L'école des picous

Publié le par Picou

blog-maman-picou-bulle-confinement-ecole-maison

Presque une semaine déjà que nous sommes confinés en famille! On s'adapte, et petit à petit on commence à prendre nos marques dans cette nouvelle situation.

J'ai pensé que vous auriez peut-être envie de savoir comment on s'organise chez les Picous, dans cette période exceptionnelle... Pour autant, je ne me lancerai pas ici dans un journal de bord de toutes nos activités (d'autres font ça bien mieux que moi ; et si je trouve ça inspirant, ou même parfois très drôle, chez les copines, je trouve aussi l'étalage d'activités sur les réseaux sociaux assez culpabilisant...).

On ne sait pas encore combien de temps la situation va réellement durer ; mais je pense que nous sommes partis pour longtemps - alors nous l'envisageons donc comme une course de fond, en progressant petit à petit. Il nous faudra du temps pour nous roder, et pour être honnête, pour l'instant, on tâtonne encore.

Tout a commencé avec 14 paquets de PQ, 12kg de pâtes et 300 litres de solution hydro-alcoolique... Bon, évidemment, je rigole^^!

Faire des réserves complètement disproportionnées comme certains l'ont fait était parfaitement ridicule (j'ai eu ce soir une pensée émue, devant mon petit wok de légumes, pour tous ces gens qui vont devoir manger des pâtes au beurre à TOUS les repas pendant 3 semaines pour écouler leur stock^^).

Pour autant, il ne faut pas non plus jouer les offusqués...

blog-maman-picou-bulle-courses-confinement

Quand on est à la tête d'une famille nombreuse, il est tout de même normal d'être prévoyants et de penser à s'organiser.

Et c'est ce que nous avons fait, lorsque nous avons senti que la crise prenait d'un coup de l'ampleur : dès la semaine dernière, nous sommes allés faire quelques courses de base avant que les magasins ne soient pris d'assaut (sans stocks démesurés, et sans priver qui que ce soit, je précise!). Vu la suite, je dois bien dire que nous avons bien fait!

Avec les matières premières dont nous disposions déjà, et celles que vous avons donc achetées, nous avons déjà pu tenir quelques temps sans retourner en magasin.

Maintenant qu'une semaine s'est écoulée depuis nos dernières courses, nous allons commencer à avoir besoin de ravitaillement pour les produits frais ; nous tenterons donc demain une première sortie courses, en espérant que les rayons soient de nouveau achalandés (on oublie le drive habituel... plus de créneaux dispos avant 1 semaine.).

Ensuite, pour notre organisation au quotidien, je dois bien avouer qu'avec notre situation actuelle, nous sommes assez chanceux.

blog-maman-picou-bulle-confinement-famille-maison

Devoir m'occuper des enfants du jour au lendemain ne m'a pas paniquée, puisque ne travaillant pas, je le faisais déjà sur une partie de la journée.

Au final, le confinement allait même me permettre de m'épargner les trajets vers l'école, et de laisser les filles dormir un peu plus le matin... Et je n'appréhendais pas particulièrement de devoir "faire la classe" moi-même à mes filles, d'un tempérament assez "scolaire".

Quant au confinement en lui-même... à vrai dire, j'étais déjà un peu dedans, avec un bébé de 3 mois! Même si je commençais justement à m'ouvrir de nouveau au monde.

Alors, c'est sûr, la situation m'impose quand même d'abandonner un temps un certain confort personnel, qui me permettait d'accorder plus de temps à Comète, en tête à tête, pour ses premiers mois. Mais c'est vraiment un moindre mal, quand je vois combien la situation est douloureuse pour tant de gens...

Papa Picou peut télétravailler sans trop de peine, même si ce n'est pas le plus pratique ; et sa présence à la maison apparaît plutôt comme un soulagement pour moi, alors que j'assure d'habitude la plupart des soirées toute seule. Même s'il travaille, il sera là pour libérer mes bras de bébé Comète lors de moments critiques, ou pour prendre parfois le relais pendant les tétées, lors des repas ou quand il prendra une pause.

