Quelques vérités sur l'accouchement

Publié le par Picou

blog-maman-picou-bulle-verite-accouchement

Ah, l'accouchement... Un moment mythique autant rêvé que craint, dont on garde une trace indélébile... mais sur lequel on ignore pourtant tant de choses!

C'est un moment extrêmement symbolique, qui cristallise autant nos attentes que nos angoisses. Dès que l'on apprend sa grossesse, on intègre l'idée de ce passage obligé, avec une curiosité qui se teinte de fébrilité à mesure que l'échéance approche.

A quel moment ça va arriver? Vais-je réussir à gérer? Est ce que ça va bien se passer?... Toutes ces questions, les femmes se les posent depuis la nuit des temps, mais elles n'ont pour autant toujours pas trouvé de réponse, tant les possibilités sont infinies.

On a toutes la notion de ce que représente un accouchement, même sans avoir d'enfants.

On comprend forcément l'idée générale : une fois qu'on a un bébé dans le ventre, il va bien falloir le faire sortir...

Et à force d'en entendre parler, dans la vie ou dans les films, on pense bien connaître la façon dont ça se passe : contractions, perte des eaux, accouchement par voie basse ou césarienne, puis béatitude face à l'enfant...

Un schéma assez linéaire, inscrit dans l'inconscient collectif, et basé sur des accouchements "de base", sans complications. Les avancées médicales nous permettent d'envisager ce moment intense avec confiance, dans la plupart des cas, même si la peur de l'inconnu est inévitable.

Mais en vrai, ce n'est pas forcément aussi simple qu'on ne l'imagine...

blog-mama-picou-bulle-verite-accouchement-grossesse

...ni aussi beau que les images d’Épinal que nous avons en tête.

Car il y a en fait une foule de détails dont on a, pour la plupart d'entre nous, pas réellement conscience avant d'y être confrontées.

Pas forcément des choses graves, mais beaucoup de choses dont on n'avait jamais entendu parler, dont on avait pas mesuré l'ampleur, ou qu'on aurait simplement jamais imaginées!

On sent vite ce fameux tabou ancestral lorsqu'on attend un bébé...

Même lorsque les femmes racontent leur accouchement, il reste rare qu'elles en abordent vraiment tous les aspects, surtout les plus difficiles à entendre.

Déjà, parce qu'on a une tendance à "enjoliver" les choses, ou en tout cas à les atténuer pour ne pas effrayer inutilement les futures mamans ; et puis aussi parce qu'il y a des détails qu'on oublie vite, ou qu'on estime rapidement après coup ne pas être si importants.

Et même sans ça, certaines situations ne pourront rester qu'abstraites tant qu'on ne les a pas vécues...

blog-maman-picou-bulle-verite-accouchement-nouveau-ne

Vous ne pourrez jamais découvrir toutes les vérités sur l'accouchement, même en écumant assidument le net si vous êtes particulièrement flippée.

D'ailleurs certaines des choses que vous lirez ne vous correspondront peut-être jamais... C'est justement la toute première leçon à retenir : rien ne peut être complètement prévu, et on ne sait jamais totalement ce qui va se passer. On ne peut pas tout maîtriser de A à Z - abandonnez tout de suite l'idée.

Ce qui ne veut pas dire que ça va mal se passer! Mais comme toutes les femmes, vous vivrez lors de votre premier accouchement des moments que vous n'auriez jamais anticipés... alors, autant s'y attendre, et l'accepter. Ça vous aidera énormément le jour J!

D'ici là, je suis sympa : je vais vous faire part des quelques observations qui m'ont étonnée lors de mes accouchements.

blog-mama-picou-bulle-verite-accouchement-naissance

Je vous préviens, c'est assez long... Mais il y a tant choses qu'on découvre le jour J!  Alors au moins, vous serez prévenues de celles-ci!

★ L'équipe médicale


Commençons par le commencement... C'est quelque chose que vous aurez sûrement remarqué déjà durant votre grossesse, mais si nous, on considère qu'on vit un moment exceptionnel, pour les professionnels de santé... c'est juste la routine!

Du coup, tout le monde ne sera pas forcément hyper accueillant-gentil-diplomate autour de vous... même si en général les sages-femmes sont assez douces et souriantes.

D'ailleurs, selon la durée de votre accouchement, ce ne sera pas forcément une personne unique qui vous suivra, mais selon les gardes, plus probablement différentes personnes qui se relaieront - et pas forcément celles qui ont assuré votre suivi.

Et surtout : les mille rendez-vous médicaux de grossesse ont déjà dû mettre à mal votre pudeur, mais là... vous pouvez complètement l'oublier! Une salle d'accouchement, surtout dans un hôpital universitaire, c'est un hall de gare! La bonne nouvelle c'est qu'avec l'intensité de ce qu'on vit... On s'en fout un peu, à vrai dire^^!

blog-maman-picou-bulle-verite-accouchement-jour-J

★ Le moment fatidique


Voilà bien quelque chose qu'on ne contrôle pas... Donc, mieux vaut y réfléchir un tout petit peu en amont pour prévoir le coup. A savoir : si vous arrivez à la maternité de nuit, repérez-bien les lieux, car l'entrée n'est peut être pas la même, les parkings sont peut être fermés...

