Rien à faire, mon enfant ne veut pas dormir...🌙🌟

Publié le par Picou

blog-maman-lyon-picou-bulle-enfant-dort-pas-la-nuit

Les nuits pourries... Voilà un sujet dont je n'ai jamais vraiment parlé ici, et pourtant, croyez bien que j'ai donné!

Si je n'ai jamais abordé le sujet jusqu'à présent, c'est avant tout pour une raison toute simple : autant le dire d'entrée de jeu pour ceux qui auraient cliqué dans cette optique, je n'ai pas de solution miracle à apporter!

J'ai longtemps cru avoir l'immense chance d'être épargnée par le problème, puisque mon aînée, Chouquette, a fait ses nuits (20h-8h) à l'âge de 2 mois, et n'a jamais eu de problèmes de sommeil depuis (hors maladies et circonstances exceptionnelles).

C'était le bébé parfait, qu'on couche sans souci à 20h, et qui nous réveille comme une fleur en appelant avec le sourire le lendemain, sans avoir appelé entre temps.

blog-maman-lyon-picou-bulle-sommeil-enfant

Il lui arrivait même souvent, dans ses premiers mois, de faire la grasse matinée...Autant dire, le rêve de tout parent!

Nous n'étions que reconnaissance et fierté, car même sachant que cela venait avant tout d'elle, nous ne pouvions évidemment pas nous empêcher de penser que nous avions adopté le bon comportement pour favoriser ses nuits.

Une heure de coucher très régulière, une chambre calme (même si l'on continuait à vivre normalement dans le reste de l'appartement), un lit strictement dédié au sommeil, un doux rituel de coucher invariable, pas de biberons la nuit, et quand même une petite veilleuse et la porte entrouverte, pour les petites angoisses.

Une petite routine qui a évidemment sauvé nos soirées de parents! Et même si j'ai sans doute oublié quelques épisodes moins parfaits, globalement, c'était le rêve.

blog-maman-lyon-picou-bulle-probleme-sommeil-nuit-enfant

Alors, forcément, on a cru qu'on avait tout bon...

Qu'on avait les clés d'un bon sommeil, de quoi s'assurer qu'il en serait de même pour notre 2ème enfant, puisqu'on appliquerait la même façon de faire.

Vous me voyez venir... Ça ne s'est évidemment pas passé comme ça. Vous pouvez toujours me dire que je l'avais bien cherché, que c'était un juste retour des choses pour avoir eu autant de chance avec notre premier enfant!

Vous l'aurez compris, j'ai pris là une des plus grosses claques de ma vie de maman...

Ce qui est valable pour l'un de ses enfants, ne l'est pas forcément pour l'autre, même à circonstances égales.

blog-maman-lyon-picou-bulle-enfant-fait-pas-ses-nuit

L'arrivée de ma Bouclette est venue bousculer toutes mes certitudes.

Alors qu'on appliquait les mêmes "recettes" que pour son aînée, les nuits tranquilles ne venaient pas.

Je ne me suis pas particulièrement inquiétée au début - il faut parfois des mois avant que l'enfant ne trouve son rythme de sommeil, ça n'a rien d'anormal... Mais le temps passait, et rien n'y faisait.

"Ce ne sont pas les mêmes, leurs besoins sont différents" - "il y a la canicule, elle a peut être plus soif?" - "elle a chaud, elle transpire..." - "est ce qu'elle n'aurait pas peur?" - "on court peut être trop vite la voir, comme on ne veut pas que sa sœur se réveille..."

... "Non, mais, en fait...elle le fait exprès pour nous faire ch***, c'est pas possible autrement?!"

blog-maman-lyon-picou-bulle-probleme-sommeil-nuit-enfants

J'ai passé toutes ces raisons, et bien d'autres, en boucle dans ma tête pendant des mois... puis des années.

Au début, c'était assez fourbe - elle faisait bien ses nuits pendant quelques semaines, juste le temps que je me dise "ça y est, c'est bon!"... Et puis patatras, elle recommençait à appeler la nuit.

Une fois, deux fois, cinq fois, dix fois...

Plusieurs années de nuits en pointillés, entrecoupées par des pleurs ou des appels, heureusement vite gérés : un verre d'eau, un câlin, quelques minutes à peine, et elle se rendormait, l'air de rien...

...avant de rappeler un peu plus tard.

blog-maman-lyon-picou-bulle-enfant-se-reveille-la-nuit

Avec le temps, nous avons fini par adapter notre sommeil en conséquence : à chaque réveil, on se levait au radar, pour se rendormir aussi sec.

Au point même parfois de ne plus pouvoir se rappeler, le matin, si nous nous étions levés, et combien de fois, pour aller la voir. Au matin, c'était souvent le flou le plus total, à force que nos nuits suivent toutes le même chemin.

Seulement, avec un sommeil aussi entrecoupé (nous étions parfois réveillés toutes les heures!), même en se relayant, la qualité du sommeil n'est pas la même, et la fatigue s'accumule (pour nous du moins... car de façon tout à fait injuste, ça n'a jamais semblé trop gêner Bouclette!).

Une situation d'autant plus dure à vivre que même en essayant de la résoudre, on a jamais trouvé de raison évidente à ses réveils multiples. Rien de physique, pas d'angoisses majeures, pas de causes environnementales.

Ce qui aurait pu expliquer la situation un jour, ne tenait pas le lendemain... On a eu beau réfléchir, rien ne justifiait autant de réveils, nuit après nuit.

blog-maman-lyon-picou-bulle-enfant-n-arrive-pas-dormir

Je suis passée par tous les stades. J'ai cherché à comprendre, à l'aider ; je l'ai maudite ; je l'ai laissée pleurer, je me suis emportée... Puis j'ai fini par me résigner.

Pendant 2 ans et 3 mois (un compte précis...mais à ce stade on compte presque les jours), on n'a presque pas eu de nuits complètes. On a pris le pli.

