Esprit de noël, es tu là ?

Publié le par Picou

blog-maman-picou-bulle-esprit-de-noel

Comme beaucoup d'entre vous j'imagine, j'adore l'ambiance de Noël! Les décos chaleureuses, l’effervescence des préparatifs, la magie dans l'air...

Depuis qu'Halloween est passé, on sent partout la fièvre monter : les décos lumineuses sont déjà en place dans les magasins, les téléfilms cul-cul sont de sortie, et les réseaux sociaux ne parlent que de ça...

Même si Noël n'est pas encore pour tout de suite, on sent que tout le monde s'active déjà pour tout préparer.

Et bien que je sois ravie d'y voir une occasion de faire durer un peu plus l'ambiance unique de Noël, le côté Grinch en moi ne peut pas s'empêcher de trouver que tout cela commence de plus en plus tôt chaque année...

2 mois avant Noël, c'était déjà le branle-bas de combat pour tout prévoir pour le jour J!

blog-maman-picou-bulle-noel-on-en-fait-trop

Est ce qu'on ne finit pas par en faire un peu trop, quand même?

Au delà de toute signification religieuse, Noël est le symbole d'un moment de fête partagé en famille, en quelque sorte l'apothéose en beauté de l'année.

Un moment très attendu par les plus petits, bien sûr, mais aussi par les adultes, qui sont nombreux à garder une part d'enfant en eux et à s'émerveiller devant la "magie de Noël" tant espérée.

Il faut à tout prix partager sa joie, vivre des moments d'exception, et mettre les petits plats dans les grands.

blog-maman-picou-bulle-noel-pression-reseaux-sociaux

Une pression terrible au bonheur, exacerbée bien sûr par les réseaux sociaux, et leur perfection de surface.

Ce n'est pas réellement une nouveauté, le marketing manipule d'ailleurs les codes de cette fête depuis bien longtemps (n'oublions pas que le Père Noël, sous sa forme rouge la plus célèbre, nous a été soufflé par Coca-cola!), mais les réseaux sociaux semblent enfoncer le clou depuis quelques années.

Tout doit être parfait, de l'ambiance chaleureuse à la déco soignée, des calendriers de l'avent tous plus originaux les uns que les autres aux cadeaux qui font mouche à coup sûr, des recettes festives aux tenues chic (qui vont maintenant jusqu'aux pyjamas de noël!).

Comme la plupart d'entre nous, j'adore cette période de préparatifs où l'on s'affaire en coulisses pour rendre la fête la plus belle possible.

blog-maman-picou-bulle-magie-noel

Mais à vouloir trop en faire, on se met vite la pression pour arriver à "réussir" ses fêtes...

Une pression qu'on se mettait auparavant pour les célébrations elles-mêmes, mais qui maintenant se déplace de plus en plus jusqu'aux préparatifs de Noël.

Dès novembre, les décorations lumineuses sont mises en place, les catalogues de jouets inondent les boîtes à lettre, et les newsletters s'affolent de tous les côtés.

A grands coups de pub, on nous laisse croire qu'il faut absolument s'y mettre tout de suite pour être dans les temps, et qu'il faut absolument investir pour être dans le coup.

Alors, forcément, on se laisse entraîner par tant d'effervescence!

blog-maman-picou-bulle-ou-va-esprit-de-noel

Ça devient alors vite la course à qui sera prêt en premier pour le calendrier de l'avent, à qui aura bouclé ses cadeaux avant même le "Black Friday" (qui n'existait même pas il y a encore 5 ans!), à qui aura envoyé le plus tôt sa lettre au Père Noël, ou à qui aura le plus joli sapin (de préférence avec une déco complètement refaite par rapport à l'an d'avant...).

On fait ce qu'on peut, mais on trouve toujours autour de nous quelqu'un qui a l'air d'avoir fait mieux, plus beau, plus tôt...

Et on finit vite par avoir l'impression d'être en retard, et que ce qu'on a prévu ne sera pas à la hauteur!

Blog-maman-picou-bulle-preparatifs-noel

Et la famille ne nous aide pas forcément en nous mettant aussi la pression de son côté...

