Et si Instagram courrait droit à sa perte?

Publié le par Picou

blog-maman-picou-bulle-instagram-saturation

Depuis quelques semaines, on sent la grogne monter d'un cran sur Instagram.

Cela fait déjà longtemps que l'on sent les utilisateurs irrités par l'algorithme, de plus en plus restrictif, qui montre les publications à un nombre drastiquement réduit de nos abonnés.

C'est tellement rageant de créer un contenu, que l'on considère intéressant et dans lequel on met le meilleur de nous, pour le voir automatiquement masqué à la plupart des abonnés qui ont pourtant choisi de nous suivre!

Un manque de visibilité qui pousse petit à petit les utilisateurs dans leurs retranchements.

blog-maman-picou-bulle-declin-instagram

Car il faut être honnête : si l'on cherche souvent avant tout sur Instagram l'inspiration et le partage, on y est aussi, et surtout, pour être vus.

Juste pour se faire plaisir, pour la plupart d'entre nous, ou carrément à titre professionnel, pour beaucoup de créateurs ou influenceurs/blogueurs dont l'activité dépend de leur visibilité sur le réseau.

Dans les deux cas, une frustration s'élève : comment réussir à développer ses produits ou contenus... si personne ne les voit?

L'algorithme répond avant tout aux objectifs clairs d'un réseau dont l'accès est gratuit : rester rentable, en poussant à l'achat de publicité.

Alors, certains, résignés, acceptent cette solution. D'autres choisissent d'autres armes, qui ont jusqu'ici démontré une efficacité certaine : l'organisation massive de concours, l'utilisation de méthodes douteuses, ou la multiplication des partenariats.

blog-maman-picou-bulle-instagram

Peu à peu Instagram, en prenant de l'ampleur comme principal réseau social grand public, s'est laissé dévorer par cette course à la visibilité.

Des grands comptes, qui ne font presque plus que du marketing, jusqu'aux tout petits, qui espèrent souvent eux aussi - plus ou moins ouvertement - toucher à leur tour une part du gâteau. Tout le monde s'est peu à peu professionnalisé.

La gloire à portée de photos - au moins pour son ego, si ce n'est pas directement pour son porte monnaie.

Le terme "d'influenceur" a peut-être mauvaise presse, mais à une certaine échelle il faut voir la réalité en face : c'est exactement ce que deviennent les comptes qui "marchent", et les marques ne s'y trompent pas.

Pour elles, c'est la bonne aubaine - on trouve partout des abonnés prêts à booster la notoriété de leur produit en l'échange de bien peu... Alors elles s'engouffrent dans le créneau de cette publicité pas chère, multipliant parfois à outrance les collaborations.

blog-maman-picou-bulle-avenir-instagram

Seulement, au milieu de tout ça, le contenu qualitatif commence à se noyer.

Les photos, fussent-elles très belles, sont très uniformisées (malheur à qui n'harmonise pas son fil avec un filtre, ne privilégie pas les fonds blancs et la forte luminosité, ou ne dispose pas parfaitement sa composition).

Pour les légendes, c'est pareil : il faut être drôle ou émouvant, mais surtout percutant : habitués au "fast reading", les abonnés recherchent du vite lu, et s'attardent peu sur les textes longs, s'ils ne savent pas tout de suite accrocher leur attention.

Alors, petit à petit, on étouffe l'originalité, et on ne pardonne plus l'imperfection. Un visuel un peu moyen, une légende trop brouillonne et la publication, faute de "likes" instantanés, part directement aux oubliettes.

Il faut faire court, beau, lisse, mais quand même efficace, le tout avec une régularité sans failles : ça devient une sacrée pression.

blog-maman-picou-bulle-instagram-ras-le-bol

Et ça finit par mener tout le monde à bout, des plus petits aux plus grands...

Ces derniers temps par exemple, j'ai vu de grandes influenceuses exprimer leur ras-le-bol face aux indélicatesses croissantes de leurs abonnés.

Un mot de travers mal interprété, un visuel trop décalé, un voyage sponsorisé jugé inopportun, et le couperet tombe, sous forme de commentaires hargneux et agressifs, ou de jugements à l'emporte pièce. Rien ne leur est épargné - encore moins le temps qui peut leur manquer pour répondre immédiatement à tout le monde...

Quant aux petits comptes, s'ils ne mettent la main à la poche pour se payer une publicité aux effets incertains, en espérant contrecarrer le système, ils finissent par ne plus oser poster une photo imparfaite, à se remettre en cause inutilement, ou à se démotiver.

Ou même par se plaindre directement à leurs abonnés, en quémandant likes et commentaires, à coups de posts et de stories parfois presque larmoyants.

Chez tous, petits ou grands, s'exprime la lassitude à s'activer pour rien. Au lieu d'être inspirés, on finit par juste devenir frustrés.

Le désamour s'étend, alors que les likes ou les commentaires n'affluent plus comme avant.

blog-maman-picou-bulle-grogne-instagram

Instagram est aujourd'hui le réseau grand public le plus puissant - les marques ne s'y trompent pas, et ce n'est pas prêt de s'arrêter.

Seulement, j'ai l'impression qu'on commence à arriver à une certaine saturation vis à vis du système tel qu'il est, peut-être aujourd'hui à son paroxysme.

