Ma (non) wish-list de maman {TAG}

Publié le par Picou

wish-list-maman

En général, les défis que mes copinautes me proposent me motivent, m'inspirent, et j'y participe bien volontiers.

Cette fois, c'est la douce Plume2vie  qui m'a invitée il y a quelques jours, via Instagram, à décrire ma Wish List de maman - autrement dit à lister toutes ces petites choses que je chéris, mais qui me manquent maintenant dans ma vie de maman...

D'abord touchée qu'elle ait pensé à moi, je vous avoue avoir pour une fois rapidement eu l'angoisse de la page blanche. Le manque d'inspiration sur un sujet qui pourtant, emballerait de suite bien des mamans.

Car en fait à dire vrai, en ce moment...je ne ressens pas tellement de manques! Et pour tout dire...je me sens même vraiment chanceuse.

Alors, j'ai presque hésité à écrire cet article, parce qu'en ces temps où je me suis justement sentie plusieurs fois retournée en lisant les articles poignants de copinautes débordées et au bord du burn-out, je me sens un peu mal de la ramener avec ma petite vie tranquille, mes deux minettes adorables, et ma vie de famille sans accrocs.

En ce moment, pour moi, dans l'ensemble tout va bien, et toutes les choses que j'aurais envie de faire, j'en ai en fait eu l'occasion il y a peu de temps, ou je peux même encore me les permettre en ce moment.

maman-comblee

Et puis finalement, je me suis dit que cet article, j'étais quand même aussi un peu légitime pour l'écrire. Parce que je ne suis pas toujours aussi détachée qu'aujourd'hui...

Il y a seulement quelques mois en arrière, quelques semaines même, mon approche aurait sans doute été bien différente.

Avec un quotidien plus prenant qu'en ce moment, un rythme plus intense et un stress important au boulot...Avec des gamines fatiguées, exigeantes et rendues capricieuses par la fin de l'année scolaire...Avec la fatigue accumulée au fil de mois de sommeil contrarié (à vrai dire plutôt d'années - je n'en ai jamais trop parlé ici mais Bouclette a fait ses nuits totales, complètes, à...2 ans et 3 mois. Ca fait donc à peine quelques mois que j'ai enfin retrouvé un sommeil normal!).

Rajoutons à cela la fameuse et incessante charge mentale ("il faut penser à ça, inscrire à ci, envoyer ce document, récupérer ce truc, prévoir ce machin, acheter ceci, organiser celà, répondre à untel"...). Tous ces petits trucs de loin ridiculement insignifiants, mais qui mis bout à bout pourrissent complètement notre  "temps de cerveau disponible".

A certains moments, cycliquement, j'atteins mes limites, et j'ai l'impression de perdre la femme que je suis, derrière la maman qui gère, qui organise, qui anticipe.

Dans  ces moments là, je craque, je crie plus vite, plus fort, j'ai parfois des larmes qui viennent affleurer derrière mes yeux et l'envie de tout laisser en plan ou de ne plus me lever du canapé.

A la lecture du thème proposé par Amandine, j'aurais dans ces moments là, râlé intérieurement en me disant "oh, mais cette liste va être longue comme le bras!", ou au contraire "ma liste ne contient qu'un seul souhait : ne plus entendre "mamaaaaaan" toutes les 20 secondes, et avoir 15mn pour me poser."

Et puis...ça passe. J'arrive à me ménager un peu de temps pour souffler, je me "reprends" et ça finit vite par aller mieux.

Ma "wish-list" de maman, je l'ai en fait toujours à l'esprit, et c'est en en cochant des cases par ci par là, dès que j'en ai l'occasion, que j'arrive à me ressourcer.

Cet été, je me suis détendue, j'ai eu beaucoup de temps "kids free", et j'ai donc pu cocher quasiment toutes les cases de ma wish-list. J'ai ainsi rempli à bloc ma jauge d'énergie - et pour le moment, je vis encore sur ces réserves.

besoins-maman

Mais ça ne durera pas éternellement, je le sais ; alors, ma (non) wish-list, je vais quand même la dresser. Parce qu'elle redeviendra vite d'actualité!

☆ Perdre du temps à ne rien faire, proscratiner, glandouiller, traînasser. Rester au lit le matin, pour dormir ou pour lire, sans être forcée à me lever.

☆ Voir un film sur grand écran, avant qu'il ne soit devenu un vieux classique, et sans avoir à baisser le son pour ne réveiller personne.