A peine la Toussaint passée : "A quelle date viendrez-vous pour Noël, cette année?"...

Pas facile déjà de fixer son planning pour les fêtes, 2 mois à l'avance, en essayant de contenter tout le monde, de papa-maman aux frères et sœurs, sans faire de peine à Tatie Jacquotte qui nous aurait bien voulu aussi...

Noël est un moment à passer "en famille" - alors tout le monde veut sa part!

Mais il n'est pas toujours facile de se dédoubler, surtout quand on a une famille lointaine ou recomposée, et ça peut devenir un vrai casse-tête.

Et je ne parle pas des relances de toutes part pour partager la liste d'idées de cadeaux au plus tôt (alors qu'on a une chance sur deux que nos recommandations soient complètement ignorées au final!).

Entre la charge mentale qui monte en flèche, avec tout ce qu'il y a à préparer, et la pression qu'on nous met de tous les côtés, on peut vite se sentir débordées.

Mais, avec le sourire, hein, évidemment - car à Noël, on est heureux, c'est obligé!

blog-maman-picou-bulle-organiser-noel

L'an dernier, j'ai un peu fini par m'agacer de ce tournant que prend maintenant le fameux "esprit de Noël"...

Je voulais tellement bien faire pour vivre la fameuse "magie de Noël", que j'ai sans doute fini par placer la barre de mes attentes un peu trop haut, quitte à m'énerver de certains comportements autour de moi.

Pour moi, Noël c'est avant tout une ambiance, une chaleur dans l'air, un moment de bonheur diffus capable de rassembler et d'apaiser.

Mais la réalité a vite fait de rattraper cette image d’Épinal.

Aujourd'hui, c'est surtout un commerce, et une véritable frénésie autour de la décoration et de l'achat des cadeaux. Même si les préparatifs sont agréables, l'organisation au millimètre prend le pas sur les moments simples, et c'est quand même un peu dommage.

Je n'ai pour autant pas envie de jouer les rabat-joie, car je continue à adorer Noël et tous ses petits préparatifs!

Je m'éclate à dénicher de petites bricoles pour le calendrier de l'avent, à chercher des cadeaux qui sauront plaire, et je craque avec plaisir pour quelques nouvelles petites décos...

Je suis même partie en recherche de pulls moches de Noël pour respecter le dress code qu'on s'est fixés cette année! (bon, pas forcément de bonne volonté, parce que je vais avoir une sacrée touche!!!)

Alors j'aurais beau jeu de prôner un Noël minimaliste - car j'en suis encore bien loin...

blog-maman-picou-bulle-preparer-noel

Mais je crois qu'il faut quand même savoir rester raisonnable, et ne pas voir trop grand, que ce soit dans l'organisation comme dans les cadeaux.

J'ai cette année un peu plus de détachement - et nous avons décidé d'apporter quelques petits aménagements à nos traditions en famille, qui vont aussi dans ce sens. 

Nous avons par exemple décidé de réduire drastiquement le nombre de cadeaux que l'on se fait entre adultes, en tirant chacun au sort le nom d'une seule personne à qui faire un cadeau. Un "Secret Santa" qui limitera le nombre d'achats au final assez inutiles!

Et même pour mes filles, je ne leur offrirai qu'un mini-cadeau de notre part (je n'arrive pas encore à ne complètement rien leur offrir moi-même!), car elles seront déjà plus que gâtées par nos nombreux proches.

blog-maman-picou-bulle-calendrier-avent

J'utiliserai la même boîte à lettre de l'avent que l'an dernier - elle est très simple (une boîte à chaussure décorée, comme vous pouvez le voir ci dessus), et j'étais partie pour l'améliorer ; mais mes filles en ont gardé un souvenir précis, et sont ravies de la voir bientôt revenir telle quelle.

De la même manière, notre sapin et ses guirlandes resteront les mêmes!

Après tout, ce n'est pas pour Instagram qu'on fait la déco, mais bien pour nos enfants, et un rien suffit à ce que leurs yeux brillent...

