La vie secrète des papas #10 - Papa Roc

Publié le par Picou

soutien-infertilite-portrait-papa-roc

Je vous présente aujourd'hui un nouveau portrait de papa, sous une forme un peu différente.

Ce mois-ci en effet, c'est l'une de mes lectrices de l'ombre qui est venue à moi pour la première fois, me permettant de découvrir son très touchant blog, Celui qui manque.

Elle y relate son histoire de mère, débutée plutôt "facilement", puis finalement entravée d'embûches, pour la conception de son 2ème enfant. Dans son combat pour avoir ce nouvel enfant tant désiré, elle est restée très soudée avec son mari, qui l'a toujours accompagnée et épaulée dans l'épreuve.

Elle lui a dédié le portrait poignant que vous allez lire, où se devinent l'enfer de l'infertilité, et les fêlures d'un parcours difficile ; mais aussi la force pour se relever, et avancer coûte que coûte.

On y lit en sourdine les larmes, les doutes, la rage et le combat ; mais aussi la résilience, le soutien, l'unité et finalement aussi, l'espoir et [spoiler!] le bonheur.

couple-soude-difficultes-avoir-enfant

Ces lignes sauront je crois particulièrement résonner en toutes celles qui ont un jour été frappées par l'infertilité, et qui ont trouvé en leur homme un allié et une force inestimable pour tenir bon et ne pas sombrer

Mais aussi en toutes les autres qui, comme moi, ont eu la chance de ne pas être concernées, mais qui comprennent pourtant si bien combien être épaulées, soutenues, et comprises peut faire toute la différence pour ne pas baisser les bras. 

Avec l'autorisation de son auteur, je vous diffuse aujourd'hui ce joli portrait de son amoureux, du combattant papa de ses enfants, de ce pilier indéfectible sur lequel elle a pu toujours se reposer, dans les bons moments comme les plus durs.

Je vous laisse découvrir ce très touchant texte au travers de ses mots libres, avant d'aller plus amplement, comme moi, découvrir son petit univers.

portrait-papa-infertilite-combat

 La vie secrète de...Papa Roc


"Ce matin j’annonce à mon conjoint que j’ai enfin mes règles, après 64 jours de cycle. Il est content, il a des étoiles dans les yeux, il me rappelle que je dois prendre rendez-vous pour une échographie entre le 8ème et le 14ème jour.

Il est comme ça, mon homme. Il se souvient de tout, il prend soin de moi, il s’intéresse à tout, il pose des questions.

C’est mon roc, mon pic.

Il est quand ça va et quand ça ne va pas.

Il prend sur lui quand je suis stressée et que je ne lui parle pas très gentiment. Il me prend dans ses bras quand je pleure, allongée sur le lit, de rage de ne pas arriver à porter un enfant. 

Il me rassure et me console. Il s’intéresse aux examens que je fais. Il est toujours optimiste et me remet les pieds sur terre : « Tu verras, on n’aura même pas besoin de traitement. »

infertilite-sterilite-portrait-papa-roc

Il demande quand j’ovule et se souvient de quand je dois avoir mes règles. Il rit avec moi des situations cocasses que ça entraîne, comme le fait d’être « obligés » de faire l’amour à certains moments du cycle pour les besoins d’un examen.

Cet enfant, il le veut.

Il est fier de son fils qui lui ressemble. Il voudrait un deuxième fils, mais serait content aussi d’avoir une fille, il sait que c’est mon rêve. Il reparle d’avoir trois enfants alors qu’il n’était plus très sûr de lui.

Il connaît les paroles qui me font du bien. Il a une intelligence incroyable et une foi en l’avenir qui me sidère.

C’est mon rocher quand je suis perdue en mer, mon phare quand je navigue à vue, ma bouée de sauvetage.

portrait-de-papa-roc

Mais parfois il se fissure, abîmé par les embruns, ce roc s’effrite, lui aussi craque.