Et puis progressivement, enfin, elle a commencé à dormir toute la nuit.

D'abord en continuant à pourrir nos soirées, comme un dernier baroud d'honneur, et puis, finalement, depuis quelques mois déjà, tout va bien, pour de bon.

Elle aura mis en tout plus de 3 ans à "faire ses nuits".

blog-maman-lyon-picou-bulle-mon-enfant-dort-mal

Je pourrais crier victoire, si je ne m'étais pas habituée depuis déjà longtemps à mes nuits pourries...

Comprenons-nous bien : une fois qu'on récupère de belles et longues nuits de sommeil, on se réhabitue très vite... et on les chérit d'autant plus.

Mais cette période m'a permis de réaliser l'ampleur insoupçonnée des ressources du corps humain. Mal dormir est une vraie torture... mais on finit par s'habituer.

Nos cycles de sommeil ont été perturbés sur toute cette longue durée, et pourtant, hormis quelques coups de pompes et certains pics de fatigue "normale", en général, ça n'a heureusement ni impacté notre santé générale, ni notre couple.

blog-maman-lyon-picou-bulle-enfant-reveils-nocturne

En revanche, le moral en a parfois pris un sacré coup... L'impression d'un tunnel sans fin.

Avec la fatigue qui s'accumule, on devient forcément plus irritable, on s'exaspère.

On se demande sans arrêt pourquoi, on cherche ce qu'on fait mal... On se désespère de ne pas trouver de solution, malgré toutes les discussions avec son enfant, et toutes les initiatives que l'on met en place.

On a peur qu'à terme ça finisse par définitivement entacher notre relation avec notre enfant... car on finit par lui en vouloir, même si c'est fugace. Certaines nuits, on a envie de lui hurler dessus, de lui faire payer ce qu'il nous inflige. C'est horrible, mais c'est vrai.

Et puis au matin, elle nous regarde avec le plus joli sourire du monde, nous fait les yeux du chat de Shrek... et en un instant on oublie tout. Jusqu'à la nuit d'après. Et celle d'encore après.

Au final, les nuits de ma fille ont fini par s'améliorer d'elles-mêmes, et je ne sais pas pourquoi.

blog-maman-lyon-picou-bulle-mon-enfant-ne-dort-pas

Je n'ai pas de solutions pour mieux faire dormir les enfants qui se réveillent toute la nuit.

J'ai sans doute fait des erreurs, comme d'aller sans doute la voir trop systématiquement quand elle appelait, mais j'ai eu beau chercher, je n'ai pas l'impression d'avoir fait d'énorme faux-pas ou d'être passée à côté d'un truc avec ma fille.

Mon expérience me permet juste de savoir qu'il n'y a parfois pas vraiment de raisons, qu'on ne peut pas forcément y faire quelque chose... Que c'est juste comme ça.

Il faut faire avec, bon an mal an, en essayant d'accompagner le mieux possible son enfant vers des nuits plus paisibles.

blog-maman-lyon-picou-bulle-problemes-sommeil-enfant

Ça prend le temps que ça prend... mais ça finit par venir.

Et un jour, notre enfant dort de nouveau sur ses 2 oreilles, et nous avec. C'est la seule vérité que je peux proposer - mais au cœur d'une multitude de nuits gâchées, ça fait un bien fou de s'y raccrocher.

A chacun d'utiliser ses propres armes, sans se soucier des préjugés, pour permettre à cette étape de se passer le mieux possible.

Coucher tardif, cododo, biberon d'eau la nuit, aller-retours multiples auprès de l'enfant... après tout, si ça permet d'alléger un peu la situation, allons-y. Ça ne durera qu'un temps.

Même les enfants qui refusent obstinément de dormir la nuit, finissent quand même par y arriver. Alors à toutes celles qui me lisent en pleine nuit, en pleine galère... COURAGE!

Un jour, on retrouve des nuits parfaites... et ce jour là, on les savoure d'autant plus!

PS : si on fouille bien, ma belle mère m'a un jour glissé que mon cher mari l'avait rendue folle, ne faisant ses nuits... qu'autour de 2 ans. Je dis ça... je dis rien! :o)

PPS : pour les mamans qui sont en plein dedans : si cela peut vous aider, j'ai dressé dans un autre article une liste de quelques pistes et livres pour tenter d'améliorer le sommeil de nos enfants : à lire ici)

blog-maman-picou-bulle-pinterest-mon-enfant-ne-dort-pas

 

Publié dans Vie de famille

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Lili 04/02/2020 06:30

Coucou je suis tombé sur ton article . Mon fils à fait ses nuits à un mois même pas et cetais le rêve mon premier que j'ai elevé seul et très jeune pendant 10 ans le rêve. Je pensais que tout les bb été comme sa ... Ma fille bb deux ne dort pas depuis sa naissance elle à 18 mois c'est l'horreur toute les deux heures . Aucune solution et très capricieuse j'appréhende car bb 3 arrive je ne sais pas ce que sa donnera . Plus jeune à 18 ans seul et éprouvé je gérer et à 30 ans ma fille me Dépasse .. je suis enceinte de 6 Mois sans pouvoir dormir la nuit la elle a la grippe prend le jours pour la nuit le seul moyen de l'endormir c'est avec un portable et des dessins animés et encore c'est une horreur ...

Picou 06/02/2020 10:34

Au moins quand bébé 3 arrivera tu seras entraînée^^! Je rigole mais je sais combien ça peut être l'horreur, le manque de sommeil - et toutes les 2h, elle fait fort, ça doit être super dur! Malheureusement mon expérience m'amène à croire qu'il n'y a parfois rien trop à faire de mieux que d'essayer ce qu'on peut, de prendre ce qui marche un peu, et d'attendre que ça passe... Si vraiment ça te pèse tu peux aussi essayer de voir un professionnel (médecin, ou même coach en sommeil), selon les cas ça peut peut-être aider à débloquer quelque chose... En attendant je te souhaite de toutes mes forces d'arriver à gérer ces longues nuits jusqu'à ce que la situation s'améliore, le plus vite possible je l'espère pour toi! (et puis bébé 3 sera peut être comme ton 1er enfant... ça semble être le cas de ma 3ème alors je croise les doigts!)

