Leur apprendre à s'aimer

Publié le par Picou Bulle

Leur apprendre à s'aimer

Lorsque je pose un regard sur le cheminement de ma vie jusqu'à présent, je remercie souvent le ciel, le hasard, les sept Dieux ou quoi que ce soit d'autre, d'avoir permis que ma vie soit si belle aujourd'hui.

Enfin, en vérité, je finis bien souvent par me remercier moi-même, d'avoir su toujours écouter cette petite voix, au fond de moi.

Celle qui m'a toujours poussé à être telle que je suis, sans vouloir à tout prix copier la vie des autres.

Parce qu'il n'a pas toujours été clair pour moi, que j'aurais cette vie là - la vie pourtant toute simple dont je rêvais petite fille.

J'ai eu une très belle enfance, j'ai grandi dans un foyer heureux, entourée d'une famille aimante. Tout n'était pas parfait, mais je n'ai manqué de rien - ni d'amour, ni d'argent, ni de rires, ni d'amis. J'ai eu l'immense chance de ne pas connaître de drames, de violentes ruptures, de coeur trop brisé.

dans-mon-coin

Une jolie petite vie tranquille, pas de vagues, dans mon coin.

Mais dans mon coin, justement. Parce que s'il n'en est presque plus rien aujourd'hui, il m'a fallu bien du temps pour en sortir, de mon petit coin tranquille, pour oser prendre confiance en moi et sortir de mon cocon.

Longtemps, je me suis sentie un peu à part. Parce que j'étais très grande, dès l'adolescence, et qu'à cette époque là, celle du paraître et des premières séductions, ça influence forcément la construction de son image de soi. Et aussi parce que même si j'ai toujours été sociable, j'ai toujours eu aussi un côté solitaire, un peu renfermé, et je n'ai pas toujours su m'extérioriser autant qu'aujourd'hui.

Mais j'ai la chance d'avoir toujours su m'écouter moi, sans trop céder à la tentation facile de faire comme tout le monde, quand ça ne me correspondait pas.

Cette confiance en moi, elle ne m'est pourtant pas venue toute seule - j'ai dû la travailler.

J'ai dû au fil du temps me prendre à bras le corps, me bousculer un peu, me donner même parfois de bons coups de pieds aux fesses pour sortir de ma bulle.

Sans ces petits efforts là, si je n'avais pas su me faire confiance et m'ouvrir au monde quelles qu'en soient les conséquences, je n'aurais pas décidé un jour de vivre à Lyon, sans y connaître personne. Je n'aurais pas pu me laisser aller à passer des heures à discuter de tout et rien avec ma meilleure amie, sans penser que ma vie n'intéresse personne. Je n'aurais pas passé de si belles soirées de confidences et de rires, à refaire ou défaire le monde avec des amis, autour d'une bouteille de rosé ou d'une galette des rois.

Et surtout, je n'aurais jamais rencontré mon jules, et je n'aurais par conséquent pas les deux plus adorables petites filles de la terre.

s-ouvrir-au-monde

Ma confiance en moi, je l'ai acquise avec le temps, et je crois que c'est aujourd'hui ma plus précieuse ressource.

Celle qui me permet d'assumer ce que je suis, avec tous mes défauts, ce que je fais, avec toutes mes erreurs, et aussi ce que je veux. Celle qui me fait accepter la vie comme elle vient, sans avoir peur de me relever si je tombe. Celle qui m'autorise à parler de ce dont j'ai envie, comme j'en ai envie, que ce soit ici ou dans la vie.

La confiance en soi, c'est le fondement, le socle qui permet de faire tenir tout le reste. Celui sur lequel tout se contruit ou se détruit, tout au long de la vie. Quand on se sent bien dans ses bottes, on appréhende le monde avec un oeil tellement différent! On se sent légitime, on se sent unique, on se sent exister.

Cette confiance, cette estime de soi, dans le respect des autres, c'est ce que j'aimerais avant tout transmettre à mes filles.

Je n'y suffirai pas, c'est sûr, car la confiance se bâtit au long cours, aidée de soi, des autres, des expériences de la vie. Je ne peux pas leur donner cette confiance, comme un kit prêt en mains, ça ne marche pas comme ça.