Sachez aussi que bien souvent, une fois une péridurale installée on ne peut ni boire, ni manger, et qu'un accouchement peut prendre très longtemps. Autrement dit : si vous sentez que vous en avez le temps, avant de partir à la maternité pour la nuit par exemple, prenez votre dernier repas du condamné... Voir votre "dernière" douche!

★ La perte des eaux


Déjà, attention - tout le monde ne perd pas les eaux! Et ça peut prendre plusieurs formes... Soit une fissure, légère, et on s'en rend à peine compte ; soit les grandes eaux, ce qui m'est arrivé.

Sachez alors que ce n'est pas juste un petit pipi - on ne dirait pas, mais il y en a, du liquide amniotique, là dedans! Et ça peut arriver en plusieurs fois. Pensez donc à prendre une serviette éponge pour la voiture (même si ça ne suffira peut être pas!). Et surtout n'ayez pas honte : on ne maîtrise rien, c'est juste naturel!

blog-maman-picou-bulle-verite-accouchement-contractions

★ Les contractions


Tout le monde voit ce que c'est qu'une contraction, non?... Et bien... Non! Vraiment! J'ai eu la chance de ne ressentir aucune contraction lors de mes grossesses. Un monitoring de contrôle m'avait pourtant prouvé qu'alors même que j'en avais... je ne ressentais rien physiquement. J'avais donc un peu peur de ne pas savoir les reconnaître le jour J!

Mais pas de panique : les contractions du jour J, on les sent bien, et on comprend alors clairement ce que ça représente! Le ventre qui se tend et se serre comme un étau, et surtout une douleur comme pendant les règles, mais puissance 1000, de plus en plus régulièrement...

Alors que beaucoup, comme moi au départ, s'imaginent que le plus dur dans l'accouchement est le moment où bébé sort, en réalité je crois que le plus dur c'est toutes les heures (oui, heureS ;o)!) de contractions qui précèdent ce moment. En réalité c'est ce moment "d'avant" qui représente la plus grande part de l'accouchement...

Par ailleurs vous entendrez forcément "quand vous avez des contractions douloureuses toutes les 5mn depuis 2h, filez à la maternité". Ce n'est pas une règle incontournable : en l’occurrence, mes contractions sont grosso modo passées de tolérables toutes les 10mn à douloureuses toutes les minutes, d'un coup, à chacune de mes grossesses... si j'avais patiemment attendu le rythme "idéal"... j'aurais accouché chez moi!

Sachez aussi que certaines femmes ne les ressentent jamais sur le ventre, mais dans le dos ou les reins. Soyez donc attentives à tous les signes "inhabituels"!

blog-maman-picou-bulle-verite-accouchement-maternite

★ Le projet de naissance


Avant de vous emballer et de tout prévoir en détails pour ce moment clé, vérifiez-bien avec votre équipe médicale qu'ils pourront réellement prendre en compte vos souhaits.

Beaucoup de maternités refusent encore malheureusement ce type de projets de naissance (ou le prennent poliment, pour l'ignorer ensuite consciencieusement), ou n'ont pas la capacité technique de réaliser tous vos vœux.

Pour éviter d'être déçue ou désorientée le jour J si votre projet n'est pas pris en compte, discutez-en avec l'équipe de soins en amont, avant même de le rédiger. Heureusement, ce dialogue suffit souvent à faire en sorte que l'équipe respecte vos principales demandes!

★ La péridurale


Que l'on choisisse d'y recourir ou pas, il faudra forcément rencontrer un anesthésiste, au cas où. C'est un passage obligé - et quelque soit votre décision sur le sujet, gardez bien en tête qu'elle ne sera peut être pas applicable le moment venu.

Peut-être que vous souhaiterez garder un accouchement naturel, mais que vous ne supporterez pas la douleur, ou que vous aurez à subir une césarienne d'urgence ; peut-être souhaiterez-vous bénéficier des bienfaits de la médecine actuelle, mais arriverez trop tard, ou dans une maternité débordée, le jour J. Il faudra faire avec!

Par ailleurs, même en cas de péridurale souhaitée et réalisée à temps, elle ne fonctionnera peut-être pas comme vous l'auriez voulu - elle peut être déséquilibrée (je l'ai vécu, elle ne couvrait qu'un côté ; l'effet est très bizarre - heureusement en me retournant elle a fini par se diffuser partout), trop tardive (l'effet sera limité) ou trop dosée (vous ne sentirez rien du tout). Sans parler des effets secondaires... Une péridurale n'est pas une garantie!

blog-mama-picou-bulle-verite-sur-accouchement

★ Les petits désagréments


On ne va pas se mentir, un accouchement n'est pas le moment le plus glamour!

Vous serez probablement parée d'une blouse ouverte, certes très moche, mais pratique ; ne comptez pas trop vous balader avec, vous seriez cul nu^^... Si vous avez le choix de votre tenue, privilégiez clairement le confortable au joli. Vous serez Miss monde un autre jour!

Si comme beaucoup vous avez la peur panique de faire caca lors de la poussée... Sachez qu'on vous donnera sans doute un suppositoire de glycérine à votre arrivée à la maternité, pour vous décharger de tout poids indélicat avant le moment clé.

