Pourquoi toujours nous comparer aux autres mamans?

Publié le par Picou

blog-maman-picou-bulle-toutes-mamans-parfaites

A l'heure où les réseaux sociaux, Instagram en tête, nous poussent à une compétition permanente entre mamans, il est bon de se rappeler que chacun voit midi à sa porte...

Nous sommes toutes pareilles. A douter sans arrêt de nos capacités en tant que mères, face à la pression de la société et à celle, grandissante, que nous rajoutent les réseaux sociaux. Est ce que je fais ce qu'il faut? Les autres ne se débrouillent-t-elles pas mieux que moi?... On se pose toutes ces questions.

Et quoi que l'on fasse, on se sent jugées dans nos choix et nos actions. Il y a toujours quelqu'un pour nous donner son avis, qu'on l'ait sollicité ou non - alors il est difficile de se sentir complètement à l'aise dans notre rôle de maman...

Pour se rassurer, on en vient donc souvent à chercher un modèle auquel se raccrocher.

Observer de près les autres mamans nous aide à nous positionner, à conforter nos choix éducatifs, ou juste à sentir que nous ne sommes pas seules à connaître doutes et difficultés.

Mais qu'on le veuille ou non, on finit toujours par entrer dans le jeu de la comparaison et du jugement : c'est quoi sa manière de faire, à elle? Je n'aurais pas fait comme ça, moi. Pourquoi les autres y "arrivent" alors que moi j'ai l'impression de galérer? Non mais celle-là elle a tout faux, moi je m'en sors mieux!

En mesurant nos pratiques à celles des autres, on cherche inconsciemment à valider notre légitimité et notre valeur en tant que mère - avec plus ou moins de succès.

blog-maman-picou-bulle-toutes-parfaites

Car si l'on trouve souvent le moyen de se rassurer en jaugeant les autres, on peut aussi mettre à mal notre confiance en nous.

C'est en particulier le risque que font peser les réseaux sociaux et les blogs, via l'image généralement lisse, embellie et exagérément positive qu'ils renvoient.

En y suivant d'autres mamans, auxquelles on se compare automatiquement, on recherche autant une figure de rattachement et de soutien, que de l'inspiration et du rêve.

Un peu nous... mais en mieux.

La plupart des mamans que l'on suit correspond ainsi à une part de l'image de la "maman parfaite" que l'on rêverait d'être, au fond de nous : organisée, dynamique, chaleureuse, zen, dévouée, saine, simple ou pleine d'auto-dérision... ou même carrément tout cela à la fois!

C'est ainsi qu'on tombe souvent sur le même type de profils, calibrés pour plaire aux aspirations du plus grand nombre - car un modèle général de la "bonne" maternité finit par se dégager.

Un modèle "idéal", que l'on finit par prendre pour une norme, bien qu'il reste forcément très abstrait : la maternité prend des formes si multiples, qu'aucune maman ne pourrait à elle seule la représenter!

A nos yeux pourtant, les mamans qui se rapprochent le plus de notre idéal deviennent de vraies références, auxquelles se mesurer.

blog-maman-picou-bulle-comparaison-entre-meres

Elles représentent pour nous un objectif à atteindre, pour nous améliorer en tant que mères.

Mais en se comparant à elles, on projette en fait énormément de nous-mêmes, sans forcément nous en rendre compte. On s'identifie à ces mamans "parfaites", autant qu'on les admire - elles composent à nos yeux une meilleure version de nous-même, qui comble nos lacunes.

Notre regard est donc biaisé, car on les regarde d'emblée avec le prisme de ce qui nous manque ou de ce qui nous pèse. Elles deviennent un idéal fantasmé : pour être meilleure, on voudrait être plus comme elles - et si elles y arrivent, c'est qu'on le peut aussi, non?

Mais on oublie parfois qu'il peut s'agir d'une image d’Épinal, d'une illusion...

Quand tout va bien, on arrive à faire la part des choses face à ces autres mamans, à s'inspirer d'elles sans se remettre soi-même en cause ; mais si l'on manque de confiance en soi ou d'épanouissement, la déception et l'aigreur peuvent petit à petit s'inviter. Jusqu'à rendre la comparaison toxique, et à créer de nouvelles angoisses.

