Leur belle complicité de soeurs

Publié le par Picou

Plus les jours passent, et plus je m'émerveille d'observer la complicité entre mes filles se construire petit à petit.

Je ne suis d'ailleurs pas la seule à la constater, puisqu'à dire vrai, leur entente semble tellement évidente que celles qui me suivent sur instagram, m'en font très régulièrement la remarque - leur complicité irradie.

Et si c'est un immense bonheur de les voir petit à petit bâtir leur relation fraternelle unique, j'avoue pourtant n'en être pas si surprise que ça. Pas tant parce que ça me paraît naturel, même si j'ai la chance d'avoir moi-même une bonne relation avec mes propres frères, mais parce que leur si jolie complicité a toujours été présente.

naissance-fratrie

Dès le moment où nous avons annoncé à Chouquette qu'elle allait être grande sœur, elle a semblé parfaitement l'intégrer, sans heurs.

Dans les premiers temps, elle a ignoré la nouvelle, sans que cela n'impacte son comportement (elle n'avait qu'un peu plus de 2 ans lorsque nous l'avons informée de l'arrivée de bébé, ce qui rendait sans doute l'information très abstraite pour elle).

Puis alors que ma grossesse se faisait plus "visible", nous avons commencé à l'impliquer plus volontiers dans la future naissance, d'abord en lui annonçant le sexe du bébé, puis en la prévenant tranquillement, petit à petit, des changements que ne manqueraient pas de causer l'arrivée de sa sœur dans nos vies.

Chouquette s'est peu à peu impliquée, à son niveau, dans l'arrivée du futur bébé.

En nous donnant par exemple ses idées de prénoms (hum. non retenus d'ailleurs, j'avoue que "Cacanol" on le sentait moyen!), en câlinant régulièrement mon (très) envahissant bidon, ou encore en choisissant un doudou de bienvenue pour sa soeur.

arrivee-bebe-soeur

Conscients du risque qu'elle se sente délaissée, ou tenue à l'écart de cet événement majeur pour notre famille, nous avons veillé à l'associer à notre joie.

Lors de ma grossesse, comme après la naissance de Bouclette, nous avons toujours pris soin de l'informer sereinement de ce qui se passait, de lui expliquer les grandes étapes, simplement, sans stress, et nous avons essayé autant que possible de respecter nos habitudes.

De fait, malgré quelques pointes d'agacement parfois dans les premiers mois, principalement lorsque j'allaitais Bouclette, Chouquette a accueilli sa petite sœur avec bonheur, sans crises de jalousie, ni sentiments de rejet ou retour en arrière flagrants.

soeurs

L'arrivée de Bouclette dans la famille s'est faite très naturellement, et Chouquette l'a tout de suite couvée précieusement.

Un peu trop, même! Chouquette, d'un tempérament très doux et surtout très câlin, passait son temps à couvrir sa sœur de bisous et de caresses, allant même jusqu'à souvent l'oppresser un peu trop.

Mais si Bouclette savait très bien, dès ses premiers mois, manifester son besoin "d'air" de temps en temps, elle a pris l'habitude d'être choyée par sa grande sœur, et aime beaucoup ces marques d'affection, qu'elle a peu à peu pris le pli de provoquer quand elle en a envie, ou desquels elle prend parfois elle-même l'initiative.

C'est ainsi que je retrouve très souvent mes minettes à se tenir la main dans la rue, à s'assoir collée l'une collée à l'autre dans le grand canapé, à escalader l'une sur l'autre dans le bain, à se serrer ensemble autour des pages d'un même livre...

Ou encore, si souvent, à se câliner tendrement, hors du monde, yeux fermés et petit râle de bonheur, dans les bras l'une de l'autre.

soeurs-proches

Autant de moments qui font évidemment fondre de bonheur mon cœur de maman!...

Les regarder jouer ensemble, s'inventer mille histoires où chacune apporte ses idées, s'encourager mutuellement de leurs progrès, se féliciter de la beauté de leurs dessins, ou rigoler des mêmes blagues ou pitreries, est un plaisir toujours renouvelé.

