On oublie...

Publié le par Picou

blog-maman-picou-bulle-oublier-moments-cles-enfants

Alors que je me prépare à accueillir mon troisième enfant, un simple regard sur le passé m'amène à un terrible constat : on oublie vite, vraiment!

Mes deux grandes filles sont désormais sorties de la petite enfance,  et aussi intense qu'ait pu me sembler cette période fondamentale lorsque j'étais encore en plein dedans, j'ai pourtant déjà oublié tellement de choses que j'ai vécues alors...

Enfin, oublié, non : j'en garde et j'en garderai un souvenir éternel, car tout ce que j'ai vécu reste profondément ancré en moi, et a définitivement façonné ce que je suis aujourd'hui.

Mais si je garde un souvenir vibrant de toute cette expérience, force est de constater que j'en ai maintenant oublié la plupart des détails.

Alors que je vais bientôt replonger dans cet univers, je commence petit à petit à exhumer mes vieux souvenirs : matériel de puériculture, vêtements de bébé, jouets d'éveil...

Tout cela me semble maintenant si lointain que j'ai peine à me rappeler toutes ces choses que je pensais pourtant, à l'époque, inoubliables.

blog-maman-picou-bulle-on-oublie-petite-enfance

La maternité est une somme si incroyable d'apprentissages, qu'on finit par faire, à son corps défendant, un tri drastique dans sa mémoire.

Seuls les moments les plus marquants restent alors clairs dans notre esprit - tout ce qui ne nous paraît plus essentiel, qui n'est plus raccord avec ce qu'on vit aujourd'hui, finit par disparaître, peu à peu.

Si je me souviens de la plénitude que j'ai éprouvée lors de mes grossesses, comme de l'embarras que mon corps m'imposait à la fin, j'ai eu toutes les peines du monde à me souvenir à quelle semaine précise j'ai senti bébé bouger, quand j'ai ressenti tel ou tel symptôme, ou à quel point les difficultés que j'ai rencontrées m'avaient alors affectée.

De mes accouchements, je me rappelle le déroulement précis de chaque étape, et l'émotion intense de la rencontre, inscrits à l'encre indélébile. Mais la douleur, si forte qu'elle ait pu être même sans péridurale, je l'ai vite effacée, comme par magie, même si j'en mesure toujours l'intensité. (La nature est bien faite... si la douleur persistait à un tel niveau, on ne recommencerait jamais!)

blog-maman-picou-bulle-memoire-de-maman

Mais finalement, ce qu'on oublie le plus, c'est tout ce qu'on vit les premiers mois d'un enfant - alors même qu'on le croit inoubliable.

Ce sentiment d'être complètement perdue, d'abord, de ne rien comprendre de son bébé, et de ne rien savoir faire ; c'est un passage obligé, qui heureusement, finit très vite par passer, au fur et à mesure qu'on crée du lien avec son nouveau né.

Toutes les considérations "techniques", ensuite, propres au premier âge, dont l'importance est alors capitale mais qui deviennent très vite obsolètes. Les positions d'allaitement, les petits gestes de soin, les doses des biberons et de purées âge par âge, le matériel indispensable, les tailles de couches, de vêtements et les pointures...

Quand on est en plein dedans, on connaît tout ça sur le bout des doigts.

Et puis, un jour, à peine quelques mois plus tard, une copine nous demande un conseil... et on s'aperçoit qu'on ne sait plus répondre! On était pourtant au taquet, mais voilà - ça fait tellement longtemps que toutes ces informations ne nous ont pas servi, que notre cerveau a fini par les juger inutiles et à les négliger.

Vient ensuite l'interminable valse des "premières fois", l'enchaînement des dates clés.

blog-maman-picou-bulle-souvenirs-de-maman

Le premier sourire, le premier retournement, la première cuillère, le premier mot, le premier pas, la première rentrée...

L'enfance est émaillée de nombre de ces progrès marquants, qu'on aimerait tellement garder en mémoire, tant pour nous que pour nos enfants eux-mêmes...

Mais si nous gardons précieusement en mémoire le bonheur de chacune de ces découvertes, se souvenir précisément de leurs dates ou de leurs modalités est tout autre chose... Rares sont celles qui y parviennent sans les avoir notées, photographiées, ou filmées à l'époque!

Mais il y aussi des moments qu'on est ravies d'oublier dès qu'on le peut : les colères du terrible two, les batailles sans fin pour se faire obéir, le cauchemar des nuits pourries, les chamailleries, les bobos et chagrins...

