Lecture - 'Les derniers jours de Rabbit Hayes'

Publié le par Picou

derniers-jours-rabbit-hayes

L'un des bénéfices de mes vacances, c'est que j'ai eu du temps pour lire. J'ai d'ailleurs eu plusieurs coups de coeur, parmi lesquels "Les derniers jours de Rabbit Hayes", dont je vais vous parler aujourd'hui.

Ce qui m'a attirée vers ce livre, comme souvent, c'est sa jolie couverture qui le faisait ressortir parmi tous les autres livres du rayon : un beau graphisme coloré et éclatant sur fond noir, qui au fond est une excellente manière de résumer ce livre : un sujet noir, mais un récit vif, percutant et terriblement attachant

"Les derniers jours de Rabbit Hayes", d'Anna Mc Partlin,  ne nous prend pas en traître puisqu'il raconte...les derniers jours de Mia Hayes, affectueusement surnommée Rabbit par son entourage, en stade terminal d'un cancer du sein.

Nous prenons son histoire alors que sa maladie récidive et se généralise, lorsqu'elle entre en maison de repos pour vivre, aussi paisiblement que possible, les 9 jours qu'il lui reste à vivre.

Un sujet loin d'être funky, évidemment, mais qui est pourtant ici traité avec humour, chaleur, et sans pathos.

cancer-sein

Bien qu'elle soit l'héroïne du roman, le point de vue de Mia n'est partagé qu'à quelques reprises, et souvent indirectement, via les écrits de son blog, notamment, ou via des rêves.

En réalité, il s'agit avant tout d'un récit choral, partageant les points de vue et histoires des proches de Mia.

Jack et Molly, ses parents, désemparés, révoltés, de voir leur fille chérie partir avant eux sans rien pouvoir faire pour la sauver.

Ses frère et soeur, Davey et Grace, l'une mère de famille rangée et raisonnable, et l'autre, musicien et éternel ado en marge, si différents mais qui parviennent à se rapprocher dans l'épreuve.

Et Juliet, sa fille, orpheline en devenir forcément un peu perdue, que tous veulent épargner et autour de laquelle se cristallisent tous les enjeux.

Alors que Mia perd sa bataille contre la maladie, son entourage, lui, la commence tout juste...Ils forment une tribu imparfaite, mais joyeuse et aimante, qui se révèle extrêmement liée par l'épreuve.

derniers-jours-rabbit-hayes

Chacun des personnages porte, à travers son histoire, une part de celle de Mia. Par leurs souvenirs, c'est la vie de Mia, rock'n'roll et passionnée, que l'on retrace avec bonheur.

Au travers d'une attachante galerie de personnages, toutes les émotions et étapes d'un deuil sont évoquées, colère, déni, puis finalement l'acceptation.

Dans leur cheminement pour accepter l'inévitable,  et pour aider Rabbit à partir en paix, on découvre leurs vies, leurs doutes, leurs regrets, leurs failles. Au travers de leurs souvenirs, qu'ils soient bons ou mauvais, on les voit grandir, et se ressouder autour de la future absente, qui réussit à les lier dans un amour profond, parfois difficile.

Il y aurait tant  de raisons de pleurer dans ce livre si touchant...

Pourtant derrière l'émotion, ce qui ressort c'est l'envie de vivre, de continuer à regarder la vie avec légèreté, et de s'accommoder de ce que la vie nous donne en distribuant nos cartes du mieux que l'on peut.

anna-mc-partlin

La force de ce roman réside dans son regard lucide, parfois caustique, mais tout en légèreté et en délicatesse sur la maladie. 

L'auteur réussit à éviter tout style larmoyant, malgré un sujet qui s'y prête pourtant tellement, et relève même le défi de manier tout au long du roman un humour noir parfaitement dosé.

Bien qu'elle soit tout sauf banale, la vie de ce petit groupe d'irlandais sonne juste, leurs anecdotes sont savoureuses ; seule la grande histoire d'amour de Mia, que l'on revit au fil des flash backs, ne m'a pas semblé apporter beaucoup au récit, bien qu'elle ne soit pas caricaturale.

Même lorsqu'elle n'est plus que le fantôme d'elle-même, Mia irradie, c'est une vraie lumière pour ses proches comme pour le lecteur.