Ces instants sont toujours adorables, et me font craquer à chaque fois - les observer si complices, si proches, est une fierté un bonheur de tous les jours.

Avant tout, clairement, parce que ça rend mes journées plus faciles.

Si elles ont aussi leurs petites "frictions", bien normales, elles ont tout de même une entente presque parfaite, arrivant la plupart du temps, pour l'instant du moins, à régler d'elles-mêmes leurs conflits ou à se mettre assez facilement d'accord.

Cette complicité m'épargne bien des situations délicates de jalousie, de rivalités ou autres disputes fraternelles... Et comme elles arrivent souvent à jouer tranquillement toutes les deux, elles m'offrent un peu plus de temps, pour m'occuper sereinement des tâches domestiques ou même, parfois, avoir du temps pour moi.

entente-fraternelle

Mais leur complicité est aussi, et surtout, extrêmement rassurante pour mon cœur de maman.

Lorsque j'imagine leur avenir, je sais que si elles continuent à s'entendre aussi bien, elles auront toujours quelqu'un sur qui se reposer, une oreille proche à qui confier leurs secrets, un modèle avec qui partager leur expérience.

Que je sois là, ou pas, qu'elles aient envie de me parler, ou non, je sais qu'elles pourront compter l'une sur l'autre, et qu'elles se sauront aimées et épaulées, pas uniquement par leurs parents. Elles auront ce lien rien qu'à elles, qu'elles pourront construire et consolider tout au long de leurs vies.

Imaginer leurs futurs moments partagés, leurs petits sous-entendus et secrets entre soeurs, leurs partages de livres ou de fringues, me réchauffe le coeur et m'émeut d'avance, à chaque fois déjà que je les observe aujourd'hui.

Je sais bien sûr que leur belle relation peut changer, qu'elle ne sera pas toujours rose et qu'elle peut se distendre ou fluctuer avec le temps, l'évolution de leurs caractères et les expériences de la vie...

Mais je veillerai toujours à les aider à conserver cette merveilleuse relation fraternelle, et à en faire une des forces de leurs vies.

complicite-soeurs

 

Rendez-vous sur Hellocoton !
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