Del 30/07/2019 21:57

Je tombe à l'instant sur votre article, cela fait bientôt 5 ans que mon fils ne dort pas... j'ai tout essayé
.en vain.. ce soir encore une comédie sans fin.. je suis passée par tous les états ..
Bientôt 5 ans de nuits sans sommeil, de réveils multiples, de cris, de pleurs, de culpabilité ..
Je ne comprends pas, j'en suis même venue a me dire qu'il faut que je déménage pour changer d'environnement.. je suis épuisée, mais il faut tenir .. votre article me donne espoir qu'un jour les nuits soient calmes et complètes .

Picou 31/07/2019 09:16

Oh, c'est vraiment tout ce que je vous souhaite! Ça me paraît tellement loin maintenant que mes nuits sont revenues à la normale ( plus pour très longtemps, nous attendons bébé 3 en espérant qu'elle ne soit pas du même modèle!)... Mais je garde en mémoire ce désarroi, ce sentiment d'un puits sans fond et d'un eternel recommencement... et l'enfer de se dire que rien ne fonctionne et que çane s'arrêtera jamais! Je n'ai toujours pas de solution mais maintenant je sais qu'un jour ça passe, presque comme c'est venu, et qu'on oublie tout ça...jd vous souhaite que ça vienne vite! Courage!

Ber 30/05/2019 03:36

3h07 ici et même si tu ne donnes pas de solution ton article m'a mis du baume au coeur. C'est moche

mais ça fait du bien de se dire qu'on est pas seul à connaitre la galère.


Alors que notre grand de bientôt 6 ans ne nous a jamais posé de problème avec le sommeil, le second

qui vient d'avoir 3 ans nous en fait baver depuis ... un peu plus de 3 ans.

Aucun problème à l'endormissement mais 2-3-4-5 réveils dans la nuit, toutes les nuits. De l'eau, un

calin, un bisou, chaminou est tombé, je suis pas bien installé, j'ai des crottes de nez.... tout y passe.

Pendant longtemps nous nous nous sommes levés, parfois nous nous sommes un peu énervés mais

nous nous sommes toujours dit qu'il avait certainement besoin d'être rassuré et que cela passerait

rapidement en grandissant. Que nenni.

Aujourd'hui il a 3 ans passés et c'est toujours le même cirque. Nous avons tenté de passer à l'étape

du "on ne se lève plus mais on lui parle" sauf que maintenant c'est lui qui se lève et donc par la force

des choses nous aussi, pour le remettre dans son lit.

Nous commençons à être vraiment fatigués, du coup nous tentons depuis hier une solution radicale,

après en avoir beaucoup parlé avec lui : barrière à sa porte et boules Quies.

Et ce soir il a appelé à partir de 1 heure du matin, cela c'est vite transformé en pleurs, en cris, en

hurlements pendant plus d'une heure. Puis il se calme, sort les livres de sa bibliothèque et commence

à lire 10-20 minutes et repart dans les pleurs... J'ai fini par craquer et j'y suis allé pour le remettre

dans son lit. Il dort depuis 1 heure environ mais moi non ... je cogite, me demandant ce que nous

avons mal fait.

C'est d'autant plus rageant que par ailleurs la journée c'est un petit garçon charmant, rieur et plein de

vie.

Bref, nous allons continuer la méthode de la barrière encore quelques jours mais si rien ne change je

pense que nous allons prendre rendez vous avec un pédopsychiatre histoire d'être sûres que nous ne

sommes pas passé à côté de quelque chose.

Sur ce, bonne nuit !

Picou 30/05/2019 21:30

Je ne peux que compatir à votre situation! C'est horrible de voir cette situation s'éterniser, de se demander ce qu'on a loupé ou qu'on fait mal, alors que je crois au fond que des fois, c'est juste comme ça, sans raison (et pas mieux alors de se dire que c'est sur nous que ça tombe!). Effectivement, une consultation peut peut être aider, j'avoue que je n'ai jamais eu à coeur de m'y résoudre de mon côté, et que la situation s'est finalement améliorée d'elle même après ses 3 ans. Aujourd'hui c'est de l'histoire lointaine, on a même réussi à oublier un peu tout ça, c'est déjà l'espoir que je peux te donner! L'entrée à l'école, et son rythme plus chargé, a aussi beaucoup aidé je crois...En tout cas je suis de tout coeur avec vous en espérant que la situation se calme maintenant au plus vite pour que vous ayez ces mauvaises nuits d'enfer définitivement derrière vous! Courage d'ici là^^

Nanou 17/03/2019 03:32

Il est 2h55, les yeux presque gorgé de sang, j'en suis au 2eme réveil après un couché tumultueux, un cauchemar !! Je suis tombé sur ton article en cherchant désespérément LA solution...on est à bout et la nuit est loin d'être fini.