Son attitude combative, optimiste, et sereine contamine peu à peu ses proches, comme celui qui tient le livre entre les mains.

Quel courage il faut pour réussir à prendre de la distance avec l'horreur, pour voir au delà de soi-même, sans s'appitoyer sur soi, pour garder bienveillance et second degré dans une situation si difficile...Et quel talent d'arriver à le retranscrire simplement, sans chichis, sans tire-larmes!

roman-emotion

L'issue est inévitable, annoncée clairement d'office, il n'y a pas d'échappatoire.

Et lorsque l'héroïne part, on a l'impression de faire un peu partie de la famille - et si l'on pleure (j'avoue être rarement aussi touchée par un livre, celui ci m'a mis la larme à l'oeil), c'est bien sûr parce qu'on est triste de son sort...

Mais en même temps, et surtout, parce qu'on est heureux, serein, de la voir partir en paix, et de savoir que la vie pourra reprendre après elle.

On ne quitte pas ce livre indemne je crois...

C'est un livre fort, qui marque, que l'on ait vécu une telle épreuve de près ou non. Une lecture parfois dure, mais qui nous élève vraiment.

{Si le livre vous tente, vous pouvez vous le procurer ici}

livre-derniers-jours-rabbit-hayes-mc-partlin

 

Publié dans Lecture, Culture

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Jessica C 10/10/2017 13:11

Hello je reviens sur ta chronique qui m'avait donner envie de le lire mais je me sentais pas le courage à ce moment là car j'avais peur d'être trop affecter. Depuis c'est chose fait j'en ai fait moi même une chronique car il m'a beaucoup touché et m'a beaucoup plus surtout la fin.

Picou 10/10/2017 14:41

Je suis ravie qu'il t'ait plu! Je vais aller voir ta chronique, c'est un livre difficile de par son sujet, mais traité d'une manière originale et je crois qu'on sort vraiment grandi de cette lecture.

lacourseauxmots 19/09/2017 16:59

Un de mes livres préférés !

Picou 19/09/2017 17:02

C'est un livre assez déroutant, je crois que beaucoup sont un peu frileux à l'idée de le lire, à cause du sujet sensible...je n'étais moi même pas sûre d'aimer, pourtant je me suis laissée accrochée malgré quelques petits défauts. Je crois que c'est une lecture salutaire, dans l'originalité de son point de vue. merci pour ton commentaire!

Les Délices de Framboise 19/09/2017 14:10

Merci pour cette chronique, tu sais que j'aime tellement les livres donc je suis toujours à la recherche d nouveaux livres à lire !!
Le sujet n'est pas très léger et ça doit être déroutant de s'attacher au personnage, alors qu'on connait d'avance l'issue. Je sui sûre que l'on doit espérer qu'il se passe un miracle !
Quelle ironie quand c'est la mort qui redonne l'envie de vivre :)
bisous

Picou 19/09/2017 14:28

Non, le livre est très clair, et son positionnement réaliste et optimiste donne le ton dès le départ - elle sait qu'elle va mourrir, elle l'accepte, elle organise l'après. Pas de miracle! Mais ce ton, qui fait la force du livre, peut aussi en dérouter plus d'un, d'autant plus quand on a été ou qu'on est confronté à cette situation de plus près que je ne l'ai été moi même.

Madame Bobette 18/09/2017 17:29

Tu as un don pour présenter les romans. Souvent, je me dis que je vais survoler ton article et puis finalement, tu me transportes dans le livre et me donne envie de le découvrir. Ce livre a l'air vraiment prenant et très beau. Je crois que je ne serais pas capable de le lire mais merci pour la découverte.

Picou 18/09/2017 18:05

Oui le sujet reste sensible quoi qu'il en soit, je comprends! Mais j'ai vraiment apprécié ce livre, ça aide à en parler. Après c'est le jeu des critiques littéraires, souvent quand on a pas lu le livre ça passe un peu au dessus, mais des fois ça permet de faire des découvertes!

La Minute d'Emy 17/09/2017 22:59

Merci pour la découverte de ce roman !

Picou 18/09/2017 08:00

Je t'en prie!