Ainsi apparaissent les crispations autour des "mamans parfaites", qu'on suit sur les réseaux, et qu'on idéalise autant qu'on les déteste. Elles nous agacent, à si bien réussir là où on croit échouer! Pour qui elles se prennent, à étaler leur vie sans accrocs?

Si seulement on pouvait être comme elles... Mais au contraire, à côté d'elles, on se sent encore plus nulles.

blog-maman-picou-bulle-comparaison-entre-mamans

On ne voit que leurs qualités, contre nos propres défauts ; leurs capacités, contre nos difficultés ; leur aura, contre notre supposée insignifiance.

On ne voit plus chez elles que le reflet des manques ou les faiblesses que l'on ressent en nous, ou que l'on nous a reprochées.

Mais comment fait-elle, pour réussir à tenir si bien sa maison? Elle cuisine tout maison et bio, son intérieur est toujours impeccablement rangé, et son organisation si bien huilée, alors même qu'elle travaille!... Moi je me noie dans un verre d'eau, je réchauffe des plats tout prêts et on dirait qu'il y a une tornade perpétuelle dans mon salon...

Mais quelle créativité elle a! Elle a toujours de bonnes idées, et fait sans cesse de super activités avec ses enfants ; d'ailleurs ils sont toujours si enthousiastes et si calmes... Moi quand je sors de la peinture, comme d'habitude, ils se chamaillent, en foutent partout, et en ont marre au bout de 3mn - c'est un carnage et je finis énervée, à les coller devant un écran pour pouvoir tout nettoyer tranquillement.

Elle ne s'est pas oubliée en tant que femme... Elle est si belle, et son look est canon, comme ceux de ses enfants! Elle prend soin d'elle, et trouve du temps pour entretenir ses passions - elle est si douée, d'ailleurs! C'est sûr que moi, avec mon vieux jogging tâché, et mon chignon à la va-vite, j'ai pas la même dégaine, quand je m'écroule de fatigue devant la télé, si j'arrive à trouver 5mn...

Elle trouve toujours les bons mots/moi personne ne me lit ; ses voyages font rêver/moi je sors pas de chez moi ; son couple a l'air heureux/nous on ne partage plus rien ; elle a l'air si sûre d'elle/moi à côté je n'ose rien... On pourrait continuer cette liste indéfiniment!

La frontière devient parfois mince entre admirer les autres mamans, et finir par les trouver culpabilisantes, ou même les jalouser.

blog-maman-picou-bulle-comparaison-mere-parfaite

Pourtant la différence ne réside que dans le regard que l'on porte sur elles...

Lorsqu'on se compare aux autres, on oublie souvent qu'on ne voit que la partie émergée de l'iceberg, issue de ce que l'autre veut bien montrer d'elle-même.

Quels désordres se cachent hors des cadres soignés? Quelles angoisses se terrent derrière les vies trop calibrées? Quelles fragilités peuvent bien masquer les artifices? On ne voit pas tout, loin s'en faut, derrière un écran comme dans la vie.

Et bien souvent, on voit surtout ce que l'on veut voir. Une projection de nos propres doutes, de nos envies, de nos besoins.

Rien ne sert d'incriminer celles auxquelles on se compare : si les observer nous rend malheureuses ou amères, c'est en nous qu'il faut chercher la cause, puis les ressources pour surmonter ces sentiments.

Et c'est ailleurs qu'il faut trouver un modèle qui nous sera plus accessible.

Nous avons toutes nos points forts et nos points faibles ; celles qui ne se sentent pas menacées par la comparaison avec les autres sont juste plus enclines à le réaliser et à s'en accommoder.

Je les trouve tellement jolies, ces mamans aux goûts parfaits, qui semblent vivre dans une page de magazine! Celles qui arrivent à vivre en mode zéro-déchet avec facilité forcent mon respect ; et celles qui trouvent sans cesse de nouvelles idées, sorties et recettes pour animer leur vie de famille m'impressionnent à chaque fois.