☆ Visiter un musée, une expo sans avoir peur que mes filles ne s'y ennuient ou touchent à tout en courant partout.

☆ Voyager sans avoir à tout anticiper et organiser dans le détail, ni à remettre en perpective le ratio coût/intérêt avec des enfants.

☆ Avoir le temps d'écrire, de me plonger en profondeur dans un article de fond, sans être déconcentrée.

☆ Faire du shopping, pour MOI, et pas pour mes filles, en ayant du temps pour regarder et essayer, et sans liste à respecter.

☆ Recevoir à la maison, préparer l'apéro, dresser une jolie table et refaire le monde jusque dans la nuit, sans se soucier de l'heure à laquelle se couchent les enfants ni du bordel qu'il faudra ranger.

☆ Prendre soin de moi et me faire "belle", me faire les ongles, prendre une douche de plus de 5mn, poser un masque, me faire une jolie coiffure ou un maquillage plus sophistiqué si j'en ai envie. En étant seule dans la salle de bains.

☆ Sortir LE SOIR, pour boire un verre entre amis, dîner au restaurant en amoureux, se faire une toile ou un concert. Et pour regarder Lyon by night.

Ma liste n'a rien d'extraordinaire. Certaines cases sont plus faciles à cocher que d'autres, mais nous avons toutes un peu la même, je crois...

Elle se résume au final à 2 éléments indispensables, garants notre bien-être : du temps, et un équilibre entre la femme et la maman que nous sommes.

Et ça passe souvent par de petits plaisirs, qui nous reboostent sur le chemin, et qu'il faut savoir s'accorder sans culpabiliser.

manques

Simple à dire, pas toujours à faire.

Quand on est crevées, que nos petits monstres grignotent toute notre énergie, qu'on étouffe sous le poids des responsabilités à assumer...On a parfois l'impression qu'on ne retrouvera jamais l'insouciance de notre vie d'avant, ni ces petits plaisirs superficiels qui en faisaient le sel, et qu'on n'ose plus trop se permettre aujourd'hui.

Alors il faut parfois provoquer soi-même ces petits moments, sans attendre qu'ils ne deviennent un vrai manque profond...

Prenez le temps de cocher de temps en temps des éléments de votre propre liste, avec l'aide de votre mon conjoint, de vos amis ou de votre famille. Sachez vous libérer des temps pour vous, sans culpabiliser, car ces petits bonheurs rejaillissent sur tout le monde.

N'oubliez pas qu'un jour viendra, où vous pourrez de nouveau réaliser la plus grande part de vos souhaits. ll arrive parfois que nos enfants et les éléments extérieurs convergent pour nous lâcher la grappe, et nous offrir un peu de répit. C'est possible, et je suis dans une de ces belles périodes.

Je ne dis pas que c'est pour toujours, je ne dis pas que tout est parfait, mais juste que c'est possible de sentir ses besoins profonds comblés. Et d'accepter alors avec plaisir de laisser nos besoins plus superficiels en suspens.

Alors on réalise la chance que l'on a, et qu'au final, quelque soit l'étendue de notre wish-list, on s'en fiche un peu tant qu'on a l'essentiel.

pinterest-wish-list-maman-wishlist-enfants

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Publié dans Ma p'tite vie, TAGs

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

pellicule de vie 29/09/2017 13:12

Une (non) wishlist faite de petits bonheur :*.

Picou 29/09/2017 15:00

exactement! de petits bonheurs par ci par là pour se rebooster un peu à chaque fois ;o)

Maman du 21ème siècle 26/09/2017 14:13

Tout ce qui est sur ta liste me fait vraiment rêver : ça fait une éternité que je n'ai pas fait tout ça, mais je compte bien y revenir (je rencontre une baby-sitter demain ! ;)). Je pense que tu as raison : il ne faut jamais oublier la personne que nous sommes (en dehors de la maman) sinon un jour on finit par exploser.

Picou 26/09/2017 14:21

Oui, penser un peu égoistement, ça fait du bien à tout le monde au final! A trop se négliger on prend le risque que la cocotte minute explose un peu plus tard! En tout cas, comme je le dis, cette liste j'ai la chance de l'avoir presque entièrement cochée ces dernieres semaines, mais comme toi à certains moments j'avais l'impression qu'elle était inatteignable! D'où mon idée de bien rappeler aux jeunes mamans que tout ça se calme, et que lâcher un peu de lest de temps en temps, ressource beaucoup et permet de tenir la distance plus sereinement. Merci de ton passage par ici en tout cas!

