L'écologie à petits pas

Publié le par Picou

blog-maman-picou-bulle-ecologie-a-petits-pas

Je me décide enfin aujourd'hui à vous parler d'écologie.

L'idée de cet article germe en fait dans mes brouillons depuis bien longtemps (normal qu'elle germe, remarques, pour un article vert ;o)!), mais j'ai longtemps hésité à m'exprimer sur le sujet, car je me sens au fond bien piteuse.

Comme tout un chacun, je me sens concernée par l'écologie, le respect de la planète et de ses ressources, et encore plus depuis que je suis maman, et qu'il devient plus tangible que le monde dans lequel je vis est celui que je léguerai à mes enfants.

Car le constat est implacable...

blog-maman-picou-bulle-ecologie-affaire-de-tous

Nous sommes en train de bousiller notre planète à vitesse grand V, de tous côtés, et incapables d'agir aussi vite, et aussi fort, qu'il le faudrait.

Je mesure l'étendue immense du trajet qu'il nous reste à faire, en tant que société, vers un mode de vie plus sain... Et paradoxalement je mesure, dans le même temps, combien je fais peu à titre individuel, pour contrer tout ça.

Pourtant, c'est bien par là, à l'échelle individuelle, qu'il faudrait commencer.

Certes, c'est surtout un réveil et une action politique et sociétale, qu'il faudrait enclencher d'urgence, qui pourrait réellement faire bouger les choses...

Mais c'est en ancrant le réflexe de protection de notre environnement, dans notre quotidien, que nous replacerons l'écologie comme une priorité de vie.

blog-maman-picou-bulle-eveil-conscience-ecologique

Les petits éco-gestes, s'ils deviennent naturels à tous,  sont la graine qui deviendra arbre : ils permettent avant tout un éveil des consciences.

Quand on replace l'écologie au centre de ses actions quotidiennes, on devient plus sensible à son importance sur le monde en général, et on peut ensuite se permettre de voir plus grand.

Il y à tant à faire, tant de combats à mener, tant d'habitudes qu'il nous faudrait changer d'urgence... C'est tellement vertigineux, que ça peut finir par nous paralyser.

A titre personnel, je réalise combien de mes gestes, de mes habitudes, de mes façons de penser il me faudrait repenser, et ça me laisse un peu honteuse de la lenteur avec laquelle j'avance dans une démarche écoresponsable.

Je pourrais faire bien mieux, clairement!

blog-maman-picou-bulle-ecologie

Pourtant, je crois que mine de rien, j'ai déjà acquis une conscience éveillée sur le sujet, et même enclenché quelques étapes.

Je suis comme des millions d'autres, comme la plupart d'entre nous sans doute... Ni avant-gardiste, ni retardataire ; ni extrémiste, ni je-m'en-foutiste. Pas parfaite, mais volontaire.

A petits pas, j'améliore ma façon de vivre en rectifiant mes mauvaises habitudes, et en intégrant de nouveaux gestes écoresponsables dans mon quotidien.

Je ne ferai pas la liste de tous ces gestes "green" dont j'ai déjà pris l'habitude, mais ils sont de plus en plus nombreux, même si c'est un long cheminement que de transformer des habitudes irréfléchies en vrais réflexes environnementaux.

J'avance petit à petit, en calquant mes changements au mode de vie qui me correspond. Je n'arrive pas à suivre le rythme de toutes les astuces écologiques que je vois ça et là, ça me dépasse...

Beaucoup me semblent encore trop éloignées de ma façon de vivre actuelle.

blog-maman-picou-bulle-devenir-ecolo

J'y viendrai certainement avec le temps, mais vouloir devenir du jour au lendemain tout-bio et zéro-déchet au cœur de la société actuelle serait je crois un leurre...

Pour que le changement s'opère en douceur, sans frustration et dans la durée, je pense qu'il faut aller à son rythme, en intégrant la démarche de façon naturelle à son propre mode de vie.

Garder l'esprit ouvert aux améliorations, aux alternatives possibles à ce qu'on a l'habitude de faire, pour ne pas bouleverser toutes ses habitudes.