Je me suis vraiment retrouvée dans ton billet. Ma première a fait ces nuits ded la maternité, comme Chouquette on était fier, on pensait avoir trouvé les bons rituels, avoir tout fait au top et notre 2 ème nous a vraiment conforté dans cette idée. Lui a fait ces nuits plus tard, autour d'un an mais rien d'anormal, rien de compliqué... Puis viens bébé 3!! Celui qui dans le rôle d'un premier nous aurai passé l'envie d'en avoir d'autres! Au moment où j'écris il a 3ans et 3 mois. On a eu beau faire tout pareil, rien y fait.... Il ne dort pas mais juste avec nous hein car chez les autres (crèche, Mami, nounou etc..) c'est un ange, un enfant dit facile! Facile?! )
Déjà le couché c'est la foire jusqu'à 22h30 parfois, il se relève sans cesse. Je vous passe la liste des rituels rien a faire. Donc la soiée ou on essai de ce retrouver avec l'homme ou comment regarder un film en 10fois! Puis viens la nuit.... Comme avec Bouclette, on ne compte plus, on se lève au radar, on a pensé à mille raisons, on ne comprend pas. On fait le câlin, on le recouche et juste au moment où tu te rendors le voilà qui t'appelle de nouveau. Si on feinte de ne pas l'entendre il nous appel, gémis un pleur forcé jusqu'à ce qu'on cède. On c'est dit que peut-être il revit ces journées dans son sommeil... Bon passe la nuit (c'est un grand mot) viens le réveil aux aurores, frais comme jamais, pourquoi il est pas fatigué lui?? Avec une énergie qui nous donne le vertige. La journée pas moyens de lui faire faire la sieste penses tu, ne crois pas pouvoir te reposer un peu. Et ça c'est sans compter qu'une nuit sur 2 il finit par venir dans notre lit vers 4/5h, pas moyens de lui refuser sinon ce sont des larmes et des gémissements capricieux interminables. Ou même là on ne dort pas tranquillement car il nous met des coups de coude et genoux.
Je suis a bout... exténuée. J'ai même pensé a me renseigner pour un sirop qui aiderai au sommeil. J'ai vraiment hâte que ça rentre dans l'ordre car comme tu l'expliques dans ton billet, on passe vraiment par toutes les émotions et la culpabilité qui va avec. Et surtout ne me parlais plus jamais d'un 4eme LOL un mot qui donne des frissons.

Nanou 17/03/2019 03:32

Il est 2h55, les yeux presque gorgé de sang, j'en suis au 2eme réveil après un couché tumultueux, un cauchemar !! Je suis tombé sur ton article en cherchant désespérément LA solution...on est à bout et la nuit est loin d'être fini.

Je me suis vraiment retrouvée dans ton billet. Ma première a fait ces nuits ded la maternité, comme Chouquette on était fier, on pensait avoir trouvé les bons rituels, avoir tout fait au top et notre 2 ème nous a vraiment conforté dans cette idée. Lui a fait ces nuits plus tard, autour d'un an mais rien d'anormal, rien de compliqué... Puis viens bébé 3!! Celui qui dans le rôle d'un premier nous aurai passé l'envie d'en avoir d'autres! Au moment où j'écris il a 3ans et 3 mois. On a eu beau faire tout pareil, rien y fait.... Il ne dort pas mais juste avec nous hein car chez les autres (crèche, Mami, nounou etc..) c'est un ange, un enfant dit facile! Facile?! )
Déjà le couché c'est la foire jusqu'à 22h30 parfois, il se relève sans cesse. Je vous passe la liste des rituels rien a faire. Donc la soiée ou on essai de ce retrouver avec l'homme ou comment regarder un film en 10fois! Puis viens la nuit.... Comme avec Bouclette, on ne compte plus, on se lève au radar, on a pensé à mille raisons, on ne comprend pas. On fait le câlin, on le recouche et juste au moment où tu te rendors le voilà qui t'appelle de nouveau. Si on feinte de ne pas l'entendre il nous appel, gémis un pleur forcé jusqu'à ce qu'on cède. On c'est dit que peut-être il revit ces journées dans son sommeil... Bon passe la nuit (c'est un grand mot) viens le réveil aux aurores, frais comme jamais, pourquoi il est pas fatigué lui?? Avec une énergie qui nous donne le vertige. La journée pas moyens de lui faire faire la sieste penses tu, ne crois pas pouvoir te reposer un peu. Et ça c'est sans compter qu'une nuit sur 2 il finit par venir dans notre lit vers 4/5h, pas moyens de lui refuser sinon ce sont des larmes et des gémissements capricieux interminables. Ou même là on ne dort pas tranquillement car il nous met des coups de coude et genoux.
Je suis a bout... exténuée. J'ai même pensé a me renseigner pour un sirop qui aiderai au sommeil. J'ai vraiment hâte que ça rentre dans l'ordre car comme tu l'expliques dans ton billet, on passe vraiment par toutes les émotions et la culpabilité qui va avec. Et surtout ne me parlais plus jamais d'un 4eme LOL un mot qui donne des frissons.

Picou 17/03/2019 14:19

Oh, comme ça me peine de lire tes lignes... C'est tellement lointain maintenant pour moi, pourtant tes lignes me rappellent tellement je me rappelle les sentiments intenses qui m'ont tant de fois étreints! Ne plus savoir quoi faire, péter un plomb, ne voir aucune issue... Et ta situation m'a malheureusement l'air bien pire que celle que j'ai vécue. Je te souhaite tout le courage du monde, en espérant que la situation s'améliore aussi rapidement que possible, ou que vous trouviez ensemble un moyen quelconque d'arranger ces nuits de cauchemar... Ma seule certitude, même si c'est bien peu de réconfort au coeur d'une énième nuit pourrie, c'est qu'un jour ça se calme. Courage, et que ça vienne vite!

Moana 13/02/2019 00:03

Salut!Je suis tellement contente de savoir que je ne suis pas la seule dans cette situation!!!ma puce a 14 mois, et n'a jamais bien dormi la nuit. Depuis quelle est toute petite, elle se reveille tout le temps, autant dire que je ne dors jamais plus de 2 h dans la nuit Ou bien rarement.
Avant ça allait, mais dès ses 6 mois, elle a commencé à se reveiller tous les 2h. Maintenant c'est après 30min ou 1h de sommeil. J'ai tout essayé: le rituel de coucher, cododo...ça n'a rien donné. Je suis passé par toutes les emotions:la colere, la deprime, la culpabilite..
Maintenant qu'elle est grande, j'ai du mal à la bercer, parce que je peux passer 30min a la bercer pour qu'elle se rendorme. Elle peut se reveiller 5 à 6 fois la nuit. Je sais que ce n'est pas sa faute, mais des fois j'ai envie d'exploser ou crier tellement je suis fatigué. Il m'arrive de penser que ces nuits perturbées vont avoir des consequences nefastes sur sa santé ou son developpement. C'est ce qui m'angoisse le plus.
Je sais qu'il faut s'armer de patience mais c'est tres dur!!Car je travailles pdt la journée.
Sinon je remercie le ciel pour ma petite merveile. Etre maman, ca vaut tout cette fatigue, ces nuits blanches .

