C'est fini...

Publié le par Picou

blog-maman-picou-bulle-adieu-petite-enfance

C'est fini, ça y est. Tu peux t'en aller, maintenant. Pour de bon.

J'ai eu beau m'accrocher à toi, laissant traîner et refusant peut être de voir la vérité en face, cette fois je crois que cette fois, on est au bout.

Je t'ai supporté vaillamment, bien longtemps... J'ai tout donné, tout fait pour te retenir, mais là je capitule, je baisse les armes et je te laisse partir.

C'est le moment, tu as fait ton temps, on doit passer à autre chose.

Je n'en pouvais plus de toutes tes crises sempiternelles, pour un oui, pour un non.

Quoi que je fasse, je devais faire face à tes refus perpétuels, à tes spectaculaires revirements...

Des raisonnements sans queue ni-têtes, auxquels tu t'accrochais trop souvent en pleurant, quelques soient mes arguments - j'avais toujours l'impression que tu ne m'écoutais pas, de toute façon. Comme parler à un mur...

A un moment, tu ne faisais plus que t'opposer systématiquement à tout ce que je proposais.

blog-maman-picou-bulle-bye-bye-petite-enfance

Quoi que je puisse dire, ça rentrait par une oreille pour aussitôt ressortir par l'autre.

Je ne supportais plus toutes ces excuses, plus abracadabrantes les unes que les autres, que tu avançais avec aplomb pour refuser de faire ce que je te demandais pourtant calmement.

Combien de fois, énervée, fatiguée, me suis-je surprise à crier après toi, te maudissant de tout mon cœur, puis regrettant mes mots parfois trop forts?

Tu m'as fait craquer si souvent... Même si la pression finissait par redescendre - car au fond je savais que tu finirais par t'en aller de toi-même. Tant de fois je me suis retenue d'exploser, dans l'espoir qu'après tout tu changerais, avec le temps qui passe.

J'en ai eu plus qu'assez de cette fatigue perpétuelle, de cet état de nerfs dans lequel tu m'as mise... 

blog-maman-picou-bulle-aurevoir-petite-enfance

Tu jouais avec ma patience, m'usant chaque jour un peu plus.

Marre de tes risques inconsidérés chaque jour, et de cette inconscience totale qui était la tienne, au mépris de toutes ces terribles peurs que tu m'as fait ressentir tant de fois.

Marre de te rappeler sans cesses les règles, de t'expliquer encore et encore que ça ne peut pas marcher comme tu le crois et qu'on ne peut pas faire tout ce qu'on veut ; j'ai eu beau t'expliquer, tu n'écoutais rien.

Je me suis lassée de toujours tout faire pour toi, de te porter à bout de bras...

Il fallait tout choisir pour toi ; préparer tes vêtements ou cuisiner tous tes repas, même ça tu étais incapable de le faire. C'est vrai, avec le temps ça allait mieux, sur la fin tu t'améliorais, mais tu manquais tellement d'autonomie...

Et ça te passait complètement au dessus, tu n'en avais même pas conscience. Pourtant vois-tu, je me suis pas engagée pour nettoyer ton vomi ou te torcher toute ma vie. Je ne suis pas ton esclave!

Je ne pourrais pas toujours être là, il faut passer à l'étape supérieure. Ça ne serait pas te rendre service, de toute façon...

Maintenant tu vas devoir grandir un peu, te débrouiller par toi-même.

blog-maman-picou-bulle-fini-la-petite-enfance

Toutes ces nuits d'insomnie que tu m'as fait passer, entre inquiétude et torture, m'ont vraiment usée...

Au début, je les ai acceptées sans rechigner, je me disais que c'était normal, vu tous les changements que tu vivais ; puis j'ai veillé bien des fois la nuit pour toi, quand tu étais malade ou que ça n'allait pas, en me disant que mon c'était mon rôle de te soutenir dans ces moments-là.

Mais nuits après nuit, ces réveils incessants que tu m'infligeais m'ont épuisée, j'ai fini par avoir l'impression que tu le faisais exprès, jusqu'à ce qu'enfin tu acceptes de me laisser tranquille...

Las, c'était pour mieux t'attaquer à mes journées, restant sans arrêt sur mon dos, me privant peu à peu de toute liberté, en m'empêchant de prendre du temps pour moi, dont j'avais pourtant cruellement besoin. Par moments, je ne m'en sortais plus.

