Laisser craquer ma coquille

Publié le par Picou

blog-maman-picou-bulle-maman-qui-craque

Ce week-end de Pâques, nous avons bien sûr chassé les œufs. Pourtant malgré les réjouissances... c'est ma petite coquille à moi, qui a fini par se fendiller.

Nous avions entièrement orienté ce long week-end de Pâques autour de la fête. Au programme, rien de moins qu'un goûter d'anniversaire, des poissons d'avril, une chasse aux œufs en famille, les cousins-cousines, le carnaval et la traditionnelle fête foraine chez mes parents, plus quelques virées au parc ou dans le jardin.

Des journées chargées, toutes dédiées au plaisir de nos filles, qui se sont évidemment éclatées, comme nous l'avions prévu!

Seulement j'avais un peu sous-estimé le niveau de sollicitations et d'excitation de tous que ça engendrerait...

blog-maman-picou-bulle-limites-de-maman

Et ce week-end, j'ai fini par atteindre mes limites de maman, et par avoir besoin de craquer un bon coup.

Je n'avais pas anticipé mon état de fatigue, ni le trop-plein d'émotions que j'avais accumulées, et je n'ai pas résisté à un programme aussi chargé en énergie.

Entre les sollicitations permanentes et les provocations d'une de mes filles, le poids de l'anticipation constante et un ras-le-bol plus général, il y a eu cette petite goutte qui a fait déborder le vase - et j'ai fini par fondre en larmes.

Ça m'a moi-même surprise à ce moment là, mais mes quelques larmes trouvaient évidemment leur source un peu plus en amont.

blog-maman-picou-bulle-terrible-two-three

Bouclette nous a jusque là plutôt épargné le fameux "terrible two", qui c'est cette année finalement limité à quelques petites crises plutôt minimes et tout à fait gérables.

Mais comme sa sœur avant elle, elle semble en réalité avoir attendu un peu pour faire plutôt un petit "terrible three", qui bat son plein en ce moment...

Ces derniers temps nous avons donc affaire à une petite effrontée, une sorte d'ado miniature, trop fière d'essayer d'imposer sa loi, de nous donner des ordres, et de repousser notre autorité, en essayant de nous manipuler au passage.

Rien de si terrible, à vrai dire - surtout qu'elle sait très bien entourer tout ça d'une bonne couche de mignonnerie - mais nous avons affaire... à une sorte de Gremlin.

blog-maman-picou-bulle-gremlins

De gentiment facétieuse le jour, elle se transforme en petit monstre dès qu'il faut se coucher : appels incessants pour aller dormir, à la sieste comme le soir, et multiples réveils au cours la nuit... Le soir venu, elle devient un vrai petit tyran.

Si la situation s'était améliorée pendant quelques semaines, avec le coup des tickets, il est de nouveau difficile de la faire se coucher sans encombre... Et ça pèse sur l'énervement de tout le monde, y compris de sa sœur qu'elle empêche de s'endormir tranquillement.

Depuis quelques temps en plus, la demoiselle a fait un grand pas, en se passant enfin de couches jours comme nuits. Une bonne chose, évidemment, mais du coup elle nous appelle de nouveau la nuit, sans qu'on puisse lui en vouloir... Et notre sommeil est de nouveau haché.

blog-maman-picou-bulle-maman-moments-difficiles

Et la fatigue et l'énervement que provoquent cette situation finissent par me peser. J'ai beau relativiser en me rappelant que ce n'est pas grand chose, ça m'épuise.

Parce que ça entame notre deuxième journée de parents, celle dans laquelle on souffle et où l'on puise une partie de notre énergie.

Parce qu'en 3 ans de vie, Bouclette ne nous a en tout et pour tout offerts que quelques mois de nuits complètes.

Parce que j'ai l'impression de parler éternellement dans le vide, de rabâcher sans cesse, de me répéter sans arrêt pour rien en perdant ma patience au passage.

Parce que j'en ai marre, plus que marre, d'être cette maman qui s'énerve, qui râle, qui gronde, qui menace, celle là même que je voudrais tant ne pas être.

blog-maman-picou-bulle-maman-crie

J'ai beau savoir de c'est normal, que ma fille me cherche, me provoque justement, par moments, je n'en peux plus.

J'ai beau être la première à penser qu'il faut arrêter de culpabiliser quand on s'énerve après nos enfants, parce qu'ils ont poussé le bouchon trop loin, je ne peux pas m'empêcher de m'en vouloir.

J'ai beau assumer mes erreurs et ne pas chercher à être parfaite, ces soirées passées à crier dans le vent me laissent un goût d'échec, un sentiment de raté.

J'ai beau avoir si peu pour me plaindre - rien que de très normal en fait quand on est parents, et tellement moins que tant d'autres parents aux conditions bien plus difficiles - au final, ça n'empêche pas parfois la coupe d'être pleine.

Même si tout ça n'a rien d'extraordinaire, même si ce que je vis n'est que le quotidien de tous les parents, cette fois là, pour moi, c'était trop. Alors ce week-end, j'ai craqué.

blog-maman-picou-bulle-maman-s-enerve

Craqué d'être appelée toutes les 2mn - globalement dès que je prend le temps de me poser - pour trouver un doudou, essuyer un nez, donner un verre d'eau ou ramasser l'intégralité d'une boîte de gommettes tombée par terre.

Craqué d'avoir eu le cœur fendu, en m'apercevant que ma grande prenait sur elle et pleurait depuis 30mn en silence dans le noir de sa chambre, car on avait pas su lui accorder le calme qui lui était dû, à elle, pour lui souhaiter bonne nuit.