Picou 14/02/2019 13:37

Oui, c'est le plus terrible, de savoir qu'on a beau tout essayer ça ne suffit pas... Heureusement pour moi ça a fini par se stabiliser, nous n'avons plus aucun souci maintenant elle fait ses nuits (et ses soirées) sans problème, hors exceptions maladie etc. Mais le temps m'a semblé si souvent bien long...même si, la nature étant bien faite, j'ai presque fini par l'oublier! ça me semble bien lointain alors que ça ne l'est pas tant que ça... Beaucoup de courage, puisque j'ai bien peur qu'il n'y ait que ça que je puisse faire, à part te rappeler que tu n'es pas la seule à vivre ces dures nuits, et qu'un jour, promis, ça s'arrangera!

aurore baudry 29/11/2018 15:35

Le sommeil...je crois que j'ai dû lire 4 livres sur le sommeil du bébé, fait de nombreuses recherches et j'ai capitulé grâce à une chose. Peu importe. Mes 2 bébés ont fait leur nuit dés les premiers jours...puis ils ont grandit...Mon aînée a dormi dans notre chambre jusqu'à ses 7 ou 8 mois je crois. Je me souviens qu'avec elle c'était les endormissements qui étaient compliqués, puis le fait qu'elle perde sa tétine toute la nuit une fois qu'elle avait sa chambre. Il lui arrivé souvent de nous rejoindre pour finir sa nuit dans le lit parental. Puis un jour tout s'est arrêté, elle s'est endormie tranquille et plus rien (plus de tétine non plus lol). Elle a eu sa phase de peur du noir, des monstres dans les placard...Le deuxième lui, est une énigme. Il a fait ses nuits aussi dés le début. évidemment pour un bébé faire ses nuits signifie dormir 5h d'affilées. Donc il y avait un réveil en milieu de nuit, mais on avait assez bien géré ça avec mon conjoint, du coup nous n'étions pas trop fatigué. Puis il a eu 7 ou 8 mois...et depuis c'est réveils entre 5h et 6h tous les matins. Aujourd'hui il va avoir 3 ans ...les endormissements sont ponctués de levés du lit pour n'importe quelles raisons. En fait il demande des bisous câlins...et oui, on peut même pas lui en vouloir. et vers 1h30 il vient finir sa nuit avec nous. Il n'y a pas de recette miracle, je sais qu'un jour, il ne se lèvera plus, il s'endormira d'un coup...courage aux mamans et papas qui manquent de sommeil^^

Picou 29/11/2018 21:48

C'est ça, je finis assez fataliste sur le sujet, je pense que parfois il n'y a pas vraiment de raison, d'explication, ni de solution. Il faut juste faire avec du mieux que l'on peut... Et attendre que ça passe car la seule chose dont on est sûrs c'est qu'un jour ça va mieux, au moins hors pathologies spécifiques. D'ici là il faut s'armer de courage, mais quand ils nous font des câlins, on oublie vite...!

Mumtwokids 28/11/2018 16:13

J'ai une amie qui vit la même chose que ce que tu as vécu avec bouclette...ils ne savent pas pourquoi elle ne dort pas et sont à bout...difficile de les aider. Chez nous, les nuits ça peut encore là, c'est la phase d'endormissement qui est compliquée, Choupette ne veut pas se coucher et les réveils trop matinaux....pour ça c'est valable pour les deux. Disons que 07h30 un week-end c'est une grasse mat pour nous.

Picou 29/11/2018 12:24

Je ne saurais pas les aider, franchement je ne sais pas ce qui a causé cette situation, et ce qui l'a arrêté, je crois vraiment que c'est comme ça, point. Heureusement pour nous par contre, la période des réveils trop trop matinaux n'a duré que quelques mois...

Madame Bobette 26/11/2018 12:06

Tu vois, c'est exactement ce qui me fait peur si un jour on a bébé 2! Tess a tellement était un amour pour le sommeil! A 6 semaines, on a commencé à avoir de vraies nuits. Certes quelques réveils au radar pour une tétine, un câlin, un verre d'eau mais c'est tout. Rendormie en 1 minutes et moi aussi... Sans parler des couchers ultra faciles! Vraiment, j'espère que bébé 2 sera du même moule ;)

Picou 26/11/2018 18:30

Je te le souhaite! Après tout dépend des enfants ce n'est pas parce que le premier est parfait que le deuxieme ne le sera pas!

Nanou 22/11/2018 15:14

Je compatis. Moi j'ai la chance d'avoir 2 bons dormeurs mais mon 2ème a plus d'angoisses que mon ainé. Il dort avec la lumière allumée et a pleuré pendant des mois pour s'endormir donc je connais. Comme quoi, 2 enfants de la même famille = 2 comportements différents!

Picou 22/11/2018 22:34

exactement...on a tendance à calquer le caractère de l'un, sur l'autre, mais ce n'est pas forcément le cas!

Claire 21/11/2018 22:23

Arf! Pour ma fille qui a l'age de la tienne ça commence a aller mieux. Les premiers mois de mon fils se sont plutôt bien passées jusqu'à l'arrivée des premieres dents. Depuis maintenant 2 mois, c'est de nouveaux l'enfer ! Reveil toute les heures. On ne se end compte a quel point le sommeil est important quee lorsqu' on en est privé . Profite bien de tes nuits complètes ????