Et sinon... n'angoissez pas, si ça doit arriver, la sage femme va discrètement tout nettoyer sans que vous ne vous en rendiez peut être compte ; ou en tout cas, ne va pas vous rire au nez! C'est naturel, incontrôlable, et on ne vous jugera pas là dessus.

Enfin, une vérité qui ne fait pas plaisir et que j'ai apprise bien, bien après mes accouchements... J'hésite à vous le révéler, alors si vous avez un doute, sautez le paragraphe suivant. Si comme moi vous dites au papa : "tu restes derrière mes épaules, tu ne vas pas dans la zone obscure!"...

Sachez qu'il verra quand même probablement tout. Pas de face, certes, mais bon, il aura beaucoup de détails, dont les plus crus... Heureusement, ça n'a visiblement pas traumatisé mon homme, au final! (qui a d'ailleurs fini par devoir être carrément impliqué dans mon 2ème accouchement... je le remercie mille fois d'avoir alors ignoré mes consignes!)

blog-mama-picou-bulle-comment-se-passe-accouchement

★ On y est - la poussée


Le moment clé, celui qu'on a toutes en tête... Alors, déjà, le souffle façon petit chien, on oublie - ça hyperventile, ce n'est pas utile.

On vous aura sûrement montré plein de super techniques pour pousser - en vrai, vous ferez... comme vous pourrez, selon ce qui vous convient! Ce n'est pas grave si vous n'appliquez pas ce que vous avez appris ; mais sachez écouter les conseils de votre sage-femme si toutefois elle vous reprend car vos efforts sont inefficaces.

Si vous pouvez éviter l'épisiotomie, tant mieux... une déchirure est mieux. Mais gardez en tête que si on vous en propose une, ou qu'on a recours à des instruments type forceps, ventouse etc, ce n'est la plupart du temps pas juste par confort, mais certainement car c'est URGENT et NÉCESSAIRE. Ne vous braquez donc pas, et essayez de l'accepter, ça aidera probablement beaucoup. (je ne parle évidemment pas là de cas de violences obstétricales...on doit vous prévenir de ce qui va se passer)

Gardez en tête en tous cas que malgré les injonctions que vous entendrez forcément - "c'est bien!", "Allez poussez!", "arrêtez!" - c'est aussi et surtout bébé qui agit, en fait... Vous ne pourrez donc pas contrôler l'intégralité du mouvement, et ça peut être déstabilisant!

blog-mama-picou-bulle-verite-accouchement-bebe

★ Bébé est là... le bonheur?


Ce n'est pas une légende, clairement, une fois bébé dehors, le temps s'arrête.

Vous serez peut-être même encore un peu ailleurs, quelques secondes ou quelques heures, ou même plus longtemps... C'est normal et il ne faut pas vous en culpabiliser.

Vous tomberez certainement instantanément, miraculeusement en amour devant votre merveille! Mais peut-être pas du tout, et serez plutôt surprise, déçue, ou encore vidée.

Vous aurez peut-être trop idéalisé votre bébé... En naissant, il ne sera pas forcément beau. Il sera sale, couvert de vernix et de sang, peut-être bleu, gonflé, déformé. Vous n'aurez peut-être pas cette connexion immédiate et immense qu'on décrit partout. Vous serez peut être encore sous le choc, exténuée, ailleurs.

Ça arrive - et ça ne veut pas dire que vous êtes une mauvaise mère ou que vous n'aimerez jamais votre enfant. Laissez vous le temps, c'est un moment si intense!...

Et si vous ne digérez toujours pas ce moment, après coup, n'hésitez surtout pas à en parler. Certaines femmes souffrent suite à la naissance d'un baby-blues passager ; d'autres carrément d'une dépression post-partum plus sévère - dans tous les cas, extérioriser est indispensable.

blog-maman-picou-bulle-realite-accouchement

★ Bon allez...on y retourne!


Très rapidement, on va vous enlever votre enfant. Ce sera le moment du père, ou de votre personne de confiance, qui pourra suivre bébé pour ses tout premiers examens, et son habillement, avant qu'il ne vous revienne.

Ce moment où l'on se retrouve d'un coup toute seule dans la salle désormais calme et silencieuse, alors que tout le monde s'agite autour de bébé, peut être très dur.

D'autant plus qu'il coïncide avec des réjouissances auxquelles on pense peu : l'expulsion du placenta, une sorte de 2ème accouchement pas forcément plus agréable que le vrai, et éventuellement, les sutures. C'est un moment très désagréable, qui peut être très douloureux

Pourtant c'est un moment extrêmement important pour les suites de couches, afin de s'assurer que vous repartez en bonne forme pour la suite - alors ne cherchez pas à l'accélérer ou à vous lever trop vite.

Même si tout s'est bien passé, votre corps a subi une épreuve extrêmement intense, peut-être même traumatisante. Laissez-vous le temps avant de vouloir gambader... personne ne vous demande de jouer les wonder woman!

blog-maman-picou-bulle-accouchement-pour-de-vrai

Tout ça vous effraie déjà un peu? Vous voulez la note optimiste, pour terminer? ... En fait, ça ne s'arrête pas là, loin de là!^^

Ce n'est que le début (d'accord d'accord)... Parce que les suites de couches, on en parle certainement encore moins ; et que pour ce qui est des premières semaines de bébé... vous serez complètement en roue libre, et devrez tout découvrir toute seule! L'angoisse ne vous quittera sans doute plus jamais, c'est aussi ça devenir mère.