Craqué d'être celle qu'on appelle tout le temps, celle avec qui on cherche sans arrêt à négocier, celle qu'on assume comme responsable des "cris", même quand je ne suis pas seule.

Craqué surtout de passer mon temps à rabâcher, discuter, râler, négocier, gronder, confisquer, pour me faire écouter, ne récoltant au final que culpabilité et doutes, mais pas tellement pour autant d'avancées.

Mais je sais bien que tout ça va passer, que ce n'est une phase parmi tant d'autres avec les enfants... Et craquer m'a fait du bien, comme toujours.

blog-maman-picou-bulle-aller-mieux

Ce week-end, j'ai juste atteint mes limites, "lâché du lest" au détour d'une phrase un peu trop maladroite qui m'était adressée, et ce trop-plein d'émotions vidé, je sais que ça ira vite mieux.

Je lis souvent des récits de mamans à bout, parlant de leurs enfants ingérables, de leur environnement difficile, de cette difficulté terrible à trouver du temps pour elles.

Mes minettes me semblent à côté bien faciles à vivre dans l'ensemble, et autour de ça, tout va bien... Alors souvent je ne la ramène pas, car je ne m'en sens pas la légitimité.

Je préfère parler ici de maternité au sens large, du recul que mon expérience m'apporte sur la vie de maman, dans sa globalité, plutôt que de raconter des anecdotes de ma vie à moi. Parce que j'ai envie de garder ma (et surtout leur) vie privée, et par pudeur aussi ; et parce que ce que je vis n'a rien que de très banal.

Mais pour autant, ce n'est pas tous les jours faciles, et la simple réflexion d'une amie l'autre jour, m'a amenée à comprendre que je ne le montrais peut être pas assez...

Alors j'avais aussi envie de garder une trace de ce moment un peu dur, même si ça semble pas grand chose, et même si ce n'est que fugace

Parce qu'il ne faut pas oublier que la vie des mamans est faite de tous ces petits bas, autant que de grand hauts.

blog-maman-picou-bulle-pinterest-craquer-maman

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Publié dans Vie de famille

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Pellicule de vie 11/04/2018 18:54

Il est important de craquer et de ne pas garder ça en nous. Parfois on a besoin de délester un peu car on en a besoin. Une fois par mois je m'accorde une sortie avec une amie car j'ai besoin de sortir un peu de lon quotidien et de chez moi que je côtoie quasi 24h sur 24 et vraiment, ça me fait du bien. Ici le terrible two c'est fait vers 3h et n'est pas encore partie. Il sévit la journée (heureusement!) mais c'est fatiguant.. Courage et j'espère que cela va vite passer

Picou 11/04/2018 22:41

Oui ça m'a fait du bien et ça va mieux pour moi comme pour elle depuis! Merci!

Madame Bobette 09/04/2018 17:39

Toutes les mamans craquent un jour je pense... Et je pense que je craque même très souvent personnellement. Ca aide aussi à tenir sur la durée... Vider un peu le vase pour le remplir à nouveau!
Je t'envoie beaucoup de courage, même si tu n'as pas les filles les plus terribles du monde, ça ne doit pas être tous les jours faciles. Alors souffle un bon coup et ça va finir par passer :)

Picou 09/04/2018 22:37

Oui je pense qu'on a toutes ces moments de trop plein, à des degrès divers! Comme tu dis ça aide à tenir la durée. On ouvre les vannes, pour pouvoir se reremplir d'amour et repartir du bon pied. Et ça va bien mieux, craquer m'a fait du bien!

Claire Tu me fais Grandir 08/04/2018 21:51

Aïe ! Je compatis sincèrement. Nous avons récemment eu une période très compliquée. Pour le coup, j'ai mis ça sur l'arrivée du petit frère. Que ma fille voulait bien vérifier qu'on l'aimerait toujours quoi qu'elle fasse. Depuis quelque jours ça va mieux, (ouf !)
En tout cas, je te souhaite bon courage, car même s'il y a bien plus grave dans la vie, ça n'empêche que c'est difficile à vivre sur le moment.

Picou 08/04/2018 22:28

On traverse toutes ce genre de phases je crois, quand on a un trop plein...Ca fait du bien de lâcher les vannes pour repartir d'un meilleur pied...Craquer m'a fait du bien et je suis plus apaisée et tolérante pour aborder les vacances! Merci en tout cas ;o)

Azylis 08/04/2018 20:05

Effectivement ça ne doit pas toujours être facile, surtout quand la fatigue est bien présente.
Et je vais peut-être poser une question bête dans tout ça mais... le papa ? Il ne peut pas répondre à certaines demandes ? A moins qu'il gère déjà beaucoup d'autre choses par ailleurs et que ce soit votre répartition des choses !

Picou 08/04/2018 21:20

Oui, bien entendu, mais il le fait déjà, ce n'est pas du tout qu'il glande! C'est juste que naturellement les enfants se tournent toujours en priorité vers maman, et que dernièrement j'avais atteint mes limites. C'est cyclique, on craque un bon coup et ça va mieux après!

Escarpins et Marmelade 08/04/2018 10:09

Je comprends tellement ce que tu dis mon Picou... Ca fait du bien de savoir qu'on est pas seuls. Rares sont les mamans qui se plaignent de burn out ou de craquage. On a l'impression, en lisant les posts sur IG ou HC que tout est rose avec nos petits bouts, alors qu'en fait, non. J'ai craqué aussi en février, d'épuisement. Je suis constamment en train de hurler, je n'ai plus beaucoup de moments de plaisir avec eux. Je sais que ça va passer, mais c'est dur. Merci pour cet article.

