Quel matériel pour débuter l'aquarelle?

Publié le par Picou

blog-maman-picou-bulle_materiel-pour-debuter-aquarelle

Je reste encore une débutante, mais ma pratique intensive de l'aquarelle semblent déjà faire des émules autour de moi!

Mon enthousiasme semble communicatif, et on me demande déjà régulièrement mes conseils pour débuter l'aquarelle - alors j'ai décidé d'y consacrer un article, tant il y a à dire sur le sujet - d'ailleurs prenez un petit café, parce que j'ai pris le temps de bien détailler^^!

On parlera ainsi dans cet article en particulier :

- Du papier
- Des couleurs
- Des pinceaux

(--> Et pour les plus pressés : direct, le résumé ;o)!)

Il y a encore peu de temps, j'étais moi aussi complètement néophyte : mais j'ai vite saisi l'essentiel, à savoir que l'aquarelle est une passion qui revient cher! Alors, forcément, quand on se lance, on n'a pas trop envie de se tromper.

Mais il y a tellement de matériels sur le marché... C'est un peu la douche froide au moment de s'équiper, quand on ne s'y connaît pas encore assez! Des rayons physiques assez limités, ou au contraire, en ligne, une offre démesurée... Et du matériel qu'on ne peut pas vraiment tester : comment savoir ce qu'il faut acheter?

J'ai dû prendre pas mal de temps à me renseigner, défricher, essayer, pour savoir quel matériel d'aquarelle utiliser, quels formats privilégier, et quelles marques sont conseillées.

Avant de savoir ce qui nous conviendra, il faut forcément passer par cette étape d'"essais" : un achat par ci, un autre par là... ça chiffre vite!

blog-maman-picou-bulle_s-equiper-pour-aquarelle

Alors c'est quand même bien d'avoir une base à laquelle se référer, pour savoir vers quel matériel d'aquarelle se tourner.

Au risque de vous surprendre, mon tout premier conseil serait de commencer par du matériel... de mauvaise qualité. Pour un usage temporaire, en fait!

Commencez déjà par tester une petite palette de couleurs très basique, bas de gamme (à quelques euros dans les magasins low cost comme Sostrene Grene, Hema, Action ou autres...), des feuilles épaisses, et un pinceau tout bête.

Avec si peu, évidemment, vous ne ferez pas des chef d’œuvre^^! Mais, cela vous aidera déjà à voir si l'activité vous plaît, si vous arrivez à trouver suffisamment de temps et d'inspiration, et à vraiment prendre du plaisir à peindre. Vous saurez alors que ça vaut le coup d'investir! Et dans le cas contraire, vous aurez économisé quelques achats coûteux et finalement inutiles ;o)

Bien sûr, si cette première expérience confirme votre intérêt pour la discipline, il sera temps de trouver de quoi mieux progresser!

Car en aquarelle, presque autant que le talent, c'est la qualité du matériel qui change tout.

blog-maman-picou-bulle_peindre-aquarelle

L'équipement essentiel de l'aquarelliste repose sur 3 fondamentaux : du papier, des couleurs et des pinceaux.

En plus de l'eau, bien entendu, et d'un chiffon - mais ça je suis sûre que vous saurez trouver facilement ;o)!

Au delà de ça, il y a une foule d'accessoires qui pourront aussi être très utiles, complémentaires, mais pas indispensables.

Dans un 2ème temps, vous pourrez ainsi vouloir utiliser également : 

- une palette avec de petits creux (en céramique, pour mieux se nettoyer, en métal, plus transportable, ou simplement en plastique) ;
- un crayon à dessin et une gomme mie de pain (qui a l'avantage de ne pas laisser de dépôts sur la feuille) ;
- du masking-tape ou du fluide de masquage (qui permettent de couvrir une partie de sa feuille, pour en garder l'aspect blanc - la peinture n'imbibe pas à l'endroit visé) ;
- du matériel pédagogique (roues chromatiques, livres, cours en ligne...) ;
- ou encore une pochette de rangement/transport en tissu (on en trouve des chouettes réalisées à la main par des créatrices, par exemple sur Etsy).

Mais rien de tout cela ne sera indispensable pour débuter à l'aquarelle!

Concentrez-vous avant tout sur les 3 éléments pré-cités : le papier, les couleurs et les pinceaux.

blog-maman-picou-bulle_materiel-aquarelle

3 éléments tout simples, a priori... mais qui peuvent s'avérer bien plus complexes qu'il n'y paraît lorsqu'on se renseigne pour débuter!