Trop de pub, trop d'uniformité, trop de fausse perfection, trop d'ego.

A un moment, les utilisateurs vont se lasser, et s'ils ne se détourneront pas de l'outil, je crois qu'ils vont changer leur manière de l'utiliser. Comme chez son cousin Facebook, dont le même algorithme semble avoir précipité le déclin...

Suivre moins de comptes, mais plus ciblés. Ignorer de plus en plus les concours aux conditions toujours plus exigeantes. S'éloigner des comptes aux partenariats à gogo, proposés sans discernement.

De célèbres influenceurs eux-mêmes s'engagent pour assainir les pratiques en vogue, en disant stop aux partenariats dont ils profitaient jusque là allégrement, pour tenter de mettre fin à la surconsommation qui en découle.

Je crois que petit à petit, les utilisateurs d'Instagram vont reconsidérer leur utilisation pour aller vers quelque chose de plus raisonné.

Revenir à plus de fond et d'humanité, au delà des belles images d'Epinal - quitte à perdre un peu de visibilité au passage.

Les abonnés comme les marques se tourneront de nouveau vers des comptes plus authentiques, avec une exposition moins grande, mais une confiance et un engagement renforcés.

C'est peut-être une utopie, biaisée par mon envie et le regard bienveillant que je continue à porter sur ce réseau...

Mais je crois qu'on arrive à un tournant, et qu'il serait bon pour tous de prendre ce train en marche.

blog-maman-picou-bulle-pinterest-ras-le-bol-instagram

 

Publié dans Réseaux sociaux

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Blasé 28/01/2020 10:20

Je suis assez de votre avis et je me dis régulièrement que je vais finir par quitter ce réseau ou en tout cas de m'en préoccuper beaucoup moins... (Parce-que poster tous les jours un chef d'oeuvres n'est pas donné à tout le monde) Je suis fatigué, de plus en plus, par cette ambiance malsaine à la Disney où tout le monde lèchent les bottes de tout le monde en espérant avoir un petit quelque chose en retour.
Je pratique dans le domaine art/illustration et je constate parfois des absurdités : des travaux géniaux qui ne récoltent qu'une dizaine de like et 0 commentaires, quand la médiocrité atteint des 2000 followers. Certes, l'art est subjectif, mais peindre comme un enfant de 5 ans et obtenir autant d'attention parce-qu'on a payé et/ou parce-qu'on est susceptible de donner à son tour de l'attention, je trouve ça dingue. Et je parle bien ici d'un point de vue technique PAS d'un point de vue "est ce que c'est beau ou moche ?".
Je vois des photo de demoiselles qui font la gueule et sont habillés comme des sacs mais avec des "incroyable" en commentaire... Je n'entend rien à la mode apparemment, pas plus qu'à l'art. Du coup, j'ai la sensation d'être dans une expo' bobo à longueur de temps :D

Et pour parler de mon expérience personnelle : je me heurte aux Follow/unfollow régulièrement, parce-que ce que je fais est indéniablement plus moche ? Non, parce-que je suis encore un "petit compte" alors bon ça ne compte pas. Une pratique que je trouve dégueulasse et qui pourtant persiste (il m'arrive d'avoir un follow et unfollow dans la journée... du même compte... c'est dingue). Parce-que l'apparence est importante, il faut avoir plus de 2000 abonnés pour commencer à en imposer.

J'ai rarement vu de commentaires hargneux sur ce réseau, mais l'uniformisation me fait forcément penser à cette ambiance Disney. J'ai vu des styles parfois très similaire, au point de confondre les artistes les ayant réalisés et de me dire "tout le monde dessine comme ça aujourd'hui, apparemment". Le pire là dedans, ceux sont les petits comptes qui se retiennent de publier "parce que cette image est dans un style différent et donc ça ne va pas aller avec le reste du feed". Je trouve ça dingue aussi, parce-que ça me semble aller à l'inverse de ce qu'est censé être insta : publier sans trop de restriction (à part les plus logiques).... Bref, blasé, peu importe l'algorythme, je risque de déserter comme Facebook parce-que je n'ai pas envie de payer pour des abonnés ou des likes.

Picou 28/01/2020 14:09

Oui, je crois que le pire dans tout ça c'est l'uniformisation! En restreignant les comptes que je suis, et aussi peut être car certaines pratiques se sont assainies, je vois moins passer de follow/unfollow - mais par contre, les comptes se ressemblent toujours de plus en plus. Comme tu l'évoques, soit on en arrive à se restreindre de poster, parce que ça "n'est pas assez beau" ou que "ça ne s'harmonise pas avec le feed", soit on se plie à ce que l'on imagine que les gens vont le plus aimer : et au final, tout le monde poste un peu toujours la même chose. Avec, malheureusement, des interactions folles sur des contenus très moyens, et des petites pépites d'originalité qui peinent à attirer un public ou des réactions... C'est vraiment dommage, car instagram peut aussi apporter de si belles choses! Merci en tout cas pour ce retour!