Mais rassurez-vous : tout cet inconnu fait forcément peur, et c'est normal. C'est finalement le propre des mères, de devoir faire face à l'inconnu sans arrêt... Mais vous y arriverez, étape par étape, pas à pas. Faites-vous confiance!

Des générations de femmes y sont parvenues sans souci, et c'est sûr que vous aussi! Dans quelques temps, vous serez même prête à donner à votre tour vos petits secrets... ;o)

blog-maman-picou-bulle-pinterest-verites-accouchement

 

Publié dans Maternité-grossesse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Audrey 19/09/2019 22:00

Bonsoir, hé bien pour être tout à fait honnête : je suis contente de ne pas avoir lu cet article avant mon accouchement, même s'il est complètement réaliste, sinon c'est sûr que je n'aurais pas eu ma fille !
Déjà j'ai eu une grossesse à haut risque qui a bien sûr fait multiplier les examens... Mais ce que je trouve horrible c'est qu'on n'est même pas au courant de TOUS les examens qu'on va nous faire : rdv écho : ah c'est vaginale ?! Bah c'est cool en plus c'est un homme ! Rééducation du périnée : ah vous êtes obligé de garder vos doigts dedans, bah c'est trop cool ! Rdv prit pour le suivi de bb, ah en fait vous allez aussi regarder mes points, super je suis ravie !
Je trouve ça incroyable qu'à notre époque il y est aussi peu de communication ! Prévenir ce n'est pourtant pas compliqué !
Je trouve qu'à l'hôpital où j'ai été suivi, ils ne tenaient (ça a peut-être changé) pas compte des souhaits, des peurs. Juste une patiente de plus qui était sur le point d'accoucher
Ca fait 6 ans que j'ai accouché et autant de temps que je me dis que ce n'est pas l'accouchement n'y la grossesse que je voulais, je trouve ça vraiment triste...

Picou 20/09/2019 10:45

Tu touches un point très important, je trouve que globalement l'accompagnement à la grossesse manque de bienveillance envers les mères qu'on prépare techniquement (et encore...), mais peu psychologiquement. Pour certaines ça ne posera pas problème, mais pour d'autres, ça amplifie la peur du moment fatidique... Alors que dire les choses, ouvertement, et d'une façon positive, aide beaucoup à gérer ce moment (et la suite encore plus!). Après, j'ai l'impression que petit à petit, tout ça change, et plutôt vers le mieux... J'aurais bientôt l'occasion de voir ça de plus près pour mon 3ème enfant!

Lise 30/03/2019 09:28

Bonjour, merci pour cet article, plein de vérités. Ceoendant je crois qu'il est important de préciser aux futurs mamans qu'un suivi global par une seule sage femme durant toute la grossesse est possible. Que c'est elle à priori qui sera présente pour l'accouchement. Je dis ca concernant votre partie "personnel medicale": Jai vécu comme vous ce manque d'intimité et cette "valse" du personnel durant toute la grossesse et l'accouchement pour ma première. Je l'ai mal vécu. Ma pudeur á été mise à mal et je ne m'en fou pas. Pour mon second je suis aujourd'hui à 7 mois de grossesse, jai été examinée 2 fois seulement, et dans la plus grande douceur et bienveillance. Rien à voir avec le premier bébé ou jetais examinée à chaque rdv par la sage femme à l'hôpital, puis souvent par l'étudiant en +..Le suivi global permet un accompagnement personnalisé fait dans la chaleur, la douceur et la bienveillance. Le respect total du corps et du psychique de la femme enceinte. Belle journee à vous.

Picou 01/04/2019 09:57

Bonjour, merci effectivement de le préciser - malheureusement j'ai l'impression que bénéficier d'un tel suivi n'est pas facile, et qu'il faut y mettre du sien car ce n'est pas ce que l'on nous propose naturellement, et que ce n'est malheureusement par forcément accessible partout - mais c'est bien savoir que c'est possible, pour au moins se renseigner et essayer de trouver la solution qui nous convient - ça change tout dans sa façon de vivre sa grossesse! Je suis heureuse que vous ayez pu en quelques sortes "corriger" les erreurs de ce premier accouchement, pour bien mieux vivre votre 2ème grossesse. De quoi certainement en garder un bien meilleur souvenir!

Isa 08/01/2019 14:14

Bel article, et beaucoup de vérités ! Merci pour ce partage !

Picou 08/01/2019 14:43

Merci beaucoup! Si ça peut répondre à quelques appréhensions qu'ont certaines femmes alors tant mieux!

Maman Tâtonne 24/09/2018 10:16

Bel article qui en rassurera plus d'une ! J'aurais bien aimé qu'on m'explique aussi que les contractions ne se passent pas toujours comme prévu ! On m'avait dit comme toi, d'aller quand ça passe à toutes les 5 minutes mais que ça commençait doucement, toutes les 20-30 minutes d'abord puis que ça se rapprochait. Je les ai directement eu toutes les 4 minutes alors vu que j'étais à 40 minutes de la maternité, j'étais paniquée. J'ai cru que j'allais accoucher dans la voiture... Résultat, je suis arrivée (et elles étaient passées à toutes les 2 minutes), on m'a couché pour le monitoring et elles sont repassées à 10 minutes. Bref, j'ai accouché 13 heures plus tard :)).