De manière générale, donc, notre nouveau rythme aurait même presque pu être plus "cool" que d'habitude...

blog-maman-picou-bulle-confinement-maison-ecole

Mais si telle était mon impression avant le premier jour, j'ai quand même vite déchanté.

Je me suis vite aperçue qu'au delà de la routine habituelle, j'avais un peu sous-estimé le temps que demanderaient les repas familiaux supplémentaires, l'instruction en famille, l'entretien d'une maison maintenant occupée 24h/24h, et l'anticipation de tous les besoins de la famille.

Tout le monde a toujours besoin de quelque chose - on est sollicités en permanence. Ajouté à notre rythme habituel, déjà bousculé par les nuits entrecoupées, les tétées et mes bras occupés, il ne reste plus beaucoup de temps libre!

Et encore... je ne travaille pas, autrement que pour ce blog, qui reste ma petite ouverture sur le monde. Et du coup, ces derniers temps, je n'ai pas toujours le temps, l'énergie et la motivation, le soir, pour prendre le temps de vous écrire.

On est bien d'accord que c'est un discours de privilégiée, et que le temps libre est bien loin d'être un réel problème dans cette crise sanitaire... J'ai bien conscience qu'il s'agit en réalité d'une vraie chance de pouvoir baser mon ressenti sur un critère aussi globalement futile.

Néanmoins, je crois que mon point de vue représente quand même celui de beaucoup de mères, qui ont réalisé en quelques jours que même sans entraves majeures, et même sans vouloir se mettre trop de pression, gérer cette situation inédite de confinement en famille n'allait pas être facile.

Pour notre premier jour de confinement, je partais pourtant confiante, un peu en freestyle - et même carrément en pyjama^^.

blog-maman-picou-bulle-organisation-confinement-ecole-maison

Avec une idée de base : la situation étant partie pour durer, notre premier travail serait de créer, ensemble, notre "charte du confinement".

J'ai donc commencé par (ré)expliquer à mes filles la situation actuelle, puis en discutant ensemble de ce qui allait arriver, nous avons fixé les bases des semaines à venir.

J'ai recueilli leurs envies pour notre "école des Picous", expliqué ma propre vision des choses, et nous avons déterminé conjointement la liste des règles de base qui nous aideront à assurer cette parenthèse particulière de la meilleure manière.

Nos règles, très simples, vont dans les deux sens, s'appliquant aux enfants comme aux parents :

  • on s'écoute ;
  • on range derrière soi ;
  • on fait des efforts pour ne pas râler, crier, ou créer des histoires ;
  • on met de la bonne volonté pour aider ;
  • et on respecte le temps de chacun.

On y rajoutera sans doute des annexes en cours de route, notamment concernant le sens des priorités et surtout le silence !^^

Ces lignes directrices, toutes simples, ne sont pas si différentes de nos habitudes ; mais les ériger en règles fortes, et impliquer mes filles dans ce processus permettait de leur rappeler le caractère essentiel du respect d'un cadre, dans cette situation d'enfermement total.

Rien de révolutionnaire, vraiment : mais ayant tous accepté de signer ce pacte, nous pourrons nous y référer si nécessaire pour conserver un certain ordre dans la maison.

blog-maman-picou-bulle-charte-confinement

Une fois fixé ce point de départ, il a ensuite fallu organiser les "cours" proprement dits.

Sans stress pour ma part : je ne suis pas maîtresse, et n'en ai ni l'expérience, ni le matériel pédagogique ; alors je ferai avec ce que j'ai. Je ne partais pas pour m'imposer de planning détaillé, que je n'arriverai de toute façon pas à tenir avec un bébé ; je pensais voir au jour le jour, avec une certaine spontanéité.

Mais deux jours m'ont suffi à comprendre que même lorsqu'on ne veut pas se mettre trop de pression, ça ne s'improvise pas! Il est important de garder un rythme "actif", de se préparer le matin, de délimiter un espace de travail clair, de conserver quelques routines.