Picou 22/11/2018 14:16

C'est ça, une fois qu'on doit fractionner ses nuits on se rend compte à quel point ça peut rendre dingue... Heureusement ici ça semble bon maintenant, j'espère que la situation se remettra vite d'appoint de ton côté!

WorkingMutti 21/11/2018 17:46

Par ici aussi les nuits sont dures. Yoann appelle toutes les nuits à 3 ans (alors qu'il dormait bien dans son lit à barreaux) et quand ce n'est pas lui c'est Samuel du haut de ses 1 an. Mon sommeil est tellement perturbé que malheureusement je carbure aux somnifères et même lorsqu'ils ne me réveillent pas je ne peux plus dormir d'une traite

Picou 21/11/2018 21:59

Heureusement moi je n'en ai jamais eu qu'une à la fois (hors exceptions maladies etc), quand tu as les 2 en plus ça doit rendre vraiment dingue... Mon sommeil n'a pas vraiment été affecté, dans la mesure où j'ai pris le pli de me rendormir tout de suite après m'être recouchée, mais le sommeil fractionné n'a pas la même qualité! En tout cas je compatis et j'espère que ça se réglera vite chez toi!

Maman Nouille 21/11/2018 11:29

Et voilà, le piège des premiers trop faciles. Je me suis faite avoir aussi. Et pourtant, mon premier je l'avais trouvé chiant à de multiples reprises, mais ça c'était avant d'avoir le deuxième!
Ici on va vers les deux ans et encore ce matin, entre 4h45 et 5h00 j'ai dû caresser ses petites bouclettes pour qu'il se rendorme : c'est peut-être parce que je l'avais engueulé la veille, peut-être parce qu'il avait trop froid, peut-être... Des fois il ne se réveille pas (mais je dis pas qu'alors , par réflexe, nous ne nous réveillons pas) mais souvent il se réveille. Sans doute son frère faisait il la même chose et prenait le partie de se tourner dans l'autre sens et de se rendormir. Mais lui, le petit, décide de réveiller la maisonnée en braillant.

Picou 21/11/2018 13:59

Oui, au final ça devient une habitude et on se réveille au moindre bruit, même si au final il n'y a finalement pas besoin de se lever... mais le sommeil est tout de même interrompu, le mal est fait! Allez courage, après 2 ans j'ai bon espoir que tu n'en aies plus pour longtemps!

Nanakie 21/11/2018 11:18

Ma "traîtresse" de petite diablesse m'a fait croire que mes nuits seraient merveilleuses .... nuit de 10h sans réveils dès ses 7 semaines .... bonheur ! (bien que ses endormissements étaient, eux, chaotiques...) Et patatras, vers ses 9 mois, elle a activé le mode "réveils nocturnes" et c'est toujours le cas à maintenant presque 16 mois ... Souvent 1 réveil, parfois 2, parfois 3, parfois 0 ... c'est la surprise ! Parfois un réveil dure 10 minutes, parfois 2 heures ...
Comme tu le décris, j'ai cherché le pourquoi, j'ai changé milles fois notre routine, j'ai été patiente et souriante, j'ai câliné, j'ai soufflé, j'ai chanté, j'ai râlé, j'ai tapé de rage dans le fauteuil à côté de son lit, je l'ai engueulée, je lui ai demandé ce qui ne tourne pas rond, je suis sortie de la chambre et revenue un paquet de fois, j'ai envoyé mon homme qui n'avait pas plus de succès ... puis j'ai arrêté de cherché une réponse, j'en suis "juste" à répondre à ses appels et à somnoler en la berçant... sans réfléchir. En me disant qu'un jour, elle roupillera profondément chaque nuit !

PS : j'ai moi-même fais mes nuit à presque 3 ans seulement ... je préfère ne pas y penser non plus !!!

Picou 21/11/2018 14:02

Je crois qu'il n'y a effectivement, des fois, aucune raison particulière, c'est comme ça, c'est tout! Au bout d'un moment on se met en mode automatique, ça reste un enfer certaines nuits mais bon, on s'y fait... Maintenant que j'en suis sortie, je relativise, c'est un peu comme les douleurs de l'accouchement : tu n'oublies jamais...mais ça devient plus lointain, et moins douloureux! je te souhaite d'en arriver là très vite, et d'ici là, courage!

Lucky Sophie 21/11/2018 10:04

Ah oui c'est "traître" lorsque tout se passe bien avec les premiers et que les gros problèmes de sommeil arrivent avec le dernier, c'était pareil pour nous !

Picou 21/11/2018 10:16

Oui, au final on se demande peut être encore plus ce qu'on fait mal cette fois-là, en se reprochant de ne pas y arriver comme on l'avait fait avant...

Man0umi - 21/11/2018 09:51

Ton article me fait sourire parce que c'est ma seule hantise concernant le numéro 2 à venir. La joufflue est une enfant qui dort bien depuis ses trois mois. Elle dort bien comme un enfant peut bien dormir, entendons-nous, mais il n'y a pas de lutte pour la coucher, elle se réveille de belle humeur, et ne nous appelle globalement pas hormis nez bouché et vrai cauchemar. Depuis un mois, elle a besoin d'avoir la lumière du couloir allumé, et nous laissons faire. Nous avons nos nuits. J'espère que son petit frère ou sa petite soeur suivra la même voix car la privation de sommeil est à mes yeux probablement l'une des pires difficultés de la parentalité. Bien sûr que nous survivons à tout, et que chaque enfant finit par y arriver en son temps. Mais j'imagine cela vraiment très dur...