Debbie 08/11/2019 16:53

Super article très complet! Étant également blogueuse, j’avoue me lasser des réseaux sociaux et plus particulièrement d Instagram, et c’est encore pire depuis le nouvel algorithme. Ça pousse à devoir toujours en faire plus pour être vus, faut liker tous les jours, poster des commentaires, poster plein de stories. Sans compter les feed qui se ressemblent tous, les partenariats en masse, fut un temps ou on voyait les montres Daniel Wellington partout, ça a finit par me dégoûter de ces montres... toutes les photos sont parfaites et on finit par se lasser de voir ce genre d’image... bref c’était mon petit coup de gueule sur ce réseau social ^^

Picou 10/11/2019 11:11

Merci beaucoup! Les réseaux sociaux et instagram en particulier sont devenus tellement dépendants d'un algorithme... Du coup pour "surnager" il faut forcément passer par des techniques de séduction massive, et ça engendre une course aux chiffres, aux pseudo-abonnements, aux concours etc et surtout tellement d'uniformisation au niveau des contenus! Certes, il ne tient qu'à nous de sélectionner ce qu'on y suit - mais clairement on finit par tou(te)s développer un goût généralisé pour des photos claires, organisées et formatées... J'aime toujours ce réseau, mais parfois ça me saoûle au plus haut point^^

Lilinaru 12/02/2019 09:12

Personnellement, ayant un petit compte j’ai pas trop vu de différence avec le nouvel algorithme. Par contre l’uniformisation des photos c’est un fait plus qu’avérer et ça en devient lassant.
J’ai choisi pour ma part de ne pas uniformiser mon feed pour essayer de garder cette spontanéité et l’inspiration. Mais face aux gros comptes nous ne sommes qu’une goutte d’eau et c’est parfois décourageant quand on n’a pas beaucoup de retour sur un post.
On verra si cela va perdurer.
En tout cas ça reste un des RS que j’apprécie le plus à l’heure actuelle ????

Picou 14/02/2019 10:53

Malgré tous ses défauts, clairement ça reste quand même mon réseau préféré. Le tout est de le prendre avec le recul nécessaire et de ne pas trop tomber dans cette escalade aux likes et aux followers. On peut jouer le jeu, c'est stimulant, mais sans pression : au fond tant pis si l'on reste des petits comptes, tant qu'on s'éclate! En tout cas moi c'est comme ça que je le vis et je ne m'en porte pas plus mal ;o)

Maman Nouille 10/02/2019 19:03

J'ai vu beaucoup de gens s'insurger contre cet algorithme mais j'avoue que je n'ai vraiment pas vu de différence. De toute façon, moi j'ai un petit compte et ce que j'aime c'est voir les 'petits' comptes des blogueuses que j'aime bien et pouvoir partager des choses un peu différentes que sur nos blogs. J'ai un peu l'impression qu'on est copine comme ça (ok, c'est du fake). Ah et puis en plus, j'aime bien quand il y a de longs texte :)

Picou 11/02/2019 15:02

Je partage tout à fait ta vision d'instagram, j'y suis aussi presque exclusivement de "petits" comptes, blogueuses ou non, avec lesquels je finis par créer des liens. j'avoue que je regarde peu mes statistiques donc je ne sais pas vraiment si ce fameux algorithme a un impact pour moi. En revanche, je vois passer de plus en plus de messages/posts d'autres blogueuses/influenceuses à ce sujet, de plus en plus énervés ou même démotivés...

Pachamaman.fr 08/02/2019 19:41

Ton article est très intéressant. C’est vrai ce qu’il se passe sur insta est pas toujours top et en plus de ça les influenceurs-ses sont fatigants, et les gens qui ont une vie parfaite aussi ???? (du moins sur le papier).
J’ai créé une page spéciale dédiée à ma maternité quand je suis tombée enceinte car j’avais pleins de choses à apprendre, j’ai pu partager avec des mamans de mon âge (ou pas) et surtout pour partager des infos, et c’est une vraie mine d’or pour ça ! Et on y retrouve des femmes vraiment bienveillantes, de bon conseil’et Ultra gentilles donc pour ma part je ne suis pas prête à oublier Instagram , j’en ai trop besoin x) dès que j’ai une question il y a toute une communauté présente pour me répondre et souvent instantanément, je trouve ça génial. Et même quand on a plus d’expérience, moins besoin d’aide, je pense que c’est aussi super de partager sur sa vie de maman de tous les jours :)...

Picou 09/02/2019 18:35

Je crois qu'il y a beaucoup de dérives sur instagram, mais qu'on y trouve avant tout ce qu'on y cherche. Donc quand on garde un certain recul et un certain équilibre, ça reste un outil génial, inspirant, enrichissant. Comme pour tout, le tout réside dans une utilisation raisonnée et réfléchie!