D
Merci pour ce joli article qui m'a fait du bien. J'ai une fille de 4 ans et j'attends une deuxième fille pour cet Été. Voir que des filles possèdent une telle complicité, ça fait du bien au moral et ça rassure mon coeur de maman. J'ai toujours voulu avoir une sœur pour ça. Alors j’espère que mes filles sauront profiter de leur chance à elle d'être complice dans cette vie loin d’être facile.
Répondre
P
Elles ont parfois quelques désaccords, c'est obligé, mais elles les règlent très vite, et seules en général. Je crois que le caractère de la grande joue beaucoup, mais leur entente est géniale, et dans tous les cas, cette dynamique entre les fratries est fascinante à observer, ça crée de grands moments d'émotion! Je te souhaite une aussi belle entente entre tes filles, ce n'est pas toujours de tout repos (et on en reparlera à l'adolescence!!) mais c'est très enrichissant.
U
Je crois que la relation entre soeur est toujours plus tendre. Les filles ont cette sensibilité qui les fait se sentir amies avec douceur. Belle découverte, merci.
EM.
Répondre
U
Merci d'être passée ça me touche beaucoup :)
Pleins de bisous ;*
P
Merci! C'est très joliment dit, je ne sais pas si c'est une vérité universelle mais en tout cas pour l'instant c'est le cas chez mes filles, je m'en emerveille chaque jour et j'espère que ça durera le plus longtemps possible! Je viens d'aller faire un tour sur ton blog, félicitations il est très attractif j'ai beaucoup aimé l'originalité de ton 1er article sur cet homme dans le bus...il a tord je crois, justement quand on a la maternité on a tout!
L
Oh que j'ai hâte de voir une si belle relation s'instaurer entre mes filles !
Merci pour cet article si touchant ! <3
Répondre
P
Je te le souhaite vraiment, parce que c'est très, très joli à observer (et carrément plus cool à gérer!!)
M
ooooh.... quel bel article, comme ça doit être adorable à regarder !
J'espère pouvoir un jour dire la même chose des miens ;)
Répondre
P
Je te le souhaite, je suis très chanceuse, je l'avoue!
M
C’est vraiment très touchant. C’est vrai qu’on ressent très bien leur complicité sur les photos que tu postes sur Instagram. J’ai eu une relation un peu similaire avec ma petite sœur et c’est clair que c’est un vrai plus dans une vie. Malheureusement ma Coquillette sera très certainement fille unique (bebe fiv) mais elle va avoir une cousine avec qui elle n’aura que 11mois d’ecart et j’espère secrètement voir une belle relation naître entre elle
Répondre
P
Oui, si elles sont amenées à se voir souvent ça peut tout à fait se développer comme ça, mon père est fils unique mais très proche de son cousin qu'il considère un peu comme son frère!
O
Quel joli post. Je suis spectatrice de la complicité grandissante entre mes 2 garçons, j'espère que ça durera. Je suis pleine d'interrogation par rapport à ça, parce qu'avec mon frère, on s'entendait très bien petits, mes parents avaient souvent la remarque, mais à l'âge adulte, aucune complicité...
Répondre
P
Oui ça ne présage en rien de l'avenir, tellement de paramètres jouent là dessus...mais au moins j'essaierai de les aider à conserver ce lien et au moins, une bonne entente!
M
Chez nous (3ans et presque un an), le complicité se dessine de jour en jour. alors c'est beaucoup de prise de becs quant à qui aura quel jouet, mais faut les voir se chercher et se marrer. Tout à l'heure on a mis leur lit l'un en face de l'autre, ils ont papoter pendant une demi heure.
Répondre
P
Oui, des fois il faut tempérer et les mettre sur des pistes de consensus, mais les miennes arrivent assez rapidement à faire retomber la pression ou à trouver un terrain d'entente. Evidemment c'est très pratique!! Et elles savent très bien glousser à deux et faire un groupe de pression pour avoir ce qu'elles veulent!!
G
Je ne m'excuse plus hen, je fais comme chez moi ou presque ;)
Rien que pour ça je n'aurais pas pu me résigner à n'avoir qu'un seul Pilou.
Même si les prises de tête et les bastons sont multipliés par quatre également, les moments de complicité dont ils font preuve ne sont que du bonheur. Plus ils grandissent, plus ils affirment leur indépendance et cherchent à s'isoler, plus les moments de vie entre eux quatre sont forts et puissants. Je les savoure et je dégouline encore une fois ♡♡♡
Répondre
P
oui c'est un ying-yang, des moments magiques pour des moments...merdiques. Et comme tu dis, plus il y a d'étincelles, plus les moments de complicité sont touchants et forts!
C
j'adore je commence à voir ça aussi chez moi !!
Répondre
P
C'est tellement craquant!
L
En tant que maman ça doit être tellement beau d'observer leur complicité, et en grandissant elles pourront toujours se soutenir et affronter des obstacles ensembles.
C'est touchant ce que tu dis, et en effet sur instagram il n'est pas rare de voir des photos de tes deux filles ensemble, on la ressent cette complicité !
bises
Répondre
P
Oui, je t'avoue que mon coeur fond à chaque câlin spontané qu'elles se font l'une l'autre, ce qu'elles font assez souvent! Elles ont aussi leurs petites étincelles, comme tout le monde, je te rassure - mais ça se calme vite et ça ne monte jamais trop haut!