Mais ce n'est pas parce que je ne suis pas comme elles que je me sens frustrée : je m'inspire d'elles et j'essaie, moi aussi, à mon niveau - seulement j'y vais à mon rythme, en fonction de qui je suis et de ma vie à moi.

Et je n'oublie jamais que leur vie à elles, et ma vie à moi, ne sont pas les mêmes. Et que je ne vivrai jamais que la mienne!

blog-maman-picou-bulle-se comparer-autres-meres

De toute façon, on trouvera toujours chez une autre de quoi l'envier. Et ce qui est vrai dans un sens, l'est aussi dans l'autre...

Sans même le réaliser, on est sans doute nous aussi la "mère parfaite" de quelqu'un d'autre.

Il y a quelque part d'autres mamans qui nous prennent comme modèle, en nous enviant la composition de notre famille, notre créativité, notre douceur, notre courage, notre beauté, notre humour, notre train de vie, que sais-je encore! Ou même juste notre normalité ou notre lâcher-prise.

Nous ne sommes pas toujours conscientes de ce qu'il y a de bien chez nous, à force de l'avoir juste sous nos yeux, et de l'avoir complètement intégré dans notre vie quotidienne...

En concentrant notre attention sur ce qui nous semble mieux chez les autres, on perd parfois de vue ce qui fonctionne très bien chez nous. Mais il y a toujours du bon chez soi, comme chez tout le monde - et c'est d'abord sur ça qu'on devrait se focaliser, plutôt que d'aller voir si l'herbe est plus verte ailleurs.

Ce n'est pas toujours facile à appliquer, surtout quand on se sent fatiguée, débordée, ou seule ; mais c'est assez salvateur de s'en rappeler, pour que la concurrence qu'on entretient malgré nous avec les autres mamans nous tire vers le haut, et pas vers le bas.

Se comparer intérieurement aux autres est inévitable, et ce n'est pas forcément négatif ; il faut juste veiller à ne pas considérer son propre bonheur en fonction d'autrui. Et si la comparaison avec d'autres mamans nous devient trop pénible, mieux vaut alors prendre de la distance.

Heureusement pour nous, nos enfants se posent moins de questions : pour eux, de toute façon, peu importent les autres - leur maman est toujours hors compétition!

blog-maman-picou-bulle-comparaison-entre-mamans(1)

 

Publié dans Maternité-grossesse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

pauline 12/06/2021 11:47

Bonjour, je suis à la recherche d'un Journal de grossesse. Que pensez-vous de ce carnet ?


https://www.amazon.fr/dp/B08WS9FZ9Y

Merci pour votre super site !

Amicalement, Pauline

Picou 14/06/2021 09:08

Merci! J'avoue que je ne connais pas du tout, par contre c'est une super idée de noter ses impressions pendant la grossesse car on oublie vite tous ces petits ressentis!

Alinette 02/03/2021 10:08

Très intéressant cet article, qui remet les choses à leur place. On compare toujours sans voir tout le reste. Et ça s'auto-entretient, quand on va bien on va trouver les autres comptes jolis en inspirants, et quand on est fatigués on va trouver ça frustrant et culpabilisant... on voit souvent ce qu'on a pas mais pas tout ce qu'on a <3

Picou 02/03/2021 10:32

Oui, je crois que quand on se rend compte que notre façon d'interpréter les images, et les actions des autres, est un reflet de ce que l'on ressent nous-mêmes, on a déjà fait la majeure partie du travail! Ce n'est pas toujours facile de prendre cette distance, mais c'est une grande aide pour gérer mieux nos émotions, les accepter et si besoin, les combattre!

Dinette et Paillettes - Maman pétille 27/02/2021 10:05

Merci pour cet article déculpabilisant ! J'avais lu un truc du style l'herbe n'est pas plus verte ailleurs, elle est verte là où elle est arrosée... j'aime me le répéter dans mes moments de doute...

Picou 27/02/2021 10:52

Oh, je ne connaissais pas et j'aime beaucoup, je trouve ça très juste!