Fraupruno 08/02/2019 16:07

Je partage complètement ton point de vue sur ce réseau social, malheureusement, je ne pense pas que cela soit près de changer. Comme tu le dis très bien, Instagram est en train de devenir de plus en plus puissant, et attire de plus en plus de monde. Pourtant, il continue dans une dynamique dangereuse et inquiétante. Est-ce que cela nuit à son succès ? Justement pas du tout, j’ai l’impression qu’au contraire, cela le rend encore plus puissant. Je suis donc assez pessimiste à ce sujet…

Picou 09/02/2019 18:33

Je pense qu'instagram en lui même ne changera pas - j'ai plus espoir que ce soit le comportement de ses utilisateurs qui évolue, se scindant en 2 attitudes. Il y aura toujours ceux qui jouent le jeu actuel, ça ne va pas disparaître de sitôt, mais je pense que beaucoup vont aussi commencer à lâcher un peu cette pression qu'on développe aujourd'hui (surtout évidemment du côté des blogueurs/influenceurs, plus que des abonnés "lambda"). C'est en tout cas ce que je constate un peu sur les comptes que je suis...mais évidemment c'est biaisé par mon propre point de vue, vu que je choisis les comptes que je suis!

Lucky Sophie 08/02/2019 07:41

C’est clair que le réseau Instagram s’est professionnalisé à une vitesse fulgurante avec des photos tellement qualitatives que tu hésiterais presque à poster ta petite photo de maman prise à la va vite entre les devoirs et le bain, sauf si justement tu es là pour échanger avec des comptes qui ont les mêmes aspirations que toi ! :-) Je ne m’y mets aucune pression en tant que blogueuse car la plupart de mes lecteurs ne viennent pas de là. Je voudrais juste la recette pour y passer moins de temps car c’est beaucoup trop chronophage de consulter tous les comptes que j’aime suivre !

Maminechat 07/02/2019 22:33

C'est très interessant ce que tu écris en tant que blogueuse/instagrameuse avec un certain nombre d'abonnés. Ça me permet de mieux comprendre certains comportements sur ig.
Aujourd'hui j'ai halluciné : sur la centaine de comptes que je suis, 3 présentaient des produits reçus gratuitement. J'ai trouvé cela ridicule et contre productif.
J'ai choisi d'avoir un compte privé, je sélectionne mes abonnés et j'essaie de suivre des comptes authentiques (dont le tien lol).
Je crois surtout qu'il y a un manque d'humilité dans la plupart des comptes.

Picou 08/02/2019 13:44

Oui, je pense que cette course aux followers est avant tout une histoire d'ego, puis de gain... J'avoue que c'est tentant, quand on voit d'autres profiter de superbes produits, mais souvent quand je reçois des propositions, je prends du recul et je me demande si vraiment, j'ai besoin ou très envie du produit, si j'aurais réellement été tentée de l'acheter sans partenariat...Et la plupart du temps c'est clairement non! Après, tout vient de ce recul - on trouve surtout sur insta ce qu'on veut bien y trouver, il faut aussi savoir faire un bon tri dans les comptes qu'on suit et dans sa propre façon d'utiliser le réseau!

M comme... 07/02/2019 20:53

Tournant il y a. La question est : de quel côté va être ce tournant ? Je t'avoue avoir un regard moins bienveillant que le tien. Je suis arrivée à un stade où je ne sais plus trop quoi penser d'Instagram comme de Facebook. J'y suis et j'y reste car c'est ici que sont mes lecteurs mais franchement, ça me soûle...
Heureusement qu'il y a de jolis comptes que j'aime suivre sur ces réseaux, cela m'aide à ne pas fuir !

Picou 07/02/2019 21:49

Je ne crois pas qu'Instagram va changer, je crois surtout que les utilisateurs vont se scinder en 2 sortes de clan, une partie revenant à une utilisation plus saine du réseau. Tout n'est pas à jeter, simplement il faut prendre du recul, lâcher la pression et accepter que nos abonnés ne voient pas tout ou s'impliquent de moins en moins... Instagram est avant tout pour chacune, ce qu'elle y cherche!

Lolo et ses filles 07/02/2019 20:51

C’est une analyse intéressante. Je suis moi aussi lassée par l’uniformisation et tous les paradoxes dont regorge Instagram. On veut de l’authenticité et des échanges mais je trouve que dès qu’on sort des « Wahou, t’es trop magnifique, ou du petit cœur pour échanger vraiment, ou apporter une opinion un peu à contre courant, c’est compliqué ... par contre, pour moi, Instagram doit rester un plaisir donc Ces derniers temps, je choisi de me désabonner, parfois à contre cœur parce que je trouve les photos jolies ou l’instagrammeuse sumpathique, mais je n’ai pas envie de ne voir que des voyages presse ou du contenu sponsorisé. Instagram est aussi ce que nous en faisons.

Picou 08/02/2019 15:14

J'avoue que je n'ai constaté ce cas que quelques fois, mais dernièrement, sur les comptes que je suis. A les écouter je me suis un peu indignée des commentaires qu'on leur avait fait, avant de regarder plus en détails et de me rendre compte effectivement qu'il n'y avait rien de bien méchant, aucune agressivité, juste des avis à contre courant. Et là, je suis d'accord avec vous c'est énervant, on a aussi le droit de ne pas être d'accord, et au contraire, c'est souvent constructif si c'est dit sans animosité! Il faut aussi l'accepter quand on choisit de s'exposer, sans prendre la mouche pour un rien! (ce qui est évidemment différent quand ce sont de vrais commentaires désobligeants de trolls - ceux là sont irrattrappables!)

avintagegirltoday 08/02/2019 14:16

Comme je suis d'accord avec toi. Je trouve que certaines influenceuses sont insupportables quand elles insistent sur 2 ou 3 commentaires formulés poliment et qu'elles cherchent à ce que la communauté les plaigne. Il m'est arrivé une ou deux fois de donner mon point de vue sans agression, etc. Et la blogueuse n'a pas répondu à mon commentaire ou quelquefois, certaines exagèrent et montent sur leurs grands chevaux. Et pareil pour l'uniformisation. Je ne suis pas contre les filtres. En revanche, quand les filles prennent les mêmes poses et les mêmes marques, eh bien, je me désabonne en général.