Julie Olk 24/09/2017 20:23

Pas facile de trouver l'équilibre avec toutes les casquettes que l'on doit parfois porter... Mais ce qui est sur c'est que ton article apporte avec lui sa petite dose de bonne humeur ;)
Ta liste doit parler à beaucoup de parents^^
Je te rejoins aussi et je mets en tête de liste les sorties le soir et les voyages !

Picou 24/09/2017 21:19

Merci! Oui, tout est une histoire d'équilibre...Des fois on est limite de tomber, puis on penche de nouveau du bon côté pour stabiliser tout ça, c'est un cycle qui reprend chaque fois...Je crois qu'on a toutes (et tous, les papas rajoutant sans doute un peu de jeux vidéos!) la même liste de fond, ce sont les petits détails dedans qui changent mais en gros, du temps, prendre soin de soi, et rester dans la société!

oph 22/09/2017 12:02

Ton article est très agréable à lire et comme je te l'ai déjà dis sur insta très encourageant. En ce moment je me sens un peu dans la tempête, une petite hospitalisation du petit dernier et l'organisation que je pensais au top a volé en éclat. Et puis comme tu le dis très justement, il est important d'avoir du temps pour soi, et objectivement, je n'en prend pas... Bref encore un peu de "boulot" pour que tout le monde s'épanouisse dans cette famille!

Picou 22/09/2017 13:14

Merci! Oui, je suis dans une période cool en ce moment, Bouclette n'est plus bébé, Chouquette est à l'école mais pas encore en CP, ça va bien et ça fait du bien de retomber la pression et d'aller calmement. Il y a des périodes plus dures que d'autres, j'ai effectivement pu suivre que c'était pas ta meilleure période de ton côté...J'espère que ça va vite se calmer et revenir sur des rails. Je t'encourage effectivement à essayer de te libérer des temps pour toi quand tu le peux, de petites "soupapes", des fois on n'ose pas se les octroyer - et ce n'est pas forcément facile à organiser, j'en suis bien consciente - mais ça fait tellement de bien, à soi même mais aussi autour de nous au final! Du courage à toi - "best days will come"!

Madame Bobette 20/09/2017 11:49

Ta wish-list me parle beaucoup: des choses simples mais qui font du bien. En ce moment, cela me manque aussi... Rien qu'hier, j'ai complètement craqué après une soirée avec Tess infernale... Je serais bien partie loin me faire un resto ou boire un verre entre potes!! Heureusement, ces moments sont quand même rare... Et puis la semaine prochaine, on prend du temps pour nous. Direction Amsterdam! Ca va nous faire tellement du bien de nous retrouver et d'être kidfree ^^

Picou 20/09/2017 13:46

Oh oui tu m'étonnes, ça va vous faire du bien, en plus c'est une ville jolie et bien dépaysante! Tu me donnes envie!

GToch 19/09/2017 22:36

Dur dur de ne pas s'oublier et de rêver sa vie à travers ses souhaits...
Comme toutes les mamans débutantes, à l'arrivée de Pilou1, ça a commencé comme ça... Mais l'arrivée de Pilou2 a tout changé. Un comble tout de même. Incapable de laisser un Pilou, mais deux finalement, pourquoi pas ;)
Et finalement, plus j'ai de Pilous et plus j'arrive à me détacher et à prendre du plaisir pour moi-même, pour Nous-même !
Tout comme toi, j'aurais été bien embêtée à devoir rédiger une "wish list" inexistante :D :D :D

Picou 19/09/2017 22:40

Ecoutes, c'est une bonne chose je crois, hein! penser à soi c'est aussi une bonne chose pour les autres, parce qu'on leur revient en meilleure forme et plus détendues, hein! Mais laisser tes 4 pilous en même temps ça doit pas être facile à organiser!

Les Délices de Framboise 19/09/2017 14:14

Un article qui fait du bien au moral, se dire que ça passera un jour !!
Par contre même si c'est à nous de provoquer ces petits moment en effet, parfois ça reste compliqué de les trouver et d'équilibrer femme et maman !
je t'embrasse.

Picou 19/09/2017 14:30

C'est sur, il y a des périodes plus propices que d'autres...Mes filles ayant grandi, j'y arrive assez bien maintenant, mais ce n'a pas toujours été le cas, notamment quand elles étaient bébé car le rythme est bien plus intensif! L'idée de cet article, c'est aussi de rassurer les mamans dans ton cas : à un moment ça se calme, et avec la complicité de nos proches, quand ils nous gardent un peu le ou les petits, on peut se libérer quelques petits temps pour se faire plaisir, et il faut le faire, car ça finit par rejaillir sur le bonheur de tous, quand on est plus épanouie.

