Chuuut! Papa (télé)travaille

Publié le par Picou

blog-maman-picou-bulle-teletravail-avec-enfants

Heureusement, la crise sanitaire actuelle a peu impacté notre vie familiale. Elle nous permet même d'être plus souvent tous ensemble, comme Papa Picou reste à la maison!

Même si le confinement a quand même eu chez nous certains impacts, nous sommes chanceux, car il ne nous a pas placés dans une situation trop difficile, notamment sur le plan professionnel.

Si j'ai mis mes plans de reconversion un peu en suspens, pour ma part, chéri a lui continué de travailler - depuis la maison la plupart du temps, comme son poste ne requiert pas d'être physiquement présent dans son entreprise.

Suivant les consignes de sa hiérarchie (plus ou moins claires et flexibles selon les périodes de cette crise...) il a basculé depuis le printemps sur un poste à distance, à 100% pendant les périodes de confinement, et un peu plus de mi-temps le reste du temps. Il retourne quelques fois dans les locaux de sa boîte, pour enregistrer ses données, récupérer des documents ou assister à quelques réunions en face à face, mais c'est maintenant exceptionnel.

Un sacré changement, alors qu'il faisait jusqu'ici de grosses journées au bureau, rentrant tard tous les soirs!

blog-maman-picou-bulle-teletravailler-avec-ses-enfants

Mais même s'il reste maintenant près de nous, ce n'est pas pour autant toujours évident.

Pendant le premier confinement, c'était même parfois un peu compliqué... Vous avez sans doute eu à le vivre de votre côté, en étant même peut-être carrément 2 parents concernés ; de quoi se rendre compte que travailler à côté de ses enfants est vraiment difficile, voir parfois impossible, il faut bien l'avouer!

Forcément, même en faisant de son mieux, la productivité s'en ressent... Il y a toujours quelques crises à régler, un silence difficile à faire respecter, une déconcentration facilitée, et un manque d'attention que les enfants nous font vite payer.

Comment réussir à se montrer efficace dans ces conditions dégradées? Sans parler des réunions en visio, maintes fois interrompues par les cris du petit dernier et pour lesquelles on fait sans arrêt répéter son interlocuteur. J'imagine que certains collègues m'ont parfois entendue m'énerver^^

Heureusement pour nous, je peux m'occuper des enfants, sans avoir à travailler de mon côté - pendant cette période, ça nous a beaucoup aidés! Mais ça n'était pas toujours suffisant... Notre appartement est petit, et nous n'avons qu'une seule pièce de vie, partagée, et pas de bureau. Pour travailler, Papa Picou doit donc s'installer sur la table à manger, au milieu du salon. Pas idéal pour s'isoler.

Surtout quand je devais faire l'école juste à côté, avec en plus un nourrisson instable à gérer!

blog-maman-picou-bulle-difficulte-teletravail-avec-enfants

Heureusement, ce que nous vivons aujourd'hui n'a plus rien à voir avec ce que à quoi nous avons dû faire face au printemps...

Même si nous avions plutôt bien surmonté le premier confinement, c'est bien plus facile à tenir pour nous aujourd'hui.

En premier lieu, avant tout, parce que nos 2 grandes peuvent maintenant aller à école ; mais aussi parce que Comète a maintenant grandi, et acquis un rythme beaucoup plus cadré que lorsqu'elle n'avait que 3 ou 4 mois. Ça change énormément la donne!

Et puis sur le plan professionnel, le télétravail est plus devenu une norme dans les sociétés (même si elles sont encore bien trop nombreuses à s'en méfier et à l'empêcher...) ; les outils se sont adaptés, les esprits se sont ouverts, et les attentes sont un peu plus en ligne avec la réalité.

Petit à petit, les mois passant, nous avons fini par trouver notre petite routine à 5, faisant au mieux pour évoluer ensemble au quotidien sans nous gêner. Papa Picou dans sa petite bulle, boules Quies aux oreilles, concentré ; les filles avec toute leur vivacité, mais tenues un peu en retrait ; et moi entre les deux, faisant tampon pour qu'aucun des deux camps ne se sente trop lésé.

Tout est dans l'équilibre, car on doit forcément faire des compromis...

blog-maman-picou-bulle-confinement-teletravail-en-famille

Même si l'on réussit dans l'ensemble à ce que cela fonctionne, il faut que chacun y mette du sien.

Pas facile pour Papa Picou d'accepter qu'on ne puisse pas faire silence tout le temps, et que nos filles aient besoin de moments de "décharge" pour se défouler un peu après l'école. La patience n'est pas sa principale qualité, alors des fois le pauvre ronge un peu son frein^^!

Et pas facile pour les filles de voir leur papa à portée de main, mais sans qu'il soit vraiment là ; comprendre qu'il leur faut attendre pour raconter leur journée, qu'il faut encore et encore se taire et se calmer, pour qu'il puisse parvenir à bosser, à leur âge c'est dur à accepter... et encore plus à appliquer.