Quelques jours plus tard, je pense toujours fonctionner sur cette base globale - mais je me rend compte que pour tenir la distance, il me faudra quand même déterminer à l'avance le travail à aborder avec mes filles, et le préparer un minimum la veille (préparation des documents, et recopiage, car je n'ai pas d'imprimante... ; réflexion sur les idées, mise à disposition du matériel, etc).

J'essaie de réaliser 2 sessions de travail chaque jour, en privilégiant le matin pour les apprentissages principaux, pour une meilleure concentration.

blog-maman-picou-bulle-confinement-ecole-a-la-maison

J'envisageais au départ 2 à 3h de travail par jour ; je revois désormais ce timing un peu à la baisse.

Considérant la vitesse à laquelle elles font leurs exercices, 1h30 à 2h me semblent finalement suffisants, complétés par des enseignements moins "directs".

Pour ma grande, en CE1, je bénéficie des instructions très claires que la maîtresse  à nous envoie, ce qui simplifie les démarches. Maths, français, et quelques connaissances générales - c'est assez encadré, il ne me reste plus qu'à suivre les consignes, et à ajouter ma propre touche si l'occasion s'y prête.

Pour ma cadette, en revanche, en moyenne section de maternelle, j'ai un peu moins de guidance. Exercices de motricité fine, graphisme, calcul, coloriages et jeux... Pour ne pas tourner en rond, je me baserai surtout sur les idées d'activité et de ressources que je vois sur les réseaux sociaux, et surtout sur Pinterest, qui en regorge.

Et pour toutes les 2, j'ai également quelques petits cahiers d'activité qui seront un bon support complémentaire, et je viens d'en faire une nouvelle commande tant ils se remplissent vite.

En parallèle, nous ferons comme d'habitude de la lecture, des activités créatives, des jeux de société, et nous regarderons des programmes comme les géniaux "C'est pas sorcier" ou "il était une fois la vie". Et même aussi - horreur! - des dessins animés qui n'auront absolument rien d'éducatif, et de grandes sessions de jeux inventés sans aucun intérêt pédagogique autre que d'entretenir l'imagination.

Parce que des moments de "vide" sont aussi indispensables, pour lâcher la pression et entretenir une certaine liberté, ne serait-ce que de l'esprit.

blog-maman-picou-bulle-confinement-maison-liberte

Je crois qu'il ne faut pas essayer de placer la barre trop haut en voulant trop en faire...

Déjà, en tête à tête les enfants progressent mieux, et n'ont pas besoin d'autant de temps qu'à l'école ; et puis, il n'y a pas que le savoir scolaire qui les instruit. Je ne me fais donc pas de souci sur leur capacité d'apprentissage, même si ce que je propose n'est pas parfait.

Mon principal défi, d'après ce que j'entrevois, sera de contenter leur curiosité, et surtout de réussir à harmoniser l'apprentissage en commun, et à les coordonner alors qu'elles sont à des niveaux différents.

Chacune voyant l'autre travailler, elles ont tendance à loucher sur ce que l'autre fait, et à s'y intéresser! La petite réclame des additions, et la grande regarde avec envie la pâte à modeler ou la peinture... Il faut s'arranger pour qu'il n'y ait pas de jalousie!

Pas si facile d'accorder du temps individuel à chacune, tout en étant là pour les 2 à la fois (et même les 3 d'ailleurs, car Comète a souvent besoin de moi en pleine "leçon").

Je retire déjà quelques enseignements de cette première semaine de cloisonnement à domicile.

blog-maman-picou-bulle-confinement-famille

En premier lieu, que rien n'est linéaire : il y aura - comme d'habitude en fait - des jours avec et des jours sans.

Parfois ça roule à peu près, et je finis ma journée épuisée, mais globalement satisfaite. D'autres, c'est vraiment rude, et à la fatigue écrasante s'ajoute la frustration intense, d'avoir tout géré de front et endossé tous les rôles - maîtresse, cantinière, arbitre, agent d'entretien, maître zen, manutentionnaire... -  mais sans avoir pu prendre une seule minute pour moi.

