxième! La "nouveauté" s'est un peu émoussée, et on n'a plus le temps autant non plus. Mais on y gagne toujours autant d'amour et en plus, cette dynamique qui se crée entre nos enfants est tellement belle (autant qu'épuisante parfois!) et enrichissante... Ce n'est plus tout à fait pareil, mais c'est bien quand même, différemment. Comme nos enfants eux mêmes en fait ;o)

Mélanie 19/03/2018 09:16

Merci encore pour cet article qui nous éclaire de bon matin , le deuxième étant en projet avec peu d’ecart, nous nous posions plein de questions ! Merci

Picou 19/03/2018 09:48

Je t'en prie! Je n'ai pas toutes les clés, mais c'est en tout cas mon ressenti général, même si je n'ai peut être pas assez insisté sur le bonheur que ça représente, aussi. Au delà de l'organisation, et des quelques premiers mois un peu "sport", c'est tellement enrichissant de multiplier son amour!

Sandra 19/03/2018 09:07

Merci pour cet article ultra complet qui me confirme que je n'en veux pas deux !!!!! Sérieusement, tu es une superwoman : un grand bravo pour ses conseils qui rassureront bien des mamans :) Belle journée :)

Picou 19/03/2018 09:19

Ah ah, ce n'était pourtant pas mon but de t'en passer l'envie! Je n'ai peut être pas insisté assez sur ce point, mais 2 enfants c'est aussi un amour décuplé et un trésor en plus. Mais je crois qu'il faut avant tout savoir écouter sa propre envie, certains préfèrent rester sur leur première expérience avec un enfant unique, et c'est très bien aussi comme ça! Il n'y a pas de modèle unique, vraiment!

Maman Sur Le Fil 19/03/2018 09:01

Cela reste un chamboulement comme tout arrivée d'un enfant. J'avoue que ce qui m'a le plus frustrée est ne pouvoir profiter autant de mon fils que de sa soeur aînée... Je ne lui ai pas donné les mêmes choses et différemment... Mais après la période de rodage, tout roule, comme tu dis !

Bises

Virginie

Picou 19/03/2018 09:18

Oui, c'est frustrant et il faut savoir s'y faire car on ne pourra jamais être pour le 2ème la même maman que celle qu'on a été pour le premier, les circonstances ne sont plus les mêmes. Mais comme tu le soulignes avec pertinence, on ne leur donne différemment...De la même manière qu'on les aime autant, mais différemment - ce ne sont pas les mêmes personnes ni le même environnement que la première fois, il serait illusoire de croire qu'on pourrait faire tout pareil! mais ça n'enlève pas la richesse de l'expérience.

Anna Breizh 19/03/2018 07:59

Comme cet article me parle de bon matin. Il répond à beaucoup de mes questions du moment. Plus les jours avancent et plus cette petite pression monte, la peur de me perdre comme pour la naissance de ma fille s'intensifie. Mais comme tu le dis si bien, il y a plus d'amour aussi et ça, ça n'a pas de prix.

Picou 19/03/2018 09:16

Tu vas forcément te perdre un peu (quel optimisme!) mais ce ne sera que temporaire, et tu y gagneras bien plus en retour! La complicité entre les enfants, l'amour décuplé, les moments en grande famille...Ce sont des trésors, vraiment, quoi qu'il en coûte jusque là. Et même si on ne peut jamais deviner de quoi l'avenir sera fait, mes 2 filles m'ont prouvé que ça peut très, très bien se passer!

Papa Ratatam 19/03/2018 07:35

Tu as tout dit dans ta conclusion !! L'amour qu'on peut donner à nos enfants est infinie. Merci pour ton article

Picou 19/03/2018 09:14

Oui d'ailleurs je n'ai peut être pas assez insisté sur le fait que malgré tout, ça vaut infiniment le coup!