D'autant plus que chéri ne ménage pas ses efforts : croire que le télétravail est une porte ouverte à la glandouille, c'est vraiment se tromper! En tout cas chez nous : sans temps de transports, Papa Picou travaille encore plus qu'en présentiel, et de 8h45 à 19h30, ne s'accorde qu'une heure de pause pour manger.

Ça en fait, du temps à devoir occuper nos minettes pour ne pas le gêner!

blog-maman-picou-bulle-confinement-teletravailler-avec-enfants

Mais il sait qu'il peut se reposer sur moi pour gérer les à côtés, et garder à distance nos petites poupées.

D'abord Comète, toute la journée ; puis les grandes, car même si elles ont école, à partir de 16h, elles sont rentrées... ça laisse encore bien du temps à devoir les canaliser.

Alors je maximise les activités : jusqu'à présent, on essayait de sortir un maximum, dans notre cour intérieure, tant qu'il ne faisait pas trop froid ; mais avec l'hiver qui arrive, ça va devenir plus difficile. Heureusement la levée des restrictions nous permettra d'éventuellement nous balader au delà de notre km bétonné, et de retourner, entre autres, à la bibliothèque!

Mais on mise plus que jamais sur les jeux de société (qu'on commence à bien, bien maîtriser...), les activités manuelles (pas toujours faciles à superviser avec un bébé dans les pattes, qui veut tout attraper!), et bien sûr les jouets. Autant dire que sans être matérialiste, le renouvellement qu'offriront les cadeaux de Noël nous fera aussi un peu plus rêver^^...

Tout cela implique aussi un peu de se "surconfiner", en restant dans les chambres, pour éviter la pièce où Papa Picou travaille.

blog-maman-picou-bulle-teletravailler-avec-des-enfants

Après, il faut aussi voir tous les bons aspects : certes, papa n'est pas disponible au pied levé ; mais en cas de besoin, il est à côté!

Pratique pour faire mes allers-retours jusqu'à l'école, ou mes courses, sans réveiller Comète ; pour me donner un coup de main sur certaines tâches du quotidien ; et surtout, pour quelques petites pauses tendresse, par-ci par-là pendant la journée. On ne va tout de même pas se priver! Et puis forcément, c'est rassurant : ici, il prend moins de risques, et nous restons plus en vase clos.

Finalement, les filles se sont bien habituées à ce qu'il soit là pour travailler. Pour elles, c'est désormais clair : oui, Papa est là ; mais il ne faut pas le déranger, et faire ce qu'on peut pour qu'il puisse rester concentré. Mais en échange, il peut aussi être là avec nous pour manger, faire une pause câlin sur ses temps morts, et même parfois les chercher à l'école quand sa charge de travail le lui permet. C'est toujours plus que ce qu'on avait!

Même si c'est plus difficile certains jours que d'autres, on est maintenant bien rodés et habitués à cette nouvelle organisation familiale.

J'espère juste que chacun n'en gardera pas un souvenir mitigé : ni les filles gênées d'avoir trop dû se "contenir" pour laisser papa travailler, ni Papa Picou tiraillé de n'avoir pas pu évoluer comme et autant qu'il l'aurait souhaité.

C'est vraiment un équilibre à trouver... Ici nous avons la chance que je puisse m'y atteler, ce qui rend la situation bien plus confortable que dans d'autres foyers. Je pense souvent aux familles où les 2 parents doivent télétravailler, et finissent frustrés de ne pouvoir être sur tous les fronts comme ils le voudraient : ni tout à fait à leur travail, ni tout à fait à leur famille - avec toutes les tensions que ça crée.

Nous nous sentons donc chanceux, au final, de cette situation imposée... Cette expérience nous aura encore plus rapprochés, et ce n'est pas Comète, qui du coup aura pu avoir ses 2 parents avec elle la majeure partie de sa première année, qui va s'en plaindre!

Et maintenant qu'on est bien rodés, il est même fort à parier que Papa Picou prolonge son télétravail, à temps partiel cette fois, après que la crise Covid soit passée!

blog-maman-picou-bulle-pinterest-teletravailler-avec-ses-enfants

 

Publié dans Vie de famille

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Cathy 27/11/2020 15:14

Étant moi meme pas mal en télétravail, j'y vois aussi beaucoup d'avantages même si, il faut l'avouer, l'ambiance du boulot et surtout les déjeuners entre collègues/copines manquent pas mal.
Pour moi le plus gros challenge est de me consacrer pleinement à mon travail sans y déroger pour lettre une lessive par exemple ou traîner quelques minutes sur les réseaux ????

Picou 29/11/2020 20:49

Je crois que l'idéal est de garder 1j/semaine au bureau, ou quelque chose comme ça, pour pouvoir garder un lien. Bosser de chez soi demande beaucoup d'autodiscipline, c'est sûr!

Alinette 26/11/2020 11:13

Oh oui pas évident de trouver cet équilibre, mais c'est vrai que ça laisse de nouvelles opportunités de moments volés/facilités :)

Picou 26/11/2020 12:45

Oui, on profite de ces petits moments fugaces dont on est privés d'habitude! Il faut tâtonner un peu pour trouver comment fonctionner, mais ça a ses avantages!