Picou 08/04/2018 15:48

C'est le risque des réseaux sociaux ou même des blogs, même sans vouloir occulter ces mauvais moments, c'est rarement ceux qu'on a envie de mettre en avant, et dont on a envie de se souvenir... Mais ils sont bien là, et chez nous toutes je crois, il ne faut pas le perdre de vue, ça n'a rien que de très normal. Reste qu'au final je me souviendrai plus des bons moments de ce week end de pâques que de ces larmes là, donc, la balance penche toujours du côté positif... J'espère aussi que pour toi ça va s'arranger, entre pinces d'or et le boulot, ça fait lourd à gérer de ton côté, pas étonnant que tu flanches! Bon courage et des bises

Anna Breizh 08/04/2018 09:09

Ah mais non Picou ce n'est pas rien. Tu as le droit de craquer ! C'est même mieux pour mieux te retrouver et t'apaiser ensuite.
J'ai craqué aussi la semaine dernière. Mafille m'a mise à bout. Je ne me plein pas non plus car à un peu plus de 2 ans nous n'avons pas eu de véritable crises. C'est une enfant plutôt calme et sereine. Mais la semaine dernière avec la fatigue de fin de grossesse, les solicitations pour pâques, les contractions incessantes... et une petite fille en plein test et affirmation du caractère et d'autonomie c'était trop pour moi. Bref ça l'a pas fait. Ça m'a fait du bien de craquer, elle aussi s'est apaisée.
Il n'y a pas de culpabilité à avoir. On est humaine. Il y a des hauts des bas, mais même si tout va bien en général, il y a des moments de trop plein.
J'espère que tu es plus sereine désormais. Qu'écrire t'a fait du bien.

Picou 08/04/2018 15:46

Oui, je suis persuadée que ce sont des moments que nous partageons toutes en tant que mères, à des degrès divers, mais craquer un bon coup permet de remettre les compteurs à zéro pour repartir sur de meilleures bases. Ca va bien mieux maintenant, rassures toi! (jusqu'à la prochaine fois!!)

Maman À Dada ! 07/04/2018 15:37

Nous avons eu le droit au "terrible three" avec ma fille aussi.
Quant à mon fils, avec l'expatriation et le dépaysement, les derniers mois n'ont pas été faciles... Et la 2ème journée de parent est la plus difficile car c'est à ce moment qu'on voudrait ne plus être disponible pour personne à part soi...

Picou 07/04/2018 16:27

Tu m'étonnes, ça doit leur faire beaucoup à encaisser à eux aussi... Et cette deuxième journée de parents, c'est fou comme 30mn d'appels à ce moment là paraissent insupportables alors que la même chose dans l'après midi nous pèse bien moins...Mais bon ce petit craquage m'a permis de lâcher la pression et de repartir plus sereinement, ouf!

petitsruisseauxgrandesrivieres 07/04/2018 14:39

"Le soir venu, elle devient un vrai petit tyran."
Chaton nous a fait ça il y a qq temps. Cela a duré 2 mois environ, et ça s'est tassé. Lapin l'a fait aussi, et idem. Ma grande aussi, en son temps. Les enfants suivent souvent ce genre de cycle, et chez moi, les périodes pénibles durent tout le temps 2 mois, quel que soit l'enfant concerné.
Courage ! Plus tu avances, plus la fin de la crise s'approche ! :-))

Picou 07/04/2018 16:26

Oui, ils fonctionnent beaucoup par cycles mais disons que Bouclette a un cycle du sommeil un peu détraqué! Mais tu as raison, même pour les mamans ce sont des cycles, on encaisse jusqu'à ce qu'on y arrive plus, on craque un bon coup et puis ça repart! jusqu'à la prochaine ;o)

Claire Rêves de fripouilles 07/04/2018 14:01

Je viens juste de voir ton article.... cela m'arrive régulierement! Etre maman ce n'est pas facile, et parfois ça fait du bien de lâcher les vannes pour mieux repartir ! Bon courage avec ce terrible three.

Picou 07/04/2018 16:25

Oui, je crois qu'on le fait toutes à différents niveaux... On encaisse, jusqu'à ce que ça ne soit plus possible et on lâche la pression pour reprendre à zéro, ça soulage! Ca m'a fait du bien en tout cas!

Juste1maman 07/04/2018 08:34

Pour nous malheureusement, ce qui fonctionne le mieux est le chantage : pour manger, pour les jouets qu'il jette, pour se déshabiller... Mais à côté de ça, je cède souvent contrairement au papa Je sais que ce n'est pas bien, mais comme toi, j'en ai assez de gronder sans cesse !
Hier c'était le carnaval de l'école et pour la première fois nous avons, mon homme et moi pu aller aider. Ça fait un bien fou de voir qu'on n'a pas le pire de la classe lol !!!
Bon courage en tout cas, ça ira mieux dans 20 ans lol

Picou 07/04/2018 16:24

et comme tu dis voir des gamins pires que les siens ça fait toujours du bien! ^^

Picou 07/04/2018 16:23

Ah ah, on prendra notre revanche quand on sera vieux vieux !!! :o)

Picou 07/04/2018 16:23

J'avais atteint mes limites, entre discussions au calme, menaces, confiscations, punitions, chantage...elle n'est sensible à rien à vrai dire, donc là c'était trop! Mais ce petit craquage m'a fait du bien, je repars à zéro et j'encaisse bien plus calmement...jusqu'à la prochaine fois, je crois que c'est ça, c'être mamans! Courage à toi aussi!