★ Le papier aquarelle


Pour l'aquarelle, il faut un papier très épais, qui puisse bien absorber les jeux d'eaux que l'on va développer. Mieux vaut donc idéalement utiliser un papier d'une densité minimale de 300mg/m2 - en dessous, il risque de gondoler.

Quel format : feuilles, blocs ou carnets?

Prisé des puristes, la feuille est un très grand format, que l'on peut à sa guise redécouper : c'est plus économique, mais ça demande plus d'organisation... Alors, pour débuter, j'aurais tendance à plutôt conseiller les formats blocs tout prêts, plus pratiques à utiliser.

Il y a de très nombreuses dimensions, à soi de voir ce qui nous plaît! Je me suis pour ma part tournée vers des dimensions proches du classique A4, car je trouve cela plus simple à stocker.

Il existe des blocs classiques, "collés petit côté", ou, et des blocs dits "bords collés" : sur ces derniers, toutes les bordures sont jointes, et il faut glisser un coupe-papier entre les feuilles pour les séparer. C'est très pratique pour peindre directement sur le bloc, et profiter de sa rigidité : ainsi le papier ne va pas bouger, et l'on ne détache la feuille qu'une fois son œuvre terminée et séchée.

Enfin, le format carnet est super pour l'inspiration, ou pour peindre de façon nomade, en voyage par exemple. il permet de garder une trace de ses idées et de ses essais, de manière plus spontanée.

blog-maman-picou-bulle_le-papier-aquarelle

La composition du papier : cellulose, coton, mixte?

Sur tous ces formats, il existe 2 compositions de papier : du papier en cellulose, qui sera beaucoup plus économique, mais moins malléable ; et du papier 100% coton, beaucoup plus qualitatif, mais aussi bien plus onéreux. Et entre les 2, divers mélanges hybrides aux tarifs et rendus variés.

Tous ont leurs avantages... Pour débuter, je vous conseille de rester sur du papier cellulose, pour ne pas avoir l'impression de "gâcher" du papier plus cher, tant que vous n'avez pas confiance en vos capacités. Prenez directement un format assez grand, que vous pourrez au besoin retailler en plus petites dimensions.

Mais rapidement, si vous en avez les moyens, complétez votre équipement pour avoir un bloc des deux. Faites vos essais sur le papier cellulose, et réservez le 100% coton aux dessins en lesquels vous croyez le plus. Vous verrez vite à l'usage : le papier coton est beaucoup plus agréable, il absorbe et sèche moins vite, ce qui permet plus de retours et d'effets sur ce qu'on y peint - la différence est assez bluffante!

Sur chaque type, il existe différents grammages, du plus fin au plus grossier : "grain fin", "grain satiné", et "grain torchon". Les préférences varient selon son style et ce qu'on veut réaliser... mais pour ma part, je ne jure que par le grain fin!

blog-maman-picou-bulle_papier-aquarelle

Quelles marques privilégier, et où les trouver?

Il m'est encore difficile de vraiment me prononcer, car je n'ai moi-même testé que quelques marques de papier.

J'avoue avoir commencé par un papier low-cost de chez Action, qui ma foi, pour son prix très bas, faisait très bien l'affaire pour expérimenter! J'ai ensuite basculé sur du papier Canson XL, un bon rapport qualité/prix au début, au format pratique et économique.

Dès que j'ai eu un peu plus d'expérience, je me suis tournée vers des marques un peu plus réputées, que j'ai découvertes au fil de mes recherches : ma préférée à ce jour est Hahnemuhle (version cellulose, 100% coton, ou mixte), mais j'ai aussi testé Fabriano, Winsor et Newton, ou encore Arches, la plus renommée.

Le mieux est idéalement de voir le papier, le toucher même, avant de l'acheter : mais c'est assez difficile, les rayons de magasins de beaux arts étant souvent limités... Pour ma part, j'y ai quand même fait des repérages, pour voir ce qui se faisait, puis j'ai passé par la suite mes commandes en ligne. Le site Aquarelle et pinceaux est vraiment top pour du matériel et un SAV de qualité.

Quelque soit la marque choisie, ne vous découragez pas si vos premiers essais sur cellulose vous semblent très loin de ce que vous pouvez voir exposé sur les réseaux sociaux! Il est très difficile, voire impossible d'y égaler le rendu unique d'un papier 100% coton - et il vous faudra de l'expérience pour trouver le combo composition/format/marque qui convient au mieux à votre pratique.

