Lecture - 'La part des flammes' de Gaëlle Nohant

Publié le par Picou

blog-maman-picou-bulle-lyon-lecture-livre-part-des-flammes-gaelle-nohant

Je suis dernièrement sortie un peu de mes habitudes de lecture, en me plongeant dans une flamboyante fresque historique, "La part des flammes" de Gaëlle Nohant.

Ce n'est pas tellement le genre de livres qui m'attire, en général, car je lis principalement des romans plutôt contemporains ; mais je me suis laissée charmer par le résumé, mêlant un ancien fait divers réel à une épatante fresque d'époque.

Mai 1897 - Le tout Paris se presse à la vente du Bazar de la Charité, vaste hangar où des "dames patronnesses" de la haute Bourgeoisie tiennent les stands d'une vente de bienfaisance, au profit des plus démunis.

C'est l'endroit où il faut être vu - et les jalousies vont bon train pour y occuper une place de choix.

La charismatique et vertueuse Duchesse d'Alençon, Princesse de Bavière, a joué de son nom pour accorder le privilège de l'assister sur son stand à deux femmes qu'elle souhaite prendre sous son aile.

La première, la Comtesse Violaine de Raezal, est une belle veuve en deuil, à la réputation compromise, en froid avec sa belle-famille qui la méprise.

La deuxième, Constance d'Estingel, une jeune femme pieuse au caractère bien trempé, vient de rompre brutalement ses fiançailles avec un journaliste en devenir dont elle est pourtant éprise.

Toutes trois cherchent à leur manière à échapper au scandale en conservant leur rang dans une société très codifiée...

blog-maman-picou-bulle-lyon-lecture-livre-part-des-flammes-avis-roman

Mais la rédemption qu'elles espèrent ne prendra pas la forme qu'elles imaginent, et leurs destins seront inextricablement liés par le terrible incendie qui va ravager les lieux.

En à peine quelques minutes, le feu se propage dans le hangar, piégeant plus d'une centaine de personnes qui périront dans des circonstances atroces, brûlées vives ou piétinées par la foule.

Constance et Violaine réchappent de peu aux flammes et aux mouvements de panique, mais s'en sortiront blessées, défigurées et marquées à jamais ; la Duchesse, quant à elle, restera portée disparue, sans qu'on arrive à déterminer précisément ce qui lui est arrivé.

Alors que le tout Paris mondain est en deuil, leur retour à la vie et à la société, semé d'embûches et de rebondissements, les rapprochera autant qu'il les endurcira, en dépit de cette part d'elles-mêmes qu'elles ont laissé aux flammes.

blog-maman-picou-bulle-lyon-lecture-livre-part-des-flammes-bazar-charite-incendie

Intense et passionnant, ce roman m'a marquée par son récit prenant d'un fait divers tragique, sa description sans concession d'une société de convenances, et les destins croisés de femmes fortes.

Rien ne nous est épargné du brasier dans lequel se débattent les héroïnes - le récit de ce véritable fait divers historique, haletant, est parfois glaçant de réalisme (sans mauvais jeu de mot), tant il est parfaitement documenté.

L'horreur de l'accident, et de ses implications sur une société où l'apparence fait tout, sont très bien rendues par la plume précise et rythmée de l'auteur. Le lecteur est embarqué dans l'action, et ressent avec force la peur et les émotions des protagonistes.

Mais au delà de la description de l'incendie lui-même, c'est surtout la retranscription d'une société d'apparences et de codes, qui fait la valeur du roman.

Le moindre faux-pas, réel ou supposé, peut y détruire une vie ; les jugements sont approximatifs et tranchants ; les sentences hâtives, et irrévocables. L'honneur et la réputation ont une importance capitale, et y attenter conduit encore à des duels d'une stupidité sans nom.

blog-maman-picou-bulle-lyon-lecture-livre-part-des-flammes-condition-femmes

La condition des femmes n'y est pas très glorieuse - vivre aux crochets et au bon vouloir d'un mari, chercher une rédemption dans la religion, être cataloguée comme folle au moindre écart de conduite et devoir renoncer à toute passion...

Les portraits des héroïnes n'en ont que plus de force, chacune bravant à sa manière le poids des conventions sociales de l'époque.

Coincées dans les carcans d'une société étouffante, et dans un rôle duquel elles se sentent prisonnières, elles incarnent la transition entre deux âges.

Un ancien monde où les femmes sont mises au ban de la société si elles n'en respectent pas les convenances, et un monde plus moderne, où elles commencent à s'émanciper et à prendre leurs destins en main.

L'épreuve du feu leur permettra finalement de renaître à elles-mêmes, de se créer leur propre place dans une société qui ne leur correspond plus.

Le récit est par ailleurs enrichi de toute une galerie de personnages secondaires, permettant d'aborder beaucoup d'autres thèmes forts comme la différence de classes, le poids de la religion, le rapport entre les médias et la politique, la maternité et l'éducation, ou encore l'émergence de la médecine.

blog-maman-picou-bulle-lyon-lecture-livre-part-des-flammes-avis-livre

La reconstitution historique du 19ème siècle est parfaite, et doit beaucoup à la plume racée et élégante de Gaëlle Nohant.

Si le style est parfois très littéraire, devenant même parfois un peu trop ampoulé et presque trop bien écrit, il reste agréable à lire, assez fluide et surtout très prenant.

L'auteur parvient à entretenir une certaine tension tout au long de son récit, qui fait qu'on ne s'ennuie pas, même si j'avoue avoir trouvé que la partie finale traînait un peu trop en longueur.

Gaëlle Nohant fait preuve d'une minutie impressionnante, intégrant une foule de détails retraçant fidèlement l'époque - costumes, véhicules, faits divers, apparition du cinématographe...

C'est ainsi autant la trame narrative et sa profondeur que la reconstitution d'une époque, qui font le charme de l'ouvrage.

Que vous soyez friands ou non de romans d'époque, je ne peux donc que vous conseiller ce roman, qui saura sans nul doute vous embraser à votre tour.

{Si le livre vous tente, vous pouvez vous le procurer ici}

blog-maman-picou-bulle-lyon-pinterest-livre-part-flammes-nohant

Publié dans Lecture

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Les Délices de Framboise 29/04/2018 13:37

Si on me parle roman et fresque historique je suis toujours partante :D Non plus sérieusement j'aime vraiment les romans historiques, quand une histoire se déroule à un autre époque !
Tu m'as donné envie de le lire !

Picou 30/04/2018 09:16

Je pense qu'il te plaira, l'histoire est prenante et c'est très bien écrit, même parfois un peu trop d'ailleurs!

Allychachoo 25/04/2018 23:21

Tu me donnes vraiment envie avec ta critique !

Picou 26/04/2018 09:24

Je te conseille vraiment, par rapport à ce que j'ai l'habitude de lire en tout cas c'était vraiment un livre à part, très original et très prenant.

Anna Breizh 25/04/2018 10:30

J'avais adoré ce roman. En même temps ce n'était pas difficile, j'adore cette époque !
Ta chronique décrit très bien ce joli roman et les émotions qui m'ont traversé quand je l'ai lu. Je suis contente tu l'ais apprécié autant que moi.

Picou 26/04/2018 09:23

Oui, je l'ai vraiment beaucoup aimé, très bien écrit, original et très prenant!