Juste1maman 07/04/2018 11:57

L'espoir fait vivre non ??

charlotte 07/04/2018 10:48

ca ira mieux dans 20 ans mouhahahahhaa tu crois ????

GToch 07/04/2018 00:04

Craquage et Courage <3 <3 <3
Je ne trouve pas que mes Pilous soient spécialement difficiles, mais le nombre à souvent raison de mon calme légendaire :D

En ce moment :
* Pilou1 se rebelle car il veut être écouté et entendu comme un grand qu'il n'est pas encore...
* Pilou2 est une éternelle chieuse car elle est la seule au monde à bien faire les choses. "Faites ce que je dis mais pas ce que je fais" pourrait être sa devise en ce moment.
* Pilou3 régresse. Même si cette année il a vraiment fait des efforts et on sent qu'il a bien grandi dans sa tête. Ses phases de régression beaucoup moins présentes m'énervent d'autant plus.
* Pilou4 est dans une phase de cri et de morsure car il n'arrive pas à s'exprimer autrement...
Bref... une succession de phases qui forment les petites vagues de la vie ;)
Mother Power !

GToch 07/04/2018 18:43

Oh ben non faut pas ! Le craquage n'est pas légitimement proportionnel à la portée ;)
1, 2 ou 10 peu importe ! Quand y en a marre et ben y a malabar et puis tant pis.
En fait ceux sont les blagues pourries qui sont proportionnelles :D

Picou 07/04/2018 16:21

J'ai encore plus de compassion pour les mamans qui comme toi, cumulent les petits "chieurs"! je me sens tellement nulle à me plaindre avec mes 2 petites qui sont en plus globalement assez sages, mais quand la coupe est pleine, il vaut mieux tout évacuer que de ruminer en silence, alors, je préfère craquer un bon coup et repartir de plus belle! Courage à toi, s'ils ne savent pas se tenir, prends en un pour taper sur l'autre, comme on dit ;o)

La Minute d'Emy 06/04/2018 22:49

Je te comprends, le mien a je pense dépassé le terrible two mais on en a aussi bavé... Courage et bon weekend à toi !

Picou 07/04/2018 16:20

On oublie si vite, quand tout va de nouveau mieux...mais sur le moment, l'accumulation de ces petits riens nous met tellement à vif! Ca m'a fait du bien et soulagée de craquer, je repars sur un bon pied!

Lili et ses filles 06/04/2018 22:20

Non, mais le manque de sommeil, ça rend VRAIMENT dingos, je te comprend totalement ! Ma PomPom ne fait des nuits correctes que depuis l'été dernier (et elle va avoir 5 ans ....), et elle a encore du mal à trouver le sommeil facilement. Et moi, quand je manque de sommeil, j'ai vraiment du mal à gérer :(
Pour PomPom, on a arrêté de se prendre la tête, elle se couche quand elle est fatiguée, par contre, elle sait que ça ne sert à rien de nous solliciter toutes les 2 minutes, alors elle joue tranquillement dans sa chambre ou elle regarde des livres. Mais depuis qu'elle ne fait plus de sieste à l'école, c'est tout de même beaucoup plus simple.
Gros bisous et courage, il faut relativiser, c'est vrai, mais ça fait aussi du bien de craquer.

Picou 07/04/2018 16:19

Je crois qu'encore plus que le manque de sommeil ce qui me pesait c'était les sollicitations perpétuelles...Mais ce petit craquage m'a fait du bien, soulagée d'un poids je suis plus zen pour affronter ces situations (et on a un léger mieux) donc je repars gonflée à bloc!

Bébé est arrivé ! 06/04/2018 21:19

J'ai eu de la peine pour ta grande en lisant le passage où elle a pleuré en silence... J'ai l'impression que c'est une petite fille qui a besoin d'être protégée des autres car je la sens très (trop) altruiste et protectrice, au point de s'oublier pour le bien-être commun. Bref, ceci n'est que mon ressenti et là n'est pas le sujet de ton article. Je comprends que tu aies craqué et je te souhaite que cette période cesse rapidement. Courage et bonnes vacances à toi !

Picou 07/04/2018 16:18

Ce passage m'a brisé le coeur, on n'a pas su nous rendre compte qu'elle souffrait dans son coin, d'une situation pour laquelle elle n'était pour rien... Elle est très, trop sensible, mais sais aussi retrouver sa place et nous l'avons tout de suite rassurée. Tout va bien, heureusement! Ce petit craquage m'a comme toujours soulagée, et je repars du bon pied...jusqu'à la prochaine ;o)

Ma petite fabrique à rêves 06/04/2018 17:26

Comme je te comprends! Combien de fois me suis-je moi aussi sentie dépassée par mes émotions? Je ne saurais le dire. C'est à croire que nos chers petits bambins possèdent un sixième sens pour sentir à quel moment ils vont nous faire sortir de nos gonds et tester nos propres limites. Cela se produira toujours lorsque nous-mêmes ne sommes pas au mieux de notre forme ou lorsque nous sommes éreintés. Personne ne peut prétendre être un parent parfait mais chacun de nous essaie de faire de son mieux. Nous devrions plutôt nous considérer comme étant des parents parfaitement imparfaits comme je l'ai lu quelque part. L'important est d'être conscient de nos propres failles et faiblesses, de les reconnaître et d'aller de l'avant... et la vie repart de plus belle. Il n'y a qu'à voir combien le fait de mettre des mots sur ces maux, sur ces quelques moments de découragement fait déjà beaucoup bien en soi. Des bisous à toi, ma Picou.