Malgré toutes ses imperfections, Noël reste un moment de communion autour d'une idée unique : la joie d'être ensemble, de partager son plaisir et de rêver un peu.

C'est ce que j'ai envie de retenir, en conservant le plaisir de préparer une ambiance de fête... sans pour autant tomber dans les excès!

blog-maman-picou-bulle-pinterest-esprit-de-noel

 

Publié dans Lifestyle

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Julien 03/09/2020 13:30

Super Article. Avec une excellante relexion, je pense que cet article sera encore plus utile par rapport á Noel 2020 qui arrive avec le Covid19

La famille Ours 03/12/2018 12:59

Super, cet article ! Ta réflexion est vraiment poussée sur le sujet. Entre la pression de "réussir" le plus parfait des Noëls, les réseaux sociaux qui s'affolent et les injonctions écolo qui poussent partout... je ressens bien moi aussi ce que tu évoques. Pour autant, je ne suis pas dégoûtée de Noël, j'aime toujours autant le concept de partage et d'attention aux autres, et je trouve beaucoup de réconfort dans la décoration festive à la maison et dehors : j'ai l'impression que l'entrée dans l'hiver serait tellement triste si on n'en faisait pas une fête !

Picou 03/12/2018 14:28

Je sens cette pression, mais ça n'a pas réussi - et ne réussira sans doute pas! - à me dégouter de Noël. Pour moi Noël, c'est clairement une période d'excès de toute manière, mais ça doit rester limité justement pour entretenir ce côté exceptionnel.

Lily arc-en-ciel 29/11/2018 20:26

Depuis que je vis aux Etats-Unis, je me rend compte à quel point ce qui se passe en France est influencé par ce que font les Américains: à commencer par Black Friday bien sûr, mais aussi la tradition des pulls de Noël moches ou des pyjamas... Et comme tu dis, les réseaux sociaux/blog/influenceurs/instagrammeurs n'y sont pas pour rien dans cette accélération.
Cette année, le 1er novembre était un jeudi, ce qui a fait que Thanksgiving est tombé le plus tôt possible (c'est toujours le 4ème jeudi du mois) et donc les déco de Noël ont été sorties le 25 novembre (dimanche suivant Thanksgiving). Ce qui a mon avis a mis en marche le rouleau compresseur mondial des fêtes de fin d'année (oui, vous n'avez peut-être pas encore eu ce débat en France, mais ici, on dit "Happy Holidays" et non plus "Merry Christmas" si on veut être "politically correct").
Question subsidiaire: dans les calculs du jour du dépassement de la Terre, qui était le 1er août cette année, est-ce qu'est pris en compte l'overdose de consommation qu'engendrent les fêtes de fin d'année en décembre?

Picou 29/11/2018 21:50

Exactement, je crois qu'il y a un effet de mimétisme, les traditions américaines deviennent peu à peu monnaie courante en France.
Le changement de nom aux US est symptomatique du politically correct, mais en même temps il a aussi le mérite de respecter les confessions religieuses différentes, qui se foutent de Noël mais qu'on bassine quand même pendant des semaines avec ça!
Et pour la question subsidiaire... je préfère ne pas y réfléchir, sinon ça va définitivement nous gâter les fêtes!!

Mumtwokids 28/11/2018 16:37

Et oui c'est trop tôt mais au final c'est comme pour tout...tu trouves bien les fournitures de la rentrée scolaire dès fin juin-début juillet alors que l'année n'est pas terminée....le monde est devenu comme ça, proposer de consommer toujours tôt pour toujours plus. Cette année, j'ai essayé d'orienter lapin vers quelques cadeaux que je trouvais utiles ou avec lesquels je suis persuadée qu'il jouera et ça a plutôt bien marché. j'essaie de faire la même pour Choupette. Et puis pour la décoration, je ne me casse pas la tête, c'est souvent la même chose d'une année sur l'autre, pour le temps que ça sert honnêtement.