Esthel 21/11/2018 08:28

Oh là là ! J'ai connu ça avec mon deuxième aussi. Sauf que chez nous il y avait clairement un problème avec l'endormissement et le rythme . J'avais cododoté et endormi au sein ma première et la transition vers un sommeil autonome s'était faite avec des efforts mais en douceur... Mais le deuxième était différent et ça a été super dur. Il a fait ses nuits vers 2 ans/ 2 ans et demi, peu avant la naissance de ma troisième.
Clairement, depuis j'ai écumé livres, sites, et discussions avec mon pédiatre pour mettre toutes les chances de mon côté. Et cela fonctionne bien, ma troisième (une vraie marmotte) et mon quatrième (moins marmotte) dorment très bien.
La questions à laquelle je n'aurais jamais de réponse est : si j'avais "tout bien fait" est-ce que cela aurait été différent avec mon deuxième ?... J'ai quand même tendance à penser que, même si on ne peut pas tout (la preuve avec ton article), on peut quand même créer un climat propice... et ensuite être patient.
En tous cas profite bien de tes nuits ! :)

Picou 21/11/2018 09:57

Merci!! Mes nuits vont bien maintenant, mais je me demande aussi si ça aurait changé quelque chose si j'avais plus fait ceci ou moins cela... pour être honnête, je ne suis pas sûre. Je pense qu'il y a une part d'incontrôlable, après tout, même les adultes ont tous un rapport différent au sommeil... Heureusement pour moi, à part sur la fin, elle n'avait pas de problème pour s'endormir, et son souci venait de nombreux réveils et appels la nuit, mais elle se rendormait vite, au moins. Au final, maintenant que c'est fini, avec le recul je relativise!

Sarah 20/11/2018 22:22

Haha excellente conclusion ! ;) sinon au delà de ça, 'es mots pourraient être les miens... Incompréhension, absence de logique, épuisement et survie finalement. Nous n'en sommes pas encore sortis, mais depuis que je te connais, tu es ma "carotte" hehe! L'espoir me tient en haleine, et je sais que le jour où cette parenthèse se fermera, la petite enfance s'envolera aussi, ne me laissant plus que De la mélancolie. Merci Marie pour ces mots si justes. Et bon repos à toi ????

Picou 21/11/2018 09:54

D'ailleurs mes mots ne sont pas loin des tiens, les grands esprits se rencontrent! Ca rend tellement dingue quand on est en plein dedans, d'avoir l'impression que ça n'arrêtera jamais, qu'il n'y a aucune raison, et que rien de ce qu'on n'y fait ne fonctionne... Pourtant, maintenant que c'est fini, je relativise vraiment, j'oublie un peu (un peu comme pour l'accouchement, on se rappelle, mais ça n'est plus douloureux...). Un jour, ça s'arrêtera, raccroches toi à ça! La mélancolie par contre, ça je crois qu'on restera avec ;o)
Allez, bonne et douce nuit!

Lexie 20/11/2018 21:10

haha même configuration ici. Une première fois qui a fait ses nuits à deux mois et a un sommeil de plomb, et la deuxième qui se reveille à tout bout de champ. Il y a toujours eu des nuits avec, et des nuits sans. À plus de trois ans désormais, c'est rarement plus de deux appels. Parfois rien du tout, parfois 5. Pourquoi? Mystère! Une chose est certaine, elle a le sommeil extrêmement léger, un rien peut la réveiller.

Cécile 20/11/2018 20:30

Oh comme ton article me parle...
5 ans, cela a duré 5 ans...
En fait, cela continuer, mais maintenant elle gère seule...
Ici on accuse la génétique (et ma mère)
Sinon j'ai une bonne amie qui m'a dit : jusqu'à mon 6eme enfant je pensais que je connaissais tous les trucs qui aidait au sommeil des tout petits... et puis il y a eu ma petite dernière.
Profites bien de ton sommeil retrouvé

Caroline 20/11/2018 20:23

J'espère ne pas vous faire rager en vous disant que mes trois enfants ont fait leurs nuits avant leur deux mois. Nous avons tenu la même ligne de conduite pour les trois, rituels bien définis, nous étions sereins et ils ont pris l'habitude de se coucher a 20h et lever 7h, pourtant ils ont chacun leur caractère, mon deuxième d'ailleurs s'il est seul dort bien plus que ses frères. Pour nous c'était une question de survie nos enfants ont deux ans d'écart chacun, je ne suis pas une grosse dormeuse mais j'ai besoin d'un suota minimum et, il y a eu et il y a toujours des jours ou le coucher est plus difficile mais rien de bien grave. Allez je ne suis pas encore sortie de l'auberge car ils ont désormais 5 ans 3 ans et 16 mois ????

Claire Rêves de fripouilles 20/11/2018 19:20

La privation de sommeil est l'une des choses que j'ai eu le plus de mal à vivre dans la maternité! Ton article est top il me rappelle mes nuits.... faciles pour la grande et la 3ème, longues et sans interruptions et les nuits pourries à se lever jusqu'à plus de 10 fois pour ma 2ème et mon 4ème., jusqu'à 16mois pour la 2eme (j'étais à 3mois d'accoucher de la 3eme, je ne faisais pas la fière !). Tu le dis très justement il n'y a pas de recettes miracles, chaque enfant est différent et ce qui valait pour les uns ne marche pas forcément sur les autres. Je te souhaite plein de belles et longues nuits

Picou 21/11/2018 09:51

Ce n'est pas pour rien que la privation de sommeil est un moyen de torture ;o)
Alors évidemment nos enfants ne sont pas aussi sadiques (hein?!) mais bon c'est sur que sur le long terme ça finit vraiment par peser, et qu'au coeur de la nuit on devient dingues. Heureusement j'ai retrouvé de longues et belles nuits, des fois on se lève encore une fois pour un pipi au milieu de la nuit mais du coup on trouve ça cool quand ça n'est qu'une fois, et qu'il y a une bonne raison!!