Mais j'aimerais réussir à leur donner quelques clés, à les aider à bâtir pierre par pierre ces fondations solides sur lesquelles elles pourront bâtir toute leur vie. 

transmettre

Par mon amour, bien sûr, que je leur clame à longueur de journée (en essayant tout de même de ne pas les étouffer!), par ma tendresse et par ma bienveillance.

Par ma reconnaissance, de leurs efforts, de leurs qualités, de leurs réussites ; par mes critiques aussi (constructives bien sûr) et par mes encouragements à les aider à se lancer, même si ça fait peur parfois.

Par mon ouverture d'esprit aussi, je l'espère, pour les laisser plus tard être ce qu'elles sont, même si je m'aperçois que ce n'est pas ce que j'imaginais.

J'aimerais leur apprendre que l'échec n'est pas une fin, mais que toutes les expériences sont des forces.

Je veux qu'elles soient conscientes qu'elles auront forcément des défaillances, des chutes, des défauts. Qu'il est vain de toujours se comparer, qu'elles seront ce qu'elles sont, qu'elles le veulent ou non.

Et que si ça n'empêche pas d'essayer d'être mieux, s'aimer soi-même comme on est, c'est déjà être en paix, car apprendre à s'accepter, s'assumer, est une immense force.

Je veux qu'elles sachent que dans la vie, personne n'est parfait - et que c'est très bien comme ça.

pinterest-confiance-en-soi

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Publié dans Ma p'tite vie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Azylis 15/12/2017 11:34

C'est un très beau message et un héritage essentiel que tu veux leur transmettre là... ;)

Picou 15/12/2017 11:37

Merci! Oui, je crois que c'est une base qui permet de construire tout le reste plus solidement. Mais c'est le travail d'une vie et je n'y suffirait pas à moi seule!

Jessica C 13/12/2017 16:43

De très belles valeurs que chaque parent veut je pense apprendre et transmettre à leurs enfants

Picou 13/12/2017 16:54

Je crois que c'est le socle pour bâtir solidement tout le reste!

Cecile 13/12/2017 09:34

Si tu as une recette, je suis preneuse...
L'estime de soi... sujet compliqué, comment l'insuffler ? Comme Gtoch je pense que c'est l'expérience personnelle qui permet de l'acquérir. Après, on peut aussi pousser ses enfants à expérimenter

cecile 14/12/2017 08:59

Le lâcher prise oui... pas simple pour nous qui tremblont dès qu'ils ont un hockey (enfin moi, parce que les autres je ne suis pas certaine)... je m'entraine tous les jours. Pas plus tard qu'hier, je me suis fait violence pour ne pas porter le petit dans les escalier...
Ce sont des petits détails idiots qui nous aident à les faire grandir parfois

Picou 13/12/2017 15:17

Pas de recette! Sauf peut être une pincée de lâcher prise...je crois qu'on ne peut pas tout faire pour ses enfants mais déjà leur apporter une base saine sur laquelle se construire.

GToch 12/12/2017 21:45

Très certainement ce que tous les parents souhaite transmettre à leurs enfants.
Je reste persuadé que seule l'expérience personnelle permet réellement de prendre confiance.
Ici aussi je n'ai jamais manqué de rien et pourtant j'ai mis du temps à éclore **expression adorable de Pilou1**.
J'espère que je serai capable de les guider du mieux possible pour le reste les cartes sont dans leur manche :D

Picou 12/12/2017 22:18

Oui, certainement, mais je pense qu'avoir eu une enfance dans des conditions où l'on nous donne confiance en soi, permet d'avoir des bases plus solides pour construire cette confiance en soi plus tard et "éclore", comme le dit si bien ton pilou!

mille vies de maman 12/12/2017 11:08

Tes mots me parlent tellement... Moi non plus je n'ai jamais voulu faire de vagues, même avec Mégamoy au début de notre relation.
La confiance en moi, j'ai eu du mal à savoir ce que c'était. Pourtant je savais que j'étais douée pour une chose : écrire. Mais pas assez sûre de moi pour enfoncer des portes et m'affirmer.
J'aimerais tellement que mes enfants aient suffisamment confiance en eux pour aller au bout de leurs rêves...