Picou 29/11/2018 12:26

Oui, j'aime beaucoup Noël et son décorum, mais ça a pour moi plus d'impact si c'est sur une période limitée, ça renforce le côté exceptionnel. Après comme tu dis, c'est surtout un défaut de la société d'over-consommation en général, et pas forcément propre à Noël, mais ça ne va pas en s'arrangeant, bien que j'ai bon espoir que les gens arrivent à saturation et se tournent vers des habitudes plus saines...

Camomille 28/11/2018 14:40

D'accord avec GToch : ici on prépare Noël à partir du 1er décembre et puis c'est tout. Il y a une période l'Avent, c'est fait pour ça. Et, plus que Noël, c'est toute cette période que je trouve magique.

Picou 29/11/2018 12:21

Ici aussi on ouvre le bal le 1er décembre avec le calendrier, ensuite le 1er week end de décembre on fait le sapin (du coup, cette année ce sera aussi le 1!). J'adore la période de Noël, mais pour moi pour sauvegarder le caractère exceptionnel il faut limiter un peu!

charlotte 28/11/2018 13:09

on fait souvent Noel assez simplement ici on est 4-5 adultes, loin des grandes tablées. On mange bien mais ce n'est pas non plus l'orgie. Pour les enfants, ils ont fait une liste mais ils n'auront pas tout.

Picou 29/11/2018 12:20

Ici c'est aussi à peu près ça, mais on est nombreux et on multiplie les repas donc on finit gâvés! Ca reste bon enfant, j'aime beaucoup cette période mais quand ça débute trop tôt je trouve que c'est two much.

GToch 27/11/2018 21:55

Je te rejoins complètement...
Pour ma part il y en a trop et surtout beaucoup trop TOT !
Peu importe les pubs, les magasins... j'ai dit non ! Nous ne ferons rien avant le 1er décembre. Parce que les quatre crottes de biquette, il faut les tenir après ;) ;) ;)

Et le petit SMS début octobre **après avoir enchaîné les trois anniversaires des garçons** de "que veulent les enfants pour Noël ?". J'avais juste envie de crier mon raz le bol **peut-être aussi parce qu'il venait de ma BM... mmm... j'hésite en fait ;)**

J'adore Noël et pour changer les poussins vont être gâtés pourri <3 mais je n'apprécie vraiment pas tout le tapage médiatique qui en résulte...

Picou 29/11/2018 12:19

Moi c'est surtout le "trop tôt" qui me dérange - j'adore Noël, mais début novembre je ne suis pas encore dans le mood et du coup je finis saturée. Et comme tu dis, après si tu lâches les vannes trop tôt, pas facile de faire comprendre aux petits qu'il faut encore patienter longtemps!

Deborah 27/11/2018 19:42

Parents divorcés et mal remariés. Une soeur, deux frères, tous en couple avec donc des belles-familles. Noël était devenu un enfer niveau organisation. Tout le monde finissait toujours par être déçus parce l'un ou l'autre allait dans sa belle-famille le 24... Je t'assure que pour ça l'expatriation a du bon. :D Ca limite les discussions. Cette année, nos amis débarquent avec leur petite fille de l'âge d'Ezra. Ils s'adorent. Je suis surexcitée. Et j'y pense déjà, je programme, j'organise mais dans l'unique but de leur faire plaisir, de leur en mettre plein les yeux, de faire rigoler les petits, de mettre des paillettes dans leurs yeux. J'en ai absolument rien à faire de recevoir un cadeau. J'ai trop envie de faire plaisir à ceux qui seront à ma table. <3 Du coup je suis comme une dingue. Mais bon, c'est vraiment dans l'idée de se retrouver ensemble, de rigoler...

Picou 29/11/2018 12:17

Oui, il ne nous reste plus qu'à venir te voir en Californie l'an prochain pour un Noël au soleil^^
Je suis comme toi j'adore organiser et pour le coup ça me plaît autant qu'un cadeau - le risque, c'est qu'on place la barre trop haut et qu'on finisse un peu frustrée. J'adore ces préparatifs de Noël, et le décorum qu'il y a autour... mais si ça commence trop trop, pour moi ça enlève un peu le côté exceptionnel et c'est dommage...