Le choix du papier est sans doute ce qui aura le plus d'influence sur la beauté du résultat de votre aquarelle, quelque soit votre dextérité.

blog-maman-picou-bulle_meilleur-materiel-aquarelle

Vient ensuite le coeur de l'aquarelle : ses couleurs vibrantes, que l'on travaille en variant la quantité d'eau.

C'est personnellement, ce qui me fait le plus rêver! Je ne me lasserai  jamais d'observer la variété des couleurs, leur intensité, et les incroyables mélanges que l'on peut réaliser.

★ Les couleurs


Le principe même de l'aquarelle est de jouer sur les différents effets que l'on peut obtenir en mélangeant la peinture et l'eau : une même couleur peut prendre une infinité de formes, selon la quantité d'eau qui lui est ajoutée, et la manière dont elle est travaillée.

Lorsque vous aurez en mains vos couleurs, n'hésitez donc pas à vous créer un nuancier : un "swatch", comme on dit, qui vous rappellera le résultat obtenu pour chaque couleur, une fois sèche, en format concentré ou plus délayé.

blog-maman-picou-bulle_peinture-couleurs-aquarelle

Les différents formats : godets ou tubes?

La peinture aquarelle existe sous deux principaux formats. D'abord, les godets (ou demi, ou quarts de godets) : il s'agit là d'un format de peinture sèche, aux pigments très concentrés, que l'on va réactiver avec un pinceau humide.

Souvent compilés ensemble sous forme de palette, les godets tout prêts ont l'avantage de prendre moins de place, et d'être directement utilisables, juste à la bonne dose. En revanche, ils reviennent plus cher... et les mélanges peuvent finir par "salir" les godets (même s'il est facile de revenir à la couleur pure). Ça reste quand même mon format favori, que je trouve en plus particulièrement joli!

Les tubes, eux, présentent les pigments sous une forme encore humide, crémeuse, que l'on peut soit utiliser directement (en la transférant sur une palette), soit en remplissant des godets vides, que l'on fait ensuite sécher soit même (24h à l'air libre). Un avantage économique certain!

Mais lorsque l'on débute, on a tendance à trop mettre de peinture... ce qui réduit vraiment l'effet. J'aurais donc tendance à uniquement conseiller ce format aux plus expérimentés.

L'aquarelle existe également sous d'autres formats moins courants, tels que l'aquarelle liquide ou les crayons aquarellables - mais je n'ai pas essayé, et je ne pense pas que ce soient des formes appropriées pour débuter.

blog-maman-picou-bulle_godets-aquarelle

Les compositions : fine ou extra-fine?

L'aquarelle est un mélange de pigments de couleurs broyés, d'un liant, qui permet de les agglomérer, et d'additifs qui permettent de la conserver en bon état. Selon son degré de concentration en pigments, et l'origine des produits utilisés, l'aquarelle gagne de plus en plus en qualité : avec moins de peinture, on a quand même un résultat plus intense, vibrant et lumineux.

L'aquarelle de base, low-cost, est peu chargée en pigments comme en liants, qui sont par ailleurs sont de basse qualité. Le résultat aura donc moins de finesse et d'intensité, sera plus friable, moins durable, et la composition sera sans doute bien cra-cra...

Une fois lancés, autant donc mettre vite le prix dans une vraie bonne aquarelle, qui coûtera certes plus cher, mais dont les résultats sont bien plus impressionnants.

Les gammes les plus abordables sont celles d'aquarelle fine : la variété de couleurs disponibles est souvent plus limitée, mais déjà largement suffisante, vu qu'on peut faire ensuite ses propres mélanges.

Les gammes extra-fines, bien plus coûteuses, auront une densité plus forte, seront plus saturées, et tiendront mieux dans le temps. Mais si l'on a pas une utilisation professionnelle, j'avoue ne pas toujours voir une différence flagrante entre les deux rendus! La plus grande différence est sans doute leur tenue, et l'intensité des couleurs, dont la variété est plus étendue dans l'extra fine.

A titre personnel, j'ai commencé en m'achetant une petite palette d'aquarelle fine, en plastique, puis rapidement, une belle palette extra-fine en métal, complétée par des couleurs supplémentaires... Mais pour débuter, si l'on a pas d'ambitions professionnelles, je crois que l'aquarelle fine est déjà bien suffisante.

blog-maman-picou-bulle_couleurs-aquarelle

Combien de couleurs dans ma palette?

Au départ, une douzaine de couleurs de base suffit amplement. C'est d'ailleurs ce que proposent la plupart des marques, dans des sets tout prêts qui incluent les teintes les plus utiles.