Et quelque part, aussi, cette impression que nous sommes nombreuses je crois à partager, à moins que cette vision ne soit biaisée par les réseaux sociaux (mais j'en doute...) : celle qu'encore une fois, le poids de la charge mentale pèse surtout sur les mères. Qu'elles travaillent ou pas, il me semble rare que ce soient ces messieurs qui se chargent de faire l'école, ou au moins, de la préparer...

Par ailleurs, on commence à s'apercevoir que les sentiments sont un peu exacerbés par l'enfermement. Si pour l'instant nous ne nous sentons pas trop cloîtrés (nous vivons en appartement, mais partageons en copropriété une cour intérieure, à laquelle nous accédons par roulement avec nos voisins), je pressens combien il sera difficile pour nous tous, sur la longueur, de supporter de se sentir privés de liberté.

De ne pas avoir le temps de vraiment souffler, d'en voir d'autres en plein "netflix and chill" quand on a pas le temps de s'assoir, de n'avoir qu'une heure pour profiter d'un petit bout de bitume, d'annuler nos vacances de Pâques, de fêter son anniversaire entre 4 murs, de ne voir nos proches que via l'image saccadée des visiocalls, de renoncer à voir les fleurs de printemps pousser, d'oublier le bruit du silence.

Et de penser à tout ceux pour qui c'est cent, mille fois pire.

Nous n'en sommes qu'au début.Et malgré tout ce que la situation nous amènera aussi de bon, pas de doute - ce sera long...

blog-maman-picou-bulle-pinterest-organisation-ecole-confinement

 

Publié dans Ma p'tite vie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

escape-games.net 28/03/2020 17:59

Je souhaite partager avec vous cette activité pédagogique à mettre en œuvre chez vous et très amusante, qui permet aussi de dédramatiser un petit peu la crise.

C'est plutôt pour les ados, c'est un Escape Game en kit qui est à imprimer sur le thème du covid-19 : https://escape-games.net/index.php/coronavirus/

Un moment super sympa à passer !

Picou 30/03/2020 22:28

Merci, c'est une idée!

Emilie 20/03/2020 20:26

Ton dernier paragraphe est effrayant et remet un peu les choses en perspective.
Finalement, que va t'il en sortir d'une telle expérience ?

Picou 20/03/2020 22:30

Il semble évident que la situation de confinement va durer bien au delà des 15 jours annoncés, et surtout les conséquences sociales et économiques de cette période se prolongeront bien après tout ça... Je ne sais pas à quoi nous pouvons réellement nous attendre, mais dans tous les cas, ce sera dur...

Ma petite fabrique à rêves 20/03/2020 14:57

Waouh! Quelle organisation durant ce confinement! Ici, nous sommes aussi confinés mais les enfants sont encore en vacances jusqu'à lundi. De ce fait, nous n'avons pas encore à gérer la classe à la maison. Ceci dit, cela ne devrait pas trop me poser de problème à moi qui suis maîtresse! Toutefois, je dois bien reconnaître que ce confinement n'est pas simple pour les enfants. Le mien étant fils unique, il ne cesse de me solliciter à longueur de journée. Si ça t'intéresse pour tes filles, je viens de publier sur mon site des "petits bon pour…" ainsi que des défis quotidiens, histoire d'égayer un peu les journées des enfants.
Bon courage à toi

Picou 20/03/2020 22:32

Oui, clairement l'expérience aidera! Appréhender ce nouveau rôle est difficile, tu es bien placée pour savoir que ça ne s'improvise pas!, et ma situation de "jeune" maman complique un peu les choses, car d'un moment à l'autre, ça peut devenir tendu si bébé est difficile. On ressent déjà certains sentiments ou attitudes au bout de seulement une semaine, et clairement ça ira au delà des 15 jours annoncés, je crois... on verra bien, après tout il y aura aussi du positif dans tout ça alors autant s'y accrocher!