☆Mes étincelles de vie☆ (#Février 2021)

Publié le par Picou

blog-maman-picou-bulle-petits-bonheurs-fevrier 2021

Encore un mois qui a soufflé le chaud et le froid, au propre comme au figuré...

D'un côté, les interminables nuits d'hiver, l'ambiance toujours plus morose, les espoirs déçus de la vaccination, et la menace latente d'un reconfinement imminent ; de l'autre, les vacances, la liberté inattendue, les beaux jours en avance, et la perspective de finalement gagner un peu de répit

Ces revirements perpétuels sont franchement fatigants : depuis des mois, on passe notre temps à toucher le fond, puis à rebondir, avant de replonger encore... en se demandant constamment jusqu'à quand tout ça va durer. Et maintenant, à chaque fois qu'on a une éclaircie... on attend fatalement l'orage qui va suivre.

J'avoue qu'au début de ce mois de février, j'ai eu un bon coup de ras-le-bol. La situation qui s'enlise, encore et encore, le couvre-feu qui s'éternise, les rencontres avec les proches qui se raréfient, les moments funs qui s'espacent, et surtout les perspectives qui continuent toujours de se noircir... Ça commençait à devenir trop.

Se rendre compte que cela fait maintenant 1 an que nous vivons dans ce "nouveau monde" gouverné par le Covid, et que les choses n'ont pas vraiment changé, ça nous a  quand même mis un coup...

En attaquant ce mois de février, il nous semblait inévitable de passer encore une fois par la case "confinement".

blog-maman-picou-bulle-aussois-fevrier 2021

On s'y résignait, une fois de plus ; mais ça commençait à coincer bien plus qu'avant...

Lorsque le couvre-feu est entré en vigueur, après Noël, on se demandait l'intérêt de cette mesure, n'étant pas sûrs qu'elle aurait réellement un effet - vu de nos vies plan-plans de parents, ça ne semblait pas changer grand chose.

Pourtant, à la longue, on s'aperçoit que ça a quand même un gros impact sur notre vie sociale. On ne voit plus personne, on sort beaucoup moins, on se replie complètement sur notre nid... et sur le long terme, ça finit par vraiment peser.

Si même nous, pourtant assez privilégiés, sentons combien le manque de distractions et de divertissements finit par affecter notre moral, je n'imagine même pas les sentiments que ressentent tous ceux que les restrictions touchent directement, et tous les oubliés de la crise.

Et je me demande sérieusement si toutes les conséquences économiques, sociales et psychologiques des restrictions qu'on nous impose depuis des mois, ne finiront pas par s'avérer bien pires, sur le long terme, que la crise sanitaire en elle-même...

J'en étais là, à ruminer sur l'énième dégradation de la situation, lorsque le confinement que nous attendions tous... n'a finalement pas eu lieu.

blog-maman-picou-bulle-neige-aussois-fev21

Une liberté totalement inespérée, dont on ne s'est du coup pas privés!

En toute sécurité sanitaire, bien entendu, ça ne veut pas dire qu'on s'est mis à faire n'importe quoi^^! Mais déjà, la perspective de ne pas voir de nouveau nos vacances annulées, de pouvoir nous offrir notre escapade à la montagne, et sortir de notre quotidien englué, c'était une vraie bouffée d'air frais.

28 jours seulement en février, mais du coup on les a sacrément rentabilisés! De vraies vacances dépaysantes, puis quelques balades express à droite à gauche ; et malgré le peu de créneaux disponibles, on a aussi pris le temps de voir quelques amis, pour entretenir les liens que l'on a parfois peur de voir malgré tout se distendre, à la longue.

Même si à cause du couvre-feu, c'est toujours beaucoup de logistique à caser dans un timing chargé, et qu'on passe notre temps un peu stressés, scotchés à nos montres, on le fait sans regrets.