Picou 07/02/2019 21:11

Ca va j'avais reconnu quand même!!

Picou 07/02/2019 21:11

Je suis d'accord avec toi, certaines voudraient de l'échange, mais que des mots qui vont bien et qui ne grattent pas trop... Et Instagram est avant tout ce que nous décidons d'en faire, c'est clair, et heureusement. Quand on lache la pression et qu'on ne joue pas le jeu que l'on n'aime pas chez les autres, on le vit beaucoup mieux!

Lili et ses filles 07/02/2019 20:52

Punaise, ça ne me réussi pas de commenter depuis mon téléphone, j’arrive même à me tromper dans mon pseudo -_-

Charlotte - Enfance Joyeuse 07/02/2019 16:16

Je crois aussi qu'on arrive à un tournant... Et nous devrions tous nous interroger sur l'utilisation que nous avons d'Instagram : prenons le train en marche (avant qu'il ne soit trop tard...)

petitsruisseauxgrandesrivieres 07/02/2019 16:02

Moi ce que je recherche sur Insta,c'est le partage des moments du quotidien, une manière d'entrer un peu plus en lien et de "concrétiser" des relations commencées sur des blogs. Je me fous de suivre des influenceuses, d'ailleurs je ne suis pas très influençable, et je n'ai pas envie de spammer mes contacts pour gagner un tube de crème hydratante - sauf les picoubox, parce que les picoubox, elles sont vraiment bien ;-)
je suis exaspérée par les stories quotidiennes interminables, j'ai désactivé toutes celles qui étaient dans ce cas.
Et je préfère largement être suivie par très peu de monde, mais avec de vraies interactions, que par des milliers de comptes fantômes. D'ailleurs quand je regarde le taux d'engagement de mes abonnés en terme de likes et de commentaires, je crois que je suis proportionnellement mieux loties que bcp d'influenceuses. Alors du coup, je m'en tamponne de leur algorithme.

Madame Bobette 07/02/2019 15:18

Je crois que je suis à contre courant sur Instagram: je déteste les feed avec le même filtre, les photos lisses et trop travaillées. J'arrête souvent de suivre ces comptes rapidement car j'ai l'impression d'y voir toujours la même chose et en plus maquillée alors que parfois, avec plus de naturel, ce serait des univers qui pourraient vraiment me toucher.
Je ne cherche pas vraiment la visibilité sur IG. Je cherche surtout à suivre des comptes inspirants dans lesquels je me retrouve, plein de spontanéité, des photos pas trop bien cadrées... Je passe la majorité des concours, je n'accroche pas aux stories car je ne peux pas mettre le son pour les écouter...
Bref, je peux y passer beaucoup de temps mais bien différemment que beaucoup d'entre nous et ça me va bien.

Lo 07/02/2019 15:05

Très bonne synthèse ! Je partagerai ton article dans mon prochain florilège :)

Picou 07/02/2019 15:10

Oh merci! Je trouve ça important de se poser de temps en temps pour prendre un peu de recul dans notre façon d'utiliser les réseaux!

Picou 07/02/2019 15:10

Oh merci! Je trouve ça important de se poser de temps en temps pour prendre un peu de recul dans notre façon d'utiliser les réseaux!

WorkingMutti 07/02/2019 14:58

Je suis très certainement une "extrémiste" mais je n'ai pas de compte Instagram. Ce que j'aime lorsque je suis des blogueuses c'est de lire leur opinion, de pouvoir vraiment apprendre à connaître leur personnalité et leur manière de penser. Connaître leur trombine, voir des photos de leur quotidien ... je m'en fiche complètement en fait. Et aucun de mes amis IRL n'ont de compte instagram donc ça ne m'incite pas plus que ça à en ouvrir. Je suis aussi très frileuse sur la publication de photos de famille sur les réseaux sociaux.

Je trouve que sur Instgram tout est tellement policé, tellement fake. Comme tu le soulignes, il y'a énormément de placements de produits et ça devient très vite gonflant.

Mais j'ai bien conscience que j'ai un point de vue "extrême" sur la question et que le juste milieu est certainement ailleurs.