Melly 18/09/2017 16:01

ça fait vraiment du bien de te lire mais sur un simple tag tu arrives à faire passer des messages, et avec ma louloutte de 6 mois qui me prend quasi tout mon temps (je suis encore en pyjama là, avec de la purée de carotte sur les genoux) ça fait du bien de se rappeler que ça passera bien assez vite et que quand j'aurais à nouveau du temps libre (surement quand elle sera scolarisée) je serais toute nostalgique de ces moments là.

Picou 18/09/2017 18:04

C'est l'idée, j'aime bien faire des articles plus "légers" aussi de temps en tant, avec plaisir, mais j'essaie de mettre un peu de fond quand j'y arrive...Les premiers 2 ans d'un enfant sont intenses, forts, prenants, et vident aussi beaucoup notre énergie ; j'ai passé ce cap avec mes 2 nénettes, je pense qu'avec l'entrée en CP ça reprendra aussi très fort, mais entre les 2 je suis dans l'oeil du cyclone, j'ai enfin plus de temps pour moi, et pour vivre les choses de façon plus détachées. J'essaie donc de propager ce message pour que les autres mamans qui sont en plein dedans sachent qu'il y a une lumière au bout du tunnel, comme on dit ;o)

Mumtwokids 18/09/2017 15:42

C'est plutôt rassurant de voir qu'il n'y a pas que des mamans un peu borderline sur la toile...et oui il y a des moments où dans la vie tout va et il faut savoir les apprécier.
Ta liste est au final celle qui devrait correspondre le plus à toutes les mamans, comme tu le dis, au final ça se résume à trouver le bon dosage entre vie de maman et vie de femme (et j'ajouterai aussi vie de working girl)...je pense qu'en ce moment je devrais rééquilibrer les choses, le travail et la vie de maman prennent trop le dessus sur la vie de femme, mais le soucis c'est qu'il faut réussir à le faire ;-)

Picou 18/09/2017 18:02

Oui, je n'ai pas inclus le boulot parce qu'en ce moment c'est plus cool pour moi au boulot, et que mon 80% me permet d'être aussi un peu plus détachée de ce côté là. Mais je me suis dit qu'au final, cette non-wish list était aussi un message à faire passer, que des fois, c'est cool, même si ce n'est pas tout le temps, et que ça semble parfois lointain quand on a un bébé à gérer par exemple...On peut parfois, à intervalles régulier, trouver notre équilibre et il faut utiliser ces moments là pour se ressourcer pour la suite!

Anna Breizh 18/09/2017 13:46

C'est très joliment dit. Tu as raison !! Le temps est très important : celui que l'on donne à nos enfants, celui pour notre famille et puis si il en reste un peu pour nous même (le plus difficile à obtenir). Je sais que quand la journée est compliquée pour tout un tas de raisons, la suivante sera meilleure. Malgré que parfois les crises, les pleurs, la fatigue... nous joue de mauvais tour, c'est pour moi un immense cadeau d'avoir une famille.
Ce dont je rêverai ce serait de passer un we en amoureux avec mon mari. Depuis la naissance de notre fille, nous n'avons pas encore réussi à la faire garder.

Picou 18/09/2017 14:54

Je ne dis pas que c'est facile, évidemment, et mes filles ayant grandi je suis à une période de ma vie où j'ai plus de facilité à "cocher les cases de ma wishlist". Ca n'a pas toujours été le cas et je me rend bien compte de la difficulté à le faire parfois. Mais souvent, ça passe par de petites choses toutes bêtes, qu'on n'ose justement pas vraiment se permettre parce qu'elles sont superficielles et qu'on culpabilise. Il ne faut pas je crois, car s'accorder des petits plaisirs - fussent ils insignifiants, comme la beauté, ou plus profonds, comme un diner ou week end en amoureux - c'est aussi avoir de petites soupapes qui aident vraiment à relacher la pression tout au long du chemin. Au final ça fait du bien à tout le monde, alors il faut savoir s'organiser, quand on le peut, pour se faire ça et là des petits plaisirs.