P
Comme ici, à la naissance du dernier, le 2e n'a pas spécialement réagi. Il a commencé à lui porter de l'intérêt une fois qu'il a commencé à gesticuler. Lol. Et maintenant, ils jouent tous les 2 ensemble et c'est beau à voir <3
Répondre
P
Oui c'est touchant je trouve de les observer jouer ensemble, faire un duo et se chercher mutuellement!
M
Je partage entièrement ton avis sur le fait que si la complicité évolue dans le bon sens au fil du temps cela leur permettra de se soutenir une fois adulte. C'est ce que j'espère du plus profond de mon cœur pour les miens...ils sont complices mais du fait de l'écart d'âge j'ai peur qu'ils la perdent plus tard. Je parle en connaissance de cause puisqu'avec mes 6 ans d'écarts entre ma sœur et 6 ans avec mon frère, bien qu'on se soutienne on n'est pas complice et je dois avouer que pendant certains moments de la vie c'est un peu difficile.
Répondre
P
Je ne m'attends pas à ce qu'elles soient complètement fusionnelles, mais je les pousserai en tout cas à garder une jolie relation, je trouve ça tellement important et beau! Moi je m'entend bien avec mes frères mais nous avons aussi quelques années d'écart, et c'est évidemment des garçons, donc on s'entend très bien sans avoir pourtant été très proches nos jeunes années!
M
Mes deux enfants (22 mois d'écart) sont aussi très proches et comme toi, j'ai l'impression de gagner du temps en évitant les crises de jalousie, de rivalité (certaines familles de mon entourage sont complètement bouffées par ces problèmes !).
Bon par contre en ce moment la grande a tendance à ne pas laisser le petit grandir... Elle le protège beaucoup et fait beaucoup de choses à sa place...
Répondre
P
Oui, je connais aussi des fratries beaucoup plus conflictuelles alors je mesure ma chance! Je ne sais pas si ça durera toujours, mais c'est tellement agréable! Moi la grande est plutôt envahissante pour les câlins, mais l'encourage à s'éveiller, c'est chouette!
M
Ça fait rêver !!!!!!
Répondre
P
Je sais que j'ai une chance extraordinaire sur ce coup là!
M
C'est beau une si jolie complicité. C'est ce sont je rêve pour Tess et son futur petit frère ou petite sœur... J'espère que la vie nous / lui offrira cette chance un jour!
Répondre
P
Je vous le souhaite de tout coeur en tout cas, c'est un tel plaisir!
M
C'est tellement touchant la complicité dans une fratrie.
Elles sont adorables tes puces !
Répondre
P
Merci! Je ne peux que confirmer mais évidemment je ne suis pas objective ;o)
M
Avec ma soeur et moi, ma mère était bien tranquille elle aussi ;)
Nous faisions tout à 2 sans jamais s'ennuyer ni manquer d'idées.
Par contre, je ne te cache pas qu'à l'adolescence, la situation était plus houleuse.
Profite de la jolie complicité de tes filles.
Sans se faire de câlins parce que ce n'est pas le truc de T-Biscuit, mes aînés ont énormément joué ensemble jusqu'à 9/10 ans environ, quand ils avaient encore des jeux communs. L'adolescence les éloigne.
Répondre
P
Oui, je touche du bois tant que ça dure car c'est sûr que leur complicité connaîtra forcément des vagues, au cours de leur vie. mais j'essaierai toujours d'oeuvrer à la leur faire garder!
C
Ooo tellement beau cette tendresse...
Répondre
P
Oui, j'avoue que je fond à chaque fois!
C
Une telle complicité laisse rêveur. C'est vraiment chouette. J'espère que mes enfants auront également ce type de relations. En tout cas, je vais tout faire pour, mais je pense que le caractère des enfants joue aussi.
Je comprends mieux pourquoi tu es si productive sur ton blog ;-)
Répondre
P
J'espère aussi pour toi! Comme tu dis, même si on essaye de les encourager dans ce sens, et qu'on est là parfois pour aider à la résolution des disputes, elles ont un tempérament assez similaire (et bon caractère!) ce qui joue naturellement beaucoup, surtout que la grande est très câline, et donc pas avare de gentillesses envers sa soeur. Du coup, elles se disputent assez rarement et ça passe vite, donc, ça me libère effectivement du temps, entre autres pour le blog!
C
C'est tellement génial de voir la complicité des enfants ! Et en effet la complicté de tes filles se ressent sur les photos que tu publies. Avant d'être maman je savais que je voulais plusieurs enfants et je rêvais qu'ils soient complices, qu'ils s'entendent bien... et je suis ravie de voir que mes 4 loustiques s'entendent bien, parfois ça se dispute mais jamais bien longtemps ! Même mon petit garçon s'est bien intégré au trio que formaient mes 3 filles
Répondre
P
Oui, s'intégrer dans un groupe est plus difficile en plus, forcément à 2, du même sexe en plus, c'est plus simple - d'autant que mes filles ont quand même un tempérament assez similaire. En tout cas je touche du bois pour que ça dure, car c'est vraiment un plaisir de les voir aussi complices toutes les 2!
M
Un beau billet et une si belle complicité qui irradie comme tu le dis si bien... Ici, c'est plus compliqué, plus volcanique mais pour autant passionné ! Il leur a fallut du temps mais ils commencent à vraiment jouer ensemble, discuter, se soutenir...