Et bien sûr aussi nos propres erreurs, et tous nos moments de doute et d'épuisement, en chemin : eux aussi, on finit par passer au dessus - et tant mieux.

Tout s'échappe - grosses galères comme grands bonheurs, on ne peut pas maîtriser ce que l'on retiendra ou non, au final.

blog-maman-picou-bulle-memoire-defaillante-des-mamans

C'est un tri aléatoire, imparfait et parfois injuste, qui s'opère en nous avec le temps.

Des moments tout simples, fugaces, vont s'imprimer avec force, quand d'autres qu'on juge uniques et qu'on aurait voulu enregistrer dans les moindres détails, passeront à la trappe.

On ne peut pas se rappeler de tout, et c'est logique, au fond - être parent, c'est apprendre tous les jours, et vivre plusieurs vies en une, en accumulant des milliers d'instants tour à tour tendres, durs, drôles, émouvants, crispants, magiques.

Alors forcément, on doit abandonner des petits détails au passage, d'autant plus si l'on a plusieurs enfants... C'est terriblement frustrant, c'est sûr, mais on garde toujours au fond de soi l'essentiel : le dépassement de soi, l'accomplissement, l'expérience, et l'amour infini, bien sûr.

Et puis ça et là, sur notre route, on continue quand même à avoir de belles fulgurances, des petits riens oubliés qui finissent par nous revenir, des vestiges qui remontent par moment à la surface, nous offrant ça et là de petits moments de joie inattendus.

En revivant aujourd'hui une nouvelle grossesse, je retrouve certains sentiments et sensations que je me souviens avoir aussi éprouvés il y a quelques années.

blog-maman-picou-bulle-on-oublie-details-enfance

Et je sais déjà qu'à la naissance de mon enfant, beaucoup de ce que j'ai déjà vécu me reviendra en mémoire...

Peut-être de façon sporadique, désordonnée ou imprécise ; mais mes souvenirs enfouis reviendront, petit à petit, quand j'en aurais besoin ou qu'ils reprendront sens pour moi.

Pour autant, je n'ai plus la naïveté de croire que je me rappellerai de chacun des moments forts que je vivrai avec mon nouvel enfant.

J'en garderai le sel, c'est sûr, les ressentis, les émotions ; mais pour garder une trace des petits détails anodins, il me faudra précieusement les noter. Avant qu'un jour, comme tant d'autres mamans avant moi, comme j'ai vu ma belle-mère ou même ma propre mère le faire, je ne finisse par tout mélanger, ou tout enjoliver...

Mais s'il y a bien une chose que jamais, jamais je ne pourrai oublier, c'est le bonheur immense que c'est chaque jour d'être leur maman.

blog-maman-picou-bulle-on-oublie-moments-forts-enfants

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Caro 01/10/2019 14:41

Devenir maman est un sentiment assez unique et spécial. C'est vrai qu'on on prends notre petit dans les mains on oublie vite les douleurs et les difficultés. J'ai beaucoup aimé ton article, un beau texte plein d'émotions.

Picou 02/10/2019 08:45

Oui, curieusement on garde mieux en mémoire les bons moments que les pénibles, comme c'est curieux!! Merci en tout cas!

Maman Nouille 29/09/2019 12:30

Je me souviens que j'avais été surprise que ma belle mère ne se souvienne pas d'un tas de choses du genre les dents pour mon chéri. Mais maintenant je ne sais plus non plus quand sont arrivées les premières quenottes, pourtant c'est moins loin.
Mais bon, je pense aussi qu'on oublie pour préserver l'espèce, sinon on ne recommencerait jamais et on informerait le monde entier de ne pas faire d'enfant XD

Picou 29/09/2019 18:04

Oui peut être! je me dis aussi qu'oublier nous aide un peu à accepter qu'ils grandissent ;o)

Madame Lavande 20/09/2019 12:03

C'est vrai qu'on oubli vite, heureusement c'est surtout le négatif qui s'efface en premier mais je me rends compte que certains petits détails qui me paraissaient très importants sur le moment sont devenus flous... Ton article et la lecture de tes étincelles de vie chaque mois m'a donné envie de faire moi aussi ce petit bilan mensuel pour garder une trace des jolis moments :-)

Picou 20/09/2019 12:24

Oui, sur le moment on s'imagine qu'on se souviendra toujours mais les petits détails partent bien trop vite... C'est pour ça que j'essaie de garder une trace quelque part et en particulier ici!