Ils incluent souvent le noir et le blanc, moins utilisés : en aquarelle, pour foncer une couleur, on préfère recourir aux couleurs complémentaires, plutôt qu'au noir ; et pour éclaircir une teinte, on joue sur le dosage d'eau. Malgré tout, je trouve le noir et blanc quand même utiles (pour marquer des détails, ou trouver des teintes plus pastel).

Ensuite, il y a deux écoles : vous déterminerez vite à laquelle vous correspondez! Certains préfèrent avoir peu de couleurs, puis les remélanger eux-mêmes pour créer de nouvelles teintes : ils aiment justement cette recherche de la nuance parfaite.

C'est selon moi la meilleure méthode, pour débuter : parce qu'il faut moins investir, d'une part, et aussi parce qu'on apprend beaucoup en développant ses propres couleurs.

Mais d'autres - comme moi! - sont de grands flemmards^^, et préfèrent ne pas s'embêter et partir de mélanges déjà prêts! Les marques proposent donc une grande variété de couleurs, directement accessibles en format individuel (et qui peuvent quand même encore être mélangées).

Ça revient souvent plus cher... Mais ça permet de fonctionner sur une palette plus personnalisée, et directement ciblée sur nos goûts et usages, sans perdre de temps à recréer ses couleurs à chaque fois.

blog-maman-picou-bulle_acheter-materiel-aquarelle

Se faire plaisir et explorer

Maintenant que je suis plus expérimentée, j'ai beaucoup de plaisir à découvrir les gammes artisanales de petites créatrices, qui proposent de très belles couleurs et sets, plus originaux que les des grandes marques.

Il existe aussi des nuances un peu plus spécifiques, à réserver à un niveau plus avancé. J'ai ainsi très envie d'explorer des teintes métallisées, et des gammes d'aquarelles granuleuses, dont les effets de fusion sont plus marqués.

Quelles marques privilégier, et où les trouver?

J'utilise pour ma part une base de la marque Winsor et Newton, que je trouve très bien autant pour sa gamme fine (la gamme "Cotman") qu'extra fine ("Professional").

Satisfaite, je suis restée fidèle à la marque, mais j'ai entendu également beaucoup de bien sur la marque française Sennelier, ou sur les marques Daniel Smith, Rembrant ou Daler Rowney, que je n'ai cependant pas encore eu l'occasion d'essayer.

Là encore, je recommande le site d'Aquarelles et Pinceaux, ou les sites de beaux arts en ligne (Le Géant des beaux arts, Dalbe, Boesner, ou Rougier&Plé : comparez, il y a de grosses variations de prix...). Pas la peine d'aller voir en magasin, car tout est emballé!

Enfin, comme je le disais, il me tient maintenant à coeur d'encourager de petites créatrices d'aquarelles artisanales, comme Jolies Graines ou Rêve d'aquarelle, que je peux recommander, ou comme les couleurs VF, ou encore Mary Jen atelier que j'ai bien envie d'essayer!

Avec du bon papier, et de bonnes couleurs, on est déjà bien équipés!

blog-maman-picou-bulle_pinceaux-aquarelle

Dernier élément indispensable, de bons pinceaux, garants de la précision du geste et du dosage de l'eau.

Cette partie devrait être un poil (ah ah^^) plus rapide! Non qu'il y ait moins de choses à développer... mais parce que j'avoue être toujours moi-même un peu perdue devant l'étendue des choix disponibles.

★ Les pinceaux


Les pinceaux ont une grande incidence sur la précision des gestes, et la gestion de l'eau - mais pour de se rendre compte des différences entre les modèles, il faut vraiment les tester. Selon l'utilisation que l'on a, la façon dont on peint, la pression qu'on applique, ce sera vraiment différent!

Parmi les caractéristiques à prendre en compte, il faut observer : le confort de prise en main (taille et forme du manche), la capacité de la touffe à absorber et retenir l'eau, le degré de précision et de souplesse de la pointe, et sa propension à bien reprendre sa forme initiale (ce qu'on appelle la "nervosité").

Les attentes quant à ces caractéristiques vont beaucoup varier selon l'utilisation qu'on a prévu... Ce qui rend difficiles des conseils précis! On n'aura pas du tout besoin du même type de pinceau selon qu'on peint des fleurs, des scènes pleines de détails, ou des paysages.

La composition : synthétique ou naturels?

C'est la première question qu'il faut se poser, et dont on trouvera certainement rapidement la réponse dans son budget.