Claire Rêves de fripouilles 18/09/2017 12:46

Whaou tres bel article ! Qui resume bien la vie de maman, il y a ces semaines où tout roule, tout va bien, on a qu'une envie profiter de nos enfants et de ces moments magiques et puis il y a des fois où l'envie irrépressible de sortir la tete de l'eau, du cocon familial moins douillet si les enfants sont grognons, si le mari rale et si la to do list est trop longue et les nuits trop courtes.... et alors là la wish list est longue ! Mais je crois que pour moi les 2 top des choses à faire sans les enfants sont un diner en amoureux (trop rare pour nous) et une sortie avec les amies sans tous nos enfants respectifs ! (Quand je prend les 4 miens et que l'une de mes amies vient avec ses 3 enfants... on a l'impression d'être à la crèche

Picou 18/09/2017 13:50

Oui, c'est ça, des fois ça va, des fois pas, mais on peut trouver un équilibre sans que tout soit noir ou blanc. Et tu as raison, des soirées entre amis sans 12 gamins dans les pattes, pour avoir une vraie conversation suivie et pas entrecoupée de "mamaaaaan" toutes les 2 mn, je prends aussi!!

Amandine plume2vie 18/09/2017 12:18

Il est Si Bien écrit pleins de bienveillance et de bons conseils.
Merci d'avoir fait cette non wishlist/wishlist quand même lol.
Heureusement que dans mon article j'ai tourné cela d'une façon ou le manque est la Mais ce qui se trouve à la maison est beau Et le rempli le coeur...

Tu as raison il y a des choses qu'on peut facilement cocher... prenons du temps pour nous Mais pensons à eux Aussi...
Merci mille fois j'ai adoré ton article vraiment

Picou 18/09/2017 12:26

Je n'en doute pas, que tu saches la chance que tu as déjà d'avoir ce que tu as - et je suis bien d'accord, quand on est en plein dans le "rush", on a aussi besoin de ces petits plaisirs superficiels qui sont aussi importants que le reste pour garder le moral et la tête hors de l'eau...mes filles sont plus grande que tes garçons, aussi, en vrai ça aide beaucoup pour se libérer du temps, quand elles étaient bébé je n'en avais pas autant.

Maman BCBG 18/09/2017 10:44

Mais Picou, justement, ta vie tranquille, tes deux puces adorables (et tellement complices comme on peut le voir sur ton insta), et ta famille sans accrocs.... sont hyper importantes !!

Franchement, pour être un petit peu borderline (#euphémisme) en ce moment, lire ce genre de récit fait du bien... et me rappelle, qu'après la pluie, le beau temps.... !

Heureusement que dans la blogosphère, on peu lire (aussi !) des récits apaisés, qui reflètent finalement le quotidien de la plupart des familles (pas l'euphorie exaltée 100% du temps, mais pas un gouffre sans fond d'ennuis non plus !)
Les textes qui célèbrent l'extase de la maternité ou ses tourments sont importants, mais pas plus que ceux qui montrent que le bonheur tranquille en famille est une réalité accessible.

Je suis très heureuse d'avoir pu écrire mon article sur le burn out, et j'ai été frappé de voir qu'il rencontrait un tel écho. Je ne remercierais jamais assez les personnes qui m'ont laissé un mot de soutien, qui m'ont dit que pour elles aussi ça avait été/ c'était dur... cela m'a beaucoup aidé de ne pas me sentir toute seule à vivre cela !
Mais c'est un texte qui reflète un quotidien qui n'a pas vocation à durer (ou alors, je finirai à ramasser à la petite cuillère... !)
Pour te dire franchement, ce genre de texte, j'espère ne plus jamais en écrire (même si je me doute bien qu'il y aura encore des moments plus durs )

C'est une période, une transition, pour pouvoir gagner des eaux plus tranquilles.
Et ça me rassure tellement de lire tes récits "normaux", avec plein de bonheurs, quelques galères, mais pas tous les jours des montagnes russes émotionnelles... :D

Alors, merci pour tes conseils de bon sens : ne pas attendre que la jauge soit vide avant de faire le plein de petits moments pour soi :D (et désolée pour le pavé !!)

Picou 18/09/2017 11:45

et au fait j'adore tes pavés ;o)

Picou 18/09/2017 11:43

C'est un peu l'idée que j'essaie d'avoir, quand je présente mes bons moments sur le blog. L’idée n’est pas de tomber dans une surenchère de bons sentiments, mais de montrer que des fois, et sans trop se prendre la tête avec les méthodes éducatives tout ça tout ça, ça roule naturellement sans qu’on se prenne trop la tête.

Des moments plus difficiles, j’en ai eu quand elles étaient plus petites, mais ça s’allège avec leur âge croissant (enfin je fais la maline mais mais pour l’instant j’évite encore les inévitables périodes plus difficiles qui m’attendent post-CP !).