Picou 24/09/2018 14:24

J'espère en tout cas, merci!! Oui, pour les contractions comme pour le reste je pense qu'il est important de rappeler aux femmes que ce n'est qu'indicatif, et que ça ne passera pas forcément comme on le dit! La meilleure préparation qu'on peut avoir pour son accouchement, c'est d'accepter qu'on ne peut rien prévoir, qu'il y aura forcément une part d'imprévu quelque part. On panique alors moins quand ça finit par arriver...

Angie 20/09/2018 10:02

Magnifique cet article. Drôle et touchant à la fois. Même si je ne suis même pas encore au stade de la grossesse je trouve ça rassurant d'avoir des témoignages comme le tient. On dit tout, le magnifique comme le pas du tout glamour. Belle journée à toi. Bisous !

Picou 20/09/2018 10:12

Je t'en prie! J'espère que tu découvriras ça bien assez vite... dans la version la plus soft possible!

Mumtwokids 19/09/2018 15:24

Ah voilà un article que j'aurais aimé lire avant d'accoucher ;-) L’accouchement est loin d'être une partie de plaisir...et chaque accouchement est différent, il est donc difficile de comparer.

Picou 19/09/2018 22:48

Oui, les femmes accouchent depuis toujours pourtant on n'a toujours pas de marche à suivre définitive! Tellement d'éléments influent sur ce moment, ce sera forcément unique... mais savoir quelques éléments généraux sur ce qui peut se passer, permet de mieux s'informer, anticiper et gérer la pression sur le moment. Mais attention à garder l'équilibre! mieux vaut ne pas tout savoir non plus ;o)

Workingmutti 19/09/2018 13:33

Merci d'avoir parlé de ce petit tabou de l'amour inconditionnel qui ne vient pas forcément dès les premières secondes de vie de bébé !

Oui en effet perdre les eaux ca peut surprendre ... J'avoue que j'ai pensé avoir perdu toute dignité quand je me suis vidée de mes eaux tâches de méconium sur le pauvre sage femme de garde cette nuit là.

Et surtout, ne pas penser la césarienne comme un échec. C'est aussi un accouchement, et selon les maternités il peut être aussi beau qu'un accouchement classique. Pour ma part j'ai eu bébé avec moi dans le bloc et 4 heures après je prenais ma douche et je suis sortie trois jours après comme les autres mamans. Tout ça je le dois à la super équipe de ma petite maternité

Picou 19/09/2018 22:47

Je trouve ça dommage que ce soit aussi tabou encore de dire que ce n'est pas toujours l'amour immédiat, ou le bien être complet... Ça culpabilise encore plus les femmes qui souffrent de ces situations, alors qu'en prévenant que ça arrive, et qu'on peut être accompagnée, ça aide certainement déjà bien plus...
Pour les eaux je t'avoue que j'avais pour ma part l'impression que ça ne s'arrêterait jamais!! j'avais l'impression de perdre des litres^^
Tu abordes enfin un point très important que j'ai effectivement oublié de pointer : il faut envisager que ça puisse finir par une césarienne, et bien se passer quand même... C'est certainement un peu décevant, quand on a imaginé autre chose, mais ça n'enlève rien au travail de la mère et à la beauté du moment, même si ça se déroule différemment...

Cécile 19/09/2018 12:35

J'ai toujours pensé que l'accouchement est une délivrancce...
Par contre, si j'ai fait partie de groupes de futures mamans, lu les récits des copines, je n'ai jamais été cherché le fond du détail sur le oueb...
Ce qui est paradoxal est que j'ai écrit l'an dernier un article sur un sujet proche de celui ci (qui est du reste mon article phare)
En te lisant, je me rends compte qu'aujourd'hui c'est loin tout cela ;)
Merci pour ton article

Picou 19/09/2018 22:43

Moi non plus, je n'ai jamais fait de recherches, j'ai clairement imaginé ce moment et ce qui se passerait, mais ça ne m'a jamais angoissée plus que ça. J'ai lu un ou deux livres de grossesse, et suivi les cours de préparation à l'accouchement, et ça m'a suffit pour me faire une idée globale. Pour les détails, j'ai découvert sur le moment, mais au final...peut on vraiment faire autrement, même si on écume le web? Nous avons toutes des expériences différentes...

Emilie 19/09/2018 08:41

L'accouchement...cela peut sembler hallucinant mais je n'y ai JAMAIS pensé pas même le jour J.
Un déni total qui a abouti sans surprise à un accouchement catastrophique, totalement traumatisant.
Même en lisant ton article je bloque. 7 ans plus tard ce moment est toujours aussi impensable.

