Le musée des Confluences : l'Homme, des origines à l'au-delà

Publié le par Picou

blog-maman-picou-bulle-musee-confluences-lyon

Aujourd'hui, j'ai envie de vous présenter plus en détails l'incontournable musée des Confluences, à Lyon, que nous aimons visiter en famille régulièrement.

C'est un musée assez atypique, un peu difficile à décrire... Mais finalement tellement bien représenté par son nom : il est à la fois géographiquement à la confluence entre Rhône et Saône, et métaphoriquement, à la confluence entre histoire naturelle et ethnographie.

Un mélange un peu à part, à l'ambiance assez originale, souligné par une architecture tout à fait particulière, qui vaut rien qu'à elle le détour : son bâtiment éclaté, tel une pierre brute que l'on commencerait à tailler, semble défier les lois de la gravité!

D'entrée de jeu, le musée des Confluences affiche ainsi fièrement sa singularité : visiter ses collections hétéroclites est une expérience sensorielle unique, guidée par une muséographie assez sombre, qui met en valeur les pièces exposées.

Un vrai parti pris scénographique, qui peut dérouter un peu - notamment pour les jeunes enfants un peu sensibles, à qui l'atmosphère assez obscure peut certainement faire un peu peur.

Mais les collections captivantes, riches et très variées, ont vite fait d'embarquer petits et grands dans une visite incroyable à la croisée des civilisations et des espèces.

blog-maman-picou-bulle-musee-des-confluences-lyon

Le parcours de visite est partagé entre collections permanentes et expositions temporaires, régulièrement renouvelées.

Réparties sur plus de 3000m2, les collections permanentes garantissent déjà, en elles-mêmes, une visite marquante et passionnante.

Séparées en quatre univers, "Origines", "Espèces", "Sociétés" et "Éternités", elles sont en fait organisées sans l'être tout à fait : si elles ont pour fil rouge global le développement de l'humanité, elles conservent un aspect très hétéroclite, particulièrement marqué dans certaines salles.

Le musée des Confluences : l'Homme, des origines à l'au-delàLe musée des Confluences : l'Homme, des origines à l'au-delà

La salle "Origines", plutôt axée sur la paléontologie et l'archéologie, explore les sources de la vie sur terre, du big bang à l'apparition de l'Homme.

On y découvre d'impressionnants squelettes de dinosaures et d'un mammouth, des fossiles, des reconstitutions d'hommes préhistoriques, mais aussi des météorites et des instruments scientifiques liés à l'astronomie. On peut même toucher certaines reproductions : très sympa!

Le musée des Confluences : l'Homme, des origines à l'au-delàLe musée des Confluences : l'Homme, des origines à l'au-delà
Le musée des Confluences : l'Homme, des origines à l'au-delàLe musée des Confluences : l'Homme, des origines à l'au-delà

La salle "Espèces", certainement la préférée des enfants, met en valeur la diversité des espèces animales, et leurs liens avec l'Homme, au travers de la présentation par tableaux de nombreux animaux naturalisés.

J'ai un coup de coeur particulier pour le mur des oiseaux, et surtout la présentation vitrée d'insectes et de coquillages façon cabinet de curiosité. Je pourrais à chaque fois passer une heure à détailler chaque spécimen en m'écriant : "oh, et regarde celui-là comme il est beau! Et celui-ci! Et celui-là!..." (il faut dire que je préfère les insectes quand ils sont derrière une vitre^^)

Les deux dernières salles peuvent sembler un peu fourre-tout, car elles s'organisent autour de concepts culturels plus abstraits, propres à la construction des civilisations.

blog-maman-picou-bulle-musee-confluences-lyon-societes

Des thématiques si globales, qu'elles regroupent forcément des éléments extrêmement variés, dont la cohabitation peut étonner!

La salle "Société" est ainsi celle qui peut laisser le plus perplexe, bien qu'elle soit articulée autour de 3 angles, organiser, échanger et créer.

On y retrouve pêle-mêle une superbe exposition de minéraux, des métier à tisser les soieries et une vieille voiture Berliet (des révolutions industrielles propres à l'histoire de Lyon) des armures japonaises, un accélérateur de particules, et divers objets ethnologiques, notamment aborigènes.

Le musée des Confluences : l'Homme, des origines à l'au-delàLe musée des Confluences : l'Homme, des origines à l'au-delà

Ça part vraiment dans tous les sens! L'exposition finit même par sembler un peu inégale ; on y navigue surtout selon ses propres centres d'intérêt, et ça laisse perdre un peu le fil, même si les pièces sont remarquables.

Pour finir, la salle "Éternités", met en perspective la place de la mort dans les civilisations, et la projection sur l'au-delà. On y découvre des objets liés aux rites et pratiques funéraires, des momies et sarcophages, des ossements. Attention, donc - si l'ambiance n'a rien de glauque, elle peut toutefois impressionner les plus petits.

Ce parcours autour du développement global de l'humanité se complète d'expositions plus thématiques, axées autour du monde animal ou des sociétés, ou parfois plus culturelles.

blog-maman-picou-bulle-musee-confluences-lyon-collection

Cet été/automne, le musée propose ainsi 5 expositions, dont la plupart sont vraiment superbes.