S'informer et s'inspirer de découvertes que l'on peut voir ici ou là, pour identifier de nouvelles pistes sur lesquelles agir progressivement.

Apprendre à mieux consommer d'un côté, et parfois investir, de l'autre, dans de nouveaux produits plus respectueux de l'environnement.

Et tout ça ne se fait pas en un claquement de doigts...

blog-maman-picou-bulle-devenir-plus-ecolo

Mais tous les pas dans le bon sens sont importants, ne fussent-ils que limités.

Chaque petit geste compte, parce qu'il ouvre la voie au prochain, et ainsi de suite! On ne peut pas devenir irréprochable du jour au lendemain...

Il n'est pas toujours facile de remettre en cause des gestes qu'on réalise sans y réfléchir depuis toujours, alors même qu'on se rend compte qu'ils ne sont pas bons pour la planète.

Mais essayer de changer les choses, même à une petite échelle, lance déjà le mouvement. Alors, j'y vais à mon rythme, boostée par tout ce que je vois autour de moi.

Depuis quelques mois, ou même années déjà, je sens d'ailleurs que l'éveil des consciences s'accélère.

blog-maman-picou-bulle-eveil-ecologique

Zéro-déchets, minimalisme, consommation bio, DIY de produits sains sont entrés dans les mœurs, et largement relayés sur les réseaux sociaux.

Autant de comportements que je vois aussi se développer dans la réalité, chez des amis ou autour de moi (certes dans un milieu social relativement aisé et bobo).

Un effet de mode, peut-être ; mais alors tant mieux, car il me semble que l'attention portée à l'écologie se démocratise peu à peu.

Les fabricants ou revendeurs commencent aussi à prendre plus l'habitude de mettre en avant leurs efforts environnementaux, même si seule une minorité est réellement irréprochable dans la réalité...

(l'impact écologique est souvent juste avancé comme un argument marketing, plus que comme une réelle et profonde remise en cause. Mais n'est ce pas déjà un progrès de faire entrer dans les mentalités qu'on doit s'en préoccuper?).

Le réflexe écologique se développe, en paroles et en faits.

blog-maman-picou-bulle-ecogestes

Et communiquer autour de tous ces éco-gestes, même si c'est parfois culpabilisant, ne peut aller que dans le bon sens.

Quand je vois se multiplier les articles ou posts "green-friendly", présentant tous les bons gestes à adopter ou les astuces faciles à mettre en place, une part de moi se sent bien souvent coupable de ne pas toutes les suivre déjà, ou de ne pas les mettre en place immédiatement.

Il y a tant de choses à améliorer que j'ai l'impression de ne rien faire! Et le ton parfois involontairement condescendant, moralisateur et un peu rabat-joie de certaines publications finit d'enfoncer le clou.

Pourtant, je sais bien qu'elles ont raison, qu'il faudrait faire bien plus et accélérer le processus...

Mais on ne peut pas tout changer d'un coup, et certaines évolutions sont plus longues et plus dures que d'autres.

blog-maman-picou-bulle-ecologie-petit-a-petit

L'écologie ne doit pas devenir une contrainte trop dure à dépasser et à intégrer dans son quotidien. On ne doit pas la percevoir comme une sanction.

Il s'agit avant tout de changer son état d'esprit, et d'envisager ce paramètre comme partie intégrante de ses choix de consommation et de son mode de vie, même si c'est par petites touches.

Petit à petit, on l'assimile, et on fait de plus en plus pour l'environnement, à son petit niveau, sans même s'en rendre compte.

Moins de transports, une consommation plus raisonnée, des gestes de préservation de l'environnement, et surtout un état d'esprit qu'on contribue aussi à transmettre autour de nous.

Un changement en douceur, mais un changement quand même.

blog-maman-lyon-picou-bulle-eolienne

Alors au final, je trouve ça motivant de voir toutes les initiatives que prennent les autres pour rendre leur mode de vie plus sain.

Même si je ne les applique pas toutes, ça m'aide à avancer.