Picou 19/09/2018 22:41

Tu es un cas assez rare je crois, car la plupart d'entre nous se font quand même des films sur le moment! Je t'avoue que ça ne m'a jamais vraiment angoissée, mais j'ai quand même maintes fois imaginé ce qui allait se passer... Je suis désolée que ça ait fini pour toi en une expérience si traumatisante, après tout peut être qu'avec plus de "préparation" ça n'aurait rien changé... mais j'espère que tu arriveras à aller au delà de cette mauvaise expérience avec le temps... Ou éventuellement un nouvel accouchement plus réparateur.

Vervaine 18/09/2018 22:09

Pas mal ton article, bonne idee de parler de ces choses pas tres glamour! ;) Je trouve juste dommage que tu n'évoques pas le fait que l'accouchement puisse être ailleurs qu'à l'hôpital, par accident ou même par choix! La maternité (l'hôpital) n'est pas un passage obligé. Je trouve dommage de "normaliser" la médicalisation de l'accouchement. Elle peut être nécessaire voire impérative parfois, mais pas forcément, certaines femme préfèrent vivre cela dans plus d'intimité qu'une chambre d'hôpital (quand tout se passe bien, c'est possible).

Picou 19/09/2018 22:39

Malheureusement mon article est déjà très long et je ne peux pas faire le tour de tous les points, je me suis focalisée sur le cas le plus "classique", le plus commun... Je pense que quand il s'agit d'un choix d'accoucher à domicile, c'est une réflexion faite bien plus en amont, déjà clairement assumée et acceptée sur le jour J - ça n'entre plus tellement dans les "surprises". Mais tu as raison, fournir une information plus générale indiquant la marche à suivre quand on est intéressée, ou une liste de contacts spécialisés par exemple, en suivi de grossesse pourrait être intéressant.

Maminechat 18/09/2018 22:06

Je ne rajouterai rien. J'ai accouché 4 fois et c'était très différent à chaque fois. Ce dont à la fois des moments très intenses et très angoissants.

Picou 19/09/2018 22:34

Oui, même pour une même femme ça peut être totalement différent à chaque fois... Moi j'ai eu de grandes similitudes dans mes 2 accouchements, et de grandes différences aussi... Du coup si jamais il y en avait un 3ème je ne présagerai de rien!

Maman.est.une.fee 18/09/2018 22:01

Super article .. je pense tout de même qu’en principe une bonne préparation à l’accouchement nous prépare à toutes éventualités ... tout ce que tu as décrit nous avait été expliqué points par points lors de ma prépa césarienne/urgence/intervention médicale/explusion placentaire/sutures compris ... on est probablement pas toutes égales à ce niveau et c’est dommage .. les visites des maternités sont également tops pour ne pas paniquer le jour J sur les accès les parkings etc même de nuit ... pour ta remarque sur le CHU qui est un hall de gare c’est totalement faux chaque patiente a le droit de décider qui entre dans sa salle d’accouchement et peut refuser certaines présences ... contrairement à ce que l’on peut penser les gros CHU travaillent énormément avec les projets de naissance et ils en font (quand cela est possible évidement) une priorité ... je continue vraiment de militer pour ce projet de naissance car je le trouve extrêmement important et c’est le rrôle de ceux qui nous guident à le faire que d’expliquer qu’il ne pourra peut être pas être respecté mais qu’il est un droit pour les femmes qui accouchent et une façon de s’impliquer autant que faire se peut dans la gestion de leur accouchement, d’en faire partie le plus possible, elle et ses envies, elle et ses représentations ... il est aussi un moyen de se retourner contre une maltraitante possible si malheureusement elle se présente ... c’est un document qui fait complètement partie d’un dossier médicale ... pour le mari qui voit tout ???????????????? j’ai quand même un doute là dessus aussi ... merci pour le passage sur l’ailleurs d’apres ... un marathon sans récupération qui n’ est pas toujours simple à gérer ... et je te rejoins à 1000% sur les suites de couches et les premières semaines de bébé (surtout le numéro 1) ou souvent on est complètement perdues et coulées ... il y a autant d’experiences que de femmes sur terre ... la seule chose sur laquelle nous sommes unanimes c’est que c’est que c’est le moment le plus intense d’une vie ???? (voilà tu peux me dire merci pour ce super pavé ????????????????????????)