Nous avons ainsi découvert avec bonheur de nombreuses espèces d'oiseaux rares dans la très visuelle expo "De l'hirondelle au kakapo" (jusqu'au 2 janvier 2022).

L'occasion d'observer de près la beauté de certaines espèces emblématiques, comme l'Arfang des neiges (coucou Edwige d'Harry Potter!^^), le flamand rose, l'Ara ou encore les cacatoès. Impressionnant aussi de mieux évaluer la différence de taille entre un grand casoar ou un mini colibri!

Le musée des Confluences : l'Homme, des origines à l'au-delàLe musée des Confluences : l'Homme, des origines à l'au-delà

Nous avons aussi été époustouflés par la scénographie très réussie de l'expo "Makay, un refuge en terre malgache" (jusqu'au 22 août 2021), qui nous amène vraiment en immersion, en expédition au coeur de la réserve naturelle de biodiversité de la région de Makay, à Madagascar.

On y découvre comment sont prélevés puis exploités les échantillons de ses nombreuses espèces endémiques préservées.

AA
AA

A

Enfin, l'expo "La Terre en héritage, du Néolithique à nous" nous a semblé passionnante, bien qu'on ait pas pu y passer autant de temps qu'on l'aurait voulu, Comète commençant à s'impatienter, de son côté.

En mettant en parallèle les défis environnementaux de la période actuelle, avec ceux du néolithique, qui fût aussi une période charnière de changement, elle nous aide à comprendre l'impact immense qui se joue dans l'évolution nécessaire de nos modes de vie.

Deux autres expos autour de l'Afrique ("Une Afrique en couleur", jusqu'au 22 août 2021) et des missionnaires partis de Lyon ("Jusqu'au bout du monde, regards missionnaires" jusqu'au 8 mai 2022) nous ont un peu moins impressionnés.

Les collections du musée sont extrêmement riches, et convergent vers l'idée d'un monde en constante évolution, dans lequel l'Homme s'inscrit en relation avec son environnement.

blog-maman-picou-bulle-musee-confluences-en-famille

Et au delà des expos, la visite s'enrichit aussi des lieux en eux-mêmes : entre le bâtiment, son magnifique panorama, et la balade longeant les fleuves, la visite est très complète.

Aussi impressionnant de l'extérieur que de l'intérieur, le bâtiment incroyable abritant le musée a marqué la ville de sa marque unique, entraînant la rénovation et le développement de tout le quartier environnant.

Pensez à emprunter la passerelle jusqu'au 4ème étage, pour vous imprégner de la structure intérieure du bâtiment, et accéder à la petite terrasse en accès libre qui offre une superbe vue sur Lyon, les tours de Part-Dieu et les bords du Rhône.

Et si le temps le permet, faites le tour extérieur du musée sur les bords aménagés de la Saône, jusqu'à sa confluence avec le Rhône, puis remontez de l'autre côté le long du Rhône : une balade très agréable et emblématique, car on y trouve aussi la statue photogénique "ONLY LYON" prisée des touristes!

Le musée des Confluences : l'Homme, des origines à l'au-delàLe musée des Confluences : l'Homme, des origines à l'au-delà

A noter aussi, le site propose sur réservation des ateliers thématiques spécialement prévus pour les enfants, auxquels ils peuvent assister seuls ou en famille, encadrés par un médiateur culturel. Nous n'avons jamais encore eu l'occasion de tester, mais j'en ai entendu le plus grand bien!

Et des ateliers anniversaires en groupe seront aussi disponibles à l'automne 2021, sur des thèmes comme les animaux ou les dinos pour les 6/8 ans, ou l'Egypte antique, et l'espace pour les 9/12 ans. Bon à savoir!

Ce musée atypique renferme bien des surprises, et pas uniquement dans ses collections... Un incontournable quand on est à Lyon, que l'on soit de passage ou à demeure!

{Cet article n'est en aucune manière sponsorisé, juste le reflet d'un coup de coeur personnel.
Notez que l'accès au musée est pour l'heure strictement conditionné à un pass sanitaire valide au delà de 18 ans.}
 

blog-maman-picou-bulle-pinterest-musee-confluences-lyon

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

UneMamanLoutre 16/08/2021 09:36

Nous avons découvert ce musée peu avant la naissance de mon aînée et nous avons adoré ! Mon conjoint n'est pourtant pas un fan des musées mais les collections permanentes peuvent je pense, parler au plus grand nombre tant elles sont impressionnantes et belles. Je compte aussi y amener mes enfants dès qu'ils seront en âge. Je suis bien d'accord avec toi, c'est un lieu à découvrir et redécouvrir !

Picou 25/08/2021 22:16

C'est une ambiance un peu à part, je trouve qu'il a vraiment sa personnalité propre, aussi "fouillis" qu'il puisse être - et c'est une des choses qui nous donne envie d'y revenir, avec les collections temporaires qui sont toujours intéressantes et renouvellent la visite!