Ça fait du bien de réaliser qu'il reste plein de petits gestes faciles à adopter dans la vie de tous les jours sans trop de mal, qu'on peut y aller pas à pas.

On devrait accélérer le mouvement - c'est clair.

Mais je suis réaliste, et je sais qu'à l'échelle de la société, ça n'arrivera sans doute pas aussi vite qu'il le faudrait, sans un plus grand changement dans les mentalités.

C'est en nous voyant agir au quotidien que nos enfants intégreront naturellement l'urgence à prendre soin de notre écosystème, et pourront aller plus loin à leur tour pour entreprendre des actions à plus large échelle.

Peut être arriveront-ils à faire plus qu'on ne pourra le faire nous. Peut-être que si on arrive pas à tout changer de là où on est, on arrivera au moins à les aider, eux, à tout changer...

Et qu'on y arrive où pas, je crois qu'on se doit d'essayer. Même si ce n'est qu'avec avec nos petits gestes - mis bout à bout, ils finiront, j'en suis sûre, par devenir grands.

blog-maman-picou-bulle-pinterest-ecologie-a-petits-pas

 

Publié dans Lifestyle, Ma p'tite vie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Thermie 27/04/2020 12:15

C'est intéressant cette reflexion. J'essaie de faire chaque jour un peu plus pour la planète. J'ai remarqué que depuis que j'ai commencé, on me demande souvent "tu ne fais plus attention à la planète, dès que je fais quelques choses de travers. Je ne sais jamais si c'est de la moquerie, ou de la frustration

Picou 27/04/2020 13:25

C'est malheureusement un peu le travers de l'histoire... Une fois qu'on a mis un doigt dans l'engrenage, soit on est soi-même moins tolérant envers les autres, et on devient un peu "donneur de leçon", soit les autres deviennent critiques envers le moindre de nos manquements. Il ne faut pas se laisser décourager pour autant, chaque petit geste compte, et même si ce n'est pas parfait c'est toujours mieux que de ne pas s'en soucier du tout!

Alexandre - écologie consciente 31/12/2019 10:15

Joli papier ! :)
Je suis aussi de ceux qui pensent qu'une prise de conscience globale est à l'oeuvre face au changement climatique et à la réduction massive de biodiversité. Comme souvent, l'humain ne décide de changer que lorsqu'il en est contraint et se retrouve acculé... 2020 sera peut-être - je l'espère - une année positive en ce sens !

Picou 01/01/2020 21:25

Merci beaucoup! Malheureusement croire qu'on changera du tout au tout du jour au lendemain ou presque est utopique... Ça prendra du temps mais je crois qu'on sent maintenant vraiment un réel éveil des consciences, qui prend vite de l'ampleur. Espérons que cela pousse au plus vite les institutions à agir et s'organiser en conséquence! On y croit, allez!

Maman Nouille 10/12/2018 21:05

Moi j'ai fait du bouillon de légumes en poudre maison, j'ai tout donné!
Avec des légumes du marché en plus, locaux et de saison.
Bon par contre j'ai fait des gosses, là niveau impact écologique...et en plus j'ai commandé mes cadeaux sur internet (mais les gilets jaunes bloquaient tout), bah, je ferai meiux l'année prochaine ;)

Picou 10/12/2018 21:24

C'est justement ça le truc, on ne peut pas être parfait partout, il y aura forcément des points où on fait mieux que d'autres. Il faut je crois respecter ça, pour avancer à son rythme en fonction de ce qui nous correspond - c'est sans doute bien plus durable comme démarche, car ça devient ainsi réellement naturel, et on agit alors sans y penser, en élargissant peu à peu le cercle!

Je ne suis pas une poule 10/12/2018 20:10

C'est là toute l'histoire du colibri. Tu sais. Le petit oiseau qui éteint le feu de la forêt en transportant l'eau dans on bec. L'idée est que tout ce qui est fait est bon à prendre et que, si chacun fait un peu, on peut faire une grande différence!^^ Et d'ailleurs : personne n'est parfait!