Picou 07/02/2019 15:07

C'est ce que j'aime aussi, le recul, la profondeur, et c'est vrai qu'on la trouve forcément moins dans les réseaux sociaux où tout va vite, où il faut se montrer sous ses meilleurs atours. Mais il y a quand même de l'authentique et une vraie profondeur dans certains comptes instagram, en plus spontané souvent que sur des blogs, seulement il faut chercher, et trier ce qu'on y cherche. Il faut réussir à s'affranchir un peu des codes en vigueur, ce n'est pas toujours facile mais je reste persuadée qu'une utilisation saine du réseau est possible, et continuera à se développer en parallèle de ces abus. Reste que je n'ai pas trouvé la recette magique pour y passer moins de temps, j'avoue que là je suis pas très forte^^

Ali 07/02/2019 14:53

Effectivement,
Une belle peinture de notre société surtout.
Personnellement j'ai aimé Instagram à ces débuts : des inspirations, de belles photos mais je ne me reconnais pas dans ce qu'est devenu ce réseau.
Tout est faux, archi faux, les publicités à outrance me scandalisent, la façon dont communiquent les influenceurs aussi, on se met en vitrine, en exergue, en démonstration, c'est fou ce que c'est moche.
Et en tant que simple "lecteur", "visionneur" on ne se sent pas plus "glorieux", lorsque je regarde instagram je me sens sale, je sais que je perds mon temps, que la vie ne se joue pas ici et pourtant on y revient encore et encore.
Narcissisme à son paroxysme...

Picou 07/02/2019 15:04

Je crois que c'est aussi ça, instagram est le reflet de la société, où tout le monde voudrait paraitre sous son meilleur jour, et aller vite. Je crois que le coté inspirant et authentique existe toujours sur IG, mais qu'il faut plus d'efforts pour le débusquer, et aussi prendre les choses avec un recul que tout le monde ne prend pas toujours. La course aux like est avant tout une course à l'égo (celles qui ont de vrais imperatifs économiques ne sont que la partie émergée de l'iceberg!), mais lorsqu'on s'affranchit de ça et qu'on regarde les choses sans pression, on a beau y passer bien trop de temps (mea maxima culpa!) ça reste enrichissant!

Mille Vies de Maman 07/02/2019 14:41

Je suis mille fois d'accord avec toi ! Nous sommes entrés dans un cercle vicieux où partenariats et concours sont nécessaires pour exister, mais si tu es trop petit tu n'intéresse même pas... Et de toute façon, personnellement je n'en fais presque jamais ce n'est pas mon but.
Les marques ne sont pas folles, c'est de la pub presque gratuite, pourquoi s'en priveraient-elles ? Mais on est en droit de se poser des questions quand trois ou quatre "influenceuses" montrent la même chose en même temps (et toujours en bien hein ?)
Pourtant le contenu de qualité existe, et je sais qu'on en suit déjà un certain nombre en commun. Mais cela devient de plus en plus dur de le trouver

Picou 07/02/2019 14:55

Oui, je crois aussi qu'il y a une sorte de course à l'ego où les plus "petites" veulent jouer directement dans la cour des "grandes", provoquant une sur-saturation sur ces méthodes pour apater le chaland. Je comprend tout à fait les marques qui s'engouffrent là dedans, elles seraient bien bêtes de se passer de ce moyen économique d'assurer leur notoriété...mais tabler sur du qualitatif, aura pour elles selon moi plus de poids que le sur-quantitatif qu'on voit à l'heure actuelle.
Apres comme tu dis la qualité existe bien, mais il faut savoir la débusquer, et surtout, il faut faire le tri dans ce qu'on a réellement envie de suivre et qui nous apporte réellement quelque chose.

Audreycyrille 07/02/2019 14:22

J'avoue qu'étant sur Instagram uniquement pour le plaisir, je ne peux pas comprendre toute cette histoire d'algorithme, de course aux likes, etc... C'est très éloigné de mes objectifs quand je me connecte a Instagram : un pourvoyeur de vie sociale, même virtuelle, et de contacts avec des gens qui me resemblent pour contrer l'isolement dû au congé mat ???? Mais je peux comprendre que pour des personnes dont c'est le métier et qui investissent énorme de temps et d'energie à la création de contenus, ce puisse être frustrant de ne rien maîtriser et de subir les aléas d'une aussi grosse machine. Partant du principe que tout travail mérite rétribution, il va de soi que cela me semble injuste. Et quant à la grogne de ceux qui trouvent certains comptes surfaits, il ne tient qu'à nous d'être lucides et de se dire que la vraie vie est ailleurs, avec toutes ses imperfections et c'est tant mieux ! Bel article et belle réflexion en tout cas, comme toujours ????

MissBrownie 07/02/2019 14:02

Société de consommation où seul le profit compte.
Il y a des blogueuses que j'appréciais via leur blog mais instagram a modifié l'image que je pouvais avoir d'elles. Je sais que je ne suis pas la fille la plus sociable du monde et surtout je ne sais pas être fausse or je me rends compte que beaucoup de ces filles sont fausses. Les filles authentiques et simples ne courent pas le web. Mais il y en a.
Bref ... instagram va finir comme twitter, un lieu où on n'a plus trop envie d'y mettre les doigts. Ou comme tu dis, nous allons restreindre nos cercles.

Picou 07/02/2019 14:36

Il y a de gros comptes qui savent rester accessibles, authentiques et inspirants à la fois, ça reste quelque chose de tout à fait possible. Mais Instagram n'est que le reflet d'une société où on a envie d'aller vite, de ne voir que ce qui nous arrange, et de se mettre en avant tout le temps... seulement à force d'aller tous dans le même sens, on arrive à une uniformisation et à des pratiques qui finissent par provoquer un effet de saturation. C'est en tout cas ce que je ressens en ce moment, et même si je ne pense pas qu'instagram sois parti pour changer à l'heure actuelle , je pense plutôt que du côté des utilisateurs on va aller vers quelque chose de plus sain petit à petit. On verra!