Je ne supportais plus ton besoin d'aller sans arrêt voir ailleurs, de courir partout et d'expérimenter à tout va...

J'ai essayé tout ce que je pouvais pour te plaire et sans cesse t'occuper... J'ai multiplié les sorties, organisé bien des activités, mais ton temps d'attention est si court, tu m'envoies si vite balader...

Il te fallait sans arrêt de la nouveauté, tu ne tenais pas en place. Je ne pouvais pas m'en charger à 100%, tu avais tant de besoins... Alors j'ai dû ravaler ma jalousie, et me résoudre à te confier aux mains d'une vraie professionnelle, qui elle, saurait te satisfaire et t'aider.

Je me suis retenue maintes fois de pleurer, quand tu me narguais au matin, courant te réfugier en souriant dans les bras de cette autre que moi... Elle pouvait te couvrir de baisers et câlins tous les jours de la semaine, t'offrir de fabuleuses journées d'insouciance.

Tu avais besoin de voir ailleurs, de sortir de notre relation exclusive ; moi, je ne pouvais pas t'offrir autant qu'elle, pas à plein temps, même si je l'aurais bien voulu.

blog-maman-picou-bulle-au-revoir-petite-enfance

Tu sais, toutes ces années tu m'as tant mis la pression...

J'ai essayé d'imaginer le poids que chacun de mes mots influait sur toi, de saisir l'importance que prenaient mes gestes pour toi pour agir comme il faut, et de comprendre aussi à quel point chacune des étapes par lesquelles tu passais pouvait peser pour la suite.

Ça représente un tel poids! Qui ne se soulagera pas de sitôt, je crois. Tu m'as appris tant de choses, vraiment...

Sur toi, bien sûr, mais aussi sur moi-même, et je te serais éternellement reconnaissante pour ça. Tu m'as offert les plus merveilleux souvenirs, que je chérirais jusqu'à la fin de mes jours.

Mais voilà, cette fois, je crois que c'est fini. Je suis prête à tourner la page.

J'ai tout essayé, tant donné de moi, pour nous offrir, à toi comme à moi, le meilleur pour la suite.

Mais cette fois je dois accepter que tu t'en ailles, et aller de l'avant.

...Petite enfance, vas-t-en. Il est temps.

Laisses mes filles déployer leurs propres ailes maintenant!

blog-maman-picou-bulle-pinterest-fin-petite-enfance

 

Publié dans Vie de famille

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Chiara 03/04/2019 10:23

N'importe quoi ce texte. On choisit en général de devenir mere en sachant bien ce que cela comprend.

Picou 03/04/2019 10:39

Evidemment... C'est ce qu'on appelle un exercice littéraire, il ne faut pas toujours tout prendre au premier degré ;o)
Je suis ravie d'avoir mes enfants, avec toutes les difficultés que ça comporte (et quel que soit leur âge!)

Madame Bobette 14/02/2019 14:22

Très joli texte! Je m'y reconnais bien même si on ne lui dit pas encore au revoir de notre côté et qu'on espère la prolonger de quelques années assez rapidement :)

Picou 15/02/2019 12:42

Oui je te souhaite d'en sortir le plus tard possible!

Maman BCBG 13/02/2019 10:05

Oooh... très beau texte, très belle chute... :)

Picou 14/02/2019 13:38

Merci beaucoup! Je me suis bien amusée à jouer sur les double sens et à entretenir le suspense ;o)

charlotte 13/02/2019 09:18

j'ai hâte la petite enfance ce n'est pas trop ma tasse lol

Picou 14/02/2019 13:38

Oui j'ai cru comprendre! J'ai un peu de nostalgie pour ma part mais aucune tristesse, il y a du bon partout!

MumChérie 12/02/2019 22:22

Il y a un temps pour tout... La petite enfance a ses plaisirs aussi, et je serais vraiment nostalgique quand mon dernier en sortira... Mais quel soulagement aussi... :-)

Picou 14/02/2019 11:02

Oui, il y a beaucoup de nostalgie à savoir cette période finie, et en même temps une petite renaissance, à soi. Je le vois comme une ouverture sur autre chose, plus que comme une réelle fin!

queenofthetribu 12/02/2019 20:22

Très joli texte, c'est tellement ça. Je nesuis pas encore complètement sortie de là, mais ça va arriver vitesse grand V...

Picou 14/02/2019 11:01

Oui, le temps passe à toute vitesse et on arrive vite à ce moment, finalement, même si sur la route ça nous semble parfois interminable!