Sabrina - Et si le bleu 20/11/2018 15:49

Je ne sais pas si cet article me soulage ou me fait peur !
Ici aussi, une aînée dont les nuits étaient parfaites (10 à 12 heures de sommeil d'affilée dès son 1er mois !), et le petit frère nous en fait baver des ronds de chapeaux ! Il fêtera son 1er anniversaire samedi et je me rappelle précisément ses 2 dernières nuits complètes : il y en a eu une en octobre, la précédente était en août.
Ici, ça commence à impacter la famille, je suis à deux doigts de partir à la recherche d'un spécialiste du sommeil qui pourra nous aider. (Problème de la chambre partagée avec sa sœur, qui elle maintenant a peur du noir et des loups roses...)
Sinon, ben, on attendra encore un an...

Picou 21/11/2018 09:49

Je n'ai jamais eu envie d'aller jusqu'à un spécialiste du sommeil (pour être tout à fait honnête je suis dubitative sur l'effet qu'il aurait pu avoir)... J'aurais peut être du, remarques, je ne le saurais jamais, mais je crois vraiment qu'il y a une part d'incontrôlable (en tout cas chez ma fille je ne vois vraiment pas de facteurs extérieurs types angoisses qui auraient pu jouer). Quand les 2 s'y mettent, ça doit vraiment être dur... même si au moins, tu ne te lèves vraiment pas pour rien^^ (je rigole car je comprend vraiment combien ça peut rendre dingue au coeur de la nuit!!). Bon courage, j'espère fort que ça ne durera pas aussi longtemps qu'ici - mais pour te rassurer, ça reste quand même rare que ça dure jusqu'à 3 ans!

Virginie Neleditesapersonne 20/11/2018 11:27

L’article qui tombe à pic après une nuit de 3h et le reste avec deux gremlins dans notre lit qui ne voulaient pas dormir ! Ah si pardon, vers 6h30 ils ont plongé grrrrrrrr
Pas de solution miracle, de la patience et beaucoup d’abnegation ... on se vengera quand ils seront ados gniarck gniarck gniarck

Picou 21/11/2018 09:46

Heureusement pour nous, les réveils étaient multiples mais par contre, assez courts, elle se rendormait bien. On a tenu bon pour éviter l'invasion de notre lit (peut être que ça a joué et empiré les choses remarques? Je ne sais pas...). Mais comme tu dis, viendra un jour où ados, ils auront envie de faire des grasses matinées. Et où nous, on aura besoin de passer l'aspirateur dès le petit matin ;o)

Maman Pirouette 20/11/2018 10:45

J'ai tant de retard sur mon blog mais aussi sur le tien, il faut que je rattrape mes lectures. Et je commence par ton dernier billet, va pas chercher à comprendre :)
Ton billet, c'est mon appréhension du moment. Mon appréhension depuis que je suis tombée enceinte une 2e fois. Martin a fait ses nuits à 1 mois et demi et nous a toujours laissés tranquilles. Le Barbu râlait encore il y a quelques semaines quand il arrivait à Martin de se réveiller avant 7h ! Je vais lui faire lire ton billet tiens !
Bref, pour moi, on a été chanceux jusqu'à présent. Mais étant donné que ma 2e grossesse ne se passe pas DU TOUT comme la 1ère autant te dire que je me suis dit que cette Crapule n'allait pas non plus ressembler à son grand frère. On verra mais... je m'attends à tout. Au pire. Car il faut bien le dire, les nuits pourries agissent sur tellement d'aspects de notre vie qu'elles deviennent nos pires ennemies.
En tout cas, tant mieux si ta Miss vous laisse désormais vous reposer. Vous l'avez mérité ;)

Anna Breizh 20/11/2018 10:31

Les nuits de ta bouclettes ressemblent étrangement aux nuits de ma grande. On a tout fait, tout tenté. Mais non, les nuits sont restées cahotiques jusqu'à l'approche de ses 3 ans ( ma belle-mère m'a dit aussi que mon mari n'a fait ses nuits qu'à 3ans). Je te passe les remarques de la famille, la culpabilité de ne pas bien faire ou d'avoir louper quelque chose.
Bref j'étais résignée et moyennement sereine à la naissance de ma 2e, la 1ère se réveillant encore. Et bien nous avons été agréablement surpris, on n'a pas compris, on croyait réver, mais ma 2e dormait. Le même sommeil, le même rythme que ta Chouquette. Le moral est remonté, et j'ai récupéré de mon accouchement à la vitesse grand V.
Il n'y a pas d'explication, nos enfants sont différents. Mais j'avoue un bébé qui dort, ça change la vie.

Picou 21/11/2018 09:45

Heureusement, les petites piques (pas méchantes) de la famille ne m'ont pas touchées, parce que je savais que j'avais essayé un peu tout pour enrayer le souci, sans succès. Comme tu dis, je crois qu'il n'y a pas vraiment d'explication, nous avons tous, adultes aussi, un rapport différent au sommeil, alors forcément, les enfants aussi! Mais clairement, un enfant qui dort, c'est plus agréable ;o)

pillon 20/11/2018 10:24

Quand je te lis, je nous vois ! Même parcours, un premier bébé sans souci de sommeil, par contre Miss 2 a fait ses nuits à 3 ans, on a appris à faire avec ;-) Ce qui est sûr c'est que nous avons dû oublier un peu vite cet épisode car nous avons remis ça 7 ans plus tard... 1 chance sur 2 avec Mister 3.... Pas de bol, il ne dort pas non plus ! Et à près de 40 ans, ça pique beaucoup ! Nous prenons notre mal en patience encore une fois.. Mais comme tu dis, il finira par bien dormir, en attendant je vais aller faire une petite sieste ;-) Bonne journée !

charlotte 20/11/2018 09:02

c'est lorsque ça défaille qu'on se rend compte que les nuits complètes ça fait tout !!! Je vais pas me plaindre les deux dorment hyper bien.

Picou 21/11/2018 09:43

J'ai eu beaucoup de chance avec ma grande, moins avec la petite. Mais je crois que même si parfois, au coeur de la nuit, c'est l'enfer, ça reste finalement bien peu à l'échelle de l'enfant... On ne peut l'envisager qu'après, avec du recul, mais on s'en remet très bien!