Mais j’ai toujours réussi à garder du recul, à me ménager des sas de décompression qui m’ont permis de ne jamais sombrer. Et puis j’avoue, quand le difficile est derrière nous, on l’oublie vite en fait (cf les nuits pourries), je préfère aussi me concentrer sur le positif et ce qu’il me reste de ces périodes avec le recul, qui manque peut être à certaines qui me lisent et sont « en plein dedans ».

A vrai dire ma vie n'a rien d'extraordinaire, sorti du fait que j'ai la chance d'avoir un mari, un boulot, une sécurité financière et une famille/des amis aimants, et que mes filles sont quand même je crois plus cool que la moyenne. En fait OK, listé comme ça j’ai quand même tellement de chance par rapport à plein de monde ! Mais ce que je veux dire, c’est que si j’arrive à être détachée, les autres le peuvent aussi, ça viendra, c’est juste que ça fonctionne par périodes.

Ravie en tout cas que je puisse t’aider un peu à ma modeste échelle – je te promets, tu as eu tout qui se cumule en même temps aussi , ça n’aide pas, mais ça ira mieux, à un moment. Tu retrouveras le temps de souffler. Je croise les doigts pour que tu aies ce bonheur au plus vite !

Quatre enfants 18/09/2017 09:53

Bien sûr que tu es legitime de dire que tout va bien ! Imagine la blogosphère parentale uniquement faite de témoignages de mères sur le point d'être internées en psychiatrie .... ça ne vendrait pas du rêve tout ça ! J'en profite pour te féliciter de ton joli blog, très bien écrit et si chouette à lire !
A bientôt

Picou 18/09/2017 11:09

Ah ah, tu as raison on devrait faire plus de pubs pour se faire lire, ça calmerait certaines ardeurs!! (même pas, y'a trop d'articles mielleux sur l'amour de nos enfants et combien ça reste quand même cool de les avoir!)

Picou 18/09/2017 10:49

La blogo est souvent soit tout blanc, soit tout noir. Pour ma part, j'arrive pour le moment en tout cas, à garder un équilibre - tout n'est pas rose, mais tout n'est pas noir (en gardant à l'esprit que je n'ai QUE 2 enfants, qu'elles sont mignonnes et calmes par nature, et que j'ai un mari qui m'aide bien). J'arrive à trouver un équilibre, je sacrifie certains petits plaisirs superficiels, mais sans que ça ne me pèse (honnêtement si j'ai pas le temps de me maquiller ou me vernir les ongles, je m'en fous!), et j'arrive à trouver un peu de temps pour les besoins qui pourraient vraiment me manquer (des temps de décompression, par la lecture, le shopping, la cuisine ou n'importe quoi mais SANS mes enfants de temps en temps). Je crois que la clé est de ne pas viser trop haut, de se satisfaire de la chance qu'on a déjà...et évidemment, d'avoir des moments où tes enfants sont cool et où le monde autour te lâche la grappe, parce que sans ça avec toute la bonne volonté du monde, on a quand même l'impression de sombrer. J'espère que ton week end t'a fait du bien en tout cas, je t'embrasse et merci pour tes mots gentils qui me touchent d'autant plus que j'adore ton blog et ton IG.

Maman BCBG 18/09/2017 10:44

La blogosphère parentale, best moyen de contraception EVER ! :D ahahhahaa

MamanSurLeFil 18/09/2017 09:39

Tu as bien raison... Je ne l'ai compris que récemment mais le temps que je prends pour moi, à faire ce que j'ai envie est essentiel dans l'équilibre de la vie de famille !

Je te souhaite que ces besoins et ce stress quotidien restent loin de toi !

Belle semaine à toi...

Virginie

Picou 18/09/2017 10:44

Je crois qu'il faut, déjà, ne pas placer la barre trop haute (ma wish list n'est pas d'aller boire des mojitos sur la plage tous les 2 jours, hein!), et savoir se ménager quelques temps pour soi, de temps en temps, avec la complicité de son homme, de sa famille ou de ses amis. Evidemment c'est plus facile à certaines périodes qu'à d'autres, et aussi plus facile quand les enfants grandissent et qu'ils ne sont pas dans une période "chiante"...en ce moment j'ai tous les voyants au vert, j'en profite! Le stress reviendra bien assez vite, mais j'essaie de toujours garder l'esprit un peu détaché...Belle semaine à toi aussi!