Maman Nouille 27/11/2018 18:23

Je comprends bien ton article.
J'aime beaucoup les décorations autour de noël (avant j'habitais Satrsbourg, autant te dire que la barre était haute, même si avec les attentats, tu te faisais désormais fouiller pour rentrer au centre ville en période de marché de noël, mais c'est un autre débat)et les films niais.
Mais en général , le soir du réveillon, j'ai comme un coup de blues, tout ça pour ça!Quand y a trop d'attente, ça met trop de pression.

Picou 29/11/2018 12:15

Oui, c'est ça - on met tellement de nous à tout préparer, à essayer de faire au mieux, de tout imaginer dans les moindres détails qu'on finit parfois un peu frustrés. Ca reste un moment exceptionnel, et j'adore l'esprit de Noël, mais je suis un peu déçue que ça finisse par devenir une vraie pression, dès le mois de novembre, alors qu'on est parfois pas encore dans le mood!

Wondermomes 27/11/2018 16:38

Ton ressenti est un peu le mien, j'en avais déjà parlé début octobre sur mon blog ! Et pourtant j'adore Noël !

Picou 29/11/2018 12:13

Oui je l'avais lu et apprécié, comme tu t'en doutes! J'adore Noël, mais il ne faut pas que ça tourne à la pression!

Madame Nounours 27/11/2018 14:11

Effectivement les décorations de Noël et tout le toutim débutent de plus en plus tôt (quand on voit chez Disney que ça commence quelques jours après Halloween c'est pour dire !). Après perso, je suis du genre à aimer préparer au plus tôt les achats de cadeaux histoire d'avoir tout en avance et d'être libérée de la corvée achats au plus vite histoire de fignolée les derniers préparatifs. Mais bon tout dépend des gens. Sinon moi j'adore cette ambiance festive et je trouve ça sympa, surtout dans le monde dans lequel nous vivons, un peu de douceurs ça ne fait pas de mal. Par contre la décoration, elle reste identique chaque année, bien que j'achète deux ou trois nouveautés pour combler le sapin ou la décoration, mais ça reste souvent invariable d'année en année.

Picou 29/11/2018 12:13

Mais oui, dès qu'Halloween est passé, c'est Noël! J'adore les préparatifs, et il faut bien reconnaître que c'est plus pratique et plus économique souvent de s'y prendre à l'avance, mais ça enlève de la magie d'institutionnaliser ça aussi tôt partout. Comme toi j'adore le décorum autour de Noël, doux et joyeux, mais je trouve dommage que ça devienne parfois une vraie pression.

Caro - WonderMumBreizh 27/11/2018 13:42

Je suis à la limite de l'indigestion. Toujours plus de sapins, de boules en verre, de lumière, de lutin ... J'en suis presque dégoûtée. Et pourtant ce week-end le sapin va trouver sa place dans mon salon laçant ainsi les hostilités à la maison

Picou 29/11/2018 12:11

Je ne suis pas encore à saturation, car j'adore Noël et le décorum qu'il y a autour, mais je n'aime pas trop qu'on commence aussi tôt, je trouve que ça enlève un peu de la magie. J'attends ce week-end aussi pour lancer les hostilités, il faut quand même se laisser le temps de profiter un peu du sapin, surtout que ça fait tellement plaisir aux petits!

Madame Bobette 27/11/2018 12:55

J'avoue, je dois être une des premières à demander à ma famille où et quand on fait noël ;) Mais bon c'est pour une question d'organisation et d'éviter autant que possible les déçus.
Sinon, je suis d'accord que cette année ça commence bien trop tôt et que ça en perd un peu de sa magie. C'est pour ça que chez nous, rien n'a commencé. Le top départ c'est ce weekend avec la sortie du sapin et de la crèche mais aussi de tous nos livres de noël que j'avais rangés en début d'année pour laisser la magie intacte une fois arrivé décembre!
Attention, prêt? Feu, partez!