Picou 19/09/2018 22:33

Merci pour ton "pavé"!! Je ne risque pas de te jeter la pierre ;o)
Alors, pour répondre aux différents points, intéressants, que tu abordes : pour la préparation à l'accouchement, c'est évidemment censé être expliqué mais pour le coup moi on ne m'a jamais détaillé les sutures, par exemple, et le détail des suites de couches était très sommaire... Par contre j'ai eu la visite de la maternité et j'ai trouvé ça très important pour mieux visualiser.
Pour le personnel en salle d'accouchement, on ne m'a JAMAIS demandé l'autorisation d'être là, on m'a par contre quasiment toujours dit "je suis X, mon job est Y". Après si je ne voulais pas avoir de personnel en formation dans ma chambre, je n'avais qu'à pas aller dans un CHU, j'en étais consciente et ça ne m'a jamais dérangée (plus en suites de couche, car tellement de monde défile que je n'arrivais plus à retenir qui était qui...).
Pareil pour le projet de naissance, moi on ne m'a jamais demandé le mien (NB - je n'en avais pas vraiment de toute façon, juste 2-3 points généraux) mais on m'a clairement expliqué que si j'avais des demandes, je pouvais les exprimer et qu'ils feraient ce qu'ils pouvaient, mais qu'on ne pouvait pas me les garantir si elles n'entraient pas dans le protocole/les possibilités techniques de l'hôpital. Là encore, pour moi c'est le jeu - si on a des demandes très spécifiques, on peut se renseigner au moment du choix de son lieu de naissance, et éventuellement se tourner vers des maisons de naissance, établissement spécifiques aux accouchements "naturels" ou encore cliniques privés, qui sont parfois plus ouverts. J'aime l'idée du projet de naissance - je suis juste sur la réserve pour les cas où l'on y place trop d'attentes, qui sont finalement déçues le jour J - ce doit être dur à encaisser quand on n'a pas envisagé ce cas.
Pour le mari qui voit tout, c'est une façon de parler, évidemment vu l'angle il ne voit pas tout mais disons que dans mon esprit, il ne voyait pas grand chose, alors qu'il voit quand même beaucoup. Et en l'occurence dans mon cas personnel chéri a finalement du aider la sage femme à m'accoucher en urgence donc là, oui, il a tout vu!
Quant à l'après...C'est encore malheureusement un tabou de dire qu'on ne se sent pas immédiatement mère ou heureuse, et qu'on peut souffrir de baby blues ou de dépression post-partum, pourtant on devrait en parler bien plus ouvertement pour ne pas rajouter une couche de culpabilité aux femmes qui connaissent cette situation.
Enfin pour le dernier point, c'est quand même à mon avis le moment le plus marquant de la vie d'une femme (qui a des enfants), quelque soit la façon dont ça se passe...

La maison de Léoncie 18/09/2018 17:06

Et voilà tout est dit!!
J'ajouterai juste qu'au delà de la fatigue, de la douleur, des désagréments vous pouvez etre sures d'une chose sur l'accouchement : vous allez vivre un des moments les plus intenses de toute votre vie.
Je lis tour ca et j'ai envie d'y retourner... On mettra ça sur le dos des hormones ;)

Picou 19/09/2018 22:19

Oui, tout dépend évidemment des accouchements, dans des cas difficiles c'est sans doute plus complexe ; mais j'avoue que même après la douleur, j'y retournerais avec plaisir aussi!

petitsruisseauxgrandesrivieres 18/09/2018 12:15

le caca en direct était ma hantise. Autant te dire que j'avais un stock de suppos à la glycérine à la maison, que j'ai utilisés dès le début des contractions. Après les contractions en elles-mêmes vident le tube digestif très efficacement. Et au final, grande confession : je n'ai pas fait caca en accouchant, pour aucun des trois. OUF !

Picou 19/09/2018 22:16

Tellement de femmes bloquent sur le caca sur table!!! Dans les cours de préparation, à chaque fois il y avait quelqu'un pour poser la question, et toutes les autres d'ouvrir grand les oreilles. J'y ai échappé aussi mais si ça avait dû arriver, et bien, c'est la vie, hein...

Madame Bobette 18/09/2018 10:59

Et bien, je n'ai rien vécu de tout cela malheureusement et je ne sais toujours pas à quoi ressemble une contraction... J'espère que pour bébé 2 tout sera différent et que j'aurai l'occasion de vivre cette grande aventure aussi glamour soit elle ;)

Picou 19/09/2018 22:15

Oui, clairement je parle du cas "classique" que représentent la majorité des accouchements... Un accouchement prématuré, une césarienne, un accouchement en urgence auront bien d'autres "surprises" auxquelles il est encore plus dur, si ce n'est impossible, de se préparer. Je te souhaite vite une nouvelle grossesse, avec un accouchement plus simple, je serai ravie si tu as l'occasion de "tranquillement" pouvoir confirmer certains des points que j'aborde ;o)

Charlotte - enfance joyeuse 18/09/2018 10:56

Merci pour ce super article avec tous ces spoilers ;) Chaque femme vit son accouchement avec ses ressentis et il n'y a pas une naissance identique à une autre mais connaitre les éléments dont tu parles permet de se préparer ;)
Je recommanderai chaudement cet article !

Picou 19/09/2018 22:13

On ne pourra jamais complètement faire le tour de la question (en tout cas pas dans un article de blog!) mais j'ai voulu lister des observations générales applicables dans la plupart des cas "classiques". Je crois que la meilleure préparation à l'accouchement est de comprendre et d'accepter qu'on ne puisse pas tout prévoir, et que tout peut arriver...

Man0umi 18/09/2018 10:04

Bel article qui lève de nombreux voiles, merci Picou !
Petite alerte toutefois sur l'épisiotomie. Elle est encore beaucoup pratiquée par habitude ou pour accélérer le travail, et pas uniquement parce que l'urgence le nécessite (voir la dernière étude en date de 2017 de mémoire). Je garde mon avis pour moi car c'est un grand débat un peu glissant, mais je crois que toute femme peut et doit se renseigner aussi sur les pratiques médicales du lieu où elle va accoucher, elle saura alors si elle est en adéquation avec les gestes médicaux qui sont faits (non pas sur la technicité, on n'est pas tous médecins, mais les stats donnent de bonnes indiciations quand même pour celles qui veulent creuser :)))

Picou 19/09/2018 22:12

Tu as clairement raison, c'est pour ça que j'ai quand même mentionné que je ne parlais que des cas hors violences obstétricales, car une épisionomie de "confort" sans accord, et sans annonce, en est pour moi clairement une. Ça ne devrait juste pas avoir lieu! J'ai eu la chance de ne jamais y être confrontée mais clairement, on peut se renseigner sur l'établissement qu'on a choisi, sa réputation, et ses résultats statistiques généraux... Et aussi clairement annoncer la couleur au cours de son suivi et quand on arrive.