Allegretto 14/09/2019 15:11

Je crois que ce sont surtout les bons souvenirs qui restent, les petites phrases rigolotes, la singularité de chaque enfant. Moi aussi j'ai peur d'oublier, alors je consigne les progrès de mes enfants dans un cahier. Ils aiment bien que je leur raconte comment ils étaient quand ils étaient petits !

Picou 15/09/2019 11:39

Oui, je pense aussi qu'on a une mémoire un peu sélective qui préfère se souvenir des bonnes choses que des mauvaises, et c'est bien logique! Je note les phrases de mes minettes sur les RS et sur un petit cahier, j'aime bien en garder une trace pour plus tard!

Charlotte - Enfance Joyeuse 14/09/2019 11:31

Je crois que les mots de la fin ont tout dit... Tu oublies certaines choses qui te reviennent parfois par bribes mais tu n'oublieras jamais le bonheur quotidien et la somme des petites choses qui font que votre lien est aussi fort qu'il l'est aujourd'hui <3

Picou 15/09/2019 11:38

Oui, on oublie les détails mais pas le fond... Et puis qui sait, peut être que tout ça nous aide aussi à accepter de voir nos enfants grandir ;o)

Julia - Et maman tu deviendras.com 14/09/2019 09:16

Quelle belle conclusion ???? j'ai comme toi oublié la douleur de l'accouchement (pourtant c'était fort puisque j'ai été déclenchée) mais je garde en mémoire son intensité, sa puissance et tout ça en pensée positive !
C'est toute la dualité de la maternité, des moments de joies intenses et pures puis d'autres, beaucoup plus difficiles. Mais ce sont les meilleurs qui laissent une trace plus importante dans ma mémoire. Belle fin de grossesse Picou! Profites-en bien :-)

Picou 14/09/2019 10:15

Oui, je trouve qu'on garde aussi un souvenir plus intense et plus précis des moments positifs! Merci!

Emilie 13/09/2019 11:46

On oublie peut-être certaines choses mais l'instinct maternel ne se perd pas :)
Belle fin de grossesse!

Picou 13/09/2019 11:51

Non, je pense qu'on oublie jamais vraiment, mais on classe ça bien au fond d'un tiroir poussiereux de notre cerveau... Et les choses peuvent ressortir à tout moment, sans qu'on s'y attende. Mais ça n'a plus forcément la même force, hormis comme tu le dis l'instinct maternel, renforcé de toute cette expérience, qui reste quand même ancrée en nous!

3 kleine grenouilles 13/09/2019 10:48

C'est vrai qu'on oublie beaucoup de choses. Quand j'ai ressorti les cartons de vêtements de nourrisson peu avant la naissance de ma cadette, ma première réflexion a été que l'amie à qui je les avais prêtés les avait fait rétrécir en lavant à 90° ! Mais c'était juste une taille naissance ou 3 mois. ;-)
La dernière fois que les enfants nous ont fait vivre une nuit pourrie, on s'est demandé comment on avait survécu pendant des mois...

Picou 13/09/2019 11:13

Exactement - Bouclette a mis des années à faire ses nuits correctement, c'était alors l'enfer chaque nuit, un long tunnel sans sommeil... Et pourtant aujourd'hui j'ai presque oublié tout ça! C'est dingue cette capacité qu'on a à réarranger nos souvenirs... Même si au fond, les informations peuvent resurgir quand on ne s'y attend pas!

Dinette et Paillettes (Maman Pétille) 13/09/2019 10:40

C'est vrai que c'est fou "d'oublier" quand on y pense... alors comme beaucoup, je note, des petites dates, des mots prononcés, des phrases... des petits riens, que dis-je, de véritables trésors !

Picou 13/09/2019 11:12

Oui, j'essaie d'en noter le plus possible, même si dans la course du quotidien on ne peut pas non plus penser à tout noter. Parfois aussi on ne se rend pas compte sur le moment de l'importance que l'information prendra dans notre vie future... Mais c'est dans l'ordre des choses de ne pas pouvoir se rappeler de tout, je crois... Et il y a aussi quelque chose de beau et de réconfortant dans la nostalgie qui se crée!

WorkingMutti 13/09/2019 09:10

J'ai pourtant eu des grossesse rapprochées, mais à chaque fois je me rends compte que j'ai oublié certaines choses, certaines dates. Alors je ressors le carnet de santé où j'ai tout noté. Sinon impossible de dire à quel âge mon 3e fils (qui n'a que 2 ans) s'est retourné.

Picou 13/09/2019 09:30

C'est dingue quand même, ce sentiment... Pourtant sur le moment, on jurerait que jamais on ne pourrait oublier de tels détails! Mais je crois que c'est inexorable!