Cécile 07/02/2019 13:33

Instagram, j'y suis peu... Mais ce que tu racontes reflète exactement (comme tu le dis) le tournant pris par FB l'an dernier... avec l'effet que l'on connait.
Pour l'instant, Insta et FB semblent y trouver leur compte (s'ils ne vendaient pas plus de pub ils changeraient l'algorythme, c'est une évidence)... Mais pour combien de temps ?
Pour ma part, je suis de plus en plus lasse, donc de moins en moins sur les RS... Parce qu'à un moment il est bon de retourner un peu dans la vraie vie.
Et quelque part, ce n'est pas plus mal je crois.
Merci pour cet intéressant article (comme toujours)

Picou 07/02/2019 14:32

Clairement Facebook et Instagram suivre la même route c'est d'ailleurs le même groupe et en grande partie la même stratégie. Seulement Facebook agit comme un précurseur, et à ce qu'il me semble c'est d'ailleurs peu à peu vidé ; il semble apparemment qu'il est quand même fini par réagir en revenant en arrière avec l'algorithme pour revenir à quelque chose de plus chronologique et de plus authentique. Reste à voir si Instagram suivra le même chemin, pour l'instant ils sont en situation de force avec une certaine hégémonie donc je ne suis pas sûre r que ce soit pour tout de suite... je pense que pour l'instant c'est surtout au niveau des utilisateurs qu'on finira par voir un changement leur manière d'utiliser l'outil s'assainissant peut-être peu à peu.

Picou 07/02/2019 14:32

Clairement Facebook et Instagram suivre la même route c'est d'ailleurs le même groupe et en grande partie la même stratégie. Seulement Facebook agit comme un précurseur, et à ce qu'il me semble c'est d'ailleurs peu à peu vidé ; il semble apparemment qu'il est quand même fini par réagir en revenant en arrière avec l'algorithme pour revenir à quelque chose de plus chronologique et de plus authentique. Reste à voir si Instagram suivra le même chemin, pour l'instant ils sont en situation de force avec une certaine hégémonie donc je ne suis pas sûre r que ce soit pour tout de suite... je pense que pour l'instant c'est surtout au niveau des utilisateurs qu'on finira par voir un changement leur manière d'utiliser l'outil s'assainissant peut-être peu à peu.

Sabrina - Et si le bleu 07/02/2019 13:11

Je suis entièrement d'accord avec toi ! Je n'en peux plus des partenariats, des photos que j'ai l'impression d'avoir vues et revues, d'inviter 3 ami.e.s pour pouvoir gagner un stylo, des publicités très très mal ciblées...
Et en même temps, je n'aime pas non plus mon comportement avec IG : j'y passe trop de temps, je scrolle des fois sans regarder (si, si, je me suis surprise une fois à voir mon pouce bouger alors que je regardais ailleurs)... Du coup, j'ai installé une aplli qui permet de savoir combien de temps je passe par jour sur mon téléphone et qui détaille par application, je me désabonne régulièrement des comptes qui ne m'apportent plus rien (ou qui me rendent jalouse-aigrie), je désactive beaucoup, beaucoup de stories (pitié, arrêtez avec les stories à rallonges), et de temps en temps, je désinstalle IG (quand je pars en vacances par exemple) même si je ne tiens que 24h !

Picou 07/02/2019 14:29

Alors je crois que du coup ton cheminement correspond à celui que de plus en plus d'utilisateurs choisissent... et encore de très belles choses sur ce réseau que ce soit en terme d'inspiration ou de partage, mais il faut garder un certain recul pour en avoir une utilisation plus saine. Le problème c'est que ce n'est pas forcément compatible avec le modèle de rentabilité du réseau... d'où la grogne qui monte entre des utilisateurs et un modèle pas toujours en phase avec leurs attentes.

Maman Lempicka 07/02/2019 12:34

La meuf qui n'a jamais mis un orteil sur insta vient donner son avis sur un truc qu'elle ne connaît pas :-D
Très intéressante ton analyse!
Plus sérieusement j'ai la sensation d'un accroissement des dérives que j'avais déjà pu lire ça et là...
Je ne crois pas que je m'y inscrirai un jour, je dirais presque que c'est trop tard, que l'âge d'or est passé et que ça ne m'apporterait pas grand chose.

Picou 07/02/2019 14:27

Il faut dire qu'il stagram suis en courant sociétal qui ne touche pas non plus que ce réseau... donc forcément ça peut raisonner même si tu n'utilise pas l'outil! Je pense qu'il y a vraiment beaucoup de belles choses avec ce réseau, c'est inspirant, il y a un vrai partage et on trouve beaucoup de comptes authentiques, mais il faut toujours garder à l'esprit un certain recul, et tenter tant qu'on le peut de s'affranchir de cette course au like qui n'est quand même pas très saine...