Picou 29/11/2018 12:10

Je trouve qu'on perd un peu de magie à commencer trop tôt, car ça enlève un peu du caractère exceptionnel si l'on s'y prépare 20 ans à l'avance. Après, évidemment c'est plus intéressant pour planifier, faire des économies etc. Ici on ouvre le feu le 1er décembre, alors le sapin sera pour ce week-end, histoire quand même d'en profiter un bon moment!

Soa 27/11/2018 12:04

Il y a quelques années de cela, j'en faisais carrément trop : nombreux jouets pour les enfants, plats prestigieux, des cadeaux pour tous, les décorations qui coûtaient un bras ... Mais très rapidement, je me suis aperçu que c'était trop, que le bonheur et la joie ne sont pas conditionnés par tout çà. Depuis ce Noël qui n'était pas forcément le plus beau pour nous, je suis retournée aux choses simples et nous avons retrouvé la vraie féerie de Noël dans le partage, les enfants ont eu chacun 2 cadeaux pas plus, et ils en sont tellement heureux ! Je crois que l'esprit de Noël est aussi l'humilité et la simplicité, la joie autour de repas simples et tout.

Picou 29/11/2018 12:08

Oui, qu'on en fasse beaucoup ou pas, chacun sa vision de la magie de Noël, mais l'essentiel pour moi c'est que ça ne devienne pas une vraie pression, et que ça ne nous soit pas dicté par le marketing ou les réseaux sociaux. Il faut se faire plaisir, mais on a pas forcément besoin d'un déballage et de commencer des semaines avant...

Claire Rêves de fripouilles 27/11/2018 11:45

Halalala je suis bien d'accord avec toi! On se met trop la pression pour Noël. Cette année c'est ma belle mère qui a ouvert le bal juste après avoir fêté l'anniversaire de ma 2ème puce (qui est en septembre...
) elle a acheté dans la foulée les cadeaux pour les enfants et depuis me tanne pour savoir quand on vient.... je ne sais pas encore, j'ai trop de choses à faire avant de planifier ça... on verra en décembre! Mon sapin et les décos sont identiques depuis 6 noëls, on en a fabriqué une partie. Bref Noël on adore mais j'essaye de moins me mettre la pression.

Picou 29/11/2018 12:07

C'est ça qui me gêne, ça commence de plus en plus tôt et on présente directement ça comme quelque chose d'un peu urgent, comme si c'était déjà incontournable... J'adore les préparatifs de Noël, c'est agréable de tout organiser et de trouver de chouettes idées, mais il ne faut pas que ça devienne une pression!

Charlotte-EnfanceJoyeuse 27/11/2018 11:37

Très belle conclusion qui me parle beaucoup ! Sans excès mais profiter quand même !

Picou 29/11/2018 12:05

C'est ça, je ne prône pas un Noël minimaliste car pour moi l'opulence et la déco font un peu partie du plaisir, qu'on ne s'accorde pas autant le reste du temps. Mais il n'y a pas forcément besoin d'en faire des tonnes, le but est de se faire plaisir, pas de faire plaisir à Instagram ;o)

petitsruisseauxgrandesrivieres 27/11/2018 11:15

300% d'accord avec toi. On pratique le tirage au sort des cadeaux à chaque fois que nous fêtons Noël à plusieurs familles, du coup chaque enfant a UN cadeau, plus ceux de ses parents / frères / soeurs (ce qui est déjà pas mal).
Je ne fais pas de calendrier de l'Avent, je ne fais pas croire au Père Noël (ce qui m'amène régulièrement à faire des gaffes auprès des enfants des potes), par contre on fait une belle crèche et on rachète qq santons tous les ans. C'est notre manière de préparer Noël !
D'où viennent les jolies maisons photophores sur la photo de ta boîte au lettres du Père Noël ?

Picou 29/11/2018 12:04

J'avoue que l’opulence de cadeaux des enfants à Noël fait pour moi un peu partie de la magie, ça ne rend pas mes filles capricieuses pour autant! Et leur fabriquer le calendrier de l'avent est un de mes petits plaisirs, au final c'est surtout ça le cadeau que je leur fais. J'avoue qu'étant athées ici on a pas de crèche mais j'aime bien l'idée que ça représente, c'est joli et pas commercial pour le coup.
Les petites maisons viennent de Sostrene greene, c'est mon petit achat de déco de cette année avec aussi de jolis petits sapins en porcelaine! J'adore!