Picou 07/04/2018 16:16

Je crois qu'effectivement ils savent très bien repérer les signes que nous mêmes on ne saisit pas, pour savoir appuyer là où ça fait mal, quand ça fait mal! et ensuite ces "craquages" font du bien à tout le monde, à nous qui sommes plus soulagées, et à eux qui comprennent qu'on a des limites. Mais tu as raison, avoir du recul sur ces périodes de moins bien permet aussi de les relativiser...une fois la crise passée ;o) - des bises!

Aileza 06/04/2018 16:58

Forcément on se retrouve toutes dans tes mots ma Picou, comme toi, je n'ai pas pris l'habitude de m'épancher sur ma vie de maman mais mon Cosminou qui a le même âge que Bouclette nous fait tourner en bourrique allant régulièrement demander à l'autre ce que l'un lui a refusé entre autres choses...
Bref, je te comprends, je compatis. Dire qu'il paraît qu'on regrettera cette période quand ils seront plus grands... ça promet :D
Bises et courage <3

Picou 07/04/2018 16:15

Je sais pas si on regrettera, à vrai dire je crois que ces périodes, si pénibles soient-elles sur le moment, ne seront pas celles dont on se rappellera le plus une fois le temps passé...et heureusement au final!

Picou 07/04/2018 09:24

C'est vrai finalement même si mauvais moment auront aussi leur place dans nos souvenirs de maman... c'est aussi ces moments-là qui nous permettent de réaliser à quel point les moments heureux sont essentiels et d'en percevoir la vraie valeur... mais évidemment sur le moment c'est bien moins facile de penser comme ça!

Man0umi 06/04/2018 16:47

Ouvrir les vannes, c'est repartir de zéro :) Et puis finalement se comparer aux autres ne mène nulle part. On a toutes nos jours sans, même quand on a des enfants "faciles". Je t'embrasse et t'espère reposée

Picou 07/04/2018 09:23

C'est vrai, j'ai toujours tendance à minimiser parce que mes enfants sont globalement assez sages, mais ça n'empêche pas les coups durs pour autant.... alors autant craquer un bon coup pour repartir du bon pied! Merci beaucoup

Lauriane 06/04/2018 16:40

Nous avons toutes nos hauts et nos bas, nos limites, et je me retrouve beaucoup dans cette sensation de rabâcher, de répéter sans cesse sans être écoutée. Il est normal et sain de craquer parfois, même pour des petits problèmes du quotidien, même si on sait qu'il y a toujours plus malheureux ou en difficulté que nous. Craquer quelques fois ça permet aussi de tout vider pour mieux reprendre le contrôle. Et pour ma part je suis très contente que tu aies la gentillesse et la confiance de partager ça avec nous.

Picou 07/04/2018 09:22

Merci! On a beau savoir que c'est normal ça n'empêche jamais de culpabiliser pour autant et de se sentir un peu con de craquer pour si peu...Mais quand le réservoir est plein de frustration et de ras-le-bol, il vaut mieux le vider un bon coup pour repartir du bon pied! Merci d'avoir été sensible à ce petit coup de moins bien!

coraliecca 06/04/2018 15:10

Je ne peux que plussoyer et tu le sais.
Etre a leur coté est fait de hauts et de bas, et fait de périodes difficiles où tout nous semble compliqué et d'autres plus faciles où on reprend force et energie auprès d'eux.
Je ne serai que te dire que craquer un bon coup parfois fait un bien fou, à nous mais aussi pour eux.

Picou 06/04/2018 15:51

Oui, au final je pense que ça fait du bien à tout le monde - à nous parce que ça soulage d'un poids, d'admettre que c'est trop et de lâcher les vannes, à chéri parce qu'il réalise qu'on atteint nos limites et qu'il faut nous soutenir un peu mieux, et aux enfants qui voient qu'on a des limites et qu'on est humaines avant tout. Je n'ai aucun mal à craquer quand j'en ai besoin, en général ça me fait tout de suite du bien!

Mumtwokids 06/04/2018 15:10

Tu sais nous sommes toutes égales face à cela, je doute qu'il existe des mamans qui craquent pas. Et on culpabilise toutes de réagir de la sorte sauf que c'est plus fort que nous...et puis au final une fois que les larmes ont jailli, on a tendance à se sentir mieux et à repartir d'un bon pied par la suite. En tout cas, comme beaucoup d'entre nous je pense, je comprends parfaitement ce que tu as vécu pour le vivre moi-même très voire peut-être trop souvent ! Plein de courage ;-)

Picou 06/04/2018 15:49

Oui, je pense vraiment que c'est universel, de se sentir dépassées à un moment donné, ponctuellement. Ca revient par cycles, quand tout s'accumule et qu'on en a ras la casquette. On craque, et ça va mieux, on repart d'un bon pied avec un poids en moins. J'ai explosé un bon coup en laissant mes larmes venir, et ça m'a soulagée, depuis je suis plus zen et détendue pour affronter ma terrible ;o)

Le Rire des Anges 06/04/2018 13:28

Je n’évoque saurais dire combien de fois j’ai craqué depuis que je suis maman.. (remarque avant aussi ;) mais pour d’autres raisons. C’est dingue je trouve que les phases où nos enfants nous testent et jouent avec notre patience coïncident avec nos phases de fatigue morale ou émotionnelle! Non?!

Picou 09/04/2018 09:17

Oui on est comme dans les yeux videos en fait, on a toujours une vie de rechange !