Picou 12/12/2017 17:37

Je pense que si tu as déjà réussi à dépasser ça pour toi-même tu arriveras inculqué cette valeur à tes enfants c'est d'ailleurs pour moi un élément essentiel éducation puisque je crois sincèrement que cette confiance en soi qu'on acquiert surtout les autres traits de notre caractère!

Claire 11/12/2017 23:10

Je me retrouve assez dans ton article et je le trouve vraiment très bien écrit (bon comme tous les autres) mais je trouve celui là particulièrement touchant.
Je partage tout à fait ta conclusion. L'important est d'être la personne que l'on est. Et je trouve la perfection ennuyeuse :-)

Picou 11/12/2017 23:40

Merci, c'est ce que j'essaierai de leur inculquer : on est ni meilleur, ni pire que les autres, on est soi et c'est notre force.

coraliecca 11/12/2017 15:06

Il est très touchant cet article et me parle beaucoup.
J'ai le même schéma que toi et j'espère impulser les choses qu'il faudra pour que mes enfants soient capable de devenir confiant en eux, à leur façon mais grâce à l'amour qu'on leur aura apporté !

Picou 11/12/2017 18:49

J'imagine qu'on a une partie de vécu de "grande" en commun! Je crois que la confiance en soi est un socle qui permet de se construire solidement et rejaillit sur tous les autres aspects de notre personnalité. Je ne veux pas apprendre à mes filles qu'elles sont les meilleures, et surement pas non plus qu'elles sont nulles, mais qu'elles seront souvent un peu des deux - et que c'est normal. On ne peut pas être parfait, on a tous des défauts ; il faut essayer de s'améliorer, mais sans renier qui on est - autant s'accepter, et composer avec ce que l'on est, pour faire de nos singularités des forces, et avancer plus sereinement. Mais c'est un vaste programme!

Mumtwokids 11/12/2017 14:58

Quel beau texte ! C'est touchant de voir comment tu as réussi à avoir confiance en toi et je dois te dire que ça fait de bien de se dire que c'est possible. J'ai bien plus confiance en moi qu'avant mais ça n'est pas encore ça, je doute trop souvent de moi-même ce qui contribue à faire de moi une boule de stress. J'essaie de ne pas transmettre cela aux enfants, je veux, comme toi, les aider à se construire, j'espère y arriver mais Lapin a l'air d'avoir mon caractère et est déjà très angoissé, je n'hésiterai pas à tout faire pour lui éviter de devenir comme moi car ça n'est pas facile tous les jours ;-)

Picou 11/12/2017 18:47

On ne peut pas forcément lutter contre son caractère, et forcément nos enfants sont des éponges qui en récupèrent souvent une partie...Ce que je veux apprendre avant tout à mes filles, ce n'est pas qu'on est bien tout le temps, mais que des fois on est au top, d'autres fois on est nuls, mais c'est normal d'être un peu les deux. On est comme on est, il faut faire avec même si on essaye de s'améliorer, et l'accepter permet d'avancer plus sereinement je crois. On est pas infaillibles, à la fois tant mieux, et tant pis!

charlotte 11/12/2017 14:48

Pour ma part, sujet pas vraiment réglé. Je manque cruellement de confiance en moi. Parfois, le grand A se dévalorise, je le reprends tout de suite, je voudrais qu'il n'est pas les même travers que moi.

Picou 11/12/2017 18:44

J'imagine qu'on a une partie de nos complexes de grande en commun! Je suis d'accord, lorsque j'entends mes filles se dévaloriser, je les reprends - il ne faut pas tomber dans l'effet inverse, pour qu'ils se croient mieux que les autres, mais j'espère leur faire comprendre qu'on est comme on est, parfois au top, des fois moins bien, mais que c'est normal et qu'accepter ce qu'on est nous aide à avancer!