Picou 10/12/2018 21:22

Oui, c'est bien l'idée principale à mon avis. Parce que déjà, même si ce n'est qu'un peu, on agit concrètement, et surtout, parce qu'on permet aussi à l'idée de se développer et de s'ancrer petit à petit dans les habitudes du quotidien, naturellement, sans heurts. Et petit à petit, c'est surtout ça qui fera bouger les choses!

Maman Lempicka 09/12/2018 20:49

Je suis comme toi, incapable de changer en profondeur mes habitudes d'un seul coup. Souvent, je prends conscience d'une vérité. Mais il faut du temps encore pour que ça décante, pour que j'en entende parler à droite et à gauche, que j'ai devant moi des exemples de personnes ayant franchi le pas pour telle ou telle chose...Exemple: ça fait un moment que je sais que les cosmétiques et le maquillage sont mauvais, j'ai franchi le pas des cosmétiques bio il y a quelques mois et m'apprête seulement à me lancer pour le maquillage. Ca a pris du temps. Il faut renoncer au confort de ce qui fonctionnait pour nous et c'est un véritable effort. Tu as raison, culpabiliser ne sert à rien. Informer est le mieux qu'on puisse faire, on ne peut pas choisir à la place des autres.

Picou 10/12/2018 11:07

Je crois que c'est la marche à suivre la plus naturelle, ce n'est pas facile de remettre en cause son mode de vie, ça doit correspondre à une démarche personnelle, réfléchie, et naturelle pour que ça soit durable je crois.

Mumtwokids 08/12/2018 11:50

Et oui tout ça se fait doucement, chacun à son rythme, je pense que l'essentiel est déjà que la plupart d'entre nous en ait conscience, qu'il y ait une volonté de changer les choses aussi infime soit elle pour commencer à assurer à meilleur avenir à nos enfants et aux enfants de nos enfants. J'ai bon espoir même si c'est peut être plus long à se mettre à place que cela ne devrait l'être.

Picou 09/12/2018 11:41

Oui, je pense qu'au delà de leur impact sur l'environnement, ces petits gestes permettent aussi, et surtout, d'accélérer l'éveil des consciences, pour ancrer une attitude écoresponsable dans nos modes de vie, et par la suite, déclencher de plus grandes remises en cause.

Virginie Neleditesapersonne 07/12/2018 16:12

Aaaah le voilà l'article sur l'écologie de Picou !! Et bien il fait du bien (surtout après celui de Maman Lempicka, finalement vous vous répondez bien et c'est le parfait timing !!) Petit à petit... (l'oiseau fait son nid ;-))

Picou 09/12/2018 11:40

Oui, celui de Maman Lempicka étant carrément déprimant, le mien apparaît en contrepoids pour dire qu'il faut agir, et que ces petits gestes sont déjà un bon début!

Sophie Ogresse 07/12/2018 13:01

Quel bel article ! Je suis tellement d'accord avec toi. Ce n'est pas en tapant sur les doigts des gens qu'on arrivera à changer les mentalités. Chacun son rythme. Je ne crois pas non plus au changement du genre au lendemain. Car comme tu le dis si bien c'est tout notre modèle de pensée qu'il faut entraîner pour changer nos habitudes et ça prends du temps. Un petit pas après l'autre. De mon côté cela fait 2 ans que je m'y suis réellement mise et il y a eu une grosse rechute pendant ma grossesse car je ne pouvais rien faire (adieu les courses en vrac, les diy zero déchet et la cuisine maison). Là je reprends les choses en main et je me rends compte que finalement tous ces petits gestes là me font aussi me sentir mieux.

Picou 09/12/2018 11:39

Beaucoup de publications ont cet effet de 'taper sur les doigts' comme tu dis, même si ce n'est pas l'objectif de départ. Ca finit parfois par paralyser certains, voire par stigmatiser et provoquer les moqueries quand ça parait trop extrême...Les petits gestes sont insuffisants, à l'échelle générale, pourtant ce sont eux qui auront certainement le plus de poids en permettant avec le temps de démocratiser l'urgence à agir, et à l'ancrer dans la réalité de son mode de vie au quotidien. C'est sûr, ce sera long, mais durable et j'espère qu'avec le temps ça déclenchera des actions à plus large échelle!