Fl3ur de lun3 17/09/2017 19:24

A la lecture de ton avis, je suis assez mitigée sur ce livre. Le thème me semble assez dur. Et moi qui peut très vite m'attacher aux personnages et pleurer, je risque de ne pas supporter.
Mais, d'un autre côté, tu décris Mia comme éclatante et ça contraste avec ce à quoi on peut s'attendre. Du coup, je vais garder le titre sous la main. Merci pour cette découverte !

Picou 17/09/2017 22:10

C'est un livre à double tranchant...Si le ton est caustique et original pour ce thème, ça reste une situation si triste qu'on est forcément ému...Je le suis rarement au point de verser des larmes, mais j'ai refermé le livre avec les yeux humides (j'ai pas pleuré, quand même!) parce que je me suis attachée au bout de vie des personnages. Je pense qu'on aime ou qu'on déteste, mais pour ma part, à part quelques imperfections dans le style, ou dans certaines parties de l'histoire, j'ai vraiment beaucoup aimé. A noter quelque part si jamais un jour tu te sens de le tenter!

GToch 15/09/2017 22:50

Tu pourrais presque me donner envie de le lire... mais vu le peu temps que je peux consacrer à la lecture, je préfère lire des choses qui me font rêver ;)
Ce qui dans un sens est bien dommage car je suis sûre que je me prive de nombreuses belles lectures !

Picou 15/09/2017 23:00

En même temps je comprends! Je n'étais pas partie pour l'apprécier autant à vrai dire moi même!

Julie Olk 15/09/2017 22:50

Un sujet pas facile et qui me parle beaucoup (il est plus que probable que nous soyons nombreux a avoir vécu les derniers jours d'un proche).
Je ne sais pas si je serais capable de le lire mais ta description m'en donne envie.
Merci pour ce partage ;)

Picou 15/09/2017 23:03

Je n'ai pas connu cette situation de près, c'est sans doute plus facile d'accrocher au ton caustique et léger du livre. Après, je pense qu'avec suffisamment de recul, le fond du livre peut aider - résolument optimiste, il parle plus de la reconstruction de ceux qui restent, que de la maladie elle même. Mais ça reste un thème plus que sensible, évidemment, qu'il reste rare de voir traité de cette façon.

Zazimutine 15/09/2017 18:38

Dis donc tu fais des critiques littéraires de ouf toi! Moi qui essaie d'en faire à l'occasion, je suis impressionnée par ton article , tant je sais à quel point l'exercice est difficile ;) Bon sinon, le livre, euh, ça a l'air très bien mais je crois que le sujet, je ne vais pas pouvoir. En tout cas tu sais susciter l'envie!

Picou 15/09/2017 22:03

Quand le livre me touche, ou qu'il me déplait...c'est plus difficile avec ceux qui me laissent indifférente, en fait! Je lis bien plus que ce que je ne chronique ici, mais la plupart du temps je ne me sens pas d'en faire tout un article! En tout cas merci ;o)

Nina 15/09/2017 15:31

Coucou Marie j'espère que tu vas bien? Un résumé plus que touchant, me connaissant sensible comme je suis je vais pleurer. Merci pour ce partage littéraire. Bises de La Réunion

Nina 16/09/2017 09:18

Coucou, je ne vous envie pas alors pour les t° automnales qui sont déjà présentes.
L'été fait tranquillement son apparition chez nous , je t'envoie un peu de soleil,
Bon week-end à toi

Picou 15/09/2017 15:37

Je t'en prie! C'est un livre émouvant, mais pas larmoyant. J'ai apprécié le contrepied pris par l'auteur de traiter ce sujet avec légèreté, mais c'est aussi un peu risqué. Au final, le livre est plus un livre choral sur une galerie de personnages attachants, et sur l'impact que la situation a sur eux, que sur la maladie elle-même ; mais tout aussi second degrès que soit la narration, ça serre quand même le coeur, mais c'est une belle leçon de vie. Bises de l'automne métropolitain, ici on a bien froid déjà!

Anna Breizh 15/09/2017 15:14

J'attendais ton ressenti sur ce livre avec impatience. Tu m'avais un peu donné envie sur instagram, mais j'étais restée frileuse. Désormais je sais que je ne pourrais pas le lire. J'ai vécu cette situation il y a encore trop peu de temps.