Les fibres naturelles (des poils d'origine animale... ça aura sans doute aussi un rôle dans votre décision!), plus souples, et qui retiennent bien l'eau, sont semble-t-il d'une meilleure qualité : mais vraiment beaucoup plus chères. Je ne vous en parlerai pas en détails, car pour ma part, la matière comme le prix m'ont rebutée!

Car il existe aujourd'hui des alternatives synthétiques beaucoup plus abordables, et dont la qualité reste néanmoins très bonne. Il y a déjà fort à faire avec les pinceaux à fibres synthétiques, beaucoup moins onéreux!

blog-maman-picou-bulle_les-pinceaux-aquarelle

Les différents formats

Les pinceaux ronds sont à privilégier au début, car ce sont les plus polyvalents. Les plats seront surtout utiles pour du remplissage, sur de grandes surfaces, et les pinceaux spéciaux - traceurs, biseautés, en éventail... - à réserver souvent à un niveau plus avancé, quand on comprend mieux comment les utiliser.

Commencez donc par acheter un pinceau à lavis. Ce sont des pinceaux larges et bien touffus, qui retiennent beaucoup d'eau, mais dont la pointe reste assez fine.

Un pinceau à lavis de taille moyenne (4, 6 ou 8 en général, mais ça dépend des marques, je n'ai jamais compris...) sera un bon compromis, efficace dans plein d'utilisations : en appuyant sur la touffe, on obtient rapidement une bonne couvrance pour de grandes surfaces ; mais en appuyant peu, on garde une certaine finesse à la pointe, pour plus de détail.

L'idéal est ensuite de compléter avec un ou deux pinceaux ronds de format plus petit, plus maniables, et plus faciles à charger en pigments, qu'on utilisera pour plus de précision

blog-maman-picou-bulle_pinceaux-peinture-aquarelle

Quelles marques privilégier?

J'ai débuté sur des modèles pas chers de Sostrene Grene - et honnêtement, pour le prix ils font très bien le job! Mais en montant en gamme, sur les marques que j'ai testées, j'ai quand même une nette préférence pour les pinceaux Raphaël (gamme précision), que j'utilise tout le temps, et Léonard (gamme Outremer).

J'ai bien envie maintenant de tester les marques Princeton, et Da Vinci, dont j'ai entendu grand bien! Et quelques formes plus spécialisées, comme le pinceau épée, très biseautés, ou les traceurs, tout fins.

Pour choisir ses pinceaux, je recommande cette fois de se rendre dans un magasin physique de Beaux-Arts : on se rend bien mieux compte des tailles et formes proposées, en les tenant en mains, que sur des images en ligne.

★ Pour résumer...


Pour résumer, une fois que vous êtes sûrs d'apprécier assez l'aquarelle pour investir un peu, concentrez vos premiers achats sur :

  • 1 ou 2 blocs de bon papier, le premier en cellulose, puis si possible un 2ème en 100% coton ;
  • une palette toute prête d'une douzaine de couleurs fines, en demi-godets ;
  • et 2-3 pinceaux à lavis et ronds de taille moyenne, polyvalents.

Vous aurez déjà de quoi largement vous éclater : et si, comme moi, vous devenez complètement accro, vous aurez le temps d'acheter ou de vous faire offrir par la suite au compte-goutte du matériel plus onéreux, plus pointu et plus spécialisé (papier 100% coton, couleurs d'aquarelle fine, pinceaux spéciaux et accessoires... il y a de quoi faire!).

Avec la pratique, vous découvrirez ce qui convient à votre utilisation personnelle, ce qui vous plaît, et comment peuvent s'utiliser les matériels plus spécifiques disponibles sur le marché.

Et surtout: peu importe le matériel, avant tout, amusez vous! Un monde infini s'ouvre devant vous : elles vont rapidement sembler bien loin, ces premières petites patouilles que l'on fait pour essayer...

Même si ce n'est pas facile, on arrive vite à progresser! Et choisir le bon matériel va vraiment vous aider ;o)

{EN TOUTE TRANSPARENCE - Les marques citées dans cet article ne font l'objet d'aucun partenariat, et ne reflètent que ma propre expérience et mes recherches personnelles. Toutes les photos sont issues de mes créations personnelles, visibles sur compte créatif Tambour Battant et sur ma boutique en ligne, et sont soumises au droit d'auteur - merci.}

blog-maman-picou-bulle-pinterest-materiel-pour-debuter-aquarelle

 

Publié dans Arts créatifs

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article