Sophie Ogresse 07/12/2018 13:02

"Du jour au lendemain" #mamanfatiguée

Claire Rêves de fripouilles 07/12/2018 12:52

J'aime beaucoup ton article ! Tu as raison, chacun fait sa part petit à petit ... chacun avance à son rythme selon ses envies et ses convictions. On a chacun des quotidiens et des visions differentes mais l'important est de se dire que chaque goutte d'eau contribue à aider la planète et à améliorer notre futur !
Cela fait pas mal d'années que je suis sensible à l'écologie, durant mes études j'étais la seule à faire le marché, ma soupe et à aller un peu dans les magasins bio... mais je vois les mentalités changer les envies et les habitudes... je fais ma lessive mais je ne dis pas à mon voisin de faire pareil. C'est chacun fait comme il peut et veut ! Je n'ai pas la possibilité de faire un compost, mais j'utilise une cup, j'essaye de cuisiner maison mais parfois je suis fatiguée et j'achète du tout prêt suremballé! Le tout c'est d'être conscient que chaque geste a un impact et de faire ses choix consciemment. Même si il y a urgence changer radicalement n'est pas la solution durable, petit à petit des habitudes saines se prennnent tout le monde évolue.

Picou 09/12/2018 11:34

Je crois que oui, chaque geste est important, par ce qu'il est et permet, mais aussi parce qu'il a pour effet de démocratiser petit à petit l'attention portée à l'environnement. C'est motivant de savoir qu'il y a une lame de fond, qu'on agit petit à petit concrètement et idéologiquement. J'ai des gestes écolos, d'autres franchement pas top, mais déjà j'équilibre et je vais petit à petit dans le bon sens...c'est l'essentiel déjà je crois, et j'accélère au rythme de ce que je peux!

Madame Bobette 07/12/2018 12:19

Je suis aussi dans cette mouvance de petits gestes au quotidien pour sauver la planète... C'est trop peu et j'en suis bien consciente. Mais ce qui m'effraie, c'est que contrairement à toi, j'ai l'impression que peu de personnes ont cette prise de conscience dans les personnes que je côtoie... Alors ça m'inquiète et j'espère que nos enfants, leurs enfants et ceux d'après auront encore de beaux jours devant eux sur cette planète malgré tout... (Bon et je dois avouer que même si j'en avais conscience, l'article de Maman Lempicka m'a déprimé ^^)

Picou 09/12/2018 11:32

J'évolue aussi dans un milieu plutôt bobo, où l'attention à ce genre de sujets est peut être aussi plus élevé que la moyenne, je ne sais pas, mais moi j'ai noté que ces petits gestes commencaient vraiment à se développer dans les foyers. Ce qu'on peut lire un peu partout est certes déprimant, mais aussi un électrochoc sur l'idée qu'il faut avancer...A grands pas ou à son rythme, tout ce qui permet d'aller de l'avant et d'agir est déjà un progrès!

Sabrina - Et si le bleu 07/12/2018 12:09

Bravo pour ce que tu fais déjà ! A chacun son rythme, avec ses objectifs, sa réalité de vie et de cadre de vie. On n'est pas tous obligés de partir vivre à la campagne en autonomie complète avec des toilettes sèches et un poulailler (je crois que les poules me font peur pour de vrai !).
Ce que je préfère comme geste "vert", même si ce n'est pas si évident qu'il s'agisse d'un geste vert, c'est acheter le maximum dans des commerces de proximité vendant des produits locaux (ça peut être le marché aussi). En plus, ça crée une forme de liens avec les commerçants, qui sont plus généreux quand ils connaissent mieux leurs clients.
Je crois que c'est essentiel de trouver non seulement du sens, mais aussi du plaisir ou du moins de la satisfaction dans les gestes verts que l'on fait.
Je te souhaite un beau chemin de petits gestes !