Et c'est vrai que c'est chouette à observer !
Bises
Virginie
Répondre
P
Merci! Je pense aussi qu'elles soient deux filles, et avec - globalement - le même (bon) caractère, joue beaucoup. Tout part de Chouquette, aussi, je crois...Elle est tellement facile à vivre qu'elle entraine souvent sa soeur vers le bon côté des choses!
M
Une telle complicité fraternelle est ce qu'il y a de plus beau et de très important pour l'avenir. Je vous souhaite qu'elle dure !! :)
Chez nous, ils s'adorent et peuvent se disputer, mais dès qu'il y en a un qui manque, les autres l'attendent !
Répondre
P
Oui, je touche du bois parce que je sens combien c'est à la fois une aide au quotidien, et une force pour elles pour l'avenir... Je trouve ça tellement incroyable à observer, en tant que parent!
B
C'est une chance qu'elles s'entendent aussi et je leur souhaite que cet amour fraternel dure le plus longtemps possible. Comme tu dis, c'est important de savoir que l'on peut compter sur ses frères et sœurs.
Répondre
P
Oui, vraiment! Je me sens très chanceuse qu'elles arrivent à bâtir ce lien - évidemment on les y encourage, on les remet sur le bon chemin parfois, mais d'elles mêmes elles ont cette connection incroyable et c'est vraiment magique à observer!
A
C'est très joli ce que tu décris. C'est ce que mes parents ont essayé de faire aussi toute notre enfance avec ma soeur et moi. J'espère pouvoir transmettre cela aussi à mes enfants.
Jusqu'ici Miss E ignorait totalement mon ventre, ne voulant pas le toucher. Il est vrai que depuis un mois maintenant, c'est très difficile de passer à côté, elle l'apprivoise peu à peu et pose des questions. J'ai eu le droit à ces premiers calins et mots tendres pour le bébé cette semaine.
Je te souhaite que tes filles gardent leur complicité, c'est tellement rassurant quand ils sont enfants, mais adultes encore plus.
Répondre
P
Oui, c'est une valeur importante pour moi, pour qu'elles se soutiennent l'une l'autre, apprennent à faire des concessions et à donner d'elles mêmes, mais elles ont une inclinaison naturelle et une entente de base qui nous facilite beaucoup le travail. Je crois qu'au début c'est normal qu'ils "ignorent" ou même qu'ils rejettent le bébé, mais en leur en parlant comme d'un événement naturel, sans stress, en l'intégrant sereinement à notre univers, on les y habitue petit à petit. Evidemment la relation se construit petit à petit, mais quand déjà, comme chez mes filles, on sent qu'ils ont une bonne entente naturelle, ça aide tellement, et c'est très rassurant! Je te souhaite que tes 2 enfants soient aussi proches que les miennes!
E
Super cette entente ! Ici la grande a 4 ans et demi et le petit 1 an, la première chose qu'ils veulent le matin, c'est être ensemble, le petit file à quatre pattes dans la chambre de sa sœur s'il est le premier levé, si c'est sa sœur, elle réclame son petit frère pour lui faire des câlins !
Répondre
P
Oui, ici aussi elles sont rarement séparées hormis pour l'école, mais du coup elles ont l'habitude de se chercher, de jouer ensemble, et leur âge rapproché (plus le fait que se sont deux filles, aux caractères assez similaires) facilite cette bonne relation. En tout cas c'est un plaisir au quotidien!