Le Rire des Anges 09/04/2018 08:49

Ha ha! J’aime beaucoup le « same player, maman a gain »!
Belle semaine toi ;)

Picou 06/04/2018 15:48

Oui, certainement, ils sentent qu'il y a un fil à tirer, et s'y accrochent d'autant plus qu'ils voient que ça nous fait réagir... Mais ce genre de crises sont inévitables je crois, dans tous les cas, c'est ce qui nous permet de remettre les scores à zéro et de recommencer avec une "nouvelle vie", un peu comme dans un jeu vidéo, ma foi...same player, maman again ;o)

Maman Lempicka 06/04/2018 12:50

Au delà des difficultés du quotidien, on a toutes des périodes où nous sommes plus fragiles et donc plus vulnérables en tant que mamans. L'accepter sans culpabiliser, se recentrer sur soi, et puis repartir, aller de l'avant, parce qu'on n'a pas le choix...bravo pour ton témoignage!

Picou 06/04/2018 15:46

Evidemment, il y a des périodes où on a plus de forces que d'autres, c'est cyclique... Craquer un bon coup me permet toujours de me soulager d'un poids, puis de repartir sur de meilleures bases, avec plus de patience, de tolérance et d'envie. Alors, c'est reparti pour un tour! Jusqu'à la prochaine fois ;o)

Sabrina - Et si le bleu 06/04/2018 12:26

"C'est une phase" est devenu notre phrase fétiche. Pas facile de se rappeler dans les moments difficiles que tout fini par passer. Et que parfois, nos enfants ont besoin de s'opposer pour se construire, qu'on n'a pas à être parfaits... Bon courage pour cette phase, et les suivantes !

Picou 06/04/2018 12:41

Oui, c'est sûr que rien n'est linéaire, ça reviendra, bien sûr! Au fil de la fatigue, du stress, du nombre de crises encaissées...C'est le propre de l'éducation, on avance, petit à petit, par cycles. Je me sens déjà mieux et mieux armée pour gérer les situations à venir...jusqu'à ce que ce soit de nouveau un trop plein!!

Virginie Neleditesapersonne 06/04/2018 11:25

Et bien oui j'ai l'impression que la vie de parents est faite de hauts et de bas ... Et il y a clairement des périodes plus dures que d'autres. Une grande blogueuse que je connais bien avait d'ailleurs écrit un super article à ce sujet "quand maman craque" il me semble :-)... ça nous arrive à toutes et d'ailleurs heureusement car sinon ne serait-ce pas plutôt le signe que l'on en a plus rien à faire ?! Allez courage Ma-Mon Picou, ça va passer; c'est sur !

Picou 06/04/2018 12:23

Exactement, ce n'est rien que de très normal pour une maman, mais tout aussi normal que ce soit, ça n'empêche pas de craquer un bon coup quand on ressent un trop plein, ça fait du bien! Cette blogueuse que tu lis mériterait à être connue ;o)
Et ça va beaucoup mieux, merci!

30ansetmaman 06/04/2018 11:01

Difficile de trouver les mots... Ton article m'a émue... Alors je te laisse ici, juste un petit sourire de maman et des paillettes de joie... Je t'envoie des millions de bisous Picou <3

Picou 06/04/2018 11:12

Merci beaucoup! Je suis touchée de voir que cet article vous parle, à vrai dire rien que de très banal, mais du coup ça me fait réaliser qu'à minimiser ces moments là parce qu'ils n'ont justement rien d'extraordinaire, je les occulte peut être trop alors qu'on est toutes dans le même bâteau! Mais je prends toujours les sourires et les paillettes, avec plaisir, et je te rassure : tout va bien!

Caro - wonderMumBreizh 06/04/2018 10:58

Courage ! Je suis sure que tu résumes ce week-end à des cris, des crises et des larmes. mais je suis sure qu'il y a aussi eu de bons moments.

De vrais moments de Maman, c'est ça que j'aime dans ton blog. ON est (sera) toutes de supers mamans, mais on a le droit de craquer et c'est pas parce qu'on est de supers mamans qu'on est infaillibles.

J'aime lire ce genre d'articles, ca me donne confiance. Tout ne sera pas rose dans mon futur de Maman, il y aura des moments compliqués, culpabilisants, mais c'est ça la vie !

Courage, un nouveau week-end commence dès ce soir et je suis sure qu'il sera plein de sourires.

Picou 06/04/2018 11:10

Exactement, il y a eu plein de bons moments et au final j'aurai plus de souvenirs de ces beaux moments là que de mes larmes, qui n'auront pas duré longtemps. Craquer ne nous empêche en rien d'être de bonnes mamans, je crois, au contraire car on vide nos frustrations pour repartir sur un meilleur pied. Etre maman n'est pas linéaire, il y a des hauts comme des bas, c'est la vie comme tu dis...mais j'ai tendance à minimiser mes bas parce qu'il me semble avoir quand même la chance d'avoir des enfants "faciles" en général, alors que ça n'empêche pas le droit d'en avoir marre quand même de temps en temps. Et ce soir ce sont les vacances, on sera plus reposés et détendus, ça va le faire! Merci pour tes mots de réconfort en tout cas!! ca fait toujours du bien!