Mellylovy 11/12/2017 13:41

C’est un très joli texte très émouvant. Comme toi je me suis toujours senti un peu à part, c’est encore le cas aujourd’hui mais aujourd’hui je sais que c’est une force et que c’est important de s’aimer soit même comme on est sans vouloir être quelqu’un d’autre. Je pense que tu as déjà de très jolies bases pour transmettre cette confiance en soi à tes petites Picounettes.

Picou 11/12/2017 18:43

Oui, je crois que la maturité nous aide aussi à comprendre que nos singularités sont des forces qui peuvent nous faire sortir du lot. On gagne en confiance en soi, quand on assume ce qu'on est sans chercher à tout prix à être les autres - j'espère que j'arriverai à faire comprendre ça à mes filles mais c'est évidemment un travail de fond, pas toujours facile selon les périodes de la vie!

Anna Breizh 11/12/2017 13:32

La confiance en soi... Vaste sujet. J'aimerai beaucoup la transmettre à ma fille, mes enfants. On se sent tellement mieux.
Les épreuves de la vie font que parfois on perd cette confiance. Comme toi j'ai eu une enfant douce et protégée, des parents aimants et toujours présents. Mais si toi tu as réussi à l'améliorer, moi mes études et mes années de jeune adulte m'ont complètement perdue. Il n'est pas toujours facile de la retrouver. ça se travaille.
Merci pour cet article.

Picou 11/12/2017 13:38

Evidemment, c'est un travail de fond (qui ne finit jamais je crois! On ne peut jamais se reposer sur ses lauriers...), mais un socle pour tout le reste. C'est sûr que selon ses expériences de vie et son environnement, ce n'est pas toujours aussi évident, et j'ai eu la chance d'avoir de bonnes conditions pour ça, mais je pense vraiment qu'il s'agit d'une clé pour débloquer tout le reste, et qu'il est important de travailler sa confiance en soi dès le jeune âge, pour pouvoir construire plus solidement sa vie.

Maude 11/12/2017 12:03

La confiance en soi en effet se travaille, et ce n'est pas toujours facile ni évident. Elle nous fait souvent défaut. Et tu as bien raison de dire que les échecs ne sont pas des fins en soi. Au contraire, je pense que les plus belles leçons, les plus grandes occasions de grandi aussi, viennent de nos échecs. Et puis n'est-il pas vrai que les victoires ont meilleur goût lorsque la chute est passée avant ?
Très bel article :)

Picou 11/12/2017 13:24

Je suis bien d'accord, la victoire n'en est que plus belle quand elle n'était pas facile! Merci pour cet encouragement!

Lauriane 11/12/2017 10:15

La confiance en soi! C'est bien mon talon d'Achille.. Mais comme toi, j'y travaille!
En tout cas je trouve que tu as l'air plutot sure de toi au travers de tes ecrits

Picou 11/12/2017 13:25

C'est ça, j'y travaille en continu mais je trouve vraiment que ça aide tous les jours, à moins douter ou en tout cas, à moins s'immobiliser. Aller de l'avant même si tout n'est pas parfait ça fait tellement de bien...Je n'ai pas toujours été confiante en moi, j'ai encore des progrès à faire mais depuis quelques années je me sens plus assurée et ça me fait beaucoup de bien.

MamanDe4 11/12/2017 10:06

Chouette ce travail de confiance en soi que tu as entrepris. Pas toujours facile d'avoir ce regard lucide sur soi au moment où on se construit. Mais comme tu dis, aussi bien le rôle des parents est fondateur, aussi bien le rôle des pairs et de la société est très fort. À nous parents, d'ancrer les valeurs chez nos enfants pour qu'ils puissent y puiser leurs ressources au moment où ils en auront besoin.

Picou 11/12/2017 13:27

Oui, je crois aussi que ce regard lucide nous vient avec la maturité, c'est bien vrai. Et en tant que parents je crois qu'on a le moyen de créer des bases stables sur lesquelles nos enfants construiront le reste, avec leurs expériences et leur environnement, mais au moins on peut essayer de faire en sorte que ça soit aussi facile que possible pour eux.