Cécile 12/02/2019 18:47

<3

Picou 14/02/2019 11:00

Merci!

WorkingMutti 12/02/2019 16:46

Superbe article. J'aurais tellement envie d'écrire le même (dit la femme enceinte de son 4e). La fin de la petite enfance nous ouvre un monde avec tellement de bonheurs et de possibilités

Picou 14/02/2019 11:00

Bon ce n'est peut être pas pour tout de suite alors, mais on y passe forcément! Et comme tu dis ce n'est pas une fin je crois mais l'ouverture à autre chose, c'est bien aussi!!

Unbrindemaman 12/02/2019 15:30

TreT très bel article ????

Picou 14/02/2019 10:59

Merci beaucoup! Je me suis bien amusée à l'écrire en gardant savamment la chute!

Lau and the girls 12/02/2019 15:30

Quel joli texte ! Il me parle beaucoup, étant donné que je suis dans la même période que toi... et pourtant, parfois, j'ai du mal à lui dire adieu à cette petite enfance. Tant et si bien que je serais (presque) prête à replonger ^^ Quelque part, ton texte m'aide aussi à approfondir mon questionnement, alors merci :-)

Picou 14/02/2019 10:58

Oui, j'imagine que nous vivons les choses en parallèle, la configuration de nos familles étant à peu près la même! Je n'ai pas de tristesse à tourner cette page, mais beaucoup de nostalgie quand même. Quant à ton raisonnement, je pense percevoir qu'on a le même, restera à voir si on y donne la même suite! ;o)

3 kleine grenouilles 12/02/2019 11:28

J'ai aimé ton texte. Je ne suis pas nostalgique du temps qui passe, j'aime voir mes enfants grandir, devenir de plus en plus autonomes.J'aime faire le tri dans les vêtements, les jouets, les affaires, donner ou vendre. Mais nous avons un carton dans lequel nous gardons les affaires dont la valeur sentimentale est forte. Elles seront pour nos petits-enfants...

Picou 14/02/2019 10:57

Moi je suis nostalgique, mais sans tristesse. C'est bien de voir aussi les choses évoluer, et certaines pages se tourner...Nous allons aussi vers de très beaux moments, différents, et la difficulté ne sera peut être plus sur les mêmes choses mais elle restera quelque part, je n'en doute pas!

Charlotte - Enfance Joyeuse 12/02/2019 11:17

Quel magnifique texte !

Picou 14/02/2019 10:56

Merci beaucoup! Pas facile à tourner pour ne pas gâcher trop tôt la chute ;o)

Audreycyrille 12/02/2019 11:04

Oooh ton texte m'a tellement émue... Pas sure que je sois prete à tourner la page... Meme si l'après est super aussi, plein de découvertes et d'échanges. Mais le temps qui passe me donne le cafard !

Picou 14/02/2019 10:55

Oui, chaque âge recèle des trésors mais il faut le temps, et du recul, pour les percevoir pleinement! Je ne suis pas triste de voir cette page se tourner, nostalgique, oui, car j'ai vécu tant de choses avec cette petite enfance...mais ça passe bien trop vite, ça c'est clair!

Dinette et Paillettes (Maman Pétille) 12/02/2019 09:41

Si joliment écrit...

Picou 14/02/2019 10:54

Merci beaucoup! Je me suis fait plaisir à entretenir savamment la chute ;o)

CéciliAcidulée 12/02/2019 09:23

Une grande étape se termine, place à la prochaine ! Ainsi va la vie...

Picou 14/02/2019 10:54

Exactement! Forcément toujours un peu de nostalgie à voir qu'on passe à d'autres étapes mais je suis persuadée que chaque âge a ses richesses.

Anna Breizh 12/02/2019 08:03

Quel beau texte !
Et oui cette période n'est pas facile, heureusement qu'il y a une fin. Si j'étais pressée pour ma 1ère avec toutes ses nuits pourries qui ont joué sur mon équilibre et mon moral. Bizarrement je suis un peu moins pour ma 2e. Affaire à suivre, je peux encore changer d'avis.

Picou 14/02/2019 10:52

Oui, il y a un moment où l'on n'en peut plus et où on a juste envie qu'ils grandissent...mais on se surprend, lorsqu'ils le font, à être bien nostalgiques de cette époque, alors qu'on ne l'aurait pas cru!