Pas comme moi, il ne pleure pas, ne crie pas, mais parfois il se bloque et a peur d’en faire trop, pas assez. Il a peur de perdre pied dans tous ces examens.

Il a besoin de temps avant d’accepter chaque nouvelle phase de notre combat.
« Est-ce vraiment nécessaire ? Ne va-t-on pas trop vite ? »

Son regard s’interroge, et puis il comprend que c’est important pour moi, pour nous, et son sourire m’indique que, tels deux compagnons d’armes, nous ne faisons qu’un, nous nous engageons sur le champ de bataille.

Et qu'ensemble nous allons gagner cette guerre.

concevoir-enfant-espoir-bataille

[NB - spoiler : M. et Mme Roc ont fini, après de nombreux efforts, peines et doutes, à mettre au monde une petite fille!]


Si vous souhaitez vous aussi rendre hommage au super papa de vos enfants, envoyez-moi sur picoubulle@yahoo.com vos réponses aux questions disponibles ici, ou n'importe quel autre format (dessin, autre texte, photos...), accompagné d'une présentation rapide de vous/votre blog, avec idéalement aussi 4-5 photos pour illustrer l'article.

Je diffuserai les portraits à une fréquence mensuelle sur le blog (ce qui peut occasionner un délai dans la publication de votre participation...mais comme vous le savez, les bons papas se font souvent attendre, dans la vie ;o)!).

pinterest-portrait-papa-roc-infertilité

 

Rendez-vous sur Hellocoton !
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

GToch 28/02/2018 14:24

L'importance de la présence du Papa lors de la conception **PMA ou pas d'ailleurs** jusqu'au bout de la viie ;) est tellement importante <3 <3 <3

Picou 28/02/2018 15:06

Evidemment, mais dans les moments difficiles comme celui là, se sentir particulièrement épaulée aide à ne pas sombrer!

Melly 26/02/2018 15:53

En effet ça me parle énormément... ça a fait remonter tellement de souvenirs et finalement aujourd’hui même si ça a été très dur j’en garde plutôt de bons souvenirs, le fait que l’histoire se soit aussi bien terminée pour nous aide c’est sur. Mais quand j’y repense c’était quand même une belle aventure. Très dure mais merveilleuse. Un très beau portrait de papa.

Picou 26/02/2018 16:42

Au moins en restant unis et soudés, ça reste une épreuve que l'on surmonte ensemble, et ça devient une force contre l'adversité, qui rend plus forts!

Man0umi 26/02/2018 14:32

C'est joli. Ca résonne chez moi qui ne suis ni frappée d'infertilité, ni épaulée d'un papa. Je me dis que ça doit résonner dans tout couple qui conçoit "ensemble" et est traversé par l'épreuve d'une PMA, ensemble :)

Picou 26/02/2018 15:25

Exactement, faire blog et rester soudés dans l'épreuve, ça parle pour la PMA, comme pour le reste, ce message d'unité, de soutien, dans les moments difficile est un bel hommage!

Celuiquimanque 26/02/2018 14:22

Un grand merci pour le partage, pour le texte d'accompagnement qui est très juste, et pour les commentaires très touchants ! Je suis contente que mon histoire puisse peut-être donner de l'espoir à d'autres :) Et je confirme, le super papa Roc est resté papa Roc même après la naissance... <3

Picou 26/02/2018 15:24

Je t'en prie, ton histoire est très touchante, et si porteuse d'espoir je crois pour toutes celles qui traverseront les mêmes épreuves. Et puis c'est un si bel hommage à tous ceux qui comme ton homme, font bloc et aident à tenir bon pour ne pas lâcher aux moments les plus durs...je suis si heureuse de voir que vous avez gagné votre guerre!

Madame Bobette 26/02/2018 14:05

Un très joli texte et hommage! Une belle équipe qui gagne face à l'infertilité :)

Picou 26/02/2018 15:22

Oui, c'est leur unité je trouve qui ressort le plus, ils sont restés soudés et ça a tellement du les aider dans les moments les plus noirs...