Anna Breizh 18/09/2018 09:59

Merci pour cet article !
Ce qu'il faut retenir, c'est que l'on ne peut pas toujours tout prévoir, et que tout ne se passera pas forcément comme on l'avait imaginé. Si on sait ça, c'est déjà beaucoup.
Moi ce qui m'a étonné lors de mes accouchements, c'est la faible présence des professionnels en salle de naissance. On était souvent à appeler parce que je faisais un malaise ou alors parce que le rythme de bébé n'était pas habituel. Bon il y a peut-être déformation professionnelle (car je privilégiais la présence et l'accompagnement), il y avait sans doute beaucoup de travail, mais j'aurai voulu être un peu plus accompagnée, surtout pour mon 1er.
Bref vaux mieux rien imaginer.

Picou 19/09/2018 22:09

Oui, toi en plus tu as un double point de vue sur la question! Je crois que la préparation principale à l'accouchement, c'est surtout d'accepter que tout ne peut pas forcément se passer comme on le veut et qu'on ne peut pas tout prévoir. Ça ne résout pas toutes les angoisses, mais ça doit tellement jouer pour arriver à les gérer au moment où un imprévu se présente...
Tu as raison pour le manque de personnel...Si par moments, on a l'impression qu'il y a tout l'hôpital au pied de son lit (notamment en suite de couches!), sur toute la partie de contractions on peut être laissé à soi même très longtemps... En particulier si la maternité est débordée, ce qui a été mon cas pour mon 2eme accouchement où personne ne s'est occupé de moi, même quand je réclamais une péridurale... Je n'en veux pas à l'équipe, ils ne pouvaient pas faire autrement, mais ça peut être déstabilisant quand on souffre et qu'on a l'impression que personne ne s'en préoccupe...

Dinette et Paillettes 18/09/2018 09:55

Je crois que le caractère imprévisible de l'accouchement, c'est ce qui le rend d'autant plus magique (et même en ayant eu une césarienne programmée...)

Picou 19/09/2018 22:05

Oui clairement ce mystère joue dans le côté mythique de ce moment... Même une césarienne, quand elle est programmée, peut certainement être un bel accouchement - mais là encore, rester ouverte à l'éventualité que tout ne se passe pas exactement comme on l'aurait souhaité/imaginé doit sans doute énormément jouer!

Virginie Neleditesapersonne 18/09/2018 09:28

Je crois que malgré toutes les lectures, tous les cours de préparation, toutes les discussions que l'on peut avoir avant, on ne sait jamais vraiment à quoi s'attendre le jour J. C'est le propre des premières fois ! Sachant que l'on peut aussi être étonnée par la 2ème, la 3ème fois ... Du coup, peut être ne vaut-il mieux pas s'attendre à grand chose pour ne pas être déçue :-P
En tout cas je suis d'accord avec toi, les projets de naissance - du moins dans ma maternité -, ils n'en n'avaient rien à faire ! Pour le coup, cela va de paire avec le choix de la maternité, je pense que certains établissements sont plus ouverts et à l'écoute que d'autres ...

Picou 19/09/2018 22:03

Non, clairement on ne pourra jamais savoir, tant d'accouchements qui pourtant ne se ressembleront pas... Chaque cas est unique, y compris comme tu le soulignes, pour plusieurs accouchements chez une même femme. Ca fait un peu partie de la magie, ce mystère insondable...
Pour le projet de naissance, sur le fond c'est une belle idée mais je crois que si on y place trop d'attentes ça peut finir en totale déception, donc j'ai des réserves... Surtout que si on sent qu'il y a des progrès au fil du temps, les demandes un peu "hors cadre" sont quand même rarement prises en compte, hors maisons de naissance ou établissements spécialisés "accouchements naturels"... Comme tu dis si c'est un point important pour soi, il faut savoir rechercher un lieu de naissance en conséquence, quitte à ce qu'il soit moins pratique pour soi!

Charlotte 18/09/2018 09:01

Lorsque j'entends une primipare enceinte au bord de l'accouchement qui me dit "non mais surtout ce que je veux pas c'est souffrir !!" je me dis qu'elle n'est pas dans une bonne condition mentale pour affronter l'accouchement. Ok aujourd'hui la médecin permet de soulager mais quand même on accouche pas sans aucune douleur/désagrément.

Picou 19/09/2018 22:00

Oui, je crois qu'il faut aussi savoir être un peu réaliste! Un accouchement, on peut s'y préparer pour le gérer au mieux mais forcément, ça reste quand même un moment forcément très intense quelque soit la manière dont il se déroule... Et finalement quand on bloque sur la douleur, c'est sans doute encore pire que quand on l'accepte et qu'on arrive à l'accompagner...