Picou 15/09/2017 15:34

Je m'en doutais, c'est un livre qui peut certainement aussi aider dans cette épreuve, mais avec le recul je crois, je ne sais pas dans quelle mesure il peut être acceptable "à chaud", quand on vit la situation de l'intérieur. C'est un point de vue radical, de traiter le sujet avec légèreté (le livre parlant au final plus de l'impact de la situation sur la vie des personnage, et leur façon de mettre en place l'après, que de la maladie elle même), mais effectivement abrupt et dur à accepter quand on souffre. Peut être qu'un jour, quand tu auras pu digérer ce que tu vis (et je te le souhaite, bien entendu), tu y serais plus ouverte. D'ici là, effectivement, il y a tellement à lire que tu trouveras certainement quelque chose qui te fera plus de bien...!

Mumtwokids 15/09/2017 11:38

Arriverais-je ou non à lire un livre de ce genre, je ne sais pas ? Ta fiche de lecture (oui oui comme à l'école) donne très envie mais j'aurais peur d'être trop touchée par l'histoire.

Picou 15/09/2017 12:21

C'est un risque, c'est sans pathos mais tu t'attaches aux personnages. A la fin j'étais émue, mais dans le bon sens du terme, et le point de vue au final optimiste sur la maladie est celui que j'aimerais avoir si j'y suis confrontée, même si les choses sont plus dures à vivre qu'à lire de loin, bien évidemment.

Virginie Neleditesapersonne 15/09/2017 10:23

Ahah un roman qui fait débat !! Ma copine qui a le blog Bronte Divine n'a elle, pas du tout aimé (elle en a fait un article d'ailleurs aussi qui m'a direct refroidi; même si de toute façon je pense que ce n'est clairement pas un sujet que j'aurai envie de lire; trop proche de ce que j'ai vécu) En tout cas c'est marrant comme un même livre peut donner des impressions si différentes ! C'est d'ailleurs ça qui est génial ... :-)
Bon j'espère que les prochains je les aurai lu (ou je pourrais les lire ;-))

Picou 15/09/2017 10:43

Ah ben du coup ça m'intéresse, je vais aller lire son avis! Forcément, la lecture c'est aussi des goûts et des couleurs, tout dépend de notre sensibilité, de nos goûts de notre vécu qu'on calque aussi un peu sur l'histoire...Les dernières critiques de livre que j'ai mis, c'était aussi pour des livres qui ont cartonné et que beaucoup ont adoré, alors que je n'ai pas accroché, alors c'est peut être aussi moi qui suis à contre-courant...

anonymous 15/09/2017 09:13

j'ai adoré ce livre, à la fois triste et en même temps un tel amour entre les membres de cette famille, ... un livre qui fait vraiment chaud au cœur,... car même après la perte d'un être cher la vie continue...

Picou 15/09/2017 09:40

Exactement, le sujet est triste mais le traitement n'est pas nunuche et le fond est vraiment optimiste - la perte d'un être cher est dure, c'est une épreuve qui endurcit mais qui renforce, aussi, et la vie continue après elle...j'avoue avoir été surprise par ce livre, il m'a embarquée et émue, mais sans pathos. Je crois qu'elle en a écrit un autre que je lirai avec plaisir!

Boots And Pepper 15/09/2017 09:12

Tiens c'est marrant, la couverture (très jolie au demeurant), m'avait plutôt refroidie au premier abord... trop jolie pour être honnête, m'étais-je dit hahaha ! Mais ton retour me donne envie de lire ce roman, qui doit se déguster comme une bonne série, en buvant un thé fumant, un plaid sur les pieds... Je retiens pour les froides soirées de cet hiver ! Bises

Picou 15/09/2017 09:38

Ben en fait en l'achetant je ne m'attendais pas à tant! J'étais d'humeur pour un "feel good", c'est pas si souvent que ça m'arrive, et c'était vraiment la bonne surprise. Je pense que ça te plairait, c'est pas nunuche et en même temps ça se lit facilement, moi en tout cas j'ai aimé comme tu l'as compris!