MamanDe4 26/02/2018 13:30

Quel joli texte ! c'est une vraie force au quotidien d'avoir un tel roc sur lequel s'appuyer dans ce genre de combats !
... et une fin heureuse :)

Picou 26/02/2018 15:22

Oui, j'imagine combien ça doit aider à tenir dans les moments les plus difficiles, et à s'accrocher à ce rêve...atteint, heureusement pour eux!

Oph 26/02/2018 10:34

Un texte tout en pudeur et émotions. Bravo pour leur néanmoins joli parcours et surtout pour avoir fait de cette épreuve une couche de ciment supplémentaire dans leur relation de couple

Picou 26/02/2018 12:47

Oui, ils ont finalement eu la chance de voir une petite fille agrandir leur famille, mais leur détermination, leur unité et leur soutien respectif les ont sans doute beaucoup portés dans cette épreuve.

Maman Pirouette 26/02/2018 09:39

Tu as trouvé les mots justes : un portrait poignant.
Ca n'a rien à voir mais je connais de nombreux couples qui ont eu leur 1er enfant "facilement" et qui ont galéré ou n'arrivent toujours pas à en avoir un 2e... Ce phénomène est étonnant et il y a un côté blessant aussi aussi pour ces familles...
Bref, c'est un autre sujet. Merci pour ce joli portrait :)

Picou 26/02/2018 16:43

Exactement, et c'est un témoignage très important que tu apportes par ton blog, et ici aussi aujourd'hui - je crois qu'il faut aussi déculpabiliser ces cas là, oui on a le droit d'être triste et de se battre pour un enfant, même quand on a la chance d'en avoir eu un.

Celuiquimanque 26/02/2018 15:54

C'est vrai qu'on ne s'y attend pas, et l'entourage a du mal à comprendre. Personnellement, j'ai beaucoup souffert des remarques comme "Pourquoi vous faites des examens ?" "Ca va coûter cher à la Sécu" "Au pire, vous en avez déjà un"... Tout le monde étant persuadé que quand on a eu un enfant, on ne peut pas ne pas arriver à en faire un autre, ou que le premier devrait nous suffire. Or, comme me l'a dit ma gynécologue spécialisée infertilisée, ça arrive plus souvent qu'on ne le croit, car l'âge change et la fertilité baisse. Il y a même des infertilités inexpliquées ! J'ai eu la chance d'avoir un réel souci diagnostiqué (quasi absence d'ovulation), et qu'il soit facilement "dépassable", mais ce n'est malheureusement pas le cas de tout le monde. En bref, chaque cas est particulier. Je connais aussi un couple qui n'a pas eu d'enfants au bout de 5 ans et n'a pas eu envie de savoir pourquoi. Chacun fait ses propres choix et nous n'avons pas tous le même chemin :)

Picou 26/02/2018 12:46

Oui, je trouve ça assez inattendu car en général on croit à tord que quand "ça a marché" une première fois, l'infertilité ne frappera pas. Pourtant, ça arrive régulièrement...mais ils sont sans doute moins considérés, alors que leur peine est la même...

Maman Sur Le Fil 26/02/2018 09:38

Quel texte touchant ! Merci pour ce joli partage... Et effectivement, après, le bonheur !

Virginie

Picou 26/02/2018 12:45

Oui, je vais d'ailleurs ajouter un nota benne, car ils ont eu la chance de voir leurs efforts récompensés par la naissance d'une petite fille!

Anna Breizh 26/02/2018 09:17

Encore un très beau texte ! Merci à tous les papas de nous épauler au quotidien.

Picou 26/02/2018 12:43

Oui, ce texte me permet aussi de parler d'un sujet terrible, et on sent combien être épaulée dans ce type d'épreuves est une force.