Dinette et Paillettes 07/02/2019 10:04

Je passe pas mal (trop ?) de temps sur Instagram. Une réelle source d'inspiration et puis j'ai pu tisser des liens virtuels forts avec certaines personnes. A ma petite échelle, j'aime croire que les relations sont vraies (mon homme me dirait d'arrêter de croire au Père Noël). Je suis consciente des pratiques "douteuses" : le compte qui s'abonne et se désabonne 3 fois en l'espace d'un mois, pour ne citer que celui-là... j'en rigole pour l'instant...
Mais j'avoue que ton article pousse à la réflexion...

Picou 07/02/2019 14:22

Je suis comme toi je passe certainement beaucoup trop de temps sur ce réseau, je crois encore qu'il y a beaucoup de bien dedans. Mais il faut garder ce recul là, se rendre compte que cette perfection de façade peut-être illusoire et que la vie est ailleurs. Ce n'est pas toujours facile de rester en dehors de la course au like mais je crois que c'est reste quand même un usage beaucoup plus sain!

Marie 07/02/2019 10:03

C'est une analyse intéressante. De toute façon quand cela manque d'authenticité on finit toujours pas se lasser, mais nos chers GAFAM trouveront bien un autre joujou vers lequel nous attirer pendant quelques années pour récolter leur manne publicitaire au passage, et ce cercle recommencera encore et encore.

Mais c'est vrai que ce qui est dommage au fond avec cette application, c'est la perte énorme d'énergie que l'on y fournit en s'y connectant, et scrollant;.. pour au final ne pas avoir de réel plaisir, de ne pas vraiment s'y retrouver, et apprendre....
Bref, une perte de temps, et en plus bien souvent on en ressort avec la jalousie, l'envie d'avoir une vie instagrammable ! Qui... n'existe pas !

Picou 07/02/2019 14:21

C'est comme pour tout, je pense qu'il faut réussir à trouver un equilibre pour ne pas se perdre au passage. C'est aussi le problème de toutes les applications à usage gratuit, à un moment c'est forcément récupéré par la pub pour que ce soit rentable. C'est le jeu... c'est à nous de savoir prendre du recul, pour piocher ce qui nous intéresse et tenir à distance ce qui nous nuit... et je pense que de plus en plus d'utilisateurs compte être amené à reconsidérer leur présence sur les réseaux pour parvenir à quelque chose de plus sain.

Sophie Ogresse 07/02/2019 09:21

Un article pile dans les réflexions du moment. J'ai fait un mega tri récemment avec une application qui m'a permis de voir ceux avec qui au final les échanges n'étaient pas réciproques du tout. Je me suis rendue compte que je perdais une énergie folle avec des comptes qui au final ne s'étaient sans doute abonné que pour avoir un abonné en plus... Quelle tristesse. Du coup j'ai vu que je passe beaucoup beaucoup moins de temps sur l'application mais de façon plus qualitative. Et ça c'est cool

Picou 07/02/2019 14:19

Et je crois que c'est un cheminement qui va se faire de plus en plus courant. On attend un paroxysme, beaucoup d'utilisateurs commencent à se lasser des concours à gogo, des partenariats perpétuels, et de l'échange qui ne va que dans un sens, pour se vendre, et pas pour un vrai partage. Évidemment ce système a encore beaucoup de jours devant soi mais je pense que tout une part des utilisateurs commence à s'en détourner et à rechercher quelque chose de plus authentique quitte à perdre de l'exposition au passage.

chera 07/02/2019 09:16

Un super article en tout cas, il était passionnant à lire. Merci à toi

Picou 07/02/2019 14:16

Merci beaucoup c'est adorable! Je trouve que c'est important de parfois se poser un peu et de prendre du recul sur les choses ... surtout sur les réseaux sociaux où on a tendance à rester très en surface.

Anna Breizh 07/02/2019 08:05

Peut-être est-ce parce que j'utilise instagram par plaisir, peut-être est-ce aussi parce que mon compte est riquiqui, mais je ne comprends pas cette histoire d'algorythme. Je suis les compte qui me font plaisir, ceux que j'ai envie de suivre et je like quand j'en ai envie aussi, je n'ai aucune pression.J'entends que ça énerve tout le monde et je déteste cet uniformisation. Mais cette uniformisation n'est-elle pas ce qu'est la société justement ? Si instagram devient le 1er réseau social populaire, il est à l'image de ce qu'on lui donne. N'est on pas dans une société ou l'on veut tout tout de suite, qui n'accepte pas les différences ? On montre du doigt Ig, mais c'est à nous de changer. Mieux consommer, plus sincère et plys bienveillant, de la qualité. À nous de choisir de suivre les personnes que l'on veut suivre.

Picou 07/02/2019 14:15

Je pense que tu touche du doigt quelque chose et que tu as complètement raison. Instagram est une sorte de miroir de la société mets un miroir aux alouettes où on ne veux bien voir que ce qui nous arrange... et malheureusement ça ne va pas toujours dans le bon sens. Pour ce qui est de cette histoire d'algorithme, j'avoue que je comprends tout à fait que ça énerve ceux qui ont une visée professionnelle au économique avec leur compte Instagram ; pour les autres, dont je fais partie, je trouve que c'est un peu brasser du vent. Peu importe si 10 ou 100 personnes voient nos posts, tant qu'on se fait plaisir!