Lau and the Girls 06/04/2018 10:35

Je l'attendais ton article... et je te comprends tellement. Y a-t-il quelque chose dans l'air en ce moment ? Ma Trois ans est aussi dans une phase compliquée et cela m'épuise physiquement et moralement. L'anticipation constante, les négociations, les cris (ajoutons à cela la régression au niveau propreté)... je n'en peux plus. J'en arrive à lui en vouloir de compliquer notre vie, et je m'en sens très mal par moments. Pour elle, pour moi, pour mon homme et aussi pour ma grande qui subit cette situation ! On attend des jours meilleurs (les vacances, la semaine prochaine ?).
Et rassure-toi : ce n'est pas parce que tu considères que tu as des enfants "faciles" que tout est toujours facile pour autant. On a toutes le droit de craquer, c'est ce qui fait de nous des humaines après tout ! Des bises de réconfort <3

Picou 06/04/2018 10:38

Merci beaucoup! Oui, ça me rassure aussi de me rappeler que ma grande nous avait fait son petit "terrible two" en retard aussi, au même âge, et je pense que son entrée à l'école en septembre lui fera beaucoup de bien si ça ne va pas mieux d'ici là. Faciles ou pas, je crois que c'est normal d'accumuler des frustrations, et de les ressortir en craquant - c'est assez sain, et on repart d'un meilleur pied. D'ailleurs on a un léger mieux sur les soirées/nuits de Bouclette depuis ce week end, et surtout je suis bien plus zen pour les gérer donc ça va mieux!! Merci et bon courage de ton côté, j'espère aussi que les vacances vont faire du bien!

Cecile 06/04/2018 10:32

Il faut craquer de temps en temps... cela nous ramène à notre réalité d'être humain, nous démontre qu'il est impossible de tout gérer tout le temps de façon idéale....
J'espère que vider ton sac dans ce magnifique texte et avoir craqué t'ont soulager un peu.
Des bécots

Picou 06/04/2018 10:34

Oui, on ne peut pas accumuler sans arrêt, même quand ce sont de petites frustrations - à un moment il faut que ça sorte et ça fait du bien, ça soulage. Depuis les soirées et nuits ne sont toujours pas roses, mais il y a du mieux et surtout, je suis bien plus zen pour les affronter, et ça change tout! (en plus je suis en vacances la semaine prochaine alors ouf!). Merci en tout cas pour ce réconfort!

amelie jeanne 06/04/2018 10:09

Ah ça cela nous parle à toutes, qui n'a pas craqué d'épuisement ? Très belle plume comme toujours ma touchante Picou.
Ici aussi, Pâques en demi-teinte. Bon courage à toi.

Picou 06/04/2018 10:26

Si, bien sûr, c'est un faisceau de différentes sources, mais surtout la fatigue, la frustration, la sur-sollicitation...rien que de très normal quand on est maman! J'accumule, j'accumule, et puis ça explose et ensuite ça va mieux! Merci pour ton réconfort en tout cas, heureusement que le week end faisait 3 jours car au final j'en garderai plus de beaux souvenirs que de mauvais, j'espère qu'il en sera de même pour toi :o)

Maman BCBG 06/04/2018 10:07

C'est nauturel de craquer ma Picou... la fatigue s'accumule, et les 10.000 rappels du soir alors qu'on n'aspire qu'a se poser, alors qu'on a été disponible toute la journée, c'est souvent la goutte d'eau qui fait déborder le vase...
Même si on SAIT que ce n'est qu'un période et que ça va passer, ça ne change pas que parfois, paf, on explose un bon coup..
Tu sais l'autre nuit, à 5 heure du matin, Petit Quark a fait pipi au lit... normal tu me diras, c'était la 3eme nuit sans couche, c'est un accident etc... on a été supers gentils avec son papa, on l'a rassuré, on a changé les draps et le pyjama, on a fait un gros câlin en lui disant que ce n'était pas grave, que les accidents ça arrivait et... au moment de se recoucher, il a entamé le caprice du siècle car il ne voulait pas cette housse de couette mais une autre (qui était au sale elle aussi)
Je crois que j'ai pété un cable, alors que j'étais super zen deux secondes avant... Je lui ai dit "ta gueule" (le truc que je dis jamais, même à un adulte, même quand je me dispute avec quelqu'un !) et "t'es pas content ? Eh bien dort sur le tapis !" et je suis partie en éteignant la lumière... bref, Papa-pas-BCBg a heureusement rattrapé le coup et géré la fin de la crise pendant que je me recouchais mais je suis resté une heure dans le noir en mode "mais qu'est ce qui m'as pris bon sang ??!!???"

Et je crois qu'il ne faut pas voir plus loin que l'accumulation de toute les frustrations qu'on encaisse en gérant super bien 99% des autres crises de la journée...
bref, bon courage, et merci de partager ces moments avec nous :)

Picou 06/04/2018 10:17

Oh oui je suis bien d'accord, c'est naturel, moi je fonctionne beaucoup comme ça, j'accumule jusqu'à ce que ça prenne le dessus et là crac! Et ce sont alors ces tensions accumulées qui réagissent à ma place. Pas toujours joli à voir, et comme tu le décris, des fois c'est papa Picou qui prend le relai (et l'inverse aussi bien souvent, quand lui craque, moi je reste zen...ça se complète pas mal!). Bref, je me sens minable sur le moment mais dans le fond je sais que c'est parfaitement normal, et plutôt sain au fond, d'évacuer la pression en craquant. Après, mes filles sont globalement adorables (hormis ces fucking nuits de ma Bouclette!) donc souvent je me dis que j'ai mauvais jeu de me plaindre, alors je me mets en sourdine ; mais je crois que ces frustrations de maman, petites ou grandes, sont le lot de toutes, alors pas de raison de les passer sous silence...ca nous empêche pas d'être de bonnes mamans, j'en suis convaincue ;o)