Picou 09/12/2018 11:30

Merci! il y a quelques années à peine, toilettes sèches et autres zéro déchets étaient objets de railleries, maintenant ils sont plus monnaie courante...petit à petit, on évolue, et tant mieux. Même si c'est parfois culpabilisant ça va dans le bon sens! Chaque petit geste à son importance, pour démocratiser l'urgence à agir et motiver autour de soi, au delà de l'effet direct sur l'environnement. J'ai encore beaucoup à faire mais déjà, j'agis un peu!

Dinette et Paillettes 07/12/2018 10:36

Comme tu le dis si bien, chaque "petit" geste compte ! Ça finira par "payer"... je l'espère.

Picou 09/12/2018 11:27

Je le crois vraiment, car c'est en entrant petit à petit ces petits gestes dans la normalité qu'ils se développeront de mieux en mieux, et chez tout le monde, pas que chez des leaders d'opinion.

doublerose 07/12/2018 10:18

j'ai fait aussi un article cette semaine sur ces petits gestes quotidiens (http://doublerose.over-blog.com/2018/10/je-suis-ecolo-je-fais-quoi.html).
Face au défi qui nous attend (et encore plus qui attend nos enfants), il me semble important de leur apprendre à consommer autrement. Et s'ils consomment autrement, les entreprises produiront autrement car elles produisent ce qu'on achète.

Picou 09/12/2018 11:29

Tu penses bien que je l'ai lu, en rigolant d'ailleurs que nous ayons choisi la même photo de couverture ;o) (j'ai même eu un bug à croire un instant que j'avais publié sans m'en rendre compte!!). Je suis tout à fait consciente comme toi qu'il faut changer les choses, mais je crois qu'il faut aller à son rythme pour que ce soit justement aussi naturel que possible, et durable. Les petits changements engendreront les grands, j'en suis sûre!

Soa 07/12/2018 09:50

Comme tu le dis si bien, c'est une lutte de longue haleine qui commence par l'acquisition de petites habitudes, qui implique qu'on revoie notre approche sur l'alimentation, l'habillement, les activités, notre façon de vivre au quotidien. Je trouve inutile et ridicule les grandes campagnes et les articles qui tentent de culpabiliser, car il est plus efficace d'accompagner, d'expliquer et de suggérer les choses sans jugement. Personnellement, je ne serai jamais vegan ou végétarienne et je ne pourrai jamais tenir un quotidien zéro déchet. Je refuse de mettre de côté mon plaisir et le plaisir de ma petite famille mais certaines choses sont venues toutes seules comme une réduction de la consommation de viande, de produits en conserve, d'aliments industriels et tout.

Picou 09/12/2018 11:26

Je vois bien que l'objectif principal n'est pas de culpabiliser, mais d'accélérer les choses, simplement trop mettre de pression a parfois l'effet inverse, paralysant les gens alors que mettre en place de petites actions petit à petit est accessible à tous, sans jugement. Il faut aller déjà à son rythme, et transformer ses habitudes petit à petit pour une approche selon moi plus lente, mais peut être aussi plus durable.

Anna Breizh 07/12/2018 09:17

En avoir conscience c'est déjà beaucoup, car ce n'est pas vrai pour tout le monde. On ne peut pas changer ses habitudes du jour au lendemain sans être destabilisé. Mais petit à petit ça vient, de jour en jour on ajoute un petit geste et si on regarde en arrière on voit que l'on a avancé.
Moi aussi il y a plein de choses que je pourrais changer, mais cet effort je le fourni au quotidien et un jour je sais que j'y parviendrais. J'ai envie de croire que si chacun de nous fourni un petit effort quotidien, bous y arrivons tous.

Picou 09/12/2018 11:25

Exactement, je pense qu'il faut y aller à son rythme pour réellement ancrer ces habitudes dans la durée, et on progresse chaque jour un peu plus. Je crois aussi que ça contribue à ce que l'éveil des consciences avance, quand on aide à faire entrer ces petits gestes dans la normalité!

charlotte 07/12/2018 09:10

nous avons le même constat, je vais mettre en ligne la semaine prochaine nos produits ménagers maisons.

Picou 09/12/2018 11:23

Oui, j'avoue que c'est un pas que j'ai du mal à franchir, mais c'est une super initiative!