MamanSurLeFil 11/12/2017 10:05

Et tu as bien raison... C'est l'un de mes leitmotivs de maman... j'en ai personnellement bien trop manqué et j'ai manque encore bien trop... Alors, je souhaiterais leur épargner cette plaie du quotidien. Mais ce n'est pas simple, ce n'est pas une science exacte. Mais nous ne sommes pas parfaites, et c'est bien comme ça ;-) !

Encore un beau billet

Virginie

Picou 11/12/2017 13:28

Ca aide tellement à aller de l'avant, quels que soient les risques...C'est un travail permanent, je crois qu'on arrive jamais complètement au bout mais je crois vraiment que c'est un fondement pour tout le reste et je veux essayer de faire en sorte que mes filles aient cette base aussi solide que possible pour construire leurs vies dessus.

Estelle 11/12/2017 09:15

Je pense également que la confiance est le meilleur des outils qu'on puisse donner aux enfants pour qu'ils soient heureux dans la vie.

Picou 11/12/2017 13:29

C'est sûr, ça rejaillit sur tout le reste je crois, c'est pour cela qu'il faut sans doute y prêter attention dès le plus jeune âge, pour que nos enfants aient confiance en nous, comme en eux-mêmes. Mais ça reste, pour eux comme pour nous, le travail de toute une vie!

doublerose 11/12/2017 09:10

Vu que mon estime de soi est à peu près au niveau de mes chaussettes...je rêve de donner cette force à mes enfants. J'essaie, j'encourage. J'espère ne pas faire les mêmes erreurs que mes parents. Si jamais je réussis cela, je crois que j'aurais réussi mon rôle de parents (et ce même si elles ne savent toujours pas trouver le bac à linge sale)

Picou 11/12/2017 13:30

C'est un travail de longue haleine, évidemment, le travail de toute une vie mais si en tant que parents ont les aide déjà à se construire sur un socle solide, on leur ouvre un beau chemin je crois.

Les Délices de Framboise 11/12/2017 08:24

C'est tout un programme ! Souvent c'est la peur d'échouer elle-même qui nous empêche d'avancer. On ne peut être parfait mais je citerai cette phrase d'un film "pourquoi tombons-nous ? Pour apprendre à mieux se relever ", il y a toujours quelque chose à apprendre de nos erreurs et finalement elles font notre force. Je ne doute pas que tu arriveras à transmettre cela à tes filles. A travers tes écrits et notre rencontre j'ai l'impression d'avoir une personne confiante et toujours remplie de positivisme :)

Après je veux pas être pessimiste mais comme tu le dis au départ, parfois c'est plus compliqué à faire selon ce que la vie met sur notre chemin. Malgré tout ce sont toutes ces failles qui font que la personne est belle et le chemin intéressant à parcourir !

Je t'embrasse

Picou 11/12/2017 13:33

Evidemment, c'est plus difficile dans certaines conditions que dans d'autres, et j'ai eu la chance de bénéficier de conditions privilégiées. Mais je crois dans tous les cas que c'est un aspect sur lequel il faut concentrer nos forces, puisqu'il rejaillit sur tous les autres aspects de notre personnalité!
Si ici j'essaie d'avoir toujours un côté positif, dans la vie j'ai parfois plus de mal et je me bats justement pour essayer de voir le positif, ou en tout cas pour ne pas bloquer sur le négatif!

Bébé est arrivé ! 10/12/2017 07:40

Comme tu as raison, le cheminement pour acquérir la confiance en soi est souvent long mais ce sont nos propres expériences et nos prises de risque qui le permettent.
Bravo à toi d'avoir su saisir les opportunités et de t'être créée ta propre confiance en toi car tu es heureuse aujourd'hui et c'est le fruit de ton travail sur toi-même !
Très bonne journée à toi,
Cécilia

Picou 11/12/2017 13:35

Je crois vraiment que ce travail - de fond - sur soi même a un impact sur tous les aspects de notre personnalité, c'est pour ça que je veux aider mes filles a acquérir naturellement une confiance en elles de fond, qui leur permettra d'être mieux armées pour le reste. Mais c'est le travail d'une vie!