On s'attend tellement à se retrouver coincés chez nous d'un jour à l'autre, qu'on finit par sauter sur la moindre opportunité de visite, de rencontre ou de changement... Certes, nous avons eu un sursis bienvenu pour quelques semaines ; mais je n'ai pas de doutes sur le fait que le couperet finisse bien par tomber.

Continuer à vivre malgré tout, et à se créer ensemble de beaux souvenirs à tout prix, c'est devenu notre unique priorité. 

blog-maman-picou-bulle-village-aussois

Alors pour ce mois de Février 2021 qui vient de s'achever, voici ce dont j'aimerais garder la trace :

★ La neige au ralenti à Aussois

On n'y croyait plus... Et puis finalement, on a passer sans encombre notre semaine à la montagne! Le bonheur n'en était que plus grand.

Certes, ça n'était pas comme l'an dernier - on a dû tirer un trait sur certaines activités, sortir masqués, rester en partie confinés... Mais on est tellement heureux d'avoir quand même eu ce grand bol d'air frais pour s'aérer!

Et puis de toute façon, il faut relativiser - en tant que garde-bébé, même sans Covid, pour moi ça n'aurait presque rien changé! Et j'ai réussi à bien en profiter, même si ça restait limité.

C'était déjà tellement bien de voir de beaux paysages enneigés, de faire quelques petites sorties en raquette tous les 5, de me balader avec Comète dans le village, pour nous ravitailler en bons fromages... Et quelle joie de voir chéri et les filles si contents de leurs activités, entre ski de fond, luge, snow tubing et constructions d'igloos!

☆Mes étincelles de vie☆ (#Février 2021)☆Mes étincelles de vie☆ (#Février 2021)
☆Mes étincelles de vie☆ (#Février 2021)☆Mes étincelles de vie☆ (#Février 2021)

Bon - il faut quand même bien avouer que la neige à 5, c'est une sacrée logistique... En moyenne 23 fermetures à zipper/scratcher/clipser/nouer, 12 "t'as pas oublié ton masque/tour de cou/gant?", 26 "tu sais toujours pas faire toute seule?!" et 47 "non mais, put#*¥$ dépêchez-vous!" - avant de se rendre compte que, si, il y en a bien une qui avait oublié son masque/tour de cou/gant, qu'on a aucune idée d'où on a mis les clés, et que pile quand tout le monde est enfin prêt, une envie de pipi va se déclarer.

Au total, il faut donc bien compter 20mn avant de pouvoir mettre en pied dehors - le tout 3 fois par jour^^!

Mais quel bonheur, ces étoiles dans les yeux à chaque flocon qui tombe, ce bruit de pas dans la neige fraîche, ces éclats de rires à chaque bataille de boules de neige, ces glissades et ces gamelles, et ce petit shoot d'enfance qu'on reprend en pleine face... Ces souvenirs là n'auront pas de prix!

blog-maman-picou-bulle-repas-entre-amis


★ Un (presque) dîner presque parfait

Avec le couvre-feu, il devient vraiment difficile de conserver une vie sociale... On ne peut plus voir personne le soir, alors comme la plupart des gens travaillent en semaine, ça ne laisse que 2 options, samedi et dimanche en journée, pour voir nos proches. Forcément, ça limite les interactions sociales - c'est d'ailleurs bien le but! - et on a du mal à trouver un créneau pour se voir.

Pour passer du temps avec certains de nos amis, il faut parfois jouer avec des plannings un peu serrés... Et ce mois ci, on en a fait les frais! Il fallait que je garde ici l'anecdote cocasse qui nous est arrivée.

On avait prévu de longue date un repas avec nos amis ; la veille, on reconfirme, "toujours bon pour vous?", oui, ok pas de souci, à demain, tout va bien. Après avoir passé toute la matinée aux fourneaux pour chouchouter nos invités, le jour J, tout était prêt pour les accueillir.

Un peu de retard, ok, on autorise les filles à attaquer l'apéro... Toujours pas là - d'accord, on va coucher Comète pour la sieste... Aucune nouvelle, maintenant le risotto a fini par figer... Ça commence quand même à être bizarre, non?

...Un coup de fil plus tard, on comprend! On avait bien confirmé... mais chacun croyait qu'il invitait les autres! Alors on attendait tous sagement chez nous avec un bon repas au four. Pour une fois qu'on avait une vie sociale... il faut croire qu'on ne sait même plus s'y prendre^^!

☆Mes étincelles de vie☆ (#Février 2021)☆Mes étincelles de vie☆ (#Février 2021)
☆Mes étincelles de vie☆ (#Février 2021)☆Mes étincelles de vie☆ (#Février 2021)

★ Balades express

Nous aurons donc bien bougé ce mois-ci - car malgré le couvre-feu qui nous oblige à rogner sur notre temps de présence sur place, nous avons aussi tenu à rendre quelques visites express à nos familles, à Clermont,  puis à Marseille.

C'était un peu sport - nous avons parfois presque passé plus de temps sur la route que sur place, et nous n'avons définitivement pas eu le temps de faire du tourisme... Mais en ces temps incertains, on ne se prive d'aucune occasion de voir proches et amis, comme on ne sait pas combien de temps on pourra le faire.

C'est terriblement frustrant de voir ses proches parfois de loin, et si peu de temps - mais c'est déjà ça de pris... Alors on fonce, et si on est confinés demain, on aura vu presque tout le monde!

★ Ma culture du mois

J'ai pris beaucoup de temps pour lire ce mois-ci, et ça m'a fait du bien!

  • "Une longue impatience" de Gaëlle Josse (++)
  • "Et soudain, la liberté" d'Evelyne Pisier et Caroline Laurent (+++)
  • "Un parfum d'herbe coupée" de Nicolas Delesalle (++)
  • "La première faute" de Madeleine Meteyer (+)
  • "L'arbre monde" de Richard Powers (j'avance en mode tortue! - +++)

Côté séries, j'ai commencé  (mais pas encore fini) "Mon amie Adèle" sur Netflix (intriguant!), "Paris Police 1900" sur Canal+ (belle et intéressante reconstitution historique) et "En thérapie" sur Arte (intense et profond). Je vous conseille les trois, qui me plaisent bien, dans des styles très différents!

Je ne sais pas si nous pouvons réellement nous habituer à cette "demi-vie" que nous vivons depuis quelques mois, ni surtout s'il le faut...

Mais quitte à devoir la subir, autant en tirer le meilleur, comme ce mois-ci!

blog-maman-picou-bulle-petits-bonheurs-fev21

 

Publié dans Etincelles de vie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

L
Bravo, belle aventure avec votre famille :)
Répondre
P
Merci! Au fond l'aventure se vit au quotidien autant que dans les grands voyages ;o)
U
C'est vrai, bientôt un an de cette demi vie... Ici, nous avons atteint le top de la déprime juste avant Noël alors depuis nous avons repris une vie sociale. Nous voyons nos amis pour le midi (et même dans la matinée pour profiter à fond), jusqu'à devoir rentrer chez soi avant le couvre-feu.
Mais après des mois à ne voir quasi personne, ça nous fait un bien fou, tout comme le retour des beaux jours !
Comme toi nous nous accrochons aux bons moments en attendant de retrouver une vie plus normale.
Répondre
P
Je crois qu'il faut trouver un équilibre... Il faut bien sûr faire attention, prendre sur soi pour le collectif ; mais il faut aussi préserver la part d'humanité de nos modes de vie, pour que ça reste viable sur le long terme. Alors on essaye de prendre tout ce qu'il y a à prendre, dès que c'est possible! Et heureusement les beaux jours à venir vont redonner un coup de boost au moral, en tout cas moi la lumière et le soleil, ça a beaucoup d'effet sur mon moral! J'espère en tout cas que de votre côté ces adaptations depuis Noël vous ont fait du bien!