MamanDe4 06/04/2018 10:05

Le plus difficile pour le parent est de garder un équilibre. Une même réflexion de notre enfant qu'on soit en forme ou fatiguée, ne nous fera pas réagir de la même manière.. J'imagine très bien le WE que tu as vécu avec les sollicitations incessantes. Alors oui, ça arrive que l'on craque quand on est à bout, mais c'est pour mieux repartir ensuite. Ensuite, peut-être que la rentrée à l'école de Bouclette répondra à un besoin qu'elle a ? (et elle sera certainement plus fatiguée le soir ! ;) )

Picou 06/04/2018 10:12

Oui, je suis sûre que le fait qu'elle n'ait pas encore pu intégrer l'école joue beaucoup, je pense que ça s'améliorera clairement avec l'école. En plus sa soeur nous avait fait - en retard - son petit terrible two pile à ce même âge, donc ça ne me surprend pas trop! Et puis, bon, c'est cyclique, comme tu dis, avec la fatigue et les sollicitations fréquentes, on finit par accumuler des tensions qui biaisent notre perception et nos réactions. Alors, j'ai craqué mais ça m'a fait du bien, je fonctionne comme ça! J'accumule et puis un jour, crac!

Camomille 06/04/2018 09:58

Tout est juste, dans ce que tu écris. Et comme tu le dis, ça ira (très) bientôt beaucoup mieux :)

Picou 06/04/2018 10:07

Merci, j'en suis sûre et d'ailleurs ça va mieux, j'ai fait sortir tout ce que j'avais accumulé et je repars à zéro...jusqu'à la prochaine fois! C'est cyclique, je fonctionne comme ça. J'ai tendance à minimiser, parce qu'elles me semblent adorables en général, mais tout aussi adorables qu'elles soient elles ne sont pas parfaites (et heureusement) donc j'accumule des petites frustrations et au final, un jour, ça explose! Je crois qu'on fonctionne toutes un peu comme ça, à des niveaux différents... Ca fait aussi partie du package "maman"!

Maman Pirouette 06/04/2018 09:55

Eh bien moi ce sont ces billets que j'aime le plus lire. Pas par méchanceté ni voyeurisme. Simplement parce que ça nous rend humaines. Et que l'on se retrouve toutes. Donc ça rassure et déculpabilise. Ce sont des témoignages forts, poignantes dans lesquels on se reconnaît. Et JE me reconnais. Le week-end dernier j'ai eu un ras le bol également. Pourtant comme toi, Martin me semble être un enfant plutôt facile, à l'écoute mais qui semble l'être moins en ce moment. Et mes réveils à 3h45, mes nuits de 4h à 5h max, mes siestes absentes ou qui ne dépassent pas 2h dans toutes la semaine... n'arrangent pas les choses. Et lorsque Martin fait ce qu'il ne faut surtout pas appeler des caprices à moins de vouloir être lynchée, eh bien ça pèse encore un peu plus sur le système. On accumule, on prend sur nous et un jour l'eau déborde de la casserole. En fait, on est juste humaines et ça fait du bien de le savoir et de le lire. Désolée pour ce roman mais juste merci pour ce billet plein d'humanité, d'une maman aimante et touchante. De gros bisous ma Picou !

Picou 06/04/2018 10:05

je les ai même pas vues! J'en fais aussi, surtout en commentaires!!!

Picou 06/04/2018 10:05

Merci beaucoup pour la douceur et la chaleur de tes mots, comme un gros câlin virtuel! Ca fait du bien à lire, même si je ne cherche pas à être rassurée... Je trouve ça normal de craquer, on est humaines, et c'est plutôt sain - mais c'est vrai que j'ai souvent tendance à "minimiser", parce que justement j'ai l'impression d'avoir de la chance, des gamines faciles à vivre et pas trop à me plaindre. Alors souvent j'hésite à le faire, pourtant, même avec un schéma "normal" je suis, comme toi, en droit de le faire...même si ça peut sembler pas grand chose, en continu, on prend sur soi, on prend sur soi, on prend sur soi et un jour ça déborde. Moi je fonctionne beaucoup comme ça, c'est cyclique - j'accumule et puis un jour ça sort d'un coup. Et après ça va mieux, je peux repartir avec un réservoir à vide, prête à encaisser de nouveau! Et je crois que toutes les mamans font ça, à un niveau différent... En tout cas encore merci pour ton petit mot!

Maman Pirouette 06/04/2018 09:56

Et désolée pour les FOTES !

doublerose 06/04/2018 09:31

Il y a des moments comme cela. Et la fatigue est souvent à la base du craquage.
Nous avons récemment revu notre organisation pour que je sois moins au centre car être sollicitée en permanence me tapait sur les nerfs, les filles ne juraient plus que par moi et leur papa se sentait lésé. j'ai donc dit "ok, plutôt que je me lamente sur le fait que je n'en peux plus et que toi tu te lamente sur le fait qu'elles ne te demandent jamais rien, on change tout et on instaure des moments où je ne réponds à aucune de leur sollicitation". Et ça marche pas mal.
Bon pour les nuits, j'avoue qu'on a remis des couches à Rose. Depuis le décès de mon papa, les pipis sont revenus et je suis trop épuisée pour gérer des nuits entrecoupées. ça m'agace d'avoir du en passer par là, mais il faut savoir se préserver

Picou 06/04/2018 09:41

Oui, c'est cyclique (comme chez les enfants je crois!) mais c'est surtout la fatigue, et le ras le bol. Un bon craquage et ça repart! Et tu as raison, mieux vaut essayer de trouver une solution, ne soit-elle que provisoire, pour essayer de changer la donne, et passer au cycle suivant...J'espère que ça va s'arranger pour Rose. Bon courage!