Dinette et Paillettes 27/11/2018 10:53

Nous avons aussi eu droit début novembre à la fameuse question "comment est-ce que vous vous organisez pour Noël cette année ?", sous entendu "qui fait quoi, où, comment" ? Et là j'ai juste eu envie de répondre, "euh je passe sous un tunnel, attention ça va couper". Début novembre, je ne suis clairement pas "passée" en mode Noël dans ma tête, même si visiblement les vitrines des magasins, et les grands-parents, si, et ce même si je suis une fan inconditionnelle de cette période, et que je jubile devant la moindre petite illumination ! J'aime que tout soit organisé, tout au long de l'année, mais étrangement pas en décembre... Le seul mois de l'année, où je me laisse porter... esprit de contradiction ? ou simple volonté de fuir cette "nécessité" de perfection ? Peu importe, je redeviens enfant et ça fait du bien !

Picou 29/11/2018 12:00

Pareil, début Novembre, toutes ces sollicitations comme si c'était déjà urgent, ça m'oppresse!
Pour moi Noël c'est comme tu dis, un peu redevenir enfant et entretenir cette magie là pour nos enfants. Mais si on y passe 2 mois, ça n'a plus la même force à mon goût, donc je préfère attendre Décembre pour lâcher les vannes... avec raison et discernement!

doublerose 27/11/2018 09:53

je me retrouve tout à fait. C'est incroyable cette pression au bonheur. C'est noel, offre des cadeaux et soit heureux!
ben zut quoi
chaque année, nous avons des membres de la famille qui se mettent une telle pression pour que ce soit PARFAIT qu'au final, ils sont mécontents et ça finit en engueulade parce que "quand même c'est noël et vous avez pas débarrassez la table du petit dej assez vite pour qu'on prépare la super déco prévue pour le déjeuner"...pfff Moi j'aimerais juste jouer avec les enfants quite à mettre du bazar partout (même si ça entache la super déco prévue et que du coup le salon n'est plus parfait) et regarder des films nièvres parce que ça fait du bien.
Du coup : je déteste Noel car ça fait 20 ans que je n'en ai pas passé un sans qu'il y ait une grosse crise au milieu ...

Picou 29/11/2018 11:58

Oui, l'engueulade de Noël ça reste un incontournable!!^^
J'adore quand même Noël, mais disons que ces dernières années ça devient très commercial (même si ça l'a toujours été, j'ai peut être aussi ce sentiment exacerbé par les réseaux sociaux), et surtout on commence de plus en plus tôt ce qui pour moi, enlève du charme au côté événementiel de ce moment.

Anna Breizh 27/11/2018 09:30

Tu as bien raison. Je n'ai déjà pas un esprit très consommateur, mais parfois je trouve queça dépasse l'entendement. J'adore gâter les gens autpur de moi, mais cette pression du cadeau parfait m'est insupportable.
Pour moi noël c'est le partage, les bougies sur la table, un beau sapin, une guirlande lumineuse et regarder les yeux qui brillent chez ma plus grande. Se faire plaisir, oublier la pression. Mais voilà, on ne fait pas toujours ce que l'on veut.
Mes filles seront gâtées, trop je pense, malgré les limites que j'ai posé à la famille. Mais les voir s'émerveiller n'aura pas de prix.

Picou 29/11/2018 11:56

Je sais déjà que mes filles seront ultra-gâtées, nous avons une grande famille, mais je crois heureusement que ça ne les rend pas plus capricieuses. J'adore me faire plaisir sur les préparatifs, mais quand j'en vois qui renouvellent toute leur déco tous les ans, ou qui font des frais de dingues, je trouve ça un peu dérangeant au final. On a pas besoin de tout ça pour être heureux à cette période, et c'est un peu narguer ceux qui ne peuvent pas se permettre autant. Après, c'est une période où on aime se faire plaisir, et il ne faut pas non plus s'